Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Affaire "Mosquée de Pazani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 9 mai 2021 à 22h00min
Affaire

Le gouvernement a tranché définitivement sur la crise née de la destruction de la mosquée de Panzani, un quartier de Ouagadougou. En effet, le gouvernement, dans un communiqué daté du 6 mai 2021, a attribué le terrain litigieux à la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB). Cette décision de l’exécutif ne semble pas faire l’unanimité. Le chef de file de l’opposition (CFOP), Eddie Komboigo, pour sa part, reste sceptique. Pour lui, cela peut conduire à une autre crise.

La Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) est désormais propriétaire du terrain litigieux dans le quartier Panzani, dans l’arrondissement n°9 de Ouagadougou. Quant à l’attributaire légal dudit terrain, Jacques Ouédraogo, une autre parcelle lui sera trouvée « en guise de compassion ». Ces informations ont été rendues publique à travers un communiqué du gouvernement daté du 6 mai 2021. Cette décision du gouvernement ne semble pas faire le consensus au sein de l’opinion. En tout cas pour le chef de file de l’opposition politique burkinabè (CFOP), Eddie Komboigo, cette décision porte des gènes conflictuels.

Le gouvernement, a-t-il dit, devrait gérer cela autrement. « Il pourrait par exemple attribuer le terrain à la construction d’une école et à tout autre chose. Ce que nous, nous craignions, c’est que le gouvernement ne se mette en porte-à-faux avec les juridictions nationales car une décision de justice avait déjà été dite », a-t-il déploré.

Il a tout de même rassuré qu’il ne se range pas du coté de l’attributaire légal, mais a ajouté que quand la justice tranche, il faut respecter la décision. « Nous ne remettons pas en cause l’utilité de la FAIB, ni de la communauté musulmane. S’il y a eu des échanges avec le désormais ex propriétaire et qu’il a donné son accord, c’est tant mieux. Si ce n’est pas le cas, nous craignions qu’on ne replonge dans une autre crise », s’est-il inquiété.

En rappel, le gouvernement burkinabè avait désapprouvé la destruction de la mosquée du quartier Panzani, dans l’arrondissement n°9 de Ouagadougou, suite à un litige foncier opposant les fidèles de ce lieu de culte à un particulier. Le 7 octobre 2020, le porte-parole du gouvernement d’alors, Rémis Fulgance Dandjinou, avait déclaré qu’une procédure avait été engagée pour le retrait des titres de propriété au profit de l’Etat.
Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 mai à 13:02, par Le Zongale En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Je suis complètement du même avis que vous.
    Cette façons de faire va créer des situations ingérable. Déjà, il y a une affaire similaire qui couve à Bobo et qui fait la une certains journaux il y a quelques temps.
    La loi c’est la loi. Il ne manque pas d’autres terrains pour attribuer aux occupants illégaux.

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 15:16, par Indjaba En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

      Tout à fait d’accord avec toi. Le MPP veut être dans la bonne grâce de la communauté. Le MPP fait des calculs et prépare Bala en comptant sur la communauté. il ne faut donc pas que la communauté soit mécontente . Mais avec cette manière de faire, le pays sera ingouvernable pour Bala si entre temps chacun peut au nom de son groupe, retirer la parcelle d’un individu.

      Répondre à ce message

    • Le 8 mai à 13:57, par Yako En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

      Eddie président du cfop ou Jerry Adams de sinn fein ?En tout cas ça commence mal.Pour un responsable politique qui aspire à devenir président du Faso une telle prise de position sur un sujet aussi sensible comme celui là allant jusqu’à denoncer un faux conflit entre les ordres n’augure rien de bon si par extraordinaire ce type parvient au pouvoir.Le gouvernement dans sa sagesse a tranché dans l’intérêt de la communauté ouagalaise oh combien plurielle mais toujours attachée à la concorde et à la fraternité. Yako

      Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:08, par Armand En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Vous êtes mal place pour nous parler décision de justice. Blaise sera jugé dans le dossîer THOMAS SANKARA. Comprenez

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 14:52, par Pierre Laurent En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

      L’arbre ne doit pas caché la montagne.
      Il est vrais que le CDP a des soucis,
      Mais, les crainte de ce monsieur sont fondés et ne doivent pas être prises à la légères.

      Il Ya un sérieux problème de fond, d’occupation anarchique des espaces verts dans ce pays par une certaine confession de foi.
      toute le monde regarde et ne dit rien.

      En cela, les politiques ou non en sont coupable.
      maintenant, leur donner raison là ou ils en n’ont pas est la porte ouvertes à toutes les dérives.

      Le gouvernement avait l’à une occasion de régler définitivement le problèmes en remettant tout le monde à l’ordre, mais ils ont échoué
      , il faut se l’avouer.

      Que les aide à sauver la situation.

      Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:08, par A qui la faute ? En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    La loi/ la justice c’est le torchon du MPP, c’est leur jouet. Il faut avoir le courage de décider dans quel régime vous orientez le pays. Est-ce un régime communiste ? démocratique ?islamique ? Rien que les affaires des voitures de la mairie de Ouaga, dans un pays normal ce maire là a démissionné ou est exclu du parti. L’affaire de Simon C. qui se promène avec une arme de guerre, je n’ai jamais vu ça dans un autre pays. Cette affaire de parcelle retirée à un citoyen Jacques pour donner aux musulmans, quelque soit la tournure utilisée n’est rien d’autre qu’une insulte à la justice. Vous trouvez que les juges sont incompétents ? Le gouvernement et l’assemblée nationale ne doivent même pas avoir le temps pour s’occuper des ces affaires. Déjà que vous êtes incompétents dans ce que vous faites, vous voulez vous occupez de tout.
    Faites attention à cette façon d’utiliser la force.
    - Et n’appelez pas ça cohésion sociale ou recherche de paix. Vous donnez juste un mauvais exemple aux autres qui vous regardent avec l’intention de truander. Une injustice appelle une autre.
    Je n’aurais jamais pensé mettre un commentaire sur un article concernant Eddie C. mais il y a encore plus minable et qui en plus sont grassement payés, ce sont les gens du régime MPP qui nous dirige actuellement.
    Cette génération de politiciens c’est pire que le corona virus pour l’avenir de ce pays, c’est une catastrophe à tout point de vue

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 14:00, par ancien En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Monsieur BALA Sakandé ne rend pas service à sa communauté. Que ce soit une église ou une mosquée, nul ne peut accepter que l’on vienne bâtir impunément sur son terrain.
    Je n’ai ni peur ni honte de le dire, il faut discipliner nos religieux.
    C’est une grosse erreur de penser mettre la paix au-dessus de la loi. Il n’ y aura jamais un brin de paix dans un pays sans loi.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 14:50, par Sam En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    A mon avis, le probleme n’a pas été géré convenablement. Les communautés religieuses, elles qui croient en Dieu, devraient comprendre l’Etat dans ses genres de dilemmes et cédé le terrain. Cette résolution s’apparente plus a une démonstration de force qui n’arrange rien dans un etat où nous voulons vivre en paix, les uns a cotes des autres. Ce n’est pas tard de faire marche en arrière. Fraternellement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 15:18, par Vrai En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Le message que le Gouvernement donne sur cette question est très dangereux. Un Etat qui fait la force à un citoyen dans ses droits. C’est honteux. Retirer le terrain pour utilité publique et le remettre à la FAIB. A quoi ça rime.
    One ne construit pas la paix et la cohésion sociale en renforçant l’injustice.
    Deux poids deux mesures. Même au temps de l’autre on n’a jamais vu de ce genre de décision.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 15:32, par Kenichi En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    M.Eddie ,il yaura rien. Le gouvernement a agit au nom de la paix. Rien ne vaut la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 16:14, par ollo En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Je trouve que Ancien a raison lorsqu’il lie la paix au respect de la loi. Ceux qui réclament la réforme du système scolaire devraient d’abord s’intéresser à des sujets pareils s’ils sont vraiment soucieux à l’avenir de la jeunesse et partant de la nation. On dit souvent qu’une image vaut mile mots. Cette image qui a consisté à déshabiller la légalité pour habiller l’illégalité est une forte image envoyée à la jeunesse. Elle va même alimenter le radicalisme, l’intolérance, le mépris des décisions de justice et des hommes de droit, le défi de l’autorité. Je crois même qu’il est injuste d’accuser la jeunesse car elle a été abreuvée par des tonnes d’images négatives qu’on leur a servi sur près de 30 ans. Et qu’est-ce que la nation attendait de tout cela ? Une graine de mil semée peut-elle produire du haricot ? Si nous voulons une société de paix, nous devrons semer des graines de paix. Cessons de faire des prières HYPOCRITES pour la paix tout en fatiguant inutilement le Bon Dieu , quand tous nos comportements et toutes nos paroles chaque jour sont à la violence, à l’injustice, vol, corruption, incivisme, haine, mensonges, intolérance, déloyauté, manque de pardon, brimade des faibles etc.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 17:27, par FASOYAKO En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    C’est terrible et pathetique qu’un gouvernement agisse de cette facon. Il n’ya pas un etat de droit. A ce rythme, Kosyam sera demenage un jour pour y construire la cathedrale, assemblee de Dieu ou une mosquee. Pauvre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 20:14, par Victor En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Je suis totalement assommé par une telle décision... inqualifiable !!!! Et, tenez-vous bien, ce sont ces mêmes du MPUPC et consorts APMP qui crient en ce moment "Réconciliation", "Paix sociale", et patati et patata. C’est simplement révoltant !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 20:55, par Idem En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    C’est le même scénario qui se prépare, suite à la mise en accusation de Blaise Compaoré. Zephirin le convaint de rentrer, il rentre. Les juges le jugent et le condamne, le MPP remet en cause sa condamnation par la Justice, le met en liberté et le tour est joué. Et vive la... Réconciliation !
    Espérons que Clément Sawadogo reviendra sur cette décision plus que inique qui bafoue TOUS les principes et fondamentaux d’un État de droit ! Brimer un citoyen dans ses droits pour satisfaire politiquement des partisans !!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 21:15, par Ka En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Comme je ne cesse de le répéter dans ce forum, ‘’’’Attention au poids des mots, surtout prononcés devant un public qui prend à la lettre et au sens propre ce qu’il entend comme ’’Le Gouvernement a définitivement tranché le conflit né de la destruction de la mosquée de Panzani, le 7 septembre 2020.’’ Le président du Faso doit faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres, surtout pas des beaux yeux a un entourage a majorité d’une religion qui le manipulent. Seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement.

    A présent on voit que l’eau commence à déborder la vase avec les démarches pour un retour de l’ancien président sans la justice, et se mettre à la place de la justice pour favoriser les caprices de son entourage qui veulent faire plaisir à une secte.

    Souvent, je suis contre une opposition qui ne sait pas opposé ; mais ici, je cautionne : Simplement le chef de l’opposition doit avoir le courage de dire à la majorité qu’il n’est pas d’accord qu’elle fasse revenir des supposés accusés comme Blaise Compaoré et son frère François sans la justice, ou comme se mettre à la place de la justice pour favoriser des personnalités de haut rang qui veulent faire la fleur a un secte.

    Si Eddie confirme a la lettre ce que je viens de dire, aucun Burkinabé, ni aucun parti politique, ni aucun membre influent de la société civile, ni de l’armée, ne confondra l’opposition Burkinabé de 2021 comme un ennemi du Faso, car cette opposition veut jouer le jeu démocratique et acter une bonne fois pour toutes que l’opposition est légitime, qu’elle a le droit d’exister et de s’opposer, et, au contraire, qu’elle est même une richesse et une chance pour le Faso, car les bonnes idées n’ont pas de couleur politique, elles ne sont pas, loin s’en faut, le monopole des tenants du régime, elles sont susceptibles d’"émerger" de partout, y compris et surtout de l’opposition !

    Conclusion : Un régime qui refuse d’entendre les critiques, et, pire, qui les fait taire par tous les moyens possibles et imaginables, n’a aucun avenir dans le pays des hommes intègres mûri par les crimes gratuits, et la corruption à ciel ouvert.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 21:52, par jeunedame seret En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    M’ma yééé ! Le gouvernement vient de créer un caprice de troubles en exaltant l’orgueil du diable. Si la FAIB croit vraiment en Dieu ou Allah, qu’elle ait le courage de refuser ce cadeau sale. Ce serait une preuve d’amour au moins ; et ça ne tue pas.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 07:08, par M.S. En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Attendons de voir. Je crois fortement, comme par prémonition, que la FAIB va décliner l’offre et restituer le terrain à son propriétaire légitime, légal, statutaire ; au nom de la foi en l’Islam que Allah est VERITE, ALLAH EST JUSTICE. Brimer quelqu’un dans son bon droit, lui faire la force pour retirer sa propriété pour en faire un lieu d’adoration de Allah ! Ce ne peut faire partie des prescriptions d’Allah, même si c’est un lieu de culte en SON NOM. La deuxième raison qui fonde ma foi que la FAIB va décliner l’offre, est que les fidèles croyants, qui sont censés nous donner le bon exemple dans la droiture, ne voudraient certainement pas être à l’origine de ce précédent porteur de germes de lendemains difficiles à gérer pour la nation ; en un mot, ils ne voudraient sûrement pas être à l’origine de cette forme de jurisprudence. C’est ce que je crois et j’espère !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 08:03, par ZORRO En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Très juste ce qu’il dit. Il faudrait que cette décision soit soumise à la censure du tribunal administratif.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 09:02, par Vérité Indiscutable En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Depuis peu, je commence à dire que "ca va nous entendre"
    C’est ainsi que vous saurez que le pays mérite mieux que ce que nous avons à la tête de l’Etat.
    Quand l’Exécutif supprime le Judiciaire, c’est alors le règne de l’Anarchie. On est dans une vraie merde ! Ca fait mal de voir certaines choses alors que nous regorgeons au Burkina de très honorables intellectuels plein de sagesse et de vertus. Au lieu de s’en servir, les politicards ignorants font à leur tête.
    "Ca va nous entendre"

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 09:45, par Negblanc En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Les negres ! Aller prendre la religion des autres pour venir vous détruire. Bonne chance nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 10:14, par PIONG YANG En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Si j’étais la communauté musulmane, je dirai merci au gouvernement et je lui demanderai sagement de ma trouver un autre coin et de laisser ce terrain à son bénéficiaire original. Mais hélas, cela est invraisemblable.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 14:57, par Jb En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Le gouvernement n’ose même pas faire le contraire, sinon... Walahi talahi...

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 05:24, par HUG En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Rien d etonnant car on ne fait pas du nouveau avec du vieux. De memoire aucun regime meme celui de leur maitre blaise compaore ne s est pas comporté ainsi. Il faut le president recadre son entourage. Moi je pense que le president a ete mis devant les faits accomplis si tel est le ccas il faut qu il les consequences de tel comportrment tres tres tres dangereux . Quant a ceux a qui on a donné le terrain il faut qu ils sachent que le socle de l islam est la justice .

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 08:04, par KABORE En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Excellent comme décision. Ce qui disent justice Justice. Il faut savoir que sans paix et cohésion sociale toute décision gouvernementale ou judiciaire ne peut s’appliquer. D’abord cultivons paix et on verra le reste.
    A l’extrême nord de Djibo d’enorme pratique hors la loi sont posée chaque jour dites moi quel juge y met pied pour juger voir sanctionner ? Une leçon pour les doués d’intelligence.
    En enseignement de loi on dit"un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès" un rappel pour ceux qui ont passé une journée en classe de droit.
    "Un mensonge constructif vaut mieux qu’une vérité destructive" une science pour ceux un respect pour sagesse africaine"
    Jean Martin KABORE

    Répondre à ce message

    • Le 10 mai à 12:52, par OuvronsLeBonOeil En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

      Jean Martin KABORE,

      vous auriez pu très bien vous appeler Sidiki KABORE, Abdoulaye KABORE ou Salam KABORE, ou même Moussa, que cela ne m’étonnerait pas. C’est justement pour éviter des situations semblables à celles de Djibo que chaque burkinabé craignant Dieu, doit dire non à une telle réaction du gouvernement. Repétez cet exercice chez vous à la maison si vos enfants se battent pour un jouet que vous avez offert à l’un d’eux. Retirez-leur le jouet à tous les deux, et remettez-le à celui à qui il n’appartient pas et pour calmer l’autre, offrez-lui quelque chose en compensation. Faites cet exercice autant de fois que vos enfants se querelleront pour des choses qui appartiennent à l’un d’eux . D’ici 10 ou 15 ans, vous ne serez peut-être pas là pour nous en parler (je ne voudrai pas jouer les oiseaux de mauvais augure), mais vos voisins en tireront surement des leçons ou peut-être les autres membres de la famille qui auraient survécu !

      Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 09:32, par Sigy Som En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Ça va échouer dans un pays où tous les coins libres des villes et villages sont occupés par des maisons de culte (mosquée ou église).
    Au juste Donald Trump avait raison quand il affirmait : <>.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 11:35, par saam En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Au nom de la justice tant prônée et de la tolérance de la religion musulmane, pour l’amour du Prophète Mohamed (SAW) et pour la vérité, pour la paix et l’harmonie, pour tous ces milliers de musulmans au Burkina que vous représentez, refusez courtoisement ce terrain. Sinon c’est dra, c’est la honte sur vous et nous !!! Trouvez un autre coin svp. Sinon toute votre croyance est cinématographique !! Laissez les mélangeurs d’en haut là et gérez ça entre vous. Sortez tous grandis de cette histoire, mes frères en Allah ! Qui ira prier sur un sol qui a été retiré à son vrai proprio ? Affaire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 14:17, par Je dit En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Hopa ! le vole est légalisé par le gouvernement du Burkina.

    "Moi même j’ai vu un terrain dans mon quartier, je vais me dépêcher aller construire ma villa. Si le propriétaire vient, on va retirer me donner comme j’ai déjà construit. "

    Quand même !!!! soyons sérieux ! Prenez les gens au sérieux quand vous dites que c’est avec la permission du propriétaire qu’on a cédé la parcelle à la FAIB. Si le propriétaire ne tenait pas a son terrain il ne serait pas aller démolir le un bâtiment de sur-quoi tout une mosquée.

    Rappelons au gouvernement que le Burkina Faso ce n’est pas la jungle. Voler quelque chose en plein jour et tout un gouvernement accepte. Je suis désolé.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 14:41, par un gondwanais En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Ce gouvernement est d’un cynisme inqualifiable.tenez, une affaire oppose deux individus et c’est à un troisième larron que "maitre aliboron" revient, aliboron que le gouvernement disait s’approprier. Que vient faire la FAIB ici ? ainsi on met toute la communauté musulmane dans la danse et on se frotte les mains quoi !!! Exit ceux qui brandissent le sceau de la paix ; dire que les gesticulations d’un groupe d’individus ont suffi à faire trembler le gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 20:54, par La vérité En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Ce n’est pas encore fini, une autre destruction de la même mosquée arrive bientôt. Continuez à résoudre les conflits comme ça monsieur le Président.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 12:23, par Pazing En réponse à : Affaire "Mosquée de Panzani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Bonjour,

    Juste pour dire qu’il n’existe pas de vérité destructive.. .
    LA VERITE NE DETRUIT JAMAIS....

    Et j’avoue que c’est cette synthèse de mensonge constructive et vérité destructive qui plonge notre monde dans la léthargie...
    UN MENSONGE N’A JAMAIS CONSTRUIT.

    C’est notre vision de pécheur aveuglé qui nous fait raisonner de la sorte. QUE NOUS SOYONS TOUS GUIDES PAR LES SEPTS DONS DE L’ESPRIT SAINT DANS TOUS CE QUE NOUS ENTREPRENONS ;

    Je vais de ce pas m’enquérir de tous ce qui s’est passé lors de la destruction de la mosquée de Panzanni le 20.09.2020
    Je lance de ce pas ma recherche "google". Toujours est il que le pardon et la tolérance doivent être au-dessus de la loi des hommes qui évoluent et la loi des hommes aussi évolue.. Voilà pourquoi, on parle de JURISPRUDENCE ;
    Particulier, on a pris ton terrain pour un lieu de culte, c’est une grâce pour toi. Pardonne leur, tolère et voit ce que le Seigneur va réserver pour toi.. C’est un sacrilège que de détruire un lieu de culte.
    Hommes de culte, vous ne devez pas utiliser un espace qui ne vous appartient pas pour en faire un lieu de culte. Car nous appartenons tous à Dieu.. Et tous ce que nous possédons appartiens à Dieu. La Mosquée tout comme l’Eglise appartient à Dieu. Le Domicile d’un quelconque citoyen appartient à Dieu...

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 10:44, par Minnayi En réponse à : Affaire "Mosquée de Pazani" : Eddie Komboigo craint qu’on ne replonge dans une autre crise

    Je pense que cette fois-ci, Eddie s’est trompé comme beaucoup de personnes. Dans cette crise il n’a jamais été question de conflit entre des communautés religieuses. JAMAIS JAMAIS et il ne faudra en créer. Il y a différend entre deux individus, sauf l’autre partie a fait construire sur un terrain qui n’est pas le sien dont la justice avait de bon droit ordonner la destruction.

    Et au regard des conséquences non maitrisables d’une telle destruction (sur le plan islamique, c’est extrêmement prohibé), le Gouvernement a utilisé le droit (ce que syndicats de magistrats et avocats oublient volontairement de signaler) pour intervenir afin d’éviter toute crise. En réalité, du point de vue juridique (beaucoup de juristes honnêtes y compris des avocats bien connus), ont reconnu qu’il n’y avait nullement ici, de la part du Gouvernement, opposition à l’exécution d’une décision de justice.

    Ce qu’il faut reconnaître, c’est le caractère maladroit du communiqué du MATD sur la question : on a compris que le Gouvernement veut se faire aimé par les musulmans. Sinon, le Gouvernement en droit d’exproprier pour cause d’utilité et à toute fin dont il apprécie.

    Bref, il faut cesser l’hypocrisie sur cette question. Les juristes honnêtes doivent éclairer l’opinion.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
18 juin 1940 : Sankara Zouli et d’autres soldats burkinabè sont morts ce jour-là pour la France
Burkina Faso : Le dialogue politique s’ouvre dans un contexte sécuritaire très difficile
Burkina : Le Cadre de dialogue politique, un sectarisme politique ?
An II de l’Appel de Manéga : C’est aussi "un pas vers la réconciliation", une marche à Ziniaré pour la paix, le 26 juin 2021
Nouvelle-Calédonie : Le Pr Augustin Loada conduit une mission de l’ONU sur la révision des listes électorales
MPP-France : La sous-section de Bordeaux fait peau neuve
Burkina : Le président Roch Kaboré et Jacques Ouédraogo dans l’affaire Pazani, lauréats des Prix Manéga de la Paix 2021
Assemblée nationale : La commission CJEEC réunie à Koudougou pour renforcer les capacités de ses membres
Assemblée Nationale : Les députés membres de la CAGIDH outillés sur les modes d’élection des représentants des exécutifs locaux
Réconciliation nationale : Les capacités des autorités déconcentrées et des points focaux de la région du Centre renforcées
30e anniversaire de la Constitution du Burkina Faso : Abdoul Karim Sango pose les enjeux de l’adoption d’une nouvelle Constitution
Burkina : Les députés convoqués à une session extraordinaire à partir du 21 juin 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés