Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut savoir s’instruire dans la gaieté. Le savoir triste est un savoir mort. L’intelligence est joie. »  Voltaire

Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mercredi 6 janvier 2021 à 20h28min
Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

Depuis le 1er janvier 2021, l’Office national des télécommunications (ONATEL) est devenu Moov Africa. Pour matérialiser ce changement de dénomination, le public a été convié, le mercredi 6 janvier 2021 à l’hôtel Laïco à la cérémonie de présentation de la nouvelle marque et de l’identité visuelle de l’entreprise.

Le sociologue américain, Alvin Toffler a dit : « Le changement n’est pas seulement nécessaire à la vie, il est la vie. Et par conséquent, vivre c’est s’adapter ». C’est en ce sens que ONATEL-SA à chercher à s’adapter pour être à jour des innovations, à s’adapter pour poursuivre son ascension, à s’adapter pour toujours s’inscrire dans le sens de l’évolution et s’adapter pour demeurer le leader au Burkina Faso. Cette mutation pour s’adapter aux évolutions de l’écosystème de l’économie numérique et répondre aux attentes de la clientèle a entrainé le changement de la marque ONATEL-SA en Moov Africa Burkina Faso.

Le sens du Logo de Moov Africa

Ce changement dira le premier responsable de l’entreprise, Sidi Mohamed Naïmi, répond non seulement au besoin d’harmoniser l’identité de la société avec l’évolution des activités dans le secteur des télécommunications, mais aussi et surtout, à la nécessité de présenter au public, une société membre d’un grand groupe de télécommunications : Maroc Telecom.

Les deux identités visuelles représentant le logo de Moov Africa

Membre du groupe Maroc Telecom depuis 2006, ONATEL est une filiale de cet opérateur de télécommunication présent en Afrique avec plus de 70 millions de clients dont 10 millions au Burkina Faso. Le Groupe Maroc Telecom couvre 11 pays sur le continent africain avec pour ambition de rassembler, promouvoir et moderniser les télécommunications dans d’autres pays africains.

Le directeur général de Moov Africa, Sidi Mohamed Naïmi, et ses collaborateurs

Une seule identité pour une synergie du groupe

Précédemment filiales du groupe, les entreprises ONATEL-SA, Gabon Telecom, MAURITEL, Moov Bénin, Moov Centrafrique, Moov Côte d’Ivoire, Moov Niger, Moov Togo, SOTELMA- Mali, TIGO-Tchad évolueront désormais sous la nouvelle marque commerciale Moov Africa, afin de bénéficier d’une synergie du groupe. Elles sont Moov Africa, selon M. Naïmi, pour signifier un seul signe graphique, toute la force d’un groupe et l’engagement de Maroc Telecom à mettre son expertise au service de chacune de ses filiales. Pour le directeur général de Moov Africa Burkina, Sidi Mohamed Naïmi, évoluer sous une même marque, c’est s’enrichir des différences, c’est échanger les expériences et expertises pour renforcer les compétences.

Le directeur général de Moov Africa, Sidi Mohamed Naïmi au cours de son allocution

Pourquoi Moov Africa ?

Symbole d’une Afrique en mouvement, d’une Afrique en pleine évolution technologique, Moov Africa est une vision « One Africa » pour une Afrique qui gagne. Moov Africa est l’affirmation et l’illustration du savoir-faire africain, c’est le positionnement des marques africaines en matière de télécommunications, pour servir l’Afrique et faire bénéficier plus de 70 millions d’Africains.

Les invités venus assister à la présentation

Moov Africa, c’est également être dans l’air du temps, sinon en avance sur les autres. C’est pourquoi le directeur général de Moov Africa Burkina dira : « L’innovation permanente est la recherche de la performance ». Aussi a-t-il réaffirmé l’engagement de toute l’entreprise à accélérer le processus de modernisation des infrastructures déjà engagées pour l’amélioration continue de la qualité du service et la confiance placée en Moov Africa.

J.E.Z
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 janvier à 21:19, par Vérité Indiscutable En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    Du n’importe quoi. Le Burkina n’a rien de personnel. On privatise par biais détourné tout ce qui faisait de nous une identité propre est renégocié. C’est ainsi que nous allons peu à peu nous dissolver dans des entreprises africaines qui visent à remplacer les entreprises coloniales (le Maroc en tête).
    Wait and See !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 22:08, par Sidpassata Veritas En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    Telmob disparaît de la même manière que Fasofany.
    Les entreprises conquérantes disent que leur ambitions est d’offrir un meilleur services à 70 millions de consommateurs. Mais alors, pourquoi les privatisation des sociétés nationale ne se fait pas toujours part l’ouverture du capital aux petits actionnaires comme ça se fait en Europe. La poste française à proposé aux client lamda des banques d’acheter des actions de la postes. Dans nos pays nos dirigeant parlent toujours de mobiliser l’épargne locale mais ce n’est que discours creux, alors qu’ils se battent comme des diables pour attirer les capitaux étrangers, comme si ces derniers étaient philanthropes. C’est éceurant de voir commenr nous revendons nos pays à peine décolonisés.
    Puisque moov et orange sont des étrangers, on ne me laisse plus le choix : je vais migrer le seul opérateur vraiment burkinabè Telecel ! Aahh l’Afrique !ï

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 07:52, par souleymane compaore En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    franchement ce n’est pas facile de se defaire de ONATEL SA TELMOB.c’est malgrés ! mais cest ça aussi les regles du commerce

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 10:09, par BURKINADABORD En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    A mon avis il faut renationaliser cette compagnie pour retrouver notre plein souverainete surtout en ces moments difficiles d’insecurite ou ’information est capitale. Tout etat dit responsable et aspirant au plein bien-etre de son peuple doit avoir le plein controle des secteurs de l’energie, de l’eau et des telecommunications. Privatiser ne veut pas tout abandonner au secteur prive qui ne cherche que le seul profit au detriments du bien-etre des populations. Comment pretendre a l’internet pour tous si seul le prive controle tout.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 11:59, par BURKINA DABORD En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    A mon avis il faut renationaliser cette compagnie pour retrouver notre plein souverainete surtout en ces moments difficiles d’insecurite ou ’information est capitale. Tout etat dit responsable et aspirant au plein bien-etre de son peuple doit avoir le plein controle des secteurs de l’energie, de l’eau et des telecommunications. Privatiser ne veut pas tout abandonner au secteur prive qui ne cherche que le seul profit au detriments du bien-etre des populations. Comment pretendre a l’internet pour tous si seul le prive controle tout.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 12:14, par Tancy Mbaye En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    Les commentaires, s’ils sont averes me laissent pantois. Je suis pour des entreprises transnationales en Afrique mais pas au detriment des locaux. Un equilibre dans les parts sociales des groupes africains est important. Il se chante que le maroc cherche a prendre la place de la France ou de la chine en Afrique. L’Afrique subsaharienne ne peut etre un objet que chacun veuille s’accaparer. Mosanto/BASF va avaler vos semences agricoles d’apres d’autres informations aussi. Et moi qui etait fiere du Burkina etant senegalaise avec l’annonce du satellite100% burkinabe, je me demande si les burkinabes sont sous sommniferes ? Vivement la douche chaude pour le reveil.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 12:38, par Wind En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    Communication nulle à mon goût, je me suis réveillé le 1er janvier avec des messages incompréhensibles d’une société que je ne connais pas. Il faut préparer les consommateurs un minimum si c’est pas à cause de mes contacts je déposais ma puce directe car ça frise le manque de considération...
    Vraiment je suis pas content

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 14:45, par Yves Traore En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    Je suis parfaitement du même avis que Wind en ce qui concerne le peu de considération accordée aux consommateurs que nous sommes.

    Avec Orange, la communication a été bien plus respectueuse des consommateurs. Avec Onatel, on nous prend par surprise, comme si rien n’a été préparé, à moins que cela ne traduise un fois de plus la négligence, je dirais même le manque de respect, dont a toujours fait preuve cette compagnie à l’égard des ses clients.

    J’ose seulement espérer que les dirigeants de cette nouvelle société prendront très sérieusement en considération le respect pour leurs clients. Bonne chance à eux, et vigilance pour nous les consommateurs !

    Passot

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 15:29, par LE MAITRE GOMYAAREE : PAYS SANS FOI NI LOI En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    OU CE N EST PAS LE CHANGEMENT DE NOM LE PROBLÈME MAIS PLUTÔT LE SERVICE POUR LEQUEL ON PAIE.

    PS IL N Y A AUCUN BON RÉSEAU DE TELECOMMUNICATION AU BURKINA FASO. PAUVRE PAYS ....

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 21:22, par Nyamekye En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    On nous prend pour des idiots. ONATEL a trahit le peuple burkinabe. Personnellement je n’ai aucune fierte pour Moov Africa. J’aimais bien ONATEL parce qu’elle representait ma patrie, le Burkina Faso. J’en etait tres fier. Maintenant je me tourne vers Telecel, le seul reseau burkinabe. N’eut ete mes contacts, j’aurai laisse tomber Moov Africa. Telecel, je t’adore tel que tu es !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 22:00, par Nafik En réponse à : Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso

    En ce qui me concerne, ma question est la suivante :
    Qui sera le prochain ministre en charge de la téléphonie dans le gouvernement 1 du deuxième quinquennat de Roch ? Presque toute la téléphonie du Burkina est gérée par des intérêts étrangers notamment marocains. Téléphoner au Burkina depuis l’étranger est excessivement cher et toujours improbable. Téléphoner à l’intérieur n’est guère mieux. Cela impacte négativement le monde des affaires sans compter les communications privées. Pendant ce temps, d’autres font fortune sur notre dos. Quand allons-nous sortir complètement de ce bourbier ? C’est un vrai problème pour lequel il nous faut un ministre vraiment compétent pour nous sortir de là.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Fada N’Gourma : Les journalistes et communicateurs outillés pour la promotion du dialogue interreligieux, interculturel et le vivre ensemble harmonieux.
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
A la Une de l’Evènement du 10 janvier 2021
AstuceTic : Decrypto, l’application qui dévoile les messages codés
« Nous ne sommes pas obligés de raconter toute notre vie sur internet », rappelle l’expert en cyber-sécurité Youn Sanfo
Nouvelles conditions de WhatsApp : Voici les risques et les alternatives selon l’expert en sécurité informatique, Youn Sanfo
ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA : Comment le complot a été organisé et exécuté
Téléphonie mobile : ONATEL-SA désormais Moov Africa Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés