Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement : Le Burkina signe des contrats de mise en œuvre de programmes avec la Chine et l’Arabie Saoudite

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • lundi 28 décembre 2020 à 15h00min
Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement : Le Burkina signe des contrats de mise en œuvre de programmes avec la Chine et l’Arabie Saoudite

Les défis liés à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement restent importants au Burkina Faso. Dans ses efforts pour améliorer les conditions de vie des populations, le gouvernement bénéficie de l’accompagnement de partenaires techniques et financiers tels la Chine et le royaume d’Arabie Saoudite. En témoigne la signature ce jour 28 décembre 2020 de deux contrats pour la mise en œuvre de programmes et projets dont la finalité est de fournir de l’eau potable au plus grand nombre de Burkinabè.

Le premier contrat signé entre CGCOC Group et le ministère de l’Eau et de l’Assainissement porte sur les travaux de renforcement du système d’approvisionnement en eau potable des villes de Tenkodogo, Garango, Bittou et Bagré à partir du barrage de Bagré. À l’issue du délai d’exécution qui est de 30 mois, une nouvelle station de traitement d’eau potable d’une capacité de 25 000 m3/ jour, un nouveau centre de distribution d’eau à Tenkodogo ainsi que 4 nouveaux châteaux d’eau devraient voir le jour.

Le représentant de CGCOC Group

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet de renforcement du système d’adduction en eau potable de certaines villes du Burkina structurellement déficitaires. Son financement sera assuré par un prêt concessionnel auprès d’Auxim Bank Chine pour un montant de plus de 31 milliards de FCFA. La Société CGCOC Group est chargée de l’exécution des travaux.

Le deuxième contrat, quant à lui, porte sur le suivi contrôle des travaux du programme saoudien de forage de puits et de développement rural en Afrique (PSFA) phase V. En effet, le PSFA vise à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades. Il s’inscrit dans le cadre du programme national d’approvisionnement en eau potable (PN-AEP).

Sa mise en œuvre a été précédée par la signature, le 29 juin 2017, d’un mémorandum d’entente entre le Burkina Faso et le royaume d’Arabie Saoudite. Prévu pour une durée de 4 ans, le PSFA permettra de réaliser 100 forages équipés de pompes à motricité humaine et 10 systèmes d’adduction d’eau potable au profit de 65 000 personnes. Le financement du programme est assuré à 93,64% par le royaume d’Arabie Saoudite pour un montant d’environ 3 milliards de FCFA.

La signature ce jour du contrat d’une valeur de 196 350 000 FCFA entre l’ingénieur conseils Projects House Engeneering Consultancy and EDS International et le ministère de l’Eau, marque le démarrage effectif du programme. En effet, l’ingénieur conseil retenu pour assurer le rôle de consultant dans la mise en œuvre du programme, devra veiller à la préparation et à l’analyse des dossiers d’appels d’offres ainsi qu’à la réalisation des études et la supervision de l’ensemble des travaux.

Le ministre en charge de l’Eau, Ambroise Niouga Ouédraogo, paraphant l’un des contrats

Le ministre en charge de l’Eau, Ambroise Niouga Ouédraogo, n’a pas manqué d’exhorter l’ingénieur conseils à une responsabilité soutenue et au respect des clauses du contrat, afin d’assurer la disponibilité des ouvrages en temps voulu ainsi que la durabilité des investissements par une sélection rigoureuse des prestataires et un suivi permanent des travaux.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Apiculture au Burkina : Des acteurs s’imprègnent des expériences des « centres leaders nationaux »
Changements climatiques : Le WASCAL va se doter d’un bâtiment pour la recherche à Ouagadougou
Conseil des ministres de WASCAL : Concertation à Ouagadougou pour une action climatique accélérée en faveur du développement durable
GGGI renforce le système national de Mesurage, de Rapportage et de Vérification (MRV) : Une trentaine d’Experts des Institutions nationales outillés à l’analyse SIG et télédétection
Reboisement au Burkina : Une partie de la « ville nouvelle de Yennenga » reverdie
Eau et assainissement : Le programme PAEA affiche un taux d’exécution global de 49% pour un délai consommé de 50%
Région des Hauts-Bassins : Les capacités des OSC renforcées sur le processus de négociation et le financement climatiques
Utilisation de pesticides chimiques : Des acteurs avertis attirent l’attention sur les méfaits
Environnement et développement durable au Burkina : Revue de deux projets et programmes mis en œuvre
Barrage de Samendéni : Les députés « en mission de contrôle » de la qualité des ouvrages
Projet « Eau CLE du développement durable » : Les parties prenantes se concertent pour une bonne mise en œuvre
Production agricole et protection de l’environnement : Le projet d’irrigation et des mini-réseaux solaires lancé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés