Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Conflit dans les zones minières : Kolbiré Boa propose une médiation dans la commune de Sabcé

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET • dimanche 13 décembre 2020 à 16h30min
Conflit dans les zones minières : Kolbiré Boa propose une médiation dans la commune de Sabcé

Pour l’obtention de son diplôme de Master professionnel en médiation et management des conflits, Kolbiré Boa a soutenu son mémoire le samedi 12 décembre 2020. Ce travail a reçu l’assentiment du jury, qui lui a décerné la note de 17/20.

« Conflit dans la commune de Sabcé et médiation : Les activités de la société minière Bissa Gold en question ». C’est le thème du mémoire que Kolbiré Boa a défendu pour l’obtention de son Master professionnel en médiation et management des conflits au Centre d’étude sur les philosophies ; les sociétés et les savoirs (CEPHISS) de l’Unité de formations et de recherches en sciences humaines (Université Joseph KI-ZERBO). Il justifie le choix de ce thème par les multiples conflits constatés ces dernières années dans certaines localités suite à l’installation des sociétés minières. Le choix de la commune de Sabcé, dans la province du Bam, a été fait au vu de la recrudescence des conflits liés à la présence de la société minière Bissa Gold dans cette localité.

Selon Kolbiré Boa, depuis l’installation de la mine dans la commune de Sabcé en 2012, les populations ont plusieurs fois organisé des manifestations pour exprimer leur mécontentement. A la dernière en date, le 27 janvier 2020, la population avait protesté contre l’extension de la mine. Depuis lors, plusieurs médiations ont été entamées par les autorités, mais sans succès. Kolbiré Boa a donc choisi de se pencher sur les causes de l’échec de ces médiations.

Pr Cyrille Koné, directeur de mémoire.

Il ressort de son travail que les causes du conflit qui oppose la population de Sabcé à la société minière Bissa Gold sont liées à l’économie, la gestion des objets culturels se trouvant à l’intérieur du périmètre d’exploitation de la mine et aux chocs psychologiques liés au « déplacement forcé ». Ces causes sont aussi des motifs de blocage de toutes les actions menées par l’administration, dans la mesure où ces tentatives ont plutôt contribué à créer une perte de confiance entre les acteurs.

Face à cette perte de confiance, Kolbiré Boa propose une médiation en six étapes par une démarche participative impliquant des acteurs choisis de façon consensuelle. Cette méditation doit être menée par un professionnel du domaine, de sorte à permettre à chaque acteur d’exprimer ses besoins de façon claire. Pour la population, il s’agit entre autres de les accompagner avec des fertilisants pour le sol, créer des activités génératrices de revenus, former les jeunes pour leur reconversion et permettre aux habitants de continuer à fréquenter les lieux culturels et cultuel.

Kolbiré Boa a obtenu son diplôme de Master professionnel en médiation et management des conflits.

Le travail de Kolbiré Boa a été bien apprécié par les membres du jury, en particulier son directeur de mémoire Pr Cyrille Koné. Pour lui, les conflits qui découlent du développement du secteur minier méritent que des réflexions de ce genre soient menées. Cela permettra aux populations de mieux profiter de ces sites miniers, et au pays d’attirer plus d’investisseurs. Le jury, composé du Pr Cyrille Koné (Professeur titulaire de Philosogie et directeur de mémoire), du colonel-major Auguste Denise Barry, du Dr Boureima Zongo (Maître assistant en sociologie) et du Pr Seydou Oumar Kane (Maître de conférence en histoire et archéologie et président du jury), après quelques observations sur le document, a décidé de déclarer Kolbiré Boa admis avec la note de 17/20.

Cette note a été bien reçue par l’impétrant, qui a promis de travailler à corriger les imperfections. Aussi, il dit être disponible à accompagner les sociétés minières ainsi que l’administration.

Judith SANOU
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme au Burkina : Yassiya Sawadogo expose « l’imperfection » du cadre juridique
Paludisme : Un nouveau vaccin s’avère efficace à 77%
Promotion de l’éducation inclusive : Jacqueline Yaméogo soulève la nécessité d’une communication bien ciblée
Université Joseph KI-ZERBO : Soutenance de trois thèses de doctorat unique en Biologie Moléculaire et en Génétique Moléculaire à LABIOGENE
Yssif Bara, auteur de feux tricolores solaires : « L’Etat ne m’a jamais approché pour un partenariat »
Recherche scientifique : Le ministre délégué Maminata Traoré Coulibaly encourage le Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS)
Soutenance de thèse de doctorat : Marcel Zerbo analyse l’influence de la gouvernance scolaire sur la qualité de l’enseignement au sein des établissements catholiques à Ouagadougou.
Éducation : Facteurs de performance des établissements d’enseignement et acquisitions scolaires
Enquête en ligne dans le cadre de la préparation d’une thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication
Soutenance de thèse de doctorat : Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP, scrute les procédures de la commande publique
Université Norbert Zongo : Élie Corneille Dakuyo, premier docteur en psychologie de l’orientation et du travail
Soutenance de thèse de doctorat : Herman Nacambo scrute l’institutionnalisation de la lutte contre la corruption au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés