Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Elections de 2020 au Burkina : La chefferie traditionnelle de Koudougou invite au respect du code de bonne conduite

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • vendredi 30 octobre 2020 à 14h45min
Elections de 2020 au Burkina : La chefferie traditionnelle de Koudougou invite au respect du code de bonne conduite

Des chefs traditionnels réunis au sein de l’Association Songnam ont dans une déclaration, le jeudi 29 octobre 2020 à Koudougou, invité l’ensemble des acteurs de la vie politique à un respect du code de bonne conduite. Cette invitation vise à préserver l’intérêt supérieur de la nation en ces périodes sensibles.

Une conférence de presse pour réclamer le respect du code de bonne conduite par tous les acteurs, à la veille de l’ouverture officielle de la campagne électorale pour les élections couplées présidentielle et législatives au Burkina Faso. En effet, c’est réuni autour de l’association des chefs traditionnels de Koudougou, ce mercredi 28 octobre 2020 que ce message a été transmis aux journalistes de Koudougou. C’est le président de l’association Songnaam, Naaba Saga 1er chef d’Issouka qui a lu la déclaration liminaire dans laquelle les chefs de Koudougou invitent l’ensemble des acteurs de la vie politique à un respect du code de bonne conduite pendant les élections.

En effet, selon le président de l’Association, ils veulent porter leurs voix afin que tous les acteurs, puissent respecter les grandes lignes du pacte de bonne conduite qui aboutira à une élection apaisée. Pour lui, c’est simplement un jeu et c’est l’occasion pour chacun de montrer sa vision pour la construction du pays et non pour montrer sa capacité d’insulte ou de dénigrement. En se fiant à la signature du pacte de bonne conduite des candidats organisé par le Conseil supérieur de la communication (CSC) le 26 octobre dernier, les bonnets rouges de Koudougou estiment que sur le plan traditionnel, la parole est sacrée et le fait d’avoir signé ce pacte est une parole donnée qui doit être respectée. « Nous, en tant que chefs traditionnels, nous ne pouvions que rappeler, souligner, et élever notre voix afin que tous ces traits qu’on a inscrits dans ce pacte qui s’inspire de celui de 2015 soient respectés. »

Lire aussi : Élections du 22 novembre 2020 au Burkina : Les parties prenantes s’engagent pour un processus apaisé

La signature est sacrée car c’est la reconnaissance de notre adhésion au texte qui reçoit notre signature. » C’est pourquoi il ajoute en ses termes : « Nous voulons une campagne apaisée, responsable. Nous attendons de vous des élections avec une forte participation. Nous attendons des résultats transparents, acceptés par tous. » Aussi, tenant compte du contexte de la pandémie de Covid-19 qui continue de faire des victimes, l’association Songnaam rappelle au strict respect des mesures barrières Durant la période électorale.

En rappel, l’Association Songnaam est une association apolitique qui est dirigée par un bureau de six membres. Elle a été reconnue officiellement le 4 mars 2013 et s’est donnée pour mission d’œuvrer pour le maintien de la paix, d’agir pour le développement de la ville de Koudougou, de revaloriser les traditions, les us et coutumes et de rendre la chefferie respectable et respectée.

P.O
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Elections couplées de novembre 2020 : Le PNUD et le NDI capitalisent l’accompagnement apporté aux candidates
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés