LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “L’oiseau espiègle à vouloir trop bien confectionner son nid, finit par s’y emprisonner la patte” Ansomwin Ignace Hien dans La Queue de Guenon

Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

Publié le jeudi 3 décembre 2020 à 13h30min

PARTAGER :                          
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

Même s’il n’a obtenu aucun siège aux élections législatives du 22 novembre 2020, le Mouvement « Servir et non se servir » (SENS) s’en tire avec 27 334 voix (selon les résultats provisoires de la CENI) pour les 17 listes placées. Bien qu’insuffisant pour se faire un élu national, ce résultat reste tout de même un motif de satisfaction pour les premiers responsables de ce Mouvement d’indépendants, créé seulement en août 2020. Quels enseignements tirent-ils de cette première participation ?


Lire aussi Burkina : « Les espoirs nés de l’insurrection populaire de 2014 s’effritent. La jeune génération doit s’assumer », Me Guy Hervé Kam, coordonnateur national du mouvement SENS


Quel commentaire font-ils des résultats de ces élections ? Le Mouvement sera-t-il prêt à collaborer avec le parti au pouvoir, s’il venait à être appelé aux affaires... ? Autant de questions que nous avons soulevées avec le porte-parole de campagne du Mouvement, Me Angelin Poda. Il était l’invité d’Oumar Ouédraogo au studio de Lefaso-TV. Entretien.


Cliquez ici pour lire aussi Législatives du 22 novembre 2020 : « Votez ‘’SENS’’ pour donner un sens à votre patrie », Abdoulaye Diallo, tête de liste au Kadiogo


Oumar Ouédraogo
Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

PARTAGER :                          

Vos commentaires

  • Le 2 décembre 2020 à 22:09, par Passakziri En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

    Je félicite le mouvement SENS pour sa démarche et je l encourage à persévérer les cinq années à venir .
    Donnez nous les coordonnées qu on peut utiliser pour vous contacter pour toute contribution.
    Merci.
    Passakziri

  • Le 3 décembre 2020 à 00:20, par Divine En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

    Personnellement je remercie Dieu que ce parti de non sens n’ait obtenu aucun député.
    Parce que :
    voici un parti dont les responsables ont fini leurs études, ont un emploi descent qui induisent la jeunesse immature en erreur !
    Comment un pays comme le notre ayant de serieux problèmes peut-il se permettre d’envoyer à sa représentation nationale des enfants du secondaire, des collèges du lycée et d’étudiants qui devraient plutôt se soucier de parfaire ou achever leur instruction / education.
    La députation est-elle une profession ?
    Peut-on être député toute sa vie ?
    Jeunes gens detournez vous de ce parti qui veut obstruer votre avenir professionnel alors que les responsables ont leur profession et vivent de revenu de leur travail.
    C’est scandaleux.
    Si ce responsable est sûr de ses arguments qu’il recrute au sein de sa profession et de la population ayant terminé ses études et des travailleurs.
    Eux (les responsables de ce non sens) leurs enfants étudient sous d’autres cieux.

    • Le 4 décembre 2020 à 08:42, par caca En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

      Divine
      Vous êtes hors sujet. Les élevés du collèges, lycées et étudiants peuvent bien faire la politique s’ils ont bien l’âges de se présenter. L’école ou les études ne sont pourtant pas un handicap à vie politique. Dans d’autres pays, il y a des maires et députés très jeunes. Le burkinabé a peur du nouveau. C’est dommage qu’au Burkina jusqu’à présent science-politique n’existe pas pour canaliser les jeunes dans le choix politique comme carrières futures. La politique n’est pas le monopole des vieux et un jeune peut bien être élu et suivre ses études. d’ailleurs on parle d’un député qui a 31 ans dans cette législature. Avant d’être élu député il fut d’abord maire. Si vous ne partage pas l’idéologie de SENS c’est votre droit, mais insulter les jeunes c’est oublier les conséquences de l’insurrection.

  • Le 3 décembre 2020 à 08:50, par Time Will Tell En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

    la principale erreur de SENS, c’est de créer le mouvement après l’inscription des électeurs sur la liste électorale. le score de SENS est a salué car il a bénéficié du vote des électeurs des autres partis.
    Créer en aout, 2 mois avant la campagne n’était pas une bonne idée !

  • Le 3 décembre 2020 à 11:08, par SOME En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

    C’est clair pour moi l’avenir de ce pays a l’heure actuelle et dans cette donne, c’est l’e SENS. C’est maintenant que le SENS va se mettre en branle. Evitons l’entrisme destructeur comme nous savons le faire au burkina si bien. Il y en a qui viendront juste pour detourner le SENS de son sens. VIGILANCE !
    SOME

  • Le 3 décembre 2020 à 12:36, par Soif d’intégrité En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

    En tout cas, toutes mes félicitations et courage au mouvement SENS. Quel qu’en soit le prix, nous sommes derrière ce mouvement qui est venu donné un sens à mon enrôlement. Nous n’avons "rien" (Elu) eu cette fois-ci mais ce n’est pas grave, la lutte ne fait que commencer, nous serons toujours là, c’est une question de CONVICTION. En tout cas dans le bureau de vote où j’étais inscrit, s’il n’y avait qu’une seule voix attribuée à SENS, c’est ma voix.
    Vive le mouvement SENS !

  • Le 3 décembre 2020 à 16:11, par Lionceau En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

    Bon courage.
    Mais il faudra penser à manger le to comme sankara, rouler en renault 5 comme sankara, dormir dans une maison comme celle de thomas sankara, ..........

    Bref en tant que leader, vivre avec les masses comme Sankara.

    Le discours de sankara passait surtout du fait qu’il était proche de la troupe et des populations.

    Si vous vous présentez aux populations avec l’image d’une petite bourgeoisie intellectuelle, et vouloir leur tenir le langage de thomas sankara j’ai peur que ça ne dure pas trop longtemps. Les populations ne vous regarderont pas comme des gens qui viennent à leur secours, mais plutôt comme des gens qui veulent en découdre avec les dirigeants. Surtout qu’elles vous savent multi-millionnaires alors que voulez pas les faire manger. Lol....

  • Le 3 décembre 2020 à 20:22, par Lom-Lom En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

    C’est le titre d’anciens candidats aux législatives ou quoi ? Sinon, pourquoi prendre des enfants pour être candidats à la députation ? Cela me paraît pas sérieux du tout ! Il faut qu’on prenne la politique au sérieux dans ce pays !

  • Le 4 décembre 2020 à 07:06, par Lepro En réponse à : Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »

    Burkinabè
    Nation des 3 M ?
    A tous ceux qui ricanent sans analyser objectivement le phénomène SENS, je donnerais 2 rendez-vous : les municipales de 2021, et puis présidentielle-Législative dans 5 ans(2025)
    Rappelons-nous que la conquête du Pouvoir d’Etat n’est pas un long fleuve tranquille. Fidel Castro avec une centaine de barbudos a mis 4 ans à venir à bout du régime corrompu de Fulgencio Batista.
    Jerry John Rawlings à 2 reprises (1979, 1982) , a débarrassé son pays du "Kalaboulé" des généraux et des politiciens véreux avant d’instaurer la démocratie en 1992.
    Oui le SENS ce sont de intellectuels.
    Oui le SENS n’ont pas un style de vie prolétarien.
    Oui le SENS ce sont des élites.
    Les acteurs de l’Histoire sont seront toujours issus des classes éduqués, sont des élites, sont des leaders des Nations.
    Castro, Rawlings ,Sankara, Kagamé,....Obama, Macron : des intellectuels leaders qui se sont investis pour leur PEUPLE.

    Le SENS est certainement dans le même type d’engagement, et il n’est pas honnête d’en rire.
    Créé en Août 2020 ils ont obtenu 1% aux élections de Novembre 2020 ; qui dit mieux ?.....Wait and See.

    La Patrie ou la Mort nos Vaincrons .

    Lepro(toujours vigilant)

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique