Accueil > ... > Forum 1904343

Thomas Sankara : Le président Kaboré évoque un « espoir assassiné » du développement endogène du Burkina et l’Afrique

21 octobre, 10:43, par Ka

Merci mon ami SOME : Si j’ai parlé de la religion, c’est que les assassins et complices de l’assassinat de Thomas Sankara croient qu’en exhibant la parole de la bible devant le peuple, le grand pardon est là. Et moi je dis non.

C’est de l’obscurantisme qui subordonne l’homme a un esprit supérieur et l’invite à croiser les bras et attendre tout de Dieu comme les pasteurs alimentaires trompent leurs proies pour remplir le panier de la dime, dont la prière, l’imploration et les jérémiades que commande la religion vis-à-vis de Dieu pour résoudre les problèmes de ceux qui ont péché volontairement.

Et je conclu que ce sont là les déductions de l’idéalisme philosophique, surtout dans sa forme subjective. Comme tu le confirme, Nous voyons des pasteurs sans pudeurs détournés la vraie parole de Dieu dans les langues vernaculaires pour escroquer ses propres sœurs et frères. Oui mon ami SOME pour que le pasteur, disons l’homme arrive à cet stade de la supériorité, il lui faut d’abords un cerveau comme celui qui a tuer l’idéologue Thomas Sankara pour le pouvoir. Le cerveau c’est de la matière. Et le matérialisme comme avoir le pouvoir en tuant, met philosophiquement la matière en avant la pensée, contrairement à l’idéalisme philosophique. Pour un idéaliste philosophique comme celui qui a tué Thomas sankara pour le pouvoir, d’autres personnes n’existent en dehors de lui. Et comme toi et moi l’avons appris, c’est ça l’idéalisme subjectif qui aboutit au solipsisme selon lequel tout ce qui entoure l’idéaliste est créé artificiellement par sa conscience. Ainsi celui qui a tué Thomas Sankara pour le pouvoir, tous les objectifs réalisés et sur le point d’être réalisés n’existent pas pour lui, ce qui compte et existe c’est sa ruse.

Beaucoup qui nous lisent diront que cette conception de voir les choses est fausse, pourtant elle a été défendu par un évêque anglais (Berkeley Georges 1684-1753.) Et nos pasteurs alimentaires avec une matière grise, utilisent le fatalisme dont vit tout Africain, le Burkinabé en particulier, pour le dominer par le naturisme qui l’emprisonne. Car pour bien manger, bien mourir ou mal mourir souffrir ou ne pas souffrir, il faut implorer ce que le pasteur alimentaire te recommande, car aucune mort n’est jamais naturelle, sauf celui de Thomas sankara confirmer par un médecin alimentaire.

Mon ami SOME, continuons à apporter nos modestes contributions pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés