Accueil > ... > Forum 1564851

Crise à La Poste Burkina : Le dialogue n’est pas rompu, selon le PCA

11 mai 2019, 12:02, par agex

Pour repondre a ismo je dirais que c est cette tendance du DG a vouloir opposer vieux et jeune dans la boite qui lui vaut ses problemes quand tu dis que les vieux sont incapable d utiliser un ordinateur mais c est grace a eux que la poste est ce quelle est de nos jour a la separation onatel sonapost beaucoup ne donnaient pas plus de 5ans a lala sonapost pour fermer mais les vieux comme tu dis on travaillé avec abnegation sacrifice pour que la poste survive et depuis 2004 la poste fait partie des société d état excédentaire si tu ne respect pas les vieux faut au moins leur reconnaitre sa pour revenir a la crise depuis que la poste existe elle n est jamin aller en greve c est sous ce DG que cela arrive pour dire que ya quelque chose a revoir dans sa facon de faire quand tu parle d utilisation rationnelle des moyens financiers du DG quand ce mr est arrivé il a demandé une augmentation de salaire a acqui un nouveau vehicule de fonction une land cruiser trouvant que la hunday qu il est venu trouver n est pas a la hauteur de sa grandeur il a changé le visuelle et le nom de la société a coup de centaines de millions alors qu il suffisait de mettre ses millions dans la communication sur les produits qui est le veritable probleme de la poste quand mr DG est arrivé il a gelé les recrutements externes alors que l une des missions que le gouvernement a confié a la poste est de lutter contre le chômage quand tu dis que le DG gère la boite comme une boite privée moi je dis que le DG veut gérer la boite comme sa chose revenons a la relecture du statut elle est néé d une crise en 2018 quand les agents exigeaient deja le depart du DG des personnes ressources sont venues faire une mediation un accord a été trouvé portant sur la relecture du statut le DG a donné assurance au syndicat devant les personnes ressources que les agents constateront les effets de cette relecture en janvier 2019 avec rappel de depuis juillet 2018 une commission a été mise en place pour travailler a la relecture avec des instructions notament que l impact financier de la relecture du statut ne doit pas excéder 173.000.000 la commision a travailler et a deposer son rapport en septembre 2018 en respectant les instructions donnés le syndicat a été surpris que jusqu a mars 2019 le projet de relecture du statut n est toujours pas passée en conseil d administration le syndicat a interpellé le DG et le PCA sur les engagements qu ils avaient pris en retour le DG est revenu sur ses engagements en disant qu il n est plus question d un rappel a compter de juillet 2018 mais plutôt un rappel a compter de janvier 2019 le syndicat pour d avegarder l essentiel a accepté mais malgre tout sa le DG et le PCA ont toujours tout fait pour retarder l adoption du statut

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés