Accueil > ... > Forum 1564849

Crise à La Poste Burkina : Le dialogue n’est pas rompu, selon le PCA

11 mai 2019, 11:59, par nanukda

Je ne suis pas agent d’une société d’état, encore moins d’un de leur syndicat ! Ce qui est arrivé est regrettable mais c’est une leçon apprise en 2014 ! Il faut que l’autorité l’arrête en jouant son rôle de gardien de l’autorité de l’Etat !
Bref, je voudrais juste demander à certains internautes (des gâteaux et des puanteurs de la république) de commenter les faits et non défendre des chapelles en pâtisserie ! Sur les faits relatés donc :
1. Deux ans pour une relecture de statut, c’est trop ! Même pour une constitution, c’est limite !
2. Une version consensuelle d’un statut entre l’administration, le personnel et les acteurs sociaux ne peut pas être renvoyée deux fois consécutivement par un CA ! Le DG garant de la maison ne doit autoriser l’introduction après le premier rejet que lorsqu’il est sur que l’ensemble des amendements du premier CA sont pris en compte. Et le PCA même dans son interviews ne cite aucun des points non consensuels qui méritaient le renvoi !
3. On ne laisse pas ses propres funérailles pour aller au baptême de quelqu’un d’autre ! En période de crise matérialisée par un sit-in, il n’est pas décent pour un DG d’aller pour des jetons de présence dans un autre CA. C’est juste un réflexe qui manque aux charognards !

Bref, arrêtons le mouta mouta sinon on aura même plus rien à brouter !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés