Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 12 juillet 2020 à 08h00min
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020

Le vendredi 10 juillet 2020, le ministère de la Santé a présenté les grandes lignes de la campagne 2020 de chimio prévention du paludisme saisonnier (CPS). Cette campagne se fera notamment du 13 au 16 juillet, du 12 au 15 Août, du 11 au 14 septembre et du 10 au 13 octobre. Elle sera lancée, le lundi 13 juillet 2020 dans la ville de Ziniaré.

Ce sont les enfants de 3 à 59 mois qui seront les principaux bénéficiaires de cette campagne car étant les plus touchés par le paludisme. En effet, entre janvier et mai 2020, l’on recense 2 042 160 cas de paludisme et parmi ces cas 1 005 803 sont des enfants de moins de cinq ans. Il leur sera donc administré trois doses de médicaments pendant trois jours consécutifs à chaque passage. Ces médicaments sont principalement du sulfadoxine-pyriméthamine (SP) et de l’amodiaquine (AQ).

Selon le ministre de la Santé, Claudine Lougué, la mise en œuvre de la chimio prévention du paludisme saisonnier dans les 70 districts sanitaires que compte le Burkina Faso constitue une victoire d’étape au regard de son impact sur la santé des enfants.

Claudine Lougué, ministre de la Santé

Elle rassure les parents que toutes les mesures barrières seront rigoureusement respectées par les acteurs en vue d’assurer une administration sécurisée des médicaments de la CPS aux enfants de moins de cinq ans. L’administration des doses pour le premier jour sera faite par les mères ou les gardiennes d’enfants avec la supervision des agents de santé. Ces agents seront équipés en matériel anti Covid-19.

À propos de la disponibilité des moustiquaires pendant cette saison des pluies, elle a relevé que leur distribution se fait tous les trois ans et qu’il faudrait attendre 2022 pour la prochaine distribution. Néanmoins des moustiquaires seront remises à certaines familles lors de la campagne. Une autre préoccupation sur la sécurité lors de cette campagne a été posée sur la table. Il s’agit de savoir si toutes les zones, y compris celles de l’Est et du Nord, seront couvertes par la campagne.

Rencontre du ministère de la Santé avec la presse

Claudine Lougué a répondu par l’affirmative en ajoutant qu’il ne sera pas question de mettre une zone à l’écart. Elle en a profité pour rendre hommage à un agent de santé qui a perdu la vie dans une zone d’insécurité pendant qu’il transportait du matériel pour le CPS.

Pour clore, elle a exhorté les populations à sortir massivement pour cette campagne. Elle a aussi insisté sur les précautions à prendre pour ne pas contracter le paludisme à savoir l’utilisation des moustiquaires et l’assainissement des lieux d’habitation. Toute personne qui aurait une fièvre doit se rendre dans un centre de santé pour bénéficier des soins adéquats.

Campagne sur la prévention du paludisme saisonnier

La présente campagne bénéficie du soutien des partenaires techniques et financiers tels que Malaria Consortium, le Fonds mondial, UNICEF/Fonds Mondial, et PMI (President Malaria initiative).

Adjaratou Tall (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 13 juillet à 19:17, par j’aime mon pays En réponse à : Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020

    Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020.

    Quand est ce l’Afrique se réveillera pour enfin reconnaitre sa vraie valeur ?
    Regardez ! Savez-vous qu’il existe un vaccin naturel très efficace contre le paludisme au Burkina Faso, mise au point par un SPÉCIALISTE DE LABORATOIRE ?
    Ce vaccin est belle et bien connu par nos hauts responsables de la santé mais un silence inexpliqué sur ce vaccin naturel et efficace dure pendant plusieurs années.
    J’ai été moi-même vacciner par ce produit efficace et ça fait plus de 8 ans que je ne fait plus de paludisme.
    Comment ce fait-t-il que le gouvernement continu a négliger ce patrimoine nationale alors qu’on peut sauver des millions de vie et gagner en terme économique.
    Ont-ils cacher ce chef-d’œuvre d’un Burkinabé qui mérite une reconnaissance nationale et internationale expressément ? Dieu seul le sais.
    Le Président du Faso est-il au courant de l’existence d’un tel produit efficace dans le pays qu’il gouverne ?
    Sommes nous conscient de la valeur de cette trouvaille ?
    Faire silence sur ce produit c’est se rendre responsable des milliers de décès du au paludisme.
    Ce homme, je le nomme CHARLES HERMANN KABORE et lui rend hommage pour ses nombreux exploits qui a sauver tant de vies et qui continue a le faire.
    Ne pas promouvoir ce vaccin anti-paludique c’est prendre plaisir des nombreux décès des enfants, des hommes et femmes du au paludisme, pour le bénéfice des financements internationaux. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Formation militaire : 850 énarques embarquent pour la 2e édition
Solidarité nationale : Le cabinet INDABA International vole au secours des personnes déplacées de l’arrondissement 11
Sortie de promotion : Treize filles en fin de séjour au centre MIA ALMA de l’orphelinat AMPO
Commission épiscopale justice et paix du Burkina : 71 personnes accusées de sorcellerie ont rejoint leurs communautés
Cybercriminalité : Une nouvelle brigade pour traquer les cyber-arnaqueurs
Redevabilité sociale et veille citoyenne : 20 communes du Burkina Faso passent à la loupe
Prix Nobel alternatif 2018 : Le gouvernement burkinabè octroie un passeport diplomatique à Yacouba Sawadogo
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Unité d’action syndicale
Adoption du statut-cadre de la Police nationale : Des policiers expriment leur reconnaissance au Médiateur du Faso
Cantines scolaires : L’engagement présidentiel à assurer « un repas équilibré par jour » sur la table de réflexions !
Centre social de l’UFC-Dori : 29 jeunes filles achèvent leur formation en coupe-couture
Assurance agricole au Burkina : Le projet expliqué aux producteurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés