Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 19 juin 2020 à 14h00min
Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

Réunie en assemblée générale, ce jeudi 18 juin 2020 à Ouagadougou, la Coalition syndicale contre la vie chère et la baisse du pouvoir d’achat est montée au créneau pour dénoncer l’application de l’UITS, la suspension des salaires, la corruption... Après des mois de suspension à cause du Covid-19, les mouvements syndicaux reprennent bientôt, avec notamment une grève générale de 48h, les 8 et 9 juillet 2020.

L’ambiance à la Bourse du travail, ce jeudi 18 juin, avait des allures de manifestation publique. « Ça suffit ! Ça Suffit ! Le mensonge d’Etat, le mépris du gouvernement MPP, la répression des travailleurs… », pouvait-on entendre de la bouche des syndicalistes. Selon les analyses du porte-parole de la coalition, Bassolma Bazié, le coronavirus avait été utilisé pour freiner la lutte syndicale. Il a annoncé que les mouvements syndicaux reprennent bientôt, avec un meeting le 4 juillet prochain, et une grève générale les 8 et 9 juillet.

Les syndicats entendent ainsi mettre la pression sur le gouvernement, pour la satisfaction de leur plateforme revendicative qui porte notamment sur « la question de l’IUTS, l’arrêt des atteintes aux libertés démocratiques et syndicales, l’arrêt du pillage des ressources nationales, la sécurité des populations, le respect et la mise en œuvre des différents engagements pris par le gouvernement vis-à-vis des syndicats des travailleurs. »

Les leaders Syndicaux

A son tour, le secrétaire général de la Fédération des syndicats nationaux de l’éducation et de la recherche (F-SYNTER), Souleymane Badiel, est revenu sur les coupures de salaires des travailleurs pour faits de grève. « Face à ce régime, il fallait s’y attendre ; il fallait s’attendre à des conséquences », reconnaît-il.

Toutefois, il se réjouit de la mobilisation des travailleurs pour soutenir ceux dont les salaires ont été coupés. Plus de 73 millions de F CFA ont été récoltés. « 80% des soutiens sont venus des camarades du ministère de l’Education nationale. Des gens à la retraite sont venus ici apporter leur contribution », a souligné Souleymane Badiel.

Les participants

Pour la suite du « combat », Souleymane Badiel invite les travailleurs à se mobiliser pour « la réinsertion des fonctionnaires exclus, mais aussi contre l’injustice, l’UITS, la vie chère… »

Edouard Kamboissoa Samboé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 juin 2020 à 12:43, par garkou En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Courage chers syndicalistes. Ayez le vrai courage de ne pas pleurnicher quand on va couper vos salaires. IUTS c’est le passé, passez à autre chose s’il vous plait.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 12:44, par billy billy En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Honte à vous au lieu de cotiser pour les retraités vous les rançonnés. Et puis tous les secrétaires généraux cités plus haut sont en fin de mandat et sont entrain de distraire les différents syndicats. Des gens qui sont payés pour chômer donc consciemment doivent êtres sans salaire au lieu de ça se plaignent de coupures.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 12:44, par LE PEUPLE En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    AUCUN TRAVAILLEUR CONSCIENCIEUX N’IRA A CETTE GREVE. SI VOUS USER DE LA VIOLENCE POUR EMPECHER LES PATRIOTES DE TRAVAILLER, QUE L’ETAT USE DE SON MONOPOLE DE LA VIOLENCE POUR VOUS RAMENER A LA RAISON. ON EN A MARRE DES GREVES SAUVAGES.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 13:36, par TANGA En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Mieux de dire : l’association des grévistes veut agir encore car depuis un certain temps, ce ne sont que des gréves à l’ordre du jour ;Alors,vous êtes venus comme travailleurs ou quoi ? Profession grèvite la il faut que ça finisse par ce que chacun de vous devra avoir son travail pour lequel on l’a choisi.
    Vivement que les militaires, gendarmes et policiers entrent en gréve pour protester contre vos gréves. On vous renvoi tous devant de TPR et on verra qui vous a poussé.
    Y EN A MARRE AVEC VOS GREVES !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 14:14, par Kaato En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Quand des responsables syndicaux encouragent l’indiscipline dans les services, il faut s’en démarquer : vos prétendus "camarades" n’ont pas été sanctionnés pour fait de grève, mais plutôt parce qu’ils ont agressé une dame qui a choisi d’exécuter ses obligations administratives.
    Honte à ce syndicalisme d’une autre époque !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 14:18, par Oly En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    vuvuzélas du MPP là vous rêvez, et votre réveil sera douloureux. Restez là à vous chatouiller pour rire, celà n’arrêtera point la lutte, bien au contraire l’histoire est en marche. Vous voyez ce qui se passe au Mali déjà ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 15:02, par kayalais En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Mon cher Oly, le Burkina Faso c’est pas le MPP. Si c’est pour le MPP attendez juste dans 4 mois et faites vous entendre dans les urnes.

    Vous avez déjà passé 4 ans à grever mais le Burkina resiste.
    ALLONS SEULEMENT CHACUN AURA POUR SON COMPTE

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 15:59, par TANK En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Je ne sais pas si c’est moi qui suis dans un autre pays ou si je m’inquiète pour rien.Je vois un pays dans une guerre inédite de son histoire et ses propres fils qui lui assènent des coups de toutes parts. En réalité je me demande avec qui les gens se battent finalement : l’état ou le gouvernement ? Vous aidez à détruire de vos propres mains votre nation pensant faire du mal au gouvernement !!! Réveillez vous car le gouvernement partira un jour, mais le pays payera très cher ce que vous faites aujourd’hui ! C’est l’avenir de nos enfants que vous détruisez en vous comportant ainsi ! Ne pensez pas que ce qui se passe au sahel, à l’est et un peu partout épargnera ouagadougou si on continue de se comporter comme si le pays est dans une situation normale. Quelqu’un a dit de suivre ce qui se passe au Mali actuellement, mais je crois que c’est l’erreur à ne pas reproduire chez nous. Parce que une déstabilisation des institutions dans un de nos pays actuellement est très dangereux pour toute la région. Mais dites-moi, si l’objet de vos luttes c’est de faire partir le Président comme au Mali, dites le clairement et là les choses sont claires pour tout le monde. En ce moment croisez-vous en novembre 2020 et cessez de prendre notre pays en otage parce que nous citoyens anonymes, nous avons d’autres chats à fouetter et le pays est à nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 16:18, par David En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Mr. Bassolma Bazié, vous avez le droit de grever conformément à la loi.
    Par contre si vous donnez l’ordre à des travailleurs de procéder à des "frappes chirurgicales", la réponse sera aussi sans appel et ce sera des " "frappes chirurgicales" sur vos salaires. La suite des évènements, c’est vous qui serez responsable. Il faut que ces règles du jeu soient claires dans vos esprits. Donc ne sortez pas après, pour pleurnicher et parler de répression comme si vous étiez des personnes innocentes.
    Vous voulez aller en grève, allez-y de façon légale, c’est votre droit. Le précompte des jours de grève est très simple, puisque c’est connu. Mais dès lors que vous intégrez cette notion de " frappes chirurgicales" dans vos actions syndicales, acceptez que l’État pour rééquilibrer les sanctions de façon proportionnelle par rapport à vos dérives syndicales, procède aussi â des " frappes chirurgicales sur vos portefeuilles . Comme l’a dit une personne dans ce forum, ce qui sont au pouvoir ne sont pas vos enfants.
    Mr. Bassolma Bazié, rester dans les bureaux et dire aux usagers de l’administration qu’il n’ y a pas de connexion, pourtant ce n’est pas le cas, ou organiser en permanence le terrorisme syndical, consistant à mal faire volontairement son travail, ou refuser de faire correctement son travail pour lequel on est payer, ne peuvent plus être accepter par les Burkinabè. Tous les travailleurs qui s’illustrent par de telles pratiques seront sanctionnées à la hauteur de leur forfaiture.
    Le BF ne peut pas se payer le luxe de verser des salaires a des agents publics qui refusent de faire correctement leur travail.
    La cour des comptes et l’ASCE/LC doivent veiller au grain.
    Ne pas payer des agents qui choisissent volontairement de ne pas faire correctement leur travail, fait partie de la gestion vertueuse que nous pronons tous.
    Créer une année blanche artificielle ayant lamentablement échouée, on engage encore une nouvelle batterie d’agitations. Heureusement dans notre BF, nous nous connaissons très bien, depuis que nous sommes de petits lycéens. si bien que nous pouvons prévoir les actions des uns et des autres, qu’elles soient modérées ou extrémistes.
    Oui au droit de grève conformément à la loi !!!
    Non à l’hooliganisme syndical !!!
    Non au terrorisme syndical !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 17:05, par ARMAND En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Oly rien ne vas se passer ici. Cesser de rêver. Nous avons déjà vecu ’notre insurrection. Ce n’est pas tous les 5 ans. Mais tous les 100 ans donc après nous. Il est mieux d’être le vuvuzela du MPP pour avoir son salaire en entier que d’adérer a des frappes chirurgicales inutiles. Dites a Bassolma de créer un parti pour novembre prochain vous y gagnerez. Si non tout le peuple est formé

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 18:09, par kalonji rock En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Allègement des mesures de confinement et les fauves sont automatiquement lachés.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 20:38, par La vérité En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Je trouve exagéré le comportement de ces syndicalistes d’une autre époque. Allez vous passer tout votre temps à grever. Si vous ne trouvez pas votre compte en travaillant pour l’État alors il vous suffit de démissionner et créer votre business : c’est ça la bravoure. Au lieu de chercher à vous départir du fonctionnariat, vous préférez plutôt vous y vautrer. L’énergie que vous mettez dans la grève vous aurait permis de fructifier votre business. Trop c ’est trop. L’etat doit faire des retenus de salaires pour les jours de grève et on verra si vous pourrez tenir. Oui au syndicalisme , à la grève mais dans le respect de la loi. Non au terrorisme syndical que vous menez.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 21:27, par lefaso va mieux En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    Personnellement je vois que les syndicats pêchent pour certains de leurs points de revendications. Comment vous pouvez exiger que le gouvernement reintegre des agents qui se sont montrés des hors la loi dans leurs lieux de travail ? Aussi si on part en grève on doit accepter que l’on ne soit pas payé pendant cette période de grève. Quant à ceux qui ont cotisé c’est parce qu’ils ont l’argent. À la place des enseignants bénéficiers de cette cotisation, à mon sens c’est honteux. Les agents de santé, les gestionnaires des ressources humaines ont été coupés en 2019 pour mouvement d’humeur. Qui a cotisé pour eux ? Ça sera de l’injustice que de ne pas couper. Ainsi les fonctionnaires n’ont pas les mêmes importations aux yeux de Bassolma et Cie. Faites un sondage et vous verrez que les travailleurs qui n’apprécient pas cette façon de faire sont très nombreux. Si vous ne faites pas attention vous allez ruiner le syndicat.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2020 à 23:32, par Lol En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    1. Il aura encore plus de révocations de naïfs
    2. Le mouvement syndical joue sa survie
    3. Malheuresement, seuls les gouvernements actuels peuvent protéger les caisses de l’Etat de ces prédateurs
    4. Pour les syndicats, tout ce ci n’est qu’un jeu (sport favori)

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2020 à 11:53, par LUI En réponse à : Syndicats des travailleurs : Une grève générale de 48h prévue les 8 et 9 juillet 2020

    BASSOLMA ce n’est plus du syndicalisme mais du terrorisme.Vous poussez finalement vos militants au licenciement.BADIEL fais un tour dans les établissements et tu comprendras de l’impopularité de vos actes.Mêmes vos propres militants et sympathisantes en ont marre.Un syndicat doit toujours jauger sa lutte en fonction de la situation.Savoir reculer lorsqu’il le faut et avancer quand le climat est favorable.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
Prévention et gestion des conflits : Les acteurs du projet « Jeunes et Paix » prennent conseils chez le Mogho Naba
Sécurité sociale : La CNSS vole au secours des chauffeurs via l’opération de contrôle de la carte d’affiliation
Ramadan 2021 : L’observation de l’apparition de la lune prévue le mardi 11 mai
Sanctuaire St Joseph de Nazouma à Kombissiri : Les reliques du frère saint André accueillies en « Roi » par les fidèles
Gaoua : L’Agence nationale de biosécurité sensibilise les étudiants sur la biotechnologie
« Dans la situation actuelle, le vrai Ramadan, c’est d’aider les autres », dit le chef missionnaire d’Ahmadiyya au Burkina, Mahmood Nasir Saqib
Alerte de sécurité de la Gendarmerie : Boukare SAWADOGO, alias Bouba dit Moega, activement recherché
Agriculture : Le Conseil national de sécurité alimentaire fait son bilan de 15 ans d’existence et s’interroge sur les nouvelles formes de vulnérabilité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés