Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

Accueil > Actualités > Opinions • PAR Sidiki Aboubacar Wendin Zerbo • jeudi 18 juin 2020 à 22h40min
Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

La mort de Georges Floyd aux Etats-Unis a suscité de vives tensions dans le monde, et réveillé avec beaucoup de passions le débat sur le racisme, l’esclavage, la colonisation et l’acceptation de l’autre. Dans cette réflexion de Sidiki Aboubacar Wendin Zerbo, sur ce sujet sous un angle africain, il conclut qu’en matière de racisme, l’homme Noir, qui est toujours victime, n’est pas au fond si meilleur que l’homme blanc.

La levée de boucliers engendrée par la mort de Georges FLOYD aux Etats Unis d’Amérique perdure, et la vague de protestations se poursuit dans plusieurs cités de la planète. Indignés à l’extrême par la vidéo odieuse de ce crime ; frustrés par le sempiternel excès de zèle létal dont fait preuve certains policiers américains lors des interpellations des afro-américains ; et foncièrement scandalisés par l’impassibilité du bourreau policier blanc face aux supplications et jérémiades de l’infortuné Georges, les protestataires tenaient mordicus à se faire entendre et obtenir l’assouplissement de certaines pratiques policières.

L’indignation se mondialisa, des marches de solidarité s’improvisèrent et une grogne spontanée émergea de plusieurs contrées d’Amérique, d’Asie, d’Europe et d’Afrique. Les manifestations observées dans certaines grandes villes africaines sont normales, légitimes et pertinentes. 

En revanche, ce tollé africain pour la mort de Georges FLOYD dénote le paradoxe de nous les ressortissants d’Afrique noire qui, à mon humble avis et sans prétention aucune, n’avons aucune leçon à donner à ce policier blanc et à cette Amérique blanche en matière de droit de l’Homme, d’intégration intra et inter communautaire, et de respect de la vie et de la dignité humaine. Ci-après, des exemples illustratifs et argumentatifs de l’affirmation susdénommée :

Les sud-africains noirs qui ont marché pour Georges FLOYD et contre le racisme et la ségrégation aux Etats Unis d’Amérique étaient-ils absents d’Afrique du Sud, où n’étaient-ils pas encore nés, quand il ya 03 ans, leurs compatriotes noirs traquaient et massacraient sauvagement d’autres noirs pour la simple raison qu’ils sont des « étrangers » et qu’ils sont venus en Afrique du Sud « voler le travail des autochtones ». Ces africains noirs, qui ont tué d’autres africains noirs dans un pays d’Afrique Noire valent-ils mieux que ce policier blanc qui a tué Georges FLOYD. Pour rappel : ces massacres furent brillamment exécutés dans la patrie d’un certain Madiba Nelson MANDELA.

Certains africains affirment haut et fort que l’Amérique Blanche est raciste, et préconisent le retour de tous les noirs dans leur berceau ancestral. Quand on considère que l’Amérique a accordé deux mandats présidentiels à Barack OBAMA, un afro-américain originaire du Kenya. Quand on considère que l’Amérique a permis au Général Colin POWELL et à Condoleezza RICE, deux afro-américains d’accéder au cercle fermé et restreint de l’élite gouvernementale américaine.

Quand on considère que l’Amérique a ouvert les portes de son joyau scientifico-technologique à savoir la NASA, à Cheick Modibo DIARRA, un afro-africain originaire du Mali, lui a permis d’y exceller et d’y faire valoir ses talents et compétences, lui permettant ainsi de faire honneur à tout le continent africain et à toute la race noire.

Au regard entre autres de toutes ces considérations, nous pouvons affirmer, n’en déplaise à quiconque et sans peur de représailles, que l’Afrique Noire n’est pas moins raciste que l’Amérique Blanche, puisque chez nous, certaines ethnies ou tribus n’ont pas droit de cité à la magistrature suprême ; nos élections ont des assises ethnicistes, tribalistes et régionalistes ; et l’égalité des chances pour accéder à nos institutions et établissements d’élites n’est pas une réalité, puisque leurs conditions d’accès ne sont pas toujours fondées sur le mérite, la valeur intrinsèque ou la compétence, mais selon des critères d’appartenance clanique, d’alliances familiales, de copinage et autres accointances impertinentes.

Par conséquent, avant de braquer nos narines vers l’Amérique pour sentir l’odeur de son racisme, qui est d’ailleurs une réalité, baissons simplement la tête pour constater la puanteur pestilentielle de notre tribalisme, régionalisme et xénophobie inter-africains.

Aussi, deux faits méritent d’être évoqués : premièrement, comme le dit ces deux adages du Burkina Faso, « la couleur blanche est plus jolie avec le mouton que la chèvre » et « les cornes sont plus assorties avec le taureau que le phacochère ». A ce propos, un policier blanc qui tue un noir aux Etats Unis d’Amérique est une scène odieuse, laide et criarde. Néanmoins, cette scène reste moins odieuse, laide et criarde que celle d’un homme noir d’Afrique Noire, qui tue copieusement un autre noir d’Afrique Noire, sur la terre d’Afrique Noire, pour des raisons ethniques, politiciennes ou foncières. Dans le même ordre d’idées, c’est méchant d’être traité de « sale nègre » à Paris, Madrid ou Londres ; ou de « singe » dans un stade de Milan, Nice ou Berlin.

Par contre, il est inhumain et inadmissible, franchement inadmissible, qu’un burkinabè soit traité de « bouky l’hyène » à Abidjan, ou qu’un congolais soit appelé « gniack, niack ou mauvaise herbe » à Dakar. Il n’y a rien de plus normal pour un africain noir de se faire contrôler les papiers en France, en Italie ou aux Etats Unis, mais c’est un crime de voir par exemple un voyageur malien se faire racketter et vider les poches par un policier burkinabè à la frontière Mali-Burkina Faso.

Par ailleurs, « si tous les blancs ne sont pas des diables, tous les noirs ne sont pas des anges », alors, quand des leaders de mouvements de défense de la cause noire appellent à s’insurger contre les discriminations, exactions et autres brimades contre des noirs, cela est noble et digne, mais insuffisant. Votre petit frère et serviteur, humble rédacteur de ces lignes pense que c’est pertinent de s’indigner contre le racisme et ambitionner promouvoir la dignité et la respectabilité de l’Homme Noir.

En revanche, il faudrait que dans le même temps, ces mêmes leaders d’opinion noirs sensibilisent et exhortent leurs frères noirs à arrêter d’être des braqueurs à Miami, des trafiquants de drogue à New York, des arracheurs de sacs de vieilles femmes blanches à Paris, et des voyous bruleurs de bus et de voitures dans les rues et banlieues de Marseille. Ces actes susmentionnés nous portent préjudice, nous dévalorisent et serviraient d’alibi ou même de sérieux justificatifs pour faire subir violemment aux noirs cette intolérance, cet irrespect et ce mépris que tous nous connaissons.

Enfin, ces leaders d’organisations et d’associations de défense de la cause des noirs doivent aussi inciter et motiver leurs frères noirs, surtout ceux d’Afrique Noire, à cesser de s’armer les uns contre les autres, de se torpiller, et piller les ressources et deniers publics de leur continent. Ils doivent conscientiser leurs frères d’Afrique Noire, en leur disant d’abandonner leur micro-nationalisme ridicule et insensé, leur concurrence inter-états africains nulle et absurde, et bien au contraire, à unir leurs forces, fédérer leurs atouts, intégrer leurs compétences, pallier aux manquements des uns par la force des autres, et surtout, à se mettre ardemment au travail au lieu de croiser les bras et toujours attendre tout de l’occident, qui sera ensuite traiter de raciste. Et ce, afin de vaincre la féroce et redoutable mondialisation, qui nous dépouille de toute notre essence, substance et quintessence africaine.

Les noirs d’Afrique doivent impérativement s’accepter tels qu’ils sont, aimer rester chez eux en Afrique et travailler à y créer les conditions et l’environnement propices à leur épanouissement, afin de se départir de cette obsession meurtrière à coûte que coûte aspirer à rejoindre une Europe saturée, et dont l’économie est en perte de vitesse.

Toutes ces bassesses et ignominies, tant qu’elles perdureront, exacerberont le mépris de l’occident blanc envers l’Afrique Noire et toute sa diaspora. Pour finir, si le Blanc n’est pas simple dans ses agissements, le Noir aussi n’est pas facile dans son comportement. Des efforts sont à faire des deux côtés.

Sidiki Aboubacar Wendin ZERBO
Spécialiste en Management de l’Achat International et en
Ingénierie Logistique.
Doctorant (PHD) en Management
wendin.aboubacar.zerbo@gmail.com

Vos commentaires

  • Le 18 juin à 16:55, par Bonus En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Article bien interessant. Cependant vous avez cites des solutions pele mele. Personnellement je propose deux elements avec lesquels on peut commencer pour que les futures generations prennent la releve pour la conquete de la dignite de l’homme noir.
    Premierement comme vous l’avez souligne, je souhaite qu’on commence a enseigner a nos enfants sur le continent d’avoir confiance en eux memes, et se departir de toute discrimination quelle que soit l’ethnie, le pays d’origine, et surtout aimer son pays et ne pas le denigrer. C’est a ce prix que l’unite de l’afrique sera realisee.
    Deuxiement regrouper la diaspora africaine d’ou qu’elle se trouve et utiliser leurs talents et resources financiere pour investir d’avantage sur le continent.
    Les autres elements viendront des que nous aurions accompli un progres dans ce domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 17:43, par Nabiiga En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    L’homme noir a-t-il déjà acclamé la supériorité sur qui que ce soit ? La question sera bien posée si l’homme noir a toujours insisté et insiste toujours sur sa supériorité humaine sur l’homme avec la peau blanche. Tel, ce qui me concerne, n’a jamais été le cas. C’est plutôt le contraire qui est soutenable et pour lequel le monde entier en état d’ébullition présentement pour endiguer cette notion de supériorité de l’homme blanc sur l’homme noir. Voilà ce qui est réaliste. Le présenter autrement est de nous distraire fortuitement.

    Répondre à ce message

    • Le 18 juin à 20:01, par Bonus En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

      Nabiiga, je suis entierement d’accord avec toi. Beaucoup de blancs voient l’homme noir a travers le reflet du continent. Un continent de famine, de maladies, de guerres et j’en passe. Pour ce qui est des crimes, les noirs ne sont pas seuls a les commettre. Que dire des bandits a col blanc qui utilise les institutions et ONG pour piller en regles l’afrique. Il es vrai que les Cheick Modibo Diarra, et autres ont fait preuve de leurs capacites intellectuelles. Cependant, ils sont consideres comme exception par ces memes blancs. C’est pourquoi j’ai dit dans mon poste precedent qu’il faut qu’on ait confiance en nous memes. Nous avons le meme potentiel que le blanc au lieu d’etre complexe devant ce dernier. Ca on doit l’enseigner aux enfants. Il faut mobiliser la diaspora car des cheick modibo, il y en a plein en afrique comme dans la diaspora et ensemble on peut influer un changement positif sur le continent.

      Répondre à ce message

    • Le 18 juin à 20:03, par ZERBO En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

      Cher Monsieur,
      Vous êtes complètement hors sujet.

      Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 19:11, par Bao-yam En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Puisque l’auteur a décidé d’exposer ses idées à la critique collective, qu’il souffre qu’on lui dise que sa réflexion est un peu hors-sujet, à commencer par le titre. L’homme noir n’a jamais prétendu être meilleur que l’homme blanc. L’une des erreurs fondamentale de cette analyse est de considérer le racisme sous un angle exclusivement moral. Impasse est faite de toutes les circonstances historiques ayant conduit aux situations aussi bien aux USA qu’en Afrique ou en Afrique du Sud. L’article fait partie des réflexions qui ignorent l’histoire et considère les phénomènes sociaux comme spontanés, sans aucun contexte historique ou sociologique. Pourquoi un Blanc en Afrique est systématiquement mieux traité par les Noirs eux-mêmes qu’un Noir ? Penses-tu que les Noirs se détestent eux-mêmes de façon innée ? Non, tout est question de conditionnement mental et psychologique dont les euro-descendants ont été à l’origine. Si tu conditionnes quelqu’un à se détester soi-même, tu n’en demeures pas moins responsable.

    Sur quoi les Sénégalais et les Ivoiriens s’appuient pour mépriser les autres Africains ? Si tu connais l’histoire de l’Afrique occidentale française, tu saurais que ces deux pays étaient les points d’ancrage des Français en Afrique, à partir desquels ils déployaient leurs entreprises d’humiliations et d’expropriations. Mentalement le Nègre de Maison se croit toujours mieux que le Nègre de la plantation pour reprendre l’analyse de Malcolm X. Quand aux Sud Africains, l’Apartheid est fini il y a à peine deux décennies. Que des garibous se bastonnent pour les miettes qu’on leur jette ne peut pas être mis sur le même niveau de responsabilité que celui qui crée et maintient le système dans lequel ils sont misérables.

    Oui les sociétés africaines ont leurs propres problèmes de discrimination à gérer. Oui l’Afrique devrait se reconditionner mentalement pour retrouver l’estime de soi du monde noir, mais ce genre d’écrits n’aide pas car il place mal l’origine du problème.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 19:13, par ZEUS En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    "En revanche, il faudrait que dans le même temps, ces mêmes leaders d’opinion noirs sensibilisent et exhortent leurs frères noirs à arrêter d’être des braqueurs à Miami, des trafiquants de drogue à New York, des arracheurs de sacs de vieilles femmes blanches à Paris, et des voyous bruleurs de bus et de voitures dans les rues et banlieues de Marseille."
    Mon frère, cela est vrai mais c’est justement le fond du problème : le racisme systémique qui t’amené ici à prendre les conséquences pour les causes !
    Si tu as vécu aux USA, soit pas assez longtemps pour comprendre ce que nos "frères" subissent là-bas ou tu es passe a cote de la plaque : tout le système a été élaboré sciemment pour qu’ils "fail “-Peux-tu m’expliquer pourquoi y a autant de noirs en prison pour des délits de drogues mineurs alors que la crise actuelle des opioïdes qui sont des drogues plutôt dures est traitée comme un problème de sante, juste parce qu’elle touche un autre type de communauté ? Le système a créé un cercle vicieux et les a mis dedans : pères en prison, mères obligées de travailler 2-3 boulots, mauvaises écoles, laxisme, harcèlement policier pour salir leurs dossiers judiciaires dans la circulation des armes et j’en passe ! Je suis d’accord qu’il faudrait un effort aussi interne pour contribuer à casser ce cercle vicieux ...mais il faudrait frapper le système aussi.
    Nos parents qui arrachent les sacs en Europe...ça je n’en sais rien !
    Ça n’est pas bien mais peut être pensent ils juste arracher en retour ce qu’a été/est arrachée a la mère nourricière, l’Afrique ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 22:26, par Vérité indiscutable En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Moi, mon intelligence, mon cerveau devrait servir l’Afrique. Sinon à quoi sert des élucubrations dépourvues de sens ? Pendant que les autres vous piétinent, vous avez des langues de culpabilisation contre vous-mêmes. Venez me comprendre des réflexions moyenâgeuses de ce type. Du vrai n’importe quoi. Beaucoup d’africains intellectuels, aujourd’hui, sont moins intelligents que les analphabètes du village.
    J’ai vraiment honte.

    Répondre à ce message

    • Le 19 juin à 00:39, par ZERBO En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

      Alors dans ce cas, je vous dis clairement que votre HONTE VA VOUS TUER. L’intelligence et le cerveau des intellectuels Africains leurs servent à piller les richesses de leur peuple ; à modifier des constitutions pour permettre à des dictateurs de mourir au pouvoir ; à aider des politiciens véreux à tromper la justice et à échapper à des jugements ; à exécuter des blanchiments d’argent, et surtout, à faire des sales besognes pour des V8, des R+2 et les autres choses éphémères de ce monde. Et quand un de ses intellectuels, apolitiques et libres penseurs, décident de tenir le langage de vérité, de bouger les lignes des réflexions classiques de victimisation des noirs d’Afrique, vous souffrez de démangeaisons, de gales et verser dans l’injure. C’est pas grave, j’assume et vous invite à vous servir de votre cerveau pour écrire un droit de réponse à Mr ZERBO, et nous offrirons un combat intellectuel de haut niveau aux très chers lecteurs du Fasonet.

      Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 23:09, par Ségara En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Candidat Doctorant Zerbo !
    Vous êtes complètement hors sujet.
    Documentez-vous davantage sur la problématique de l’esclavage, de la colonisation, du capitalisme et vous comprendrez le Racisme.

    Après peut être vous excuserez pour ce que vous venez d’écrire.

    Répondre à ce message

    • Le 19 juin à 10:15, par ZERBO En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

      Merci beaucoup pour ton conseil et ta belle recommandation.
      En revanche, comme vous êtes déjà documenté sur la question, alors ayez le courage de faire publier le résumé de vos lectures et le fruit de vos réflexions. Ce travail vous éviterait d’être comme ce supporter qui est hors de l’arène et qui critique ceux qui luttent vaillamment. Entrez donc dans l’arène, ayez ce courage, cela vous évitera la critique prétentieuse, et l’intellectualisme inactif et lâche.
      Bien à vous.

      Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 23:19, par Ra En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    La couleur de peau ne fait pas la supériorité. Il y a des gens très bien des 2 côtés. Ce qui nous fait du tort ce sont tous ceux qui partent à l’étranger en s’imaginant faire fortune. Non là bas non plus il ne suffit pas de se baisser pour ramasser l’argent. Alors que font-ils ? Ils n’ont aucun diplôme pour pouvoir trouver du travail. ils volent, arrachent les sacs, et les femmes se prostituent. Va dans certaines villes et tu verras que toutes les prostituées sont africaines, à moitié nues sur les bords des rues. Ce sont eux la honte de l’Afrique, et qui véhiculent cette opinion des africains. Tant que ces phénomènes existeront, alors personne ne pourra jamais parler d’égalité noir- blanc et encore moins de supériorité des noirs sur les blancs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 01:14, par jeunedame seret En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Un chameau Zerbal qui parle comme un homme d’église. Il emploie une belle littérature pour endormir les noirs et leur faire croire que guerres a même sens que querelles. Et que racisme et régionalisme sont pareils. Alors que les échelles diffèrent. Monsieur, je me demande si devant le blanc vous avez une fierté d’être Noir. Ce n’est pas pour rien les gens ont peur de nos intellectuels aux habitudes de blanc ; à cause de école et immigration. Car, avec un tel raisonnement, nous perdons notre estime de soi, nos efforts de lutte d’identification, de réinsertion de soi dans l’histoire. De grâce, ne dépêchons plus notre propre victimisation devant le blanc. Votre raisonnement pourrait être logique ; mais il n’est ni vrai ni nécessaire.

    Répondre à ce message

    • Le 19 juin à 10:30, par ZERBO En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

      Une Mossi intellectuelle monarchiste sournoise qui a peur d’exprimer ses opinions et ses pensées parce qu’elle a peur de son Naba et de ses représailles. Sache bien que le Samo est libre et insoumis, n’a pas de Naba, et dit haut ce que tout le monde pensent bas. Ne soyez pas chère Madame ennemie de la vérité et partisane du mensonge et de l’hypocrisie. La noblesse et la sagesse, c’est aussi faire son auto-critique, accepter ses défauts et insuffisances, et changer pour le meilleur.
      Quant à l’homme blanc, je n’en suis nullement impressionné. J’ai fait 06 ans d’études chez lui, j’ai obtenu mes diplômes, de bons diplômes, j’ai ramassé mes affaires, et je suis rentré chez moi au Pays des Hommes Intègres. Donc, le Blanc, son pays et son luxe ne m’impressionnent guère.
      Paradoxalement, tes frères Mossis comme toi que je rencontre me pose cette sempiternelle question : " pourquoi tu es rentré même. Tu vois pas le pays là".
      Bien à vous Chère Madame.

      Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 01:41, par Kaari En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Je ne vois pas en quoi cet écrit contribue au débat posé. C’est comme si on parlait de problème de viole et que cet auteur de l’article s’étale en longueur sur la fesses des prostituées.
    On parle de velléités de suprématie d’une couleur de peau (je ne dis pas race) et voilà un logisticien qui s’ennuie tellement qu’il trouve opportun de passer de ses marchandises à acquérir et convoyer, à un débat sociologie qui noie son niveau.
    En quoi ton écrit participe-t-il au débat actuel. Si c’était le même policier criminel qui debitait de tels propos, je n’aurais pas trouver grand chose à redire car qui se noie s’agripe à toute paille dans l’eau.
    On viole ta maman et tu trouves que c’est pas si grave car ton papa même la battait. Il ne reste plus que toi pour l’étouffer comme ce policier. Prochainement, réagit par rapport à un bateau en retard, une marchandise non livrée, un choix de fournisseur par rapport à un autre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 06:33, par un observateur En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    trop de diplômes éloignent de la réalité.

    Article complétement hors sujet.

    il n’a jamais été question que l’homme noir soit meilleur que l’homme blanc.

    Cette question n’a aucun sens.

    L’homme noir revendique a travers tous les mouvements que l’on voit a la télé l’égalité de traitement et la fin du racisme.

    il n’y aucun supériorité revendiquée ou supposée dans ces mouvements.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 07:24, par kladjou En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    J’ai lu cet article avec attention et avec beaucoup d’intérêt.
    Je pense que l’auteur soit est ignorant de l’histoire de son propre continent soit il est victime de la supercherie que la presse occidentale lui sert. Monsieur Zerbo. Juste un Petit rappelle historique pour vous aider à mieux comprendre ce phénomène de racisme ancré chez le blanc qui était méconnue des sociétés traditionnelles africaines :
    Tout ce qui se passe maintenant est la conséquence d’une histoire de plus de 7 siècles et il ne faut pas ignoré les effets du temps.
    Lhomme noir a été exploiter pendant trois phases successives par les blancs.
    1. Phase 1 : Esclavage. L’homme noir a été mis en exclave pendant plus de 400 ans. Et pour se donner bonne conscience, l’Eglise a été appeler à la rescousse avec notamment des passages biblique qui rendent licite l’esclavage et la traite des noirs. Le commerce triangulaire fut mis en place avec les différents Forts sur les côtes pour déporter les noirs vers l’Amérique de façon industrielle afin que les européens ait leur café, sucre et thé moins chers et le coton et s’enrichissent massivement. Lorsque la machine à vapeur fut inventée leur entreprise diabolique d’extermination de la race noir n’était plus rentable. On a convenu de se donner bonne conscience et de prendre des Lois pour supprimer l’esclavage. En réalité ce n’était pas par humanisme mais par pur calcul économique et de nombreux écrits sont là pour en témoigner. Commença alors la phase 2 :
    Phase2 : 1898 Conférence de Berlin repartition de l’Afrique
    Les même européens avec toujours l’Eglise et les Pères blancs en éclaireurs pour sauver l’âme noir pourtant vendu comme une banane il y a peu passèrent devant pour venir dépecer l’Afrique en vu de mieux l’exploité cette fois-ci sur place sur le continent. C’est la colonisation avec toutes les humiliations. les localité sont conquis par la force des conaux ou par la négociation et la mise en place des travaux forcés pour exploiter à outrance les économies des colonies. Les populations étaient classées en citoyens et en indigène, pas étonnant qu’un Sénégalais de Goré et Saint Louis ou Dakar citoyen français d’alors ne se croit supérieur à un Burkinabè, Malien ou Nigériens, qui restaient indigène corvéables à souhait, parce que conditionné par le colon. Ceci va duré plus de 60 ans et là aussi, la décolonisation n’est arrivée que sous la pression des leaders indépendantistes africain dont nombreux furent assassinés ou dans certaines cas pour les colonies portugaises par les armes.
    Phase 3 : de la colonisation à nos jours. Bien que parti le blanc mettra des instruments de lavage intellectuel, d’asservissement pour garder le noir à son service. Les quelques leaders Noirs qui voulaient s’émanciper ont été assassiner (Patrice Lumumba, Thomas Sankara et j’en passe) en utilisant des nègres de services bien connus (Blaise Compaoré, Mobutu, etc)
    Vous comprenez Monsieur que ce que vous décrivez n’est que la conséquence diabolique de cette entreprise de destruction, d’asservissement, d’acculturation qu’aucun autre peuple au monde n’a subit comme le noir. Le fils du blanc qui sait tout ça, qui a lu tout cela aura qu’elle considération pour le noir. Que des noirs arrache des sacs à Berlin ou Paris, n’est que la conséquence de cette acculturation, de cet appauvrissement savamment organisé. La preuve, toi et moi ne pouvons même pas nous exprimer sur cette toile dan notre langue ! ça veut dire quoi ?
    Vous sembler vous attaquer aux symptôme d’une maladie qu’à ses causes, je vous invite à revisiter votre histoire.
    Me rassure toi Monsieur Zerbo, les choses sont en train de changer et l’Afrique est l’avenir de cette humanité, parce que leur avenir et tout leur système mis en place est en train de se refermer sur eux. Qui vivra verra
    Excellente journée

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 07:56, par BOUSSOU BIIGA En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Votre écrit étale votre confusion totale entre les conséquences et les causes. C’est dommage qu’avec le niveau d’instruction que vous dite avoir, vous ne puissiez pas approfondir votre analyse en vous documentant suffisamment, avant de pondre un tel papier sur le racisme.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 08:43, par kwiliga En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Et pendant ce temps, les deux ou trois pour cent de personnes qui dominent le monde se félicitent.
    Ils ne sont ni blancs, ni noirs, ni jaunes, ni arabes, non, avant tout, ils sont riches et puissants et ça fait bien longtemps qu’ils ont dépassé les notions de couleur, d’ethnie, d’origines, de nation,...
    Par contre, ils adorent alimenter ces thématiques, qui font se dresser les pauvres contre d’autres pauvres, des classes laborieuses, contre d’autres travailleurs, des naïfs, contre des candides, des idéologues, contre des illuminés,...
    Ainsi, pendant que nous nous détestons entre petits humains de petite condition, eux peuvent continuer à manipuler notre monde, sans que nous nous en indignons.
    Pour éviter que nous soyons dans la lutte des classe, ils nous ont incité à la guerre des races ; et, malheureusement, cela semble assez bien fonctionner.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 09:08, par L’Afro-optimiste En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Encore un qui est passé à côté de la plaque...Que ce Monsieur se réfère sur l’Histoire de l’Égypte Antique,de l’esclavage,de l’arrivée des religions et de la colonisation...Mieux récemment renseignes toi sur la "Mondialisation"...

    Je pense certains ont contredit ce Monsieur plus haut,et c’est le même message je partage pour éviter de faire une répétition(même si elle est pédagogique)...Peace

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 09:19, par Boss En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Mon frère auteur de l’article, le noir n’a pas la prétention de dire qu’il est mieux qu’un autre. Il souhaite juste vivre dignement sa vie comme les autres. Tu devrais savoir que c’est le système machiavélique qui les maintient dans cette précarité et oblige certains à commettre certains actes.
    N’importe quelle peuple ou race se serait comporté de la même manière s’ils avaient subis ce que les noirs ont subis et continuent de subir, malheureusement aussi bien souvent avec le concours de noirs ; un peu comme l’analyse qui montre que nous nous tirons nous-même une balle dans le pied.
    La ou je suis d’accord, il faut travailler franchement à développer nos pays. ça passe aussi par la destruction de ce système et cette aliénation mentale que nous avons.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 10:20, par WEDER En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Ce monsieur n’a absolument rien compris sur le sens de la lutte contre le racisme.

    Il ne faut pas faire l’amalgame entre l’intégration inter et intracommunautaire et le racisme qui sont deux choses complètements différentes.

    Même en Europe, des communautés comme les « gens du voyage » sont stigmatisés par les autres et le législateur réfléchit sur la possibilité de mieux les faire accepter dans la société ! En France, des corses qui se définissent comme particuliers, stigmatisent les continentaux sur leur ile. En Belgique, des Flamants et des Wallons se détestent. En France, les portugais étaient insultés et sous-estimés. Dans les années 1950, les bonnes à tous faire bretonnes étaient dégradées.

    Pour ce qui est de l’Afrique, en Côte d’Ivoire, les communautés entre elles s’invectivent comme les dioulas qui se sentent stigmatisés et les baoulés qui ont même été chassés par les bétés sur leur territoires. Des préjugés existent au Cameroun sur les bamilékés.

    L’intégration intra ou intercommunautaire est un processus qui dépend soit de la vision politique dans la création d’un Etat ou la capacité d’une communauté à accepter l’autre à cause de leur interdépendance. Par exemple, les Mossés au temps des royaumes ont vécu en parfaite intelligence avec les peuls tout comme les gourmantchés qui ont le représentant de la communauté peule dans les instances de désignation du roi. Dans les grands empires comme celui du Mali et du Ghana, c’était plusieurs communautés interdépendantes qui se côtoyaient en parfaite symbiose.

    La construction de l’Etat nation dépend de la volonté de vivre ensemble quel que soit nos spécificités. Les pays en Afrique ont été découpés selon la volonté du colon dans l’optique de mieux nous exploiter en exacerbant nos différences. L’intégration africaine dans sa phase de construction a été entravée par le même colon en tuant systématiquement les panafricanistes. L’aboutissement de cette intégration devrait permettre aux communautés de mieux s’accepter. Les Zimbabwéens iront en Afrique du Sud pas pour faire une concurrence sur le peu de travail que la communauté noire se partage, mais pour apporter un complément de travail.

    Maintenant pour ce qui est du racisme, il y’a une histoire de la chosification et de l’infériorisation du NOIR par le BLANCS dans le but de l’exploiter et de s’enrichir. Les NOIRS se sont battus et ont obtenus leur « libération » mais le mal a perduré et perdure par la ségrégation systématique et l’institutionnalisation malsaine du racisme.

    M. ZERBO doit comprendre que cette colère est la résultante de cette histoire et les noirs ont assez souffert pour être stigmatisés systématiquement dans un pays comme les USA qui ont une histoire de lynchage atroce. Et ce contenter d’Obama comme président et de Modibo Diarra comme des atouts est faire preuve d’ignorance et de méprise de la situation des noirs.

    D’abord, Obama fait partie d’un système et en tant que Sénateur, rien ne l’empêche de devenir président même s’il est métis car la jeunesse américaine dans sa majorité est plutôt progressiste. Les noirs ont le plus voté Obama par rapprochement.

    Pendant la ségrégation aux USA, des femmes noires ont contribué dans l’anonymat à développer le projet Apollo. Il y’avait même des nazis comme Wernher von Braun dans le projet.

    ZERBO devrait essayer de comprendre l’histoire du racisme avec de faire de tels amalgames qui sont en fait l’œuvre des négationniste du racisme (Éric Zemmour) qui essaient de situer ces actes dans un conteste de violence de la société.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 10:37, par LIING-BIIGA En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?
    Pourquoi ce questionnement ? qui a dit cela et dans quel contexte ?

    En revanche, ce tollé africain pour la mort de Georges FLOYD dénote le paradoxe de nous les ressortissants d’Afrique noire qui, à mon humble avis et sans prétention aucune, n’avons aucune leçon à donner à ce policier blanc et à cette Amérique blanche en matière de droit de l’Homme, d’intégration intra et inter communautaire, et de respect de la vie et de la dignité humaine. Ci-après, des exemples illustratifs et argumentatifs de l’affirmation susdénommée :
    mec ! es-tu entrain de dire qu’on aurait dû faire quoi face à cela ? s’assoir regarder ça à la télé ? j’avais une histoire à te raconter mais elle est longue à mettre ici… Et accompagnes toujours tes articles avec des propositions de solutions. C’est en cela qu’on avance mieux.

    Les sud-africains noirs qui ont marché pour Georges FLOYD et contre le racisme et la ségrégation aux Etats Unis d’Amérique étaient-ils absents d’Afrique du Sud, où n’étaient-ils pas encore nés, quand il ya 03 ans, leurs compatriotes noirs traquaient et massacraient sauvagement d’autres noirs pour la simple raison qu’ils sont des « étrangers » et qu’ils sont venus en Afrique du Sud « voler le travail des autochtones ». Ces africains noirs, qui ont tué d’autres africains noirs dans un pays d’Afrique Noire valent-ils mieux que ce policier blanc qui a tué Georges FLOYD. Pour rappel : ces massacres furent brillamment exécutés dans la patrie d’un certain Madiba Nelson MANDELA.
    est ce qu’on est sorti chanté, loué ces massacres dont tu fais cas en AS ?

    Certains africains affirment haut et fort que l’Amérique Blanche est raciste, et préconisent le retour de tous les noirs dans leur berceau ancestral. Quand on considère que l’Amérique a accordé deux mandats présidentiels à Barack OBAMA, un afro-américain originaire du Kenya. Quand on considère que l’Amérique a permis au Général Colin POWELL et à Condoleezza RICE, deux afro-américains d’accéder au cercle fermé et restreint de l’élite gouvernementale américaine.
    Comme tu le dis c’est certains africains. Mais je ne pense pas qu’ils préconisent. le retour de tous les noirs… il faut nuancer. est-ce vraiment la couleur noir de la peau qui fait d’une personne un africain ?
    Quand on considère que l’Amérique a ouvert les portes de son joyau scientifico-technologique à savoir la NASA, à Cheick Modibo DIARRA, un afro-africain originaire du Mali, lui a permis d’y exceller et d’y faire valoir ses talents et compétences, lui permettant ainsi de faire honneur à tout le continent africain et à toute la race noire.
    Encore là, tu penses que c’est sa peau noire qu’ils ont regardée pour l’accueillir ?

    Au regard entre autres de toutes ces considérations, nous pouvons affirmer, n’en déplaise à quiconque et sans peur de représailles, que l’Afrique Noire n’est pas moins raciste que l’Amérique Blanche, puisque chez nous, certaines ethnies ou tribus n’ont pas droit de cité à la magistrature suprême ; nos élections ont des assises ethnicistes, tribalistes et régionalistes ; et l’égalité des chances pour accéder à nos institutions et établissements d’élites n’est pas une réalité, puisque leurs conditions d’accès ne sont pas toujours fondées sur le mérite, la valeur intrinsèque ou la compétence, mais selon des critères d’appartenance clanique, d’alliances familiales, de copinage et autres accointances impertinentes.
    ah bon !, et. si c’est le cas, c’est carrément le contraire de l’autre côté ?chez le blanc ?

    Par conséquent, avant de braquer nos narines vers l’Amérique pour sentir l’odeur de son racisme, qui est d’ailleurs une réalité, baissons simplement la tête pour constater la puanteur pestilentielle de notre tribalisme, régionalisme et xénophobie inter-africains.
    ahaaa !! mec, si c’était aussi simple que ça, tu n’aurais pas dû écrire ce article !

    Aussi, deux faits méritent d’être évoqués : premièrement, comme le dit ces deux adages du Burkina Faso, « la couleur blanche est plus jolie avec le mouton que la chèvre » et « les cornes sont plus assorties avec le taureau que le phacochère ». A ce propos, un policier blanc qui tue un noir aux Etats Unis d’Amérique est une scène odieuse, laide et criarde. Néanmoins, cette scène reste moins odieuse, laide et criarde que celle d’un homme noir d’Afrique Noire, qui tue copieusement un autre noir d’Afrique Noire, sur la terre d’Afrique Noire, pour des raisons ethniques, politiciennes ou foncières. Dans le même ordre d’idées, c’est méchant d’être traité de « sale nègre » à Paris, Madrid ou Londres ; ou de « singe » dans un stade de Milan, Nice ou Berlin.
    Ce que tu dis ici c’est une réalité ! même si « ce n’est pas normal ».. mais c’est ça qui est la.. tu es allé trop loin.. l’infidélité est comme toléré pour les hommes que pour les femmes.. qu’est-ce que tu en penses ?

    Par contre, il est inhumain et inadmissible, franchement inadmissible, qu’un burkinabè soit traité de « bouky l’hyène » à Abidjan, ou qu’un congolais soit appelé « gniack, niack ou mauvaise herbe » à Dakar. Il n’y a rien de plus normal pour un africain noir de se faire contrôler les papiers en France, en Italie ou aux Etats Unis, mais c’est un crime de voir par exemple un voyageur malien se faire racketter et vider les poches par un policier burkinabè à la frontière Mali-Burkina Faso.
     !!!

    Par ailleurs, « si tous les blancs ne sont pas des diables, tous les noirs ne sont pas des anges », alors, quand des leaders de mouvements de défense de la cause noire appellent à s’insurger contre les discriminations, exactions et autres brimades contre des noirs, cela est noble et digne, mais insuffisant. Votre petit frère et serviteur, humble rédacteur de ces lignes pense que c’est pertinent de s’indigner contre le racisme et ambitionner promouvoir la dignité et la respectabilité de l’Homme Noir.
    ook. j’ai comme l’impression ici que tu dis que par défaut tous les blancs sont des diables ! c’est ça ?

    Les noirs d’Afrique doivent impérativement s’accepter tels qu’ils sont, aimer rester chez eux en Afrique et travailler à y créer les conditions et l’environnement propices à leur épanouissement, afin de se départir de cette obsession meurtrière à coûte que coûte aspirer à rejoindre une Europe saturée, et dont l’économie est en perte de vitesse.
    c’est ce qu’a fait les blancs et continue de faire pour se développer ?

    Pour finir, si le Blanc n’est pas simple dans ses agissements, le Noir aussi n’est pas facile dans son comportement. Des efforts sont à faire des deux côtés.
    je n’ai vraiment pas compris la conclusion ou du moins l’objectif visé par la conclusion, par rapport à ce que pourquoi l’article a été écrit..

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 11:24, par LeVoltaïque En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Bravo et félicitations à l’intervenant 10 pour son post très très instructif..

    Unité Travail Justice.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 11:26, par Kiparé En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Merci à Monsieur Zerbo pour sa contribution, cependant il ne faut pas se voiler les yeux. Il est vrai que l’Homme noir est loin d’être parfait comme d’ailleurs les autres espèces.
    Les exemples de xénophobies en Afrique dont vous faites référence sont loin d’être comparables au racisme que subissent les africains en Amérique, en Europe , en Asie...
    et cela est sciemment installé en système de domination depuis la nuit des temps. Le mal est plus profond et la solution n’est peut être que radicale. La lutte se trouve à tous les niveaux certe vrai, mais il faut bien commencer à quelque part.....
    Au lieu de demander aux associations qui sont sur le front contre le racisme de se pencher aux autres problèmes du continent, je vous invite simplement de vous joindre au combat, car vous semblez mieux connaitre les maux qui minent l’Homme noir. Nos "intellectuelles" ont souvent tendance à manier la langue de Molière que d’être acteurs sur le terrain. Cessons le bavardage et agissons, il y va de notre survie...

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 11:32, par BlackInTheUSA En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Je joigns ma voix à d’autres qui ont déjà estimé que l’auteur de cet écrit est hors sujet. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de vérité dans ce qu’il dit, mais qu’il le dit sans un regard suffisant au contexte historique. Aucun lieu du monde est parfait - par ailleurs les injustices afro-africaines que l’auteur cite longuement, étaient monnaie courante en Europe et meme aux Etats-Unis entre blancs. Va voir un article du New York times sur le traitement des immigrés italien au début du 20è siècle aux Etats-Unis. Mais on n’a pas besoin d’etre parfait pour s’indigner contre le déni de l’humanité d’un semblabe. Et c’est là le fond de cette histoire - un déni de l’humanité profonde qui a perduré des siècles. Si l’auteur pourrait écouter la chanson "Strange Fruit" de Billy Holiday qui évoquent les fruits bizarres qui adornent les arbres au Sud des Etats-Unis (cad. des corps de noirs lynchés), peut etre il serait plus sensible à cette question de fond. Certes, il y a plein de batailles à mener en Afrique, mais ce n’est pas pour cela qu’on ne peut aider nos frères - arrachés de notre continent, de fois avec notre complicité - dans leur lutte de dignité et de reconnaissance de leur humanité, qui au finish est la notre !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 11:50, par BlackInTheUSA En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    "...ces mêmes leaders d’opinion noirs sensibilisent et exhortent leurs frères noirs à arrêter d’être des braqueurs à Miami, des trafiquants de drogue à New York, des arracheurs de sacs de vieilles femmes blanches à Paris, et des voyous bruleurs de bus et de voitures dans les rues et banlieues de Marseille."

    Et concernant cela, devant un enfant maltraité, insulté, écarté par ses parents va tu t’adresser d’abord à l’enfant pour lui dire d’arreter son mauvais comportement, sans jamais interpeller la responsabilité de ses parents ? Ici le monde est en train de dire aux "parents" ca suffit ! Car tant qu’il y aura les mauvaises traitements, on aura des mauvaises conséquences. La chaine doit etre brisé à la base.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 12:12, par Hussein En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    L’auteur de l’article n’a sans doute pas encore été confronté avec le racisme. Moi je vis depuis un quart de siècle en occident principalement en Europe et je suis exposé en chaque minute, en tout lieu au racisme des leucodermes. Et je puis vous avouer comme beaucoup de nos frères (chacun de nous a au moins un bon cursus universitaire derrière lui) qui sont sur le champ confrontés aux problèmes du racisme des leucodermes, que c’est avec beaucoup de sacrifices que nous devons avaler les injustices des leucodermes. Je n’ai pas encore vu ou entendu qu’un noir a tué malgré tout un leucoderme ici. C’est plutôt le contraire qui est habituellement le cas depuis que l’histoire elle-même existe.

    Le noir est détesté par tout ce qui est leucoderme partout dans ce monde où reigne le satan par le sang pour l’argent.

    Vous vous faites la chose si simple en voulant déplacer les faits historiques. Biensûr nous avons beaucoup à faire pour nous remettre de tous les maux que nous avons subis depuis des siècles. L’Europe se compose de 10,18 millions de km² et environ de 50 états dont chacun déteste l’autre (bien qu’ils soient tous des pays de leucodermes) et ceux qui se sont partagés l’Afrique ont aussi exporté les problèmes inter nations européennes en Afrique.

    Cessez d’être ignorant Monsieur Zerbo et apprennez bien notre histoire. Savez combien de millions de noirs ont été tué par les blancs depuis le temps des esclacages jusqu’à nos jours ? Ce cont environs 400 millions de noirs que les blancs ont tué (considéré seulement ce grand exploit civilisant des belges au Congo) dans de graves crimes multiples commis contre toute l’Humanité et ils n’en ont pas encore fini. Combien de blancs les noirs ont-ils en leur conscience ? Je vous laisse répondre à la question mais je conclus que ce sont les blancs et leurs complices (d’ou l’emploi de l’expression "leucoderme" dans le texte pour généraliser) qui sont racistes. Les Noirs eux ne sont en aucun cas racistes et d’ailleurs il n’y a qu’une seule race humaine sur la Terre et que chacun sur cette Terre ne prépare qu’avec de l’eau.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 12:12, par Tienfo En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Voici un exemple parfait de raisonnement fallacieux ou argument fallacieux : c’est le paralogisme ou le sophisme. Tous les hommes sont mortels/Socrate est un homme/Donc : Socrate est mortel. Et du coup, vous procédez par l’argument de l’épouvantail en présentant de manière simplifiée, simpliste et caricaturale la brutalité policière aux Etats-Unis sans expliquer ses causes historiques et ses origines esclavagistes. Vous établissez un faux parallèle avec quelques exemples en Afrique et vous concluez de nous taire car nul n’est saint. Comme d’autres intervenants l’ont déjà souligné, vous faites fausse route car votre raisonnement est du genre « Comment peux-tu te préoccuper de sauver des espèces animales, alors que des millions d’enfants ont faim ? »
    Si « tous les noirs ne sont pas des anges », est-ce à dire que les quelques anges noirs existant devraient se taire ? Faut-il être saint pour dénoncer le mal ? Faut-il être parfait pour critiquer ?
    Monsieur Sidiki Aboubacar Wendin Zerbo, vos arguments « ne suivent pas ». Votre tendance à faire des fausses généralisations, essentialistes et totalisantes, comme par exemple : « les sud-africains noirs, nous les ressortissants d’Afrique noire, etc. ; preuves du manque de discernement et donc de confusion dans vos propres arguments.
    Dans votre logique de généralisation abusive et de mauvaise foi, vous dites : « Toutes ces bassesses et ignominies, tant qu’elles perdureront, exacerberont le mépris de l’occident blanc envers l’Afrique Noire et toute sa diaspora. » Là se trouve votre prémisse cachée, comme pour dire « Beaucoup de chats sont heureux en appartement. Ce chat sera heureux en appartement. » Si tous les africains restaient chez eux, tout serait beau. Argument fallacieux !
    Bref, Monsieur, une simple curiosité intellectuelle vous aurait permis de vous interroger sur les facteurs explicatifs de ces « bassesses et ignominies », leurs causes historiques et conséquences. Ces bassesses et ignominies ne sont pas nées dans le vide, ou de manière spontanée. Elles ont des racines profondes et multiples allant au-delà du continent africain.
    Enfin, un autre exemple de raisonnement fallacieux : « Dimanche, j’ai perdu mes clés ; le dimanche d’avant, j’avais raté un contrôle. Les dimanches sont mauvais pour moi. » Ces genres de platitudes sont légions dans vos arguments, comme par exemple les « frères noirs… braqueurs à Miami, des trafiquants de drogue à New York, des arracheurs de sacs de vieilles femmes blanches à Paris, et des voyous bruleurs de bus et de voitures dans les rues et banlieues de Marseille. Encore une généralisation abusive, soit par ignorance ou par manque d’informations et de discernement. Vous n’arrivez pas à faire la distinction entre quelques cas et vous en faites une règle générale applicable à tous les frères noirs vivant dans ces villes. Vous avez quelque chose à dire, mais hélas, vous le dite mal.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 13:00, par lou En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?Déjà je ne comprends rien au titre...De plus en lisant tous les commentaires des uns et des autres on constate que l’homme noir est haineux, raciste envers l’homme blanc et en même temps se plaint que l’homme blanc soit raciste. Le débat est inutile car les ressentis sont les mêmes des 2 côtés.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 16:45, par Massagnouman En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    Mis à part la reformulation du titre de l’article,je suis parfaitement d’accord avec mon frère doctorant Zerbo.c’est une analyse pertinente.Alors comme titre de l’article je propose la reformulation suivante : Les noirs offrent-ils toujours le bon exemple en matière de traitement de son prochain"noirs" je veux dire .Monsieur Zerbo,félicitation à toi pour l’article...

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 20:55, par françois ROUSSELIN En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    34 réponses sur article qui traitait du racisme entre noir et blanc.
    J’ai beaucoup voyagé au Burkina Faso et ai toujours été très bien reçu par mes amis Burkinabés. En France où j’habite, j’ai aussi beaucoup d’amis Burkinabais, Togolais, Ivoiriens etc.... .
    Pourquoi toujours parler de racisme ? En France beaucoup d’étrangers sont naturalisés Français. Si certains citent des problèmes à Marseille avec la délinquance, il faut savoir, que les délinquants qui sont en général Français, seront verbalisés et non expulsés comme certains le souhaitent. Par contre, si des étrangers commentent vols, attaques des personnes, après jugements de faits très graves, ils seront expulsés.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 16:43, par DJ En réponse à : Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?

    L’africain ne se voit jamais en face c ca son probleme. Zerbo a tout a fait raison et je vis aux US ca fait 20 ans. j’ai ete aussi sidéré de voir la réaction des Africains quand on voit le nombre incalculables d’atrocites du au tribalisme ou à la xénophobie dans toutes les régions du continent. Je trouve bien triste qu’aucun de nous ne s’émeut de ces choses la et la tout d’un coup la vie d’un américain vaut mieux que les africains brûlés vifs en Afrique du Sud, tués ds les charniers de Yopougon, bastones en Angola, chasses de Guinea Ecuatorial, coupes en lambeaux au Mali etc etc… Tout ca entre africains et souvent par des forces policières ou militaires sensées protéger ces mêmes populations. J’espère qu’on pourra un jour se regarder ds la glace sinon rien ne changera jamais. Par contre il y a un point ou vous vous etes légèrement trompé : Niak est certes péjoratif (mais pas toujours) au Sénégal, mais si je ne me trompe pas en ts cas, le mot a son origine désigne simplement celui qui vient d’au delà de la concession/du village. La colonisation française longue et ancienne au Sénégal =par rapport au reste de l’Afrique francophone- a conduit comme d’habitude a un subtil sentiment de supériorité qui a déformé le mot quelque peu. Le mot pour ’mauvaises herbes’ est proche mais se prononce plutôt ‘gnakh’.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Isai Lankoandé alerte sur l’urgence de mettre en place des politiques de limitation des naissances
Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qu’il se passe
Tanwalbougou : La grande muette doit sortir de son mutisme
Politique : « La cause principale de tous les maux du Burkina Faso »
Quand Joseph Ouédraogo parlait de liberté, de race, de religion, de communisme…
Présidentielle de 2020 : Peut-être l’élection la plus importante de la 4e République
Foncier au Burkina  : La richesse qui divise souvent
Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?
Le recours à l’institution coloniale « Chef de canton » est-il une avancée ou une régression ?
Attaques Terroristes : "Le CDP a raté l’occasion de se taire" selon Ragomepaoba Ouédraogo
Lutte contre la corruption : L’arrestation de Jean-Claude BOUDA est un acte fondamental
Scrutins du 22 novembre 2020 du Burkina Faso : « Les acteurs sociopolitiques doivent prendre leurs responsabilités » dixit Amadou Traoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés