Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Massacre de Barga : l’ADF/RDA condamne et interpelle

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 10 mars 2020 à 22h30min
Massacre de Barga : l’ADF/RDA condamne et interpelle

Après le massacre de Barga qui a couté la vie à 43 Burkinabè, des voix s’élèvent pour condamner cette barbarie inhumaine. L’ADF/RDA dans cette déclaration, tout en rappelant que ce n’est pas le premier évènement tragique, interpelle le chef de l’Etat. Lui qui a prêté serment de protéger et de défendre le Burkina Faso et ses habitants. Le parti de l’éléphant invite les Burkinabè à taire les divergences pour sauver l’essentiel.

Malheureusement notre pays, le Burkina Faso, vient à nouveau d’être endeuillé. Les jours passent et les morts ne cessent de s’amonceler. En effet, le 08 mars 2020, Journée Internationale de la Femme, 43 de nos frères et sœurs ont été arrachés brutalement à notre affection du fait d’attaques d’individus armés. Cet énième acte de barbarie nous interpelle tous et en premier le Chef de l’État qui a prêté serment de protéger et de défendre le Burkina Faso et ses habitants. Ce massacre survient alors que nous attendons toujours que justice soit faite sur les tueries de Yirgou, d’Arbinda et de Kain.

Au nom de mon parti et en ma qualité de Président de l’ADF-RDA, je condamne ce massacre empreint d’une barbarie certaine. Je présente mes sincères condoléances aux familles et proches éplorés, et souhaite prompt rétablissement aux blessés. C’est aussi le lieu pour moi, de rappeler au gouvernement, son devoir de vérité à l’endroit des Burkinabè. Rien ne saurait justifier la cacophonie communicationnelle consécutive à l’annonce de ce massacre, donnant lieu à deux versions concernant les auteurs de ce massacre.

Ma colère et ma tristesse sont d’autant plus grandes en tant que Burkinabè du fait que les jours se succèdent et se ressemblent sans qu’aucun signe d’une quelconque amélioration de notre situation sécuritaire, désastreuse n’apparaisse. Tout comme la mort qui est en passe d’être banalisée dans ce pays jadis havre de paix, les Burkinabè semblent se lasser de lire des “condamnations de dernières énergies” et des promesses vides qui ne sont jamais suivies d’actions concrètes et fortes pour renverser la tendance. Les deuils nationaux ne sauraient constituer une réponse au défi sécuritaire auquel font face nos braves populations.

Au-delà de nos divergences politiques, religieuses ou philosophiques, il est important que chaque Burkinabè se demande quel pays il souhaiterait léguer à ses enfants et petits-enfants ? Nos pères et nos mères nous ont légué un pays où il faisait bon vivre. Si par malheur, nous ne sommes pas en mesure de faire mieux qu’eux, faisons-en sorte de ne pas détruire ce que nous avons reçu comme héritage.
Ouagadougou, le 10 mars 2020.


Me Gilbert Noël OUEDRAOGO
Grand Officier de l’Ordre de l’Étalon.

Vos commentaires

  • Le 10 mars à 20:48, par RV En réponse à : Massacre de Barga : l’ADF/RDA condamne et interpelle

    Félicitations monsieur le candidat à la Présidence du Faso ! Pauvre Roch !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars à 08:13, par esspoir99 En réponse à : Massacre de Barga : l’ADF/RDA condamne et interpelle

    C’est les résultats de la démagogie qui a été servie aux voltaïques puis aux burkinabé plus de 60 ans durant que nous vivons aujourd’hui. Le peuple a toujours été dupé pour servir des desseins politiques et personnels. Si c’est le gros français, on en a, mais, les véritables actions qui installent le Burkina Faso et son peuple dans le créneau d’un développement souhaité, ça on en cherche, mis à part les 4 ans de la révolution. Les gens ne sont pas sincères avec eux mêmes ni avec les burkinabé qu’ils pensent diriger.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars à 14:27, par tokouma En réponse à : Massacre de Barga : l’ADF/RDA condamne et interpelle

    Cherchons les solutions à nos problèmes car ce qui est fait est fait. Alors inutile de se pavaner sur des critiques qui ne servent à RIEN.

    J’ai aussi à demander aux gens comme ceux de l’ADF RDA de savoir faire " l’auto critique". Car vous êtes en TETE DE LISTE de ceux qui ont amené le pays dans cette situation.

    Maintenant, si non contents que les BURKINABE vous ont acceptés malgré tout cela, vous voulez vous cacher derrière votre doigt, CE N’EST PAS HONNÊTE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Les modalités de la prise en charge des volontaires fixées
Centre-Nord : 2 militaires portés disparus et 4 blessés dans une attaque à Bourzanga
Lutte contre le terrorisme : une quinzaine de terroristes neutralisés à Toéni
Lutte contre Boko Haram : Sur le champ de bataille, le président Déby lance l’opération « Colère de Boma »
Boucle de Mouhoun : Une patrouille des FDS saute sur une mine à Gomboro
Bam/Zimtanga : Au moins 15 personnes tuées
Opération MONCLAR : La force Barkhane et ses partenaires neutralisent de nombreux terroristes dans la région dite des trois frontières
Terrorisme : La Force conjointe du G5 Sahel, neutralise plusieurs terroristes et libère cinq jeunes filles et une mère
Insécurité : L’ancien maire de Foutouri et le chef du village Tankwoarou dans la province de la Komandjari assassinés
Provinces de la Kossi et du Sourou : Les horaires du couvre feu passent de 22 heures à 4 heures du matin à compté du 20 mars
Est du Burkina : Des individus armés font leur loi
Nord du Burkina : Quatre morts dans une attaque dans le village de Robolo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés