Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Massacre de Barga : l’Union Européenne encourage les autorités à poursuivre en justice les responsables

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 10 mars 2020 à 22h25min
Massacre de Barga : l’Union Européenne encourage les autorités à poursuivre en justice les responsables

L’indignation se généralise au lendemain du massacre des populations de Dinguila Peulh, Barga Peulh et Ramdola Peuhl, dans la province de Yatenga, région du Nord. Dans cette déclaration, la délégation locale de l’Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l’UE représentés au Burkina Faso encouragent les autorités à faire la lumière sur ces attaques et à poursuivre en justice les responsables de ces actes ignobles.

La Délégation de l’Union européenne publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission de l’UE au Burkina Faso Le dimanche 8 mars 2020, des hommes armés non identifiés ont attaqué les villages de Dinguila Peulh, Barga Peulh et Ramdola Peuhl, dans la province de Yatenga, région du Nord, causant la mort à 43 personnes et blessant 6 autres.

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l’UE représentés au Burkina Faso déplorent et condamnent ces tueries inqualifiables. Ils expriment leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes et témoignent leur plus totale solidarité à l’ensemble de la population burkinabè.

Ils encouragent les autorités à faire la lumière sur ces attaques et à poursuivre en justice les responsables de ces actes ignobles. L’Union européenne et ses Etats Membres restent pleinement engagés au Burkina Faso, avec la ferme volonté de contribuer à la sécurité, la stabilité, la cohésion sociale et le progrès économique et social que le peuple burkinabè mérite.

Ouagadougou, le 10 mars 2020

Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso

Vos commentaires

  • Le 10 mars à 20:42, par RV En réponse à : Massacre de Barga : l’Union Européenne encourage les autorités à poursuivre en justice les responsables

    Merci à l’UE pour son soutien. Le meilleur soutien au peuple du Burkina Faso est d’arrêter d’alimenter les fonds de la corruption et de publier les BurkinaLeaks. On se comprend !

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars à 08:57, par kwiliga En réponse à : Massacre de Barga : l’Union Européenne encourage les autorités à poursuivre en justice les responsables

      @RV
      Je suis bien d’accord avec vos attentes, mais je ne suis pas sur que ce soit le boulot de l’UE.
      A l’heure où l’on lit partout que les "blancs" doivent nous foutre la paix, que l’on revendique notre véritable indépendance, ce serait un bel exemple que les diverses dénonciations des nombreux scandales qui accablent le Faso, nous viennent de l’intérieur.
      Bon, apparemment, on préfère se lever pour lutter contre l’IUTS sur les indemnités. Pourtant, notre meilleure source d’information, notre meilleur pouvoir d’alerte, devrait se nicher au sein même de notre administration, comme c’est le cas dans les différents "leaks".
      On se comprend aussi ?

      Répondre à ce message

      • Le 11 mars à 11:01, par Ka En réponse à : Massacre de Barga : l’Union Européenne encourage les autorités à poursuivre en justice les responsables

        Je suis d’accords avec toi : Il faut que les nostalgies de l’ancien régime la ferme. Et je dis a ‘’’bas les fuyards.’’’ Et je dis qu’il faut arrêter de critiquer U.E. Quand l’U.E ne fait rien, c’est sa faute. Quand elle agit, c’est sa faute aussi. Il faut cesser d’imputer à des facteurs externes les causes de ses propres insuffisances et manquements. Si quelqu’un joue un double jeu, ce sont nos autorités. Que les internautes de mauvaise foi quittent le forum s’ils n’ont rien comme contribution qui feront avancé notre pays : Car, Ce n’est pas avec les obséquieuses cirages de pompes à tout va qu’on progresse, mais par des analyses objectives et indépendantes, quitte à ce qu’elles soient désagréables à entendre par nos autorités.

        Répondre à ce message

  • Le 10 mars à 20:54, par sidbala En réponse à : Massacre de Barga : l’Union Européenne encourage les autorités à poursuivre en justice les responsables

    L’Union européenne se trompe, il y’a très longtemps que le Burkina n’est plus gouverné, ou bien cette pagaille vous arrange vous aussi ?.
    En tout cas les prétendus autorités dont vous faite cas, disent que c’est des individus non identifiés, alors que les rescapés de ce massacre reconnaissent leurs bourreaux et disent même que ce sont des koglewegos venus d’ailleurs. Ce sont eux qui savent bien leurs bourreaux et non personne d’autre, là où le bas blesse est que cette situation va encore envenimer cette guerre assimetrique dont nous avons de la peine.
    Que c’est vraiment malheureux.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars à 07:56, par Manel En réponse à : Massacre de Barga : l’Union Européenne encourage les autorités à poursuivre en justice les responsables

    Bonjour
    Il faut lire la déclaration de l’UE sans passion et sans rancune contre les autorités, la déclaration parle aussi d’individus armes non identifiés.
    Et puis si le pays n’est pas gouverné, qu’attends tu pour rejoindre Koffi Kouadio Blaise en Côte d’Ivoire là où il fait bon vivre ?
    Honte aux traîtres et autres fuyards !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars à 12:44, par TANGA En réponse à : Massacre de Barga : l’Union Européenne encourage les autorités à poursuivre en justice les responsables

    Bonjour à tous,
    Vous croyez sans doute que les terroristes ont des lieux (villes) déclarées ? Qu’ils ont un style bien particulier reconnaissable ? Non.
    Ils se comportent comme d’honnêtes citoyens. A la différence que à peine ils se sentent capables, ils sortent leurs armes de leurs cachètes.
    Il y a une très bon moyen d’éviter de tuer des innocents, du moins de s’assurer que ceux que l’on attaque sont des bandits.
    Ceux qui peuvent renseigner les FDS sont les droits de l’homme, l’opposition, certaines OSC et l’Union Européenne.
    Ils devront faire le tour du pays et recenser les bandits, ce qui fait qu’ils diront avec exactitude qui est qui.
    Mieux, les FDS peuvent se déplacer avec un membre de chacun de ces groupes. Avant les hostilités, on les envoi vérifier, s’assurer après des fouilles ; puis on passe à l’attaque si les informations font état de bandits.
    Si vous acceptez ça, cela arrangera tout le monde et vous éviterez de vous plaindre tout le temps que un nombre élevé de bandits est mis hors d’état de nuire. Autrement, nous supposeront avec juste raison que c’est par ce que ce groupe était ami à vous.
    Quand eux tuent des dizaines des FDS, vous ne demandez pas d’enquêtes. BRAVOS !

    web Master laissez passer svp !

    tangatapsoba@yahoo.fr

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Les modalités de la prise en charge des volontaires fixées
Centre-Nord : 2 militaires portés disparus et 4 blessés dans une attaque à Bourzanga
Lutte contre le terrorisme : une quinzaine de terroristes neutralisés à Toéni
Lutte contre Boko Haram : Sur le champ de bataille, le président Déby lance l’opération « Colère de Boma »
Boucle de Mouhoun : Une patrouille des FDS saute sur une mine à Gomboro
Bam/Zimtanga : Au moins 15 personnes tuées
Opération MONCLAR : La force Barkhane et ses partenaires neutralisent de nombreux terroristes dans la région dite des trois frontières
Terrorisme : La Force conjointe du G5 Sahel, neutralise plusieurs terroristes et libère cinq jeunes filles et une mère
Insécurité : L’ancien maire de Foutouri et le chef du village Tankwoarou dans la province de la Komandjari assassinés
Provinces de la Kossi et du Sourou : Les horaires du couvre feu passent de 22 heures à 4 heures du matin à compté du 20 mars
Est du Burkina : Des individus armés font leur loi
Nord du Burkina : Quatre morts dans une attaque dans le village de Robolo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés