Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme sans patience, c’est une lampe sаns huilе. » Alfred de Musset

Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 16 février 2020 à 02h20min
Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

L’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida est le candidat du Mouvement patriotique pour le salut (MPS) pour l’élection présidentielle de novembre 2020. C’est ce qu’ont annoncé les responsables du parti politique lors d’un déjeuner de presse ce 15 février 2020 à Ouagadougou. Au regard de la situation nationale « chaotique », c’est l’homme qu’il faut selon eux. Il sera bientôt de retour au pays pour « assumer le destin qu’il a remis dans les mains de la providence ».

Pour le Mouvement patriotique du salut (MPS), il n’y a pas meilleur choix pour l’élection présidentielle de 2020. C’est son président d’honneur, l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida. L’homme vit aux Canada depuis la fin de la transition, avec sur le dos, la justice militaire qui le poursuit pour « insubordination » et « désertion en temps de paix ».

En tout cas, lors d’une réunion du secrétariat exécutif national du parti le 13 février dernier, un appel solennel a été lancé au président d’honneur pour qu’il se présente à l’élection présidentielle de 2020. Contacté, l’homme aurait « marqué sa disponibilité à répondre favorablement à cet appel si toutefois la proposition du secrétariat exécutif national était entérinée par l’instance suprême du parti qu’est le congrès ».

Le congrès lui, est prévu pour se tenir entre le mois de mai et de juin 2020 et le parti souhaite que son candidat « participe activement » aux travaux. Et le parti qui veut porter sa candidature nourri le vœu que le retour de son champion au pays natal « se fasse de manière digne et respectable en raison de son statut ». Pour ce faire, les canaux de dialogue sont ouverts.

Yacouba Isaac Zida n’a-t-il pas peur de faire face à la justice une fois rentré ? Absolument pas, répondent les responsables du MPS. Il est prêt à répondre aux faits qui lui sont reprochés, pour peu qu’il jouisse de la présomption d’innocence comme tout autre accusé. D’ailleurs le MPS à travers son président regrette ces règlements de compte politique dont serait victime son candidat.

« C’est l’ingratitude et le manque de reconnaissance envers ceux qui prennent des risques et exposent leur vie pour le bien commun qui alimentent le peu de patriotisme que l’on reproche souvent aux élites dirigeantes dont la plupart, précaution, préfèrent se consacrer à leur intérêts personnels plutôt que de se tuer pour un pays si peu reconnaissant envers ses fils et filles les plus méritants », a argué le Professeur d’université.

« Le MPS est serein, nous ne sommes pas naïfs. Nous savons que dans ce pays, il y a des gens qui rêvent chaque jour qu’ils se rasent, de mettre Yacouba Isaac Zida en liberté surveillée, lui priver de ses droits et libertés. Malgré ces menaces, il viendra. C’est un garçon courageux qui ne fuit pas son pays. Je puis vous assurer avec certitude qu’il va venir », a insisté le conférencier.

D’ailleurs le MPS semble avoir identifié ceux à qui le retour de l’ancien premier ministre ne profitera pas et qui mettront tout en œuvre pour lui barrer la route. Il s’agit des « champions de l’exclusion qui ont manipulé les institutions de la transition pour faire l’économie d’un second tour à l’élection présidentielle de 2015 ». Le parti est convaincu que « personne ne pourra empêcher cette rencontre inéluctable entre le Général Yacouba Isaac Zida et son peuple ».

Haro sur le clientélisme électoral

Ce déjeuner de presse a également été l’occasion pour le MPS de fustiger ce qu’il a appelé le clientélisme électoral qui se dessine à l’orée des consultations électorales. « Au lieu de donner les moyens au service public de l’ONI d’offrir aux Burkinabè une CNIB gratuite ou à un coût accessible, le gouvernement a opté pour une privatisation rampante du processus d’identification de la population »a regretté le Pr Augustin Loada, président du MPS. Selon lui, la manœuvre du pouvoir consiste à filtrer le processus en organisant ou en sponsorisant à coût de millions, des opérations partisanes de délivrance de la CNIB au profit de leurs militants et sympathisants.

« C’est le même procédé déloyal utilisé pour restreindre le vote de la diaspora en remettant en cause la carte consulaire. le MPS dénonce avec forces de telles stratégies de manipulation des élections, qui ne sauveront pas ce régime ». Certes, le parti politique d’opposition souhaite que les élections se déroulent à bonne date, mais à un cout raisonnable.

En la matière, les choses sont mal parties. Le parti fait la triste remarque que le Burkina Faso organise des élections très onéreuses. Plus de 100 milliards, c’est trois fois plus cher que certains pays comme le Sénégal, ont soutenu les conférenciers. Dans la même veine, ils ont jugé « scandaleux » que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ait engloutie une trentaine de milliards pour n’enrôler au moins 26 000 potentiels électeurs de la diaspora.

Autre point de discussion avec les journalistes, la gouvernance du parti au pouvoir. Là également, le MPS fait le constat amer que sous ce régime, les avancées en matière de corruption se sont écroulées comme un château de carte. Il en veut pour preuve le dernier rapport de Transparency international. Entre 2016 et 2019, le pays est passé de la 72e place à la 85e place dans le classement fondé sur l’indice de perception de la corruption.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 février à 17:29, par Papa En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Une très bonne nouvelle pour le retour de. Yacouba Isaac Zida comme candidat a l’élection présidentielle de Novembre. Après cette annonce je suis sûr que les architheques d’ici là entreront dans leurs laboratoires pour préparer des nuisances contre le candidat Isaac Zida. Présentement devant tout ce tohu- bohu des candidats qu’on entend partout ,seul Isaac Zida est capable d’apporter quelque chose de positif pour ce pays, il a des idées et la capacité’,il l’a prouve’ lors de la transition,avec l’ouverture des dossiers emblématiques, des maires detourneurs de parcelles mis sous les verroux , et surtout la dissolution de la macabre milice de Blaise Compaore’ appelée’ RSP, les exemples n’en manquent pas.Il fut un moment dans ce pays ou certains devraient prendre leur responsabilité pour diriger ce pays mais ils ont mouille’ ,il fallait le même Isaac Zida pour risquer sa vie pour que tiennent les institutions. Soyez le bienvenu Mr Zida.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 18:19, par Manel En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Bonjour
    En tout cas nous on l’attend.
    Ce qui est dramatique dans tout ça c’est que ce Pr de droit n’a jamais été un lutteur dans ce pays.
    Grâce à la transition à laquelle on ne l’a vu à aucun moment participer sinon qu’à profiter du sang versé par des hommes courageux pour être ministre.
    Et puis, comment un prof de droit peut il vouloir absoudre des gens qui sont accusés ?
    Sankara a affronté les armes, votre Zida peut être président un jour mais évitez de le présenter comme un brave ou un exemple pour la jeunesse consciente ,car si à 50ans étant lieutenant colonel,on est milliardaire...

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 00:44, par Lol En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Pour les CNIB, pas besion de crier. C’est même une opportinuité pour avoir du soutien en faisant réfléchir les électeurs sur le timing de ces opérations et la portée de leur choix dans la durée. Salif DIALLO lui même avait dit aux gens qu’ils pouvaient bien prendre les crédits qu’on offrait à l’époque et qu’ils allaient venir tout effacer.
    La question qu’il faut se poser c’est la provenance des subventions, la transparence dans l’identification, et le couplage avec l’enrôllement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 05:31, par Gueswendbala En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Bien. Monsieur Loada essayé le temps en temps le faso danfani

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 08:51, par SOME En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    À l’étape actuelle seul aida est l’homme qu’il faut pour sortir ce pays de son trou
    Depuis toujours ma seule inquiétude reste sa sécurité : il y a tellement d’ennemis à l’intérieur comme à l’extérieur, mais surtout à l’intérieur. Zida cristallise tellement d’ennemis dans la classe politique apatrides égoïstes qui se chargeront de l’éliminer par tous les moyens
    Si ces faux sankaristes ne s’étaient pas laissés corrompre par le MPP ils auraient la l’opportunité d’un début de voir le dossier Sankara trouver un espoir de solution
    Hervé Ouattara loada etc tout la jeunesse digne et patriote levez vous tous derrière zida le seul qui a eu le courage de défendre le pays. C’est ce manque de courage que je reproche viscéralement à Rochefort qui aurait pu entrer dans l’histoire par la grande porte. Mais hélas !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 10:27, par Lom-Lom En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    On ne comprend plus rien car si j’ai bonne memoire , il etait question de candidature de Mr Loada lui-même à la Présidentielle ! Ou bien il s’agit d’une sorte de "Primaires " au sein du MPS comme aux États-Unis ? Ou bien Mr Loada s’est bien rendu compte que la Présidentielle depasse ses capacités pour le moment ? Si cest cela, je trouve qu’il a été biem conseillé ! Les Burkinabe doivent garder les pieda sur terre et prendre l’électorat au sérieux ! Comme on le répète à tout moment, Novembre 2020 est à coté et on verra qui est capable de quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 11:59, par Nabiiga En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Le retour au pays de Zida pour apporter ce qu’il aura pour édifier la patrie est une chose ; retour au pays pour se lancer dans la politique est une autre car, ce ne sera pas chose facile non pas pour dire qu’il ne pourra pas participer aux élections, encore moins une question de son électivité mais bien ceux qu’il aura en face, les opposants politiques, à commencer par les ténors du pouvoir publique actuel. Ils ne vont pas se laisser conter par Zida. Puisqu’ils sont au pouvoir, ils vont utiliser le pouvoir républicain contre lui, à savoir le faire répondre de ses actes lorsqu’il fut PM, tout ce dont on l’accuse à tort ou à raison, que ce soit par l’armée pour désertion, ou par la justice pour tel ou tel crime, réel ou imaginaire. Ça ne prendra pas beaucoup pour nuire sa candidature : le mettre en examen et l’écrou en attendant son procès. Le procès viendra, mais bien après les élections. On l’aurait mis hors d’était de tout nuire politiquement même si temporairement. Je lui souhaite bonne chance tout de même.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 12:05, par Sacksida En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    A priori, c’est tout a fait normal que ce parti ait decide de proposer Yacouba Isaac Zida comme leur candidat a la Presidentiel de Novembre 2020.
    En outre, Pr Loada devrait lire le DOP du 02 octobre 1983 pour s’en inspirer dans certaine partie et c’est vrai il devrait egalement porter le plus souvent le FASO DAN FANI qui apparait un accroutement local progressiste et patriotique. Continuez votre travail politique pour etre tres prochent des masses populaires, et aussi gommer un peu l’image des cadres sup loin des realites du peuple Burkinabe et pour lequel vous etes sences defendre les interets. Courage, Bonne chance et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 13:09, par Ka En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Ici je vois déjà les antis transition qui confond le 1er novembre a un 1er avril, et vont condamner aveuglement l’stratégie du Pr. Loada qui est un visionnaire en se préparant pour 2025. Que les antis transition sachent que cette stratagème de Loada montre que, contrairement aux affirmations loufoques de quelques pro ancien régime, la transition a ouvert le chemin de l’alternance et ses lieder comme Zida ont encore des flèches dans leur carquois pour nous surprendre en 2025.

    Que la justice militaire attend I. Zida pour un règlement de compte, 2025 est encore loin, car, le Pr. Loada sait ce qu’il fait quitte à le protéger en casant son parti satellite dans les ailes d’un grand parti comme le MPP, UPC, et autres.

    Depuis notre indépendance, les personnes morales (entreprises, fondations.) ne peuvent pas financer un parti politique : A l’exception des partis politiques eux-mêmes, qui peuvent se faire des dons entre eux. Pour contourner les limitations, les politiques ont créé de nombreux ‘’partis satellites’’ dont les subventions reviennent dans leurs caisses, et ceux qui sont très futés comme Loada jouent le jeu, et qui sait si le MPS n’est pas le cas, et après, décoller de ses propres ailes en 2025 ?

    J’ai toujours partagé les objectifs et les idées du Pr. Loada : Car, je reconnais que c’est un grand professionnel, un homme de culture, un homme courageux. Je salue sa grandeur d’esprit. Quand c’est bien, il le dit, quand il faut critiquer, il le fait en toute objectivité. J’apprécie sa franchise, surtout quand il a surpris tous les éminents juristes de notre pays lors du tripatouillage de l’article 37.

    Pour moi, Je ne vois pas comment fera le peuple pour ne pas laisser Roch Kaboré finir ses deux mandats, et tenir sa promesse de juger les criminels et donner une voie libre et sans haine à une réconciliation durable ? Ce que je vois avec les excitations des autres partis politique en 2020, c’est de chercher à trouver ou former un candidat consensuel et suffisamment habile pour gouverner correctement le pays à partir de 2025, plutôt qu’un incapable comme on en a connus qui finiront dans un coup d’état ou une rébellion sanglante, inutile et très dommageable pour le pays. Je reconfirme que même l’opposition avec Z. Diabré pense comme moi. Mais en politique, il faut jouer le jeu, surtout quand le peuple mûri veut que ce jeu soit dans une vraie démocratie.

    Ce qui importe pour le peuple Burkinabé de 2020 mûri par les crimes gratuits, la corruption a ciel ouvert, les tricheries, c’est que les candidats soient compétents, d’où qu’ils viennent, on s’en fiche complètement. Ce n’est pas une affaire du MPP ou de l’UPC ou autre, tous les jours on voit où nous mène l’incompétence des soi-disant "cadres" et des dirigeants des partis. Conclusion : Ce que Ka demande au peuple Burkinabé, ‘’’’’ne précipitons pas dans le vide, car la réalité est là.’’’’’’’

    Répondre à ce message

    • Le 17 février à 07:27, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

      Professeur Augustin Loada,vous devriez répondre personnellement au patriarche KA,pour situer les internautes ,les partisans et sympathisants du MPS sur la conformité de ses allégations d avec vos stratégies pour les futurs échéances !car la subtilité de ses fallacieuses délibérations sur des intentions que vraisemblablement ils vous prêtent(dans son hypocrite précampagne pour le MPP) pourraient refréiner l élan et l engagement des militants du MPS s ils pensent que pour vous 2020 représente un enjeu mineur !

      Répondre à ce message

      • Le 17 février à 08:58, par Ka En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

        Soutenir un parti politique ce n’est pas soutenir un invendu, mais les objectifs et les actions concrètes de ce parti qui vont pour le peuple et l’émergence du pays. Je suis pour l’alternance politique du Burkina : Mais vu un parti qui vient d’être créé à la veille des élections sans un programme convaincant que la silhouette d’un individu, c’est mieux d’attendre les années à venir pour juger les objectifs concrets de ce parti pour le pays. Je m’en tape qu’il soit MPP, UPC qui arrive au pouvoir, pourvu qu’il prouve au peuple avec un programme qui va pour l’émergence du pays, et surtout consolider la paix, comme donnée la parole de juger les criminels pour une réconciliation durable qu’ a promis Roch Kaboré dont je soutiens cette promesse et non un individu. Le Pr. Loada sait très bien de ce que j’avance. Alors les chiens aboient la caravane passe.

        Répondre à ce message

  • Le 16 février à 14:54, par jeunedame seret En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Il est dans quelle ville actuellement ce président fictif ? Aura-t-il le courage de gouverner ? « Malgré ces menaces, il viendra. C’est un garçon courageux qui ne fuit pas son pays. Je puis vous assurer avec certitude qu’il va venir  », a insisté le conférencier. » huuummm… il a vraiment le courage, pas de fuir son pays, mais d’achiller en cas de cas. Zida a les petites portes canadiennes pour ses abris et achats de la diaspora. Mais il ne fuit pas ; il s’exile simplement et attend le moment opportun !!! Le slogan de ZIDA c’est la patrie ou la mort, je m’éclipse

     ! Deux instants ! Voilà un autre risque proposé pour la bonne gouvernance au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 21:24, par Droit d’expression En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Des réflexions comme celles de Papa et de bien d’autres me mettent hors de moi et m’inquiètent. Parce que Blaise et sa famille ainsi que des douaniers et d’autres voleurs ont pillé et pillent le pays, faut-il remettre au pouvoir un autre voleur ? Si Zida a pu devenir millionnaire en dollar US après seulement un an à la primature, il y a lieu de s’inquiéter et de ne pas lui donner l’occasion de piller davantage le pays. N’en déplaisent à ceux qui ne veulent pas entendre de critiques à l’endroit de leur messie Zida, je l’ai dit, le dis et le redirai : Zida n’est pas un modèle et ne dirigera pas le pays mieux que les autres. Il instaurera une autre forme de clientélisme et le pillage des caisses de l’État continuera de plus bel.
    L’attitude de M. Loada m’inquiète. Alors que l’on se bat dans ce pays pour mettre fin à l’impunité, ce monsieur, qui est professeur de droit, considère que ce qui est reproché à Zida relève du règlement de compte politique. Zida a-t-il déserté l’armée oui ou non ? Y a-t-il des sanctions pour les déserteurs oui ou non ? Pourquoi devrait-il y avoir des exceptions pour Zida ? Est-il au dessus de la loi ? Si le parti de Zida prend le pouvoir, ce qui se faisait sous Blaise reviendra.
    Il est dommage que de nombreux Burkinabe ne sachent pas tirer des leçons du passé et veuillent le répéter parce qu’hypnotisés par des menteurs et des voleurs. Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 01:37, par Nabiiga En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    @ Droit d’expression

    Droit d’expression, loin d’être le porte-parole de Zida encore moins son apologiste, je suis aux regrets mais les affirmations selon lesquelles il est devenu millionnaire en moins de 12 mois à la primature, se peut-il par hasard que tu nous fournisses les preuves que Zida vaut autant en dollars américains ? Loin de vouloir te contrarier ou mettre à mal tes arguments, je veux plutôt poursuivre Zida en justice pour nous avoir pillés. Tu vois, pour ce faire, il me faut les preuves sur noir et blanc de ses détournements afin que je puisse édifier mon dossier de poursuite, moi lambda burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 07:40, par Mechtilde Guirma En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Oh ! My God, ce festin semble plutôt un « PIED DE NEZ » aux émigrés intérieurs et aux déplacés sans toit ni même de l’eau pour se désaltérer. Quelle conscience ? Ah ! Mon Dieu, Cela dépasse mon entendement.

    Il fallait donc aller le partager avec eux et vivre leur réalité pour vous faire au moins comprendre !!!...

    Répondre à ce message

    • Le 17 février à 08:26, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

      hum !que ceux qui n ont jamais assisté a un festin public ou médiatisé par compassion,meme hypocrite pour les émigrés internes leur jettent la première pierre !

      Répondre à ce message

      • Le 17 février à 19:35, par Mechtilde Guirma En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

        En tout cas Mr. Yelmingaan

        Je n’en ai jamais assisté. Et puis je fais une remarque comme tout le monde, ensuite je n’ai invité personne à leur jeter la pierre. Je parle avec ma propre expérience, où je suis retournée vivre dans mon quartier au milieu de la misère et parfois de la prostitution pour toucher du doigt la vérité sur place. Car j’avais vécu plus de vingt ans hors de mon pays et j’avais perdu toute réalité. Alors j’ai découvert que les jeunes n’avaient plus de repères que d’autres plus vaillants harcellent de vieilles personnes voire les tues pour s’accaparer du peu qu’elles ont. À mon époque, je me sacrifiais de mes économies d’écolière ou de collégienne (en me privant non pas seulement de plaisir de les utiliser à mes propres fin, mais aussi et parfois de repas s’il vous plaît) pour les donner aux vieilles personnes sans même qu’elles me demandassent quoique ce soit, et je me contentais en retour rien que leur bénédiction pour la vie à venir. Ma mère appuyait l’action en m’envoyant porter de la nourriture à la vieille d’à côté sans aide (nous n’en étions pas non plus aisés). Ou encore on allait prendre le bébé de la voisine pour le bercer pendant que sa mère était au marché ou à la cuisine. Nous ne mangions pas n’importe comment ni n’importe où chez les gens. On refusait poliment ce qu’on nous offrait ou encore on disparaissait au moment de leurs repas. Parfois pour nous obliger à manger avec les enfants de la cours, la maman saisissait alors notre maman en l’interpellant : « Eh ! C’est toi qui interdis tes enfants de manger avec les miens ? Qu’est-ce tu crois si j’ai mis quelque chose de spécial contre eux ? ». Alors nous prenions deux ou trois bouchées et on se déclarait rassasier quand bien même le repas était très délicieux (contrairement à la bienséance occidentale qui considère comme un honneur fait aux hôtes de la maison, un second service ne serait-ce encore qu’une toute petite portion). Car nous n’oublions pas les recommandations de notre mère : « Elle a beaucoup d’enfants à nourrir. Deux ou trois bouchées pas plus » etc. Et croyez moi cela m’a beaucoup porté bonheur et réussite. C’est pourquoi aujourd’hui, je parle la tête haute à tout le monde dans le forum selon la maturité de chacun : Aux jeunes une pédagogie de la vie, au seuil de mes 80 ans, comme aux plus vieux, une exhortation à ne pas brader ce que nous avons, dans nos terroirs, reçu de plus précieux en notre temps comme trésor spirituel, pour ne servir que l’esprit malin de la corruption ou de la courte échelle.

        Alors Monsieur Yelmingaan sommes-nous réellement dans la même longueur d’onde ? Apparemment que non.

        Répondre à ce message

  • Le 17 février à 10:41, par MAS36 En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Déjà ?
    On annonce ta venue et tu as déjà la frousse.
    Regardez bien la photo du ’’mentor’’, c’est celle de qui a peur.
    Les sympathisants de ZIDA, vous faites bien de lui donner des assurances pour son retour. En tout cas, on l’attend !

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 12:23, par jan jan En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Donc, tu as finis de manger leur "Poutine" avec nos sous, maintenant, c’est le naam que tu cherches, huumm, tant pis pour ce qui sont crédules et qui vont te voter, en tous cas ça na sera pas moi. Mais Gouvernement, quant est-il du procès des crimes de l’insurrection ?? Il faudra que cela se fasse pour éviter que certains "criminels" ne se fasse blanchir grâce à la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 12:34, par Damis En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Au fait, j’avais beaucoup de respect pour Pr. LOADA mais depuis qu’il a créé son parti et a commencé à dénigrer tous les animateurs de l’actuelle gouvernance, je me suis dit qu’il perdra tout le respect que les uns et les autres avaient pour lui. En réalité, il n’est pas conséquent envers lui-même. Il est ingrat si on veut rentrer en profondeur.
    Pendant que ses anciens compagnons de la transition comme Cherif SY, Réné Emil BAGORO et Luc Marius IBRIGA mouillent le maillot en portant main forte au gouvernement, lui a choisi de créer un parti, et de sur-croix, est rentré dans la dance par dénigrer les gouvernants actuels en les traitant d’incapables, comme si gérer un pays est simplement un coup de magie, surtout avec cette guerre imposée aux burkinabé par les bandits armés dont les agendas ne sont plus cachés.
    Lui-même a essayé pendant la transition ; il connaît les difficultés réelles liées aux questions politiques. Au lieu de jouer balle à terre, chercher à rentrer dans le gouvernement afin de contribuer à sa manière au développement du ce pays, c’est l’égoïsme qui l’a envahi ... ! Que c’est bien dommage !
    Quant à Zida, il sait qu’il n’y a pas eu meilleure manière pour être protégé de ses ennemis si ce n’est celle qu’a jouée le pouvoir actuel, car autrement, c’était l’exposer aux péripéties des anti-transition et anti-MPP.
    C’est pourquoi je trouve également que ZIDA n’a pas su jouer le jeux ; il s’est laissé embobiné par des inconséquents de la transition. Ce faisant, il perdra toute crédibilité aux jeux de ceux qui avaient du respect pour lui ainsi que certains animateurs de cette transition.
    Que Dieu nous sauve !

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 15:18, par jan jan En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Mouvement Patriotique ?? Huumm et puis je vois des viennoiseries posées sur leur table ?? Les vrais patriotes allaient prévoir des "samsa", "maassa" des "boussang touba" et autres en cas bien de de chez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 20:46, par Loi En réponse à : Election présidentielle au Burkina : Yacouba Isaac Zida, le candidat du MPS, de retour au Faso d’ici juin 2020

    Peine pour désertion militaire :
    Le déserteur est passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller en temps de paix, de 5 à 10 ans, avec possibilité de perte de grade si le coupable est officier.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion du COVID-19 : L’opposition soupçonne de l’affairisme du pouvoir autour de la pandémie
Suspension des salaires d’agents de la fonction publique : L’UPC dénonce une démoralisation des agents
Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline
Mesures du président du Faso : Le Parti socialiste du Burkina invite Roch Kaboré à tourner aussi un regard vers le secteur public
Mesures du président du Faso : La Marche pour la Patrie (LMP) regrette qu’elles n’aient pas pris en compte la suppression de l’IUTS
Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire ?
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés