Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Burkina Faso : KeoLID lance « Healthcare Innovation Program » pour trouver des solutions applicables au domaine de la santé

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 3 février 2020 à 13h33min
Burkina Faso : KeoLID lance « Healthcare Innovation Program » pour trouver des solutions applicables au domaine de la santé

KeoLID Innovation Hub a lancé, ce samedi 1er février 2020, « Healthcare Innovation Program ». Il s’agit d’un programme que l’incubateur met en œuvre avec l’appui du Ycenter de l’Université Georges-Washington et de l’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC).

« Healthcare Innovation Program » vise à créer des solutions dans le domaine de la santé pour le secteur rural. Le Ycenter de l’Université Georges-Washington, qui collabore à ce programme, assistera les participants afin qu’ils puissent mettre en œuvre cinq projets innovants viables et applicables au Burkina Faso dans le domaine de la santé.

« Toute l’écosystème, toutes les communautés de cette université vont assister nos participants pour développer cinq projets innovants dans le domaine de la santé pour le Burkina », a indiqué Lassané Ouédraogo, président de l’Association KeoLID Innovation Hub. Il explique par ailleurs que ce programme, d’un coût de 15 000 dollars, soit plus de 8 000 000 F CFA, fait partie d’un vaste projet d’innovation dans le cadre de l’appui aux startups du Burkina dans le domaine des technologies.

Une trentaine de jeunes sont appelés à prendre part au programme, pour peu qu’ils soient membres de KeoLID innovation Hub et passionnés par la conception et la réalisation de solutions dans le secteur technologique de la santé. Ils travailleront trois mois durant pour aboutir à la création de cinq projets technologiques couvrant plusieurs thématiques. Les thématiques concernées sont : les données ouvertes sur la santé, les diagnostics rapides, les services de gestion des patients, les dispositifs de points-services, les produits pharmaceutiques et vaccination et l’éducation à la santé publique.

Lassane Ouédraogo, président de l’association KeoLID Innovation Hub

Le programme est conçu pour être mis en œuvre de février à avril 2020 en trois phases. La phase 1 concerne l’introduction au Design thinking et analyse de deux cas de problèmes majeurs du secteur technologique de la santé au Burkina Faso, Startup et entreprenariat dans le secteur technologique de la santé, technique de résolution de problèmes complexes et compliqués, profilage client et étude de marché, présentation d’études de cas et analyse et critique, session de remue-méninges d’idées.

La phase 2 concerne la filtration des idées et leur transformation en opportunités d’affaires, collecte/analyse d’informations primaires et secondaires, présentation d’étude de cas et atelier de modèles économique. Enfin, la phase 3 est dédiée à un atelier de validation des modèles économiques, la préparation des présentations finales, la présentation des projets à l’équipe de Ycenter de l’Université Georges-Washington et les autres partenaires pour le financement de la réalisation. Réalisation qui devrait se faire entre six et 24 mois.

L’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC), à travers son projet e-Burkina, appuie également KeoLID dans la mise en œuvre de ce programme. « Ce que nous attendons de cet appui, avec les solutions qui vont être mises en œuvre, c’est qu’au moins le tiers s’adresse au secteur rural et que 40% des jeunes qui vont venir se faire former soient des femmes (…) L’un des objectifs également, c’est qu’au bout de ces 24 mois, il y ait une dizaine de projets qui aient véritablement pris et qui sont viables. C’est le but de l’appui du projet e-Burkina à KeoLID », a souligné Dié Sanou, directeur général de l’ANPTIC et coordonnateur du projet e-Burkina.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement numérique : Le directeur des opérations de la Banque mondiale touche du doigt le projet E-Burkina
TIC : Des ingénieurs se familiarisent au Cloud computing
Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production
Cloud computing : Cinq jours pour sensibiliser aux enjeux du Cloud et démystifier son utilisation au Burkina
Marché de la téléphonie mobile au Burkina : L’épidémie de coronavirus risque d’impacter les importations
Journée mondiale de la radio : « Rien ne peut battre la radio en matière de notoriété et de puissance, même pas les TIC »
Promotion de la paix : Les meilleures productions radiophoniques primées
Journée mondiale de la radio du 13 février 2020 : Message du ministre de la communication
Médias : Des journalistes lancent une initiative pour mieux traiter l’information parlementaire
Conseil supérieur de la communication : Des vœux pour affronter une année de défis
Education au numérique : Les élèves du Lycée Philippe-Zinda-Kaboré sensibilisés à une utilisation responsable des TIC
Twitter : Plus de 100 000 followers pour Lefaso.net
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés