Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • vendredi 24 janvier 2020 à 23h00min
Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés

Gayéri, 24 janv. 2020 (AIB)-Deux enseignants de l’école de Donla (Gayéri, Est) ont été battus et dépouillés hier jeudi, par des individus armés qui ont aussi emportés trois motos, a-t-on appris.

Des individus armés ont fait irruption le jeudi 23 janvier 2020, en milieu de journée, à l’école primaire publique de Donla, située à cinq kilomètres de Gayéri (Est).

Selon les sources de l’AIB, ils ont enlevé deux enseignants dont le Directeur de l’école.

Les instituteurs seront brutalisés et dépouillées de tous leurs biens, même de leurs repas, avant d’être relâchés quelques heures plus tard.

Les assaillants ont aussi emporté deux motos appartenant aux enseignants et une troisième, appartenant à un maçon qui effectuait des travaux à l’école.

Cette agression a provoqué la psychose et entraîné la fermeture de plusieurs écoles à la ronde.

Elle risque également de freiner la réouverture en cours de nombreuses écoles, fermées à cause des attaques terroristes dans la région de l’Est.

Agence d’information du Burkina

Vos commentaires

  • Le 24 janvier à 15:47, par idi En réponse à : Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés

    Les populations ne doivent pas rester les bras croisés et laisser faire !
    Les FDS ne peuvent pas être dans chaque village ; prenez l’exemple des localités comme Arbinda, Titao et certaines de Kongoussi : les populations se sont organisées et abattent du bon boulot ; résultats : les terroristes n’osent plus pointer leur nez dans ces villages.
    Il faut vous organiser vite, sans attendre, avec vos moyens de bord : fusils de chasse et traditionnels, flèches,... Ensuite vous verrez que les FDS vont vous appuyer avec des armes de guerre.
    n’attendez pas ; sinon c’est vous qu’ils vont tuer maintenant.
    Moi je vous ai averti.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 16:18, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés

    Si c’est gayérie c’est triste mais c’est purement et simplement un non événement là bas. Les malfrats opèrent à visage découvert en plein jour dans les marchés et dans n’importe quel endroit de cette commune et ce, depuis des dizaines d’année. Si un enseignant dit que cet incident va entraîner la fermeture d’école là bas c’est de l’intox pur et simple. Gayéri est comme certaine ville mexicaine ou autre favelas au Brésil. Connaisseur connait

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 17:07, par Lassina En réponse à : Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés

    Battus vaut beaucoup mieux que ABATTUS mais le meilleur reste Ni l’un Ni l’autre.
    Que Allah le très Haut Miséricordieu PROTÈGE LE BURKINA-FASO mon pays .

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 07:41, par GUIETTA YIIGA En réponse à : Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés

    JE suis d’accord avec toi mon cher IDI internaute N°1 tu m’as oté la parole à la bouche. je suis content que les population de Arbinda Titao Kongounsi aient pris la décision de s’organiser pour s’auto défendre en attendant les FDS qui ne peuvent pas etre partout à la fois à tout moment. C’était comme çà que les Koglewéogo sont nés. Je crois bien que la situation actuelle nous appelle à recruter et à entrainer des volontaire de chaque village à s’organiser en appui avec nos FDS pour traquer les malfrats.Si nous sommes bien organisés personne ne peut entrer en notre sein et nous créer des ennuis. Les Koglewéogos partout, tout délinquant ne peut leur échapper. En attendant le renfort de nos braves FDS. Si les informateurs sont en notre sein les koglewéogos peuvent les détecter et sévir efficacement. Nos fds sont habillés de facon visible et reconnue mais les bandits sont indétectables parce que sans uniforme. Ils se glissent lâchement entre les honnêtes personnes . Sans le minimum de sécurité ces fils de Satans vont nous exterminer. Pensons-y.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 11:44, par BOUDA Pascal En réponse à : Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés

    Revoyez votre écrit Monsieur le journaliste. Dans votre titre vous dîtes qu’ils (les enseignants) ont été abattus puis dans votre développement vous dîtes qu’ils ont été brutalisés et dépouillées de tous leurs biens, même de leurs repas, avant d’être relâchés quelques heures plus tard.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 23:28, par par Yempaabu En réponse à : Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés

    Monsieur Pascal je pense que c’est vous qui devez revoir votre lecture et non le journaliste son texte. Il n’est écrit nulle part abbatus.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Six civils armés tués dans l’Est du Burkina
Djibo : Un infirmier tué par une explosion
Lutte anti-terrorisme au Burkina : Plus de 20 terroristes neutralisés, de l’armement récupéré
Terrorisme : la force Barkhane met la pression sur les groupes armés terroristes dans le Liptako
Massiba ou le mal du peuple : le film documentaire qui met en lumière les zones victimes d’attaques terroristes au Burkina
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques
Lutte anti-terroriste au Burkina : Une base terroriste demantelée à Togomayel dans le Soum
Insécurité au Burkina : Deux morts dans l’explosion d’une mine artisanale à Titao
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo
Situation sécuritaire et humanitaire : Le Burkina doit « repenser ses réponses » recommande Afrikajom Center
Lutte contre le terrorisme : La Force conjointe G5 Sahel découvre « un important plot logistique » dans le Gourma malien
Bilan des opérations de sécurisation : Une base terroriste démantelée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés