Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement.» Carl Gustav Jung

Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 21 janvier 2020 à 22h30min
Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété

Un deuil national allant du mercredi 22 au jeudi 23 janvier 2020 a été décrété suite à l’assassinat de 36 civils le lundi 20 janvier 2020 dans la province du Sanmatenga.

Vos commentaires

  • Le 21 janvier à 20:39, par Dedegueba SANON En réponse à : Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété

    Malédiction de Yirgou ???? Tout ça ne peut pas être l’œuvre des terroristes quand même ? Presqu’en plein milieu de centre nord, des assaillants viennent massacrer des civils impunément comme ça ? Et on ne peut pas boucler la zone et les prendre ? Je suis obligé de me poser des questions. Mes cousins ont la rancune tenace et longue, et ils ont horreur de "tourner leurs nuques à l’adversaire "... Il faut creuser le problème au fond.
    Ma solidarité et ma compassion aux familles des victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 21:59, par WHISKY En réponse à : Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété

    Voilà comment une armée qui pense d’abord et surtout à sauver sa propre peau abandonne les pauvres citoyens à leur sort sinon comment peut-on expliquer ces genres de drame à répétition

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 00:18, par Mechtilde Guirma En réponse à : Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété

    Rien que des deuils nationaux qui se décrètent à tour de bras : Ne vaut-il pas mieux reporter les élections et s’occuper sérieusement d’abord de ce problème quitte à organiser ensuite un deuil national pour tout ceux qui sont tombés lâchement assassinés et consoler à la hauteur national les parents des victimes ? Le proverbe le dit bien : « Peut-on chasser deux lièvres à la fois ? En tout état de cause les pays (exemplaires ?) qui l’on fait, s’en portent-ils mieux et contre les terroristes et pour l’accalmie des mouvements sociaux ? Prudence et réalisme sont des vertus cardinales. D’ailleurs as-t-on déjà vu un deuil national ressusciter des morts ou rendre les parents des victimes plus heureux ? C’est une simple opinion.

    Répondre à ce message

    • Le 22 janvier à 16:55, par Dedegueba SANON En réponse à : Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété

      Parfaitement d’accord avec vous pour reléguer au second plan les élections lorsque nous nous faisons trucider de la sorte. Mais lorsque nous disons cela, on nous suspecte de connivence avec le pouvoir MPP, qui surferait sur l’idée de prolongation de mandat. Pauvre de nous ! J’ai pour ma part, l’impression que ces attaques à répétition surtout dans cette zone, ressemblent à des règlements de comptes. Car le problème de Yirgou a été très mal géré.

      Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 07:42, par SPI En réponse à : Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété

    J’ai l’impression que ce sujet n’intéresse plus les internautes ou ils sont fatigués des tueries.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 10:51, par Mirage En réponse à : Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété

    M. le Président, je vous suggère de vous rendre sur les lieux de ces massacres pour au moins réconforter ces populations. Mais également comprendre pourquoi nous n’avons pas le sens de l’anticipation surtout que des mouvements suspects d’individus avaient été signalés 48h à l’avance d’après certaines sources.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Djibo : Un infirmier tué par une explosion
Lutte anti-terrorisme au Burkina : Plus de 20 terroristes neutralisés, de l’armement récupéré
Terrorisme : la force Barkhane met la pression sur les groupes armés terroristes dans le Liptako
Massiba ou le mal du peuple : le film documentaire qui met en lumière les zones victimes d’attaques terroristes au Burkina
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques
Lutte anti-terroriste au Burkina : Une base terroriste demantelée à Togomayel dans le Soum
Insécurité au Burkina : Deux morts dans l’explosion d’une mine artisanale à Titao
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo
Situation sécuritaire et humanitaire : Le Burkina doit « repenser ses réponses » recommande Afrikajom Center
Lutte contre le terrorisme : La Force conjointe G5 Sahel découvre « un important plot logistique » dans le Gourma malien
Bilan des opérations de sécurisation : Une base terroriste démantelée
Insertion sociale des ex-terroristes : Un plaidoyer auprès du président du Faso pour la création d’un centre d’accueil
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés