Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 17 janvier 2020 à 23h50min
Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo

Dans le communiqué de presse ci-après, L’ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo, « relatifs à une prétendue tentative de fraudes sur les CNIB et l’enrôlement en Côte d’Ivoire ».

Lancée officiellement le 10 janvier 2020, la seconde mission consulaire spéciale de délivrance des cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB) et des passeports ordinaires se déroule avec un grand engouement dans l’enceinte du Consulat général du Burkina à Abidjan. La même opération a lieu également dans les deux autres consulats généraux du Burkina à Bouaké et à Soubré.

Ce vendredi 17 janvier 2020, l’Ambassadeur du Burkina en Côte d’Ivoire, SEM. Mahamadou ZONGO, a procédé à la remise symbolique des premières pièces établies (CNIB et passeports) à leurs propriétaires. Au total, ce sont des centaines de pièces établies qui sont arrivées à Abidjan, Bouaké et Soubré. Parallèlement, le processus d’enrôlement des électeurs se poursuit dans une bonne ambiance à Abidjan, Bouaké et Soubré.

Vue de quelques personnes qui attendent la remise de elur CNIB

Après la phase des CNIB et passeports, l’Ambassadeur Mahamadou ZONGO a procédé à la remise aux huit Délégués du Conseil supérieur des Burkinabè de l’extérieur (CSBE), leurs cartes professionnelles.

A l’issue de la cérémonie de remise des premières pièces déjà établies, l’Ambassadeur Mahamadou ZONGO a saisi cette occasion pour démentir les propos du président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), Monsieur Eddie KOMBOIGO, propos relatifs à une prétendue tentative de fraudes sur les CNIB et l’enrôlement en Côte d’Ivoire.

Le samedi 11 janvier 2020, l’Ambassade a été informée qu’une cérémonie clandestine d’enrôlement et de délivrance de CNIB dans la cour d’une école primaire dans le quartier Ancien-Koumassi. Aussitôt, une équipe a été dépêchée sur les lieux.

Arrivée sur place, l’équipe a constaté qu’il s’agissait d’une cérémonie de remise des certificats de nationalité burkinabè à leurs propriétaires, cérémonie organisée par une association. Invité à s’expliquer, le président de l’association a expliqué qu’elle collectait, à ses frais, les documents nécessaires pour faire établir les certificats de nationalité dans les tribunaux au Burkina Faso qu’elle remettait ensuite aux intéressés au cours d’une cérémonie.

Vue partielle des Burkinabè attendant la délivrance des CNIB au Consulat général d’Abidjan

Pour la cérémonie de remise du samedi 11 janvier, c’est la présence à d’un responsable local du Mouvement pour le Progrès et le Peuple (MPP) en tant qu’invité qui a été interprétée comme une opération clandestine de délivrance des CNIB à des Burkinabè.

Aussi, l’Ambassadeur Mahamadou ZONGO invite les responsables des associations et des partis politiques burkinabè à privilégier la vérification des informations avant toute diffusion afin de ne pas se décrédibiliser. En cette période de précampagne électorale, la Représentation diplomatique et consulaire du Burkina Faso en Côte d’Ivoire tient à rassurer l’ensemble de nos compatriotes qu’elle veille à l’application stricte de ses prérogatives et rappelle sa neutralité dans le processus électoral.

Abidjan, le 17 janvier 2020
Ambassade du Burkina Faso près la République de Côte d’Ivoire

Vos commentaires

  • Le 17 janvier à 20:05, par fasobiga En réponse à : Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo

    Une confirmation wèhii tu nous as montré que les responsables du mpp étaient entrain de remette des certificats et cnib à leurs membres.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 20:31, par Yako En réponse à : Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo

    C’est quoi cette histoire de cérémonie de remise de certificat de nationalité ! En tout cas ce démenti de la part de l’ambassadeur n’est pas rassurant.Puis, l’ambassadeur en sa qualité de fonctionnaire est tenu à la neutralité.Il peut démentir l’information mais s’abstenir d’envoyer de pique à l’opposition.Sinon que l’industrie de la fraude en amont est en marche à Ouagadougou nous le savons mais ne nous laisserons pas faire. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 09:27, par caca En réponse à : Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo

    On peut n’est pas aimé le CDP et son président, mais sur ce point il faut reconnaître le bien fondé de leur accusation, même si l’ambassade ne pas derrière ces rassemblements clandestins. Au moment où vous même avait remarqué un comportement suspect d’un membre rival de parti politique, ne sous-estimé pas la dénonciation.
    Quand le MPP parle un coup K.O au premier tour des élections du PF c’est certain qu’ils ont une idée fallacieuse de vol. Si déjà c’est eux qui collectent les certificats de nationalité des intéressés, c’est sûr que les agents des tribunaux au Faso sont également complices. A tous Seigneur... tout honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 12:34, par tenga En réponse à : Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo

    tu viens de confirmer que c’est une fraude comment une association va invité seulement le représentant MPP et pour délivrer des certificats de nationalité c’est un délire. c’est juste que l’on veut juste fabriquer des burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 16:57, par Sidnoma En réponse à : Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo

    Comment une association peut-elle distribuer des certificats de nationalité burkinabè (un document aussi important) à des individus à l’étranger et à l’insu de l’ambassadeur ?...
    Je m’attendais à ce que l’ambassadeur nous dise qu’il a suspendu l’opération en question et a récupéré lesdits documents !...
    Excellence, vous ne nous rassurez pas !
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:15, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo

    Yako la vérité blesse mais ne tue pas : Tu dis, ‘’’’’Sinon que l’industrie de la fraude en amont est en marche à Ouagadougou nous le savons mais ne nous laisserons pas faire. : Tu n’es pas au Burkina pour conclure ce que le peuple fait à l’intérieur du pays.

    Tu dis, mais ne nous laisserons pas faire : ‘’’’’Nous !’’’’ Tu veux parler vous les tripatouilleurs des articles de loi, et les achats de conscience a chaque élection pour s’éterniser au pouvoir ? Si l’ambassadeur dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo, c’est qu’on vous connait vous les manipulateurs de l’ancien régime qui ont mal conseillé votre menteur jusqu’à il a pris la fuite.

    Tu dis que le démenti de l’ambassadeur n’est pas rassurant ! Faut-il rire ou pleurer d’une telle déclaration ? Une personne parmi ceux durant 27 ans ont pris la fâcheuse habitude de violer le droit et les valeurs fondamentales de la société. Cette situation a conduit à la banalisation du mal, à la déresponsabilisation, à la criminalité politique, à l’impunité et la déliquescence des mœurs," ne peut pas se permettre d’accuser les autres.

    pour moi le CDP s’est tourné vers le passé, sans aucune perspective d’avenir et sans aucune base idéologique, hormis un très malsain "culte de la personnalité" que même les marxistes-léninistes les plus enragés ont abandonné.

    Yako, ce que je peux te confirmer, c’est que l’alternance politique saine voulu par le peuple et sa jeunesse le 31 Octobre 2014 est en marche. Et pour le pays des hommes intègres depuis qu’il s’est sauvé de vos griffes, il a retrouvé ses valeurs démocratiques. Et la première valeur fondée du Faso était les élections ouvertes transparentes, sincères et honnêtes en 2015. Et cette année ça sera la même chose. Ça ne sera pas comme à votre temps, pour se maintenir à vie au pouvoir, vous utilisez des bricolages constitutionnels et des scrutins biaisés pour fausser les résultats : C’est pour ça que l’Afrique est à feu et à sang. Mais au Burkina de 2020, l’article 37 reste le plus grand avocat et juge de ces magouilles. Dont mon cher Yako, ne t’inquiète, les élections seront transparentes pour toutes et tous. Sans rancune.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement local : les réalisations du projet pilote d’amélioration de l’aviculture traditionnelle en évaluation
Application de l’IUTS au Burkina Faso : Quand les éléphants se battent…
Préavis de grève des syndicats : Voici la plateforme revendicative
Centre universitaire de Ziniaré : Les activités académiques et pédagogiques lancées
Bobo-Dioulasso : La police met le grappin sur des spécialistes de vols à main armée
Santé : Pr Claudine Lougué encourage les agents de santé à Fada N’Gourma et Koupèla
Bobo-Dioulasso : Une marche le 29 février prochain pour dénoncer « l’injustice » dans le lotissement du secteur 26
Cadre sectoriel « Eau, hygiène et assainissement » : Le programme 2019 réalisé à 64,3%
Burkina : Marches-meetings et grève générale à partir du 7 mars 2020 contre l’extension de l’IUTS
Bobo-Dioulasso : La Sitarail offre à des étudiants, des codes d’accès à la « plus grande bibliothèque francophone »
Mercredi des cendres : A la chapelle du Scolasticat, on a porté le Burkina dans les prières
Crise dans la gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : « Celui qui pense que ses droits ont été violés, qu’il saisisse la justice », lance le maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés