Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

Culture : L’association des danseurs et chorégraphes du Burkina Faso et de la diaspora est née

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • lundi 13 janvier 2020 à 22h47min
Culture : L’association des danseurs et chorégraphes du Burkina Faso et de la diaspora est née

La coalition des danseurs et chorégraphes du Burkina Faso et de la diaspora a créé une association dénommée « Mbomen ». La présentation officielle de la nouvelle faîtière a eu lieu le samedi 11 janvier 2020 à Ouagadougou. C’était au cours d’une conférence de presse.

Du nouveau dans l’art de la scène. Le samedi 11 janvier 2020, au Centre de développement chorégraphique la termitière (C.D.C) de Ouagadougou, la coalition des danseurs et chorégraphes du Burkina Faso et de la diaspora a procédé à la présentation de l’association dénommée « Mbomen ». Selon le président Bienvenue Bazié, l’objectif de la structure, est de soutenir le développement et la promotion de la création chorégraphique du Burkina Faso et de la diaspora. Elle défendra les intérêts matériels et moraux des danseurs et de ses membres.

Selon toujours Bienvenue Bazié, « Mbomen » veut d’abord offrir un cadre de concertation, de rencontre et d’échange aux danseurs et aux chorégraphes du Burkina Faso et de la diaspora autour des enjeux de la danse ; il vise en outre, à faire un plaidoyer auprès des autorités publiques pour une meilleure prise en compte de la danse dans la politique culturelle et les plans de développement du Burkina Faso. Enfin, l’association milite pour la création d’un fonds conséquent de soutien au secteur.

Selon le président, « Mbomen » est tout simplement une invite à la danse en langue fulfulde. Ainsi, il entend faire de la danse une éducation artistique dans le milieu scolaire qui touchera le maximum de personnes surtout le public jeune. Il a indiqué que l’adhésion à « Mbomen » est possible grâce à une contribution individuelle de 5000 CFA. Devenu membre de « Mbomen », l’intéressé doit honorer une cotisation annuelle de 12 000, 24 000 ou une somme égale ou supérieure à 50 000 FCFA selon son statut de simple membre, de professionnel du milieu, de membre bienfaiteur de « Mbomen ».

Esther KABORE (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : la culture touchée, mais pas coulée
Lutte contre le covid-19 au Burkina : L’artiste Don Sharp de Batoro participe au combat
Religion : « La musique est un moyen d’évangélisation », dixit l’abbé Lucien Wanré
Christiane Zoungrana : « Le tissage, c’est une histoire d’amour »
Poème : « Magnificat » de Marie Mechtilde Guirma
Bobo-Dioulasso : Ous Hebié dédicace son troisième album « Yahigô »
Musique : Bil Aka Kora marque son retour sur scène avec « fulu », son sixième album
Mode : « Face », une émission pour briser les préjugés sur le mannequinat
Burkina Faso : Report de la Semaine nationale de la culture
Vernissage : ‘’ écrits sous moustiquaire’’, une exposition de Marie-Clotilde Bastide
Semaine nationale de la culture 2020 : Des innovations majeures pour cette 20è édition
2e édition du grand prix de poésie Thomas Sankara : La cérémonie officielle de la remise des prix aura lieu le 21 mars 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés