Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le capital est seulement le fruit du travail et il n’aurait jamais pu exister si le travail n’avait tout d’abord existé.» Abraham Lincoln

Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité national de suivi fait le point des activités

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • lundi 25 novembre 2019 à 20h30min
Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité national de suivi fait le point des activités

Le comité national de suivi de la mise en œuvre du Projet de renforcement des capacités des agences de l’eau du Gourma et du Liptako a tenu sa première session de l’année, ce lundi 25 novembre 2019 au siège régional de WaterAid à Ouagadougou. Il s’agira pour les participants, au cours de cette rencontre, de s’imprégner de la mise en œuvre du projet, d’examiner les performances d’une année d’activités et de formuler des recommandations pertinentes pour la suite du projet.

Le Burkina Faso a adopté la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) comme mode privilégié de gestion durable des ressources en eau. Ainsi, sur la période 2016-2030, le gouvernement a adopté un Programme national de Gestion intégrée des ressources en eau (PN-GIRE) dont l’objectif stratégique est de contribuer durablement à la satisfaction des besoins en eau douce des usagers et des écosystèmes aquatiques.

Afin de soutenir la mise en œuvre du PN-GIRE, le consortium, composé de WaterAid, des agences de l’eau du Liptako et du Gourma et de l’Association Eau, développement en environnement (AEDE), bénéficie du financement de l’Union européenne à travers le 11e Fonds européen de développement (FED) pour l’exécution du projet « Renforcement des capacités des agences de l’eau du Gourma et du Liptako et des CLE pour une gestion rationnelle, concertée et durable des ressources en eau ».

D’une durée de 48 mois, le projet vise à soutenir les agences de l’eau dans la mise en œuvre de leurs activités et dans la promotion de l’approche fondée sur les droits humains et le genre, avec un accent sur la dynamisation des Comités locaux de l’eau (CLE).

Lancé officiellement le 1er décembre 2018, le projet est doté d’un comité national de suivi, qui a pour mission de définir les orientations méthodologiques et de statuer sur les performances annuelles. Ainsi, la présente session permettra au comité de s’approprier les rôles et les responsabilités de la mise en œuvre du projet, de présenter les engagements du projet et les approches de mise en œuvre, d’examiner les résultats de la première année du projet et le plan de travail de la 2e année, de procéder à la validation du bilan et du plan de travail de l’année 2 du projet, et formuler les orientations et recommandations pour la bonne conduite du projet.

Le représentant pays de WaterAid, Eric Mamboné, a souhaité que ces travaux soient une opportunité d’échanges fructueux entre membres du comité du projet. Aussi, au nom du consortium, il a exprimé ses remerciements à l’Union européenne pour le soutien financier.

Pour le président du comité de suivi du projet, Moustapha Congo, le rôle de chaque acteur (institutions étatiques, collectivités, organismes, etc.) reste déterminant pour l’atteinte des objectifs du projet. C’est pourquoi, il a souhaité une implication des membres du comité pour un meilleur impact des actions sur les conditions de vie des communautés. Témoignant sa reconnaissance à l’Union européenne pour son appui à l’opérationnalisation de la GIRE, Moustapha Congo a souhaité que les travaux de la session aboutissent à des contributions remarquables qui permettront d’accroître l’efficacité du comité.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Catastrophes naturelles au Burkina : L’élaboration urgente d’une stratégie nationale de gestion des risques d’inondation s’impose
Protection de l’environnement : L’artiste Ras Simposh sensibilise par la musique
Protection de la couche d’ozone : La qualité de l’air au cœur des Journées à faibles émissions de Carbone
Restauration des terres : Un projet pour renforcer les capacités institutionnelles de six pays
Changements climatiques : L’ONG SNV veut améliorer la résilience des agriculteurs et éleveurs
Réhabilitation de la ceinture verte de Ouagadougou : Le groupe Hage s’engage à travers la plantation de 400 arbres
Préservation et protection de l’environnement : Une quinzaine de techniciens en réfrigération et climatisation formés aux bonnes pratiques
Arrondissement N°3 de Bobo-Dioulasso : Les conseillers plantent « pour assurer l’avenir dans le village de Kékélésso »
Centre de formation professionnelle de Fada N’Gourma : L’Amicale des anciens élèves reverdit l’établissement
CHU de Tengandogo : 150 plants mis en terre au lieu de mis SOUS terre
Cadre sectoriel de dialogue « Environnement, eau et assainissement » : Résultats satisfaisants au premier semestre de l’année 2020
Campagne de reforestation 2020 : l’agence des énergies renouvelables apporte 1265 plants pour reboiser Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés