Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Celui qui a vu son semblable au plus bas de la déchéance n’a plus les mêmеs yеux : il а détruit sаns lе sаvοir lе mur qui séраrаit l’hοmmе dе sοn image.» Joë Bousquet

Editions Sidwaya : Un terrain acquis auprès de la SONATUR pour le nouveau siège

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • vendredi 22 novembre 2019 à 21h30min
Editions Sidwaya :  Un  terrain  acquis auprès de la SONATUR pour le nouveau siège

La Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) a mis à la disposition de l’organe de presse public Sidwaya, un terrain pour la construction de son nouveau siège. Le terrain, situé en zone SONATUR Ouaga 2000, extension sud, comporte deux parcelles de 4 215 et 6 135 m2. Sidwaya devra tout mettre en œuvre pour viabiliser ce terrain, estimé à 400 millions de F CFA, à la bonne date. La convention d’engagement a été signée le vendredi 22 novembre 2019.

Les éditions Sidwaya et la Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR) ont procédé, le vendredi 22 novembre 2019, à la signature d’une convention d’acquisition de terrain au profit de média d’Etat. Un terrain de deux parcelles de 4 215 et 6 135 mètres carrés situé en zone SONATUR Ouaga 2000, extension Sud, et accessible par deux grandes voies.

Le contrat qui lie Sidwaya à la nationale des aménagements de terrains urbains accorde le terrain à Sidwaya pour plus de 400 millions de F CFA, informe le directeur général de la SONATUR, Soabou Diallo. Et Sidwaya, en plus de viabiliser le terrain à bonne date, devra s’acquitter de cette somme auprès de la SONATUR pendant huit ans, soit une annuité de plus 50 millions de F CFA. L’organe de presse public, qui est aujourd’hui un Etablissement public d’Etat (EPE), envisage de construction d’un immeuble à cinq niveaux extensibles, dont la valeur est estimée à 6 milliards de F CFA environ.

Le projet est vieux de quatre ans, a rappelé le directeur général des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiegnan, et l’évaluation du montant à 6 milliards remonte à 2016, d’où la nécessité de procéder à une réactualisation de certaines données. Il précise que sous réserve des modifications qui vont être apportées, le terrain de 6 000 m2 servira à l’administration. Celui de 4000 m2 accueillera un immeuble de cinq étages et l’imprimerie. Il ajoute que le bâtiment sera bioclimatique.

Selon le directeur général de Sidwaya, le siège actuel présente aujourd’hui plusieurs limites. Mais le plus préoccupant pour lui, c’est de disposer d’outils de production et d’un cadre hors de portée d’incendies potentiels. Le terrain de l’imprimerie est contigu à l’administration, ce qui permet d’éviter toutes sortes de nuisances et les risques liés à la proximité entre les outils de production et l’administration. Il y a des cuves et du papier stockés à côté des outils de production, explique-t-il, et ce sont des scénarios potentiellement dangereux côtoyés au quotidien. Le bâtiment permettra alors d’améliorer le cadre de travail des journalistes mais aussi de produire dans des conditions acceptables, foi du directeur général.

Il a salué l’ensemble des tutelles qui se sont impliquées pour que cette convention ait lieu. Les dispositions pour le respect du contrat sont bonnes parce que ce sont des instructions des tutelles qui entourent la signature de cette convention. La volonté politique y est, et c’est le plus important, dit-il.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Modernisation du secteur postal burkinabè : Un plan national d’adressage en cours de validation
Médias publics : Le SYNATIC annonce un sit-in les 22 et 23 janvier 2020
Médias africains : « Il faut évoluer vers le journalisme des solutions », Éric Le Braz, journaliste et expert à CFI Médias France
The U.S. Mission in Ouagadougou, Burkina Faso is seeking eligible and qualified applicants for the position of Motor Pool Supervisor in the General Services Section.
Espace publicitaire à Ouagadougou : « De l’anarchie dans le domaine », révèle une étude
Burkina : L’Association des journalistes et communicateurs scientifiques prend des conseils auprès du ministre de l’Enseignement supérieur
Vœux du nouvel an : Le ministre de la Communication appelle le personnel à " l’assiduité" au service
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication condamne l’incendie du véhicule du journaliste Ladji BAMA
Ministère du développement de l’économie numérique et des postes : L’annuaire statistique 2018 et son tableau de bord en cours de validation
Attaque contre le journaliste Ladji Bama : Le MBDHP exprime sa « vive indignation »
Burkina Faso : La voiture du journaliste d’investigation Ladji Bama vandalisée
Décorations au ministère de la Communication : Trente agents du monde des médias reçoivent leurs distinctions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés