Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Dialogue politique : « Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter », selon Me Gilbert Noël Ouédraogo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 15 novembre 2019 à 17h42min
Dialogue politique : « Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter »,  selon  Me Gilbert Noël Ouédraogo

Le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a rendu une visite à la direction politique nationale de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA). Cette entrevue qui a eu lieu le jeudi, 14 novembre 2019 au siège national du parti, s’inscrit dans un programme de visites aux partis et formations politiques représentés à l’Assemblée nationale.

C’est accompagné de plusieurs proches collaborateurs, que le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, s’est rendu au siège de l’ADF/RDA, sis quartier Cissin, dans l’arrondissement n°6 de la capitale.

« Nous avons entrepris depuis un certain temps de rendre visite aux partis politiques représentés à l’Assemblée nationale. Visite de courtoisie et profiter rendre compte au président du parti de ce que ses députés abattent comme travail et de leur contribution à ce niveau. Nous avons eu des échanges, ils nous ont réservés un accueil chaleureux et dans son propos il a dit que l’ADF/RDA ne disposait que de trois députés. Nous avons tenu à lui dire qu’il doit être très fier de la participation de ses députés au niveau de l’Assemblée nationale. Donc, pour nous, c’est la qualité et nous lui avons demandé de féliciter ses députés pour le travail abattu, aussi bien dans les travaux en commissions, en plénières que dans les parlements communautaires », situe le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Tout en saluant la participation « active » des députés de l’ADF/RDA, il a également présenté à ses hôtes, les innovations apportées à l’Assemblée nationale.
« Ce qui veut dire que dans ce même esprit, nous travaillons dans un consensus et l’occasion faisant le larron, nous avons estimé que la situation sécuritaire aussi méritait qu’on puisse se parler et travailler ensemble, conjuguer nos efforts pour lutter contre le terrorisme », a poursuivi le Président de l’Assemblée nationale, adressant ses salutations aux premiers responsables du parti et à l’ensemble des militants.

Une visite que le président de l’ADF/RDA, Me Gilbert Noël Ouédraogo, qualifie de « belle initiative, démarche d’humilité ». « C’est une démarche républicaine, qui vise à améliorer le processus démocratique ; parce que c’est à travers les échanges et contacts que l’on peut partager les points de vue. Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter, car nous demeurons tous des filles et des fils de ce pays, le Burkina Faso », retient-il.

A en croire Me Gilbert Noël Ouédraogo, qui avait également à ses côtés, plusieurs de ses proches collaborateurs, l’ADF/RDA apprécie cette démarche qui montre la volonté du Président de l’Assemblée nationale de travailler avec tout le monde. « Cette volonté d’inclusivité, parce que c’est un élément important ; le Burkina Faso a besoin d’incluvisité, de cohésion et ensemble, nous pouvons faire face aux problèmes qui se posent à notre nation », a conclu le président de l’ADF/RDA.

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 novembre 2019 à 09:56, par Substance Grise En réponse à : Dialogue politique : « Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter », selon Me Gilbert Noël Ouédraogo

    Tant mieux pour vous .
    La politique ne devrait pas faire des burkinabè des ennemis entre eux mais plutot être un cadre de débats d’idées.
    Malheureusement pendant des décenies la politique a été faite d’intrigues de mensonges d’hypoccrysie de mechanceté .
    D’ou la situation que vit le pays aujourd’hui
    Que toute la classe politique de tout bord accepte corriger les erreurs du passé pour que les innocentes populations vivent en paix
    L’appartenance à un parti X ou Y ne fait pas forcement de soi un burkinabè de vertue

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2019 à 13:31, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Dialogue politique : « Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter », selon Me Gilbert Noël Ouédraogo

    - Attention !! GNO semble être entrain de préparer encore son jeu favori : la pirouette et le renversements ou volteface au dernier moment comme on en a vu avec la modification de l’Article 37. Au moment où tout le peuple était suspendu à ses lèvres, c’est à ce moment qu’il a déclaré son soutien au CDP pour la modification de l’Article 37 en ajoutant que ’’Personne n’a de leçon à lui donner’’. Et le peuple bascula. Quand GNO s’est rendu compte que sa trahison a conduit le peuple dans l’abîme, il organisa une expédition de pleureries auprès des Chefs Religieux, des Chefs Coutumiers pour y verser des larmes de repentance. Cette fois les larmes de GNO ne seront acceptées par pesonne !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2019 à 13:29, par Dibi En réponse à : Dialogue politique : « Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter », selon Me Gilbert Noël Ouédraogo

    C’est normal !
    Nos bourgeois, nos féodaux, et toute la pourriture politique néocoloniale de notre pays, se côtoient et se fréquentent en bonne compagnie et entente de classes réactionnaires !
    Ils évitent ainsi de voir l’océan de misère néocoloniale épouvantable qui les entoure.
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
UNIR/PS : Me Bénéwendé Stanislas Sankara reste aux commandes du navire !
Burkina : « S’il y a un régime qui a eu maille à partir avec les syndicats, c’est bel et bien celui de Thomas Sankara », établit Clément Sawadogo, vice-président du MPP
Situation sécuritaire : « Pour nous, la solution n’est pas de chercher les coupables, mais de chercher des coresponsables », Oumarou Tiendrebeogo, président du Mouvement des Jeunes Patriotes pour le Progrès
Burkina : Me Bénéwendé Sankara démissionne de la présidence de l’UNIR/PS
Fin de la 1ère session de l’Assemblée nationale : « Malgré la crise sécuritaire, notre pays a su faire preuve d’une résilience certaine », Alassane Bala Sakandé
Reprise des cours : L’UPC invite le gouvernement à s’assurer d’un minimum de conditions
Conseil des ministres : La convocation du corps électoral prévu pour le 22 novembre 2020
Arrestation de Jean-Claude Bouda : Le RENLAC exprime sa satisfaction
Journée mondiale de l’Afrique : « Personne ne viendra unir les peuples africains à notre place », éveille l’homme politique, Me Ambroise Farama
Situation sécuritaire dans le Centre-Nord : L’UPC tire la sonnette d’alarme
Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, apprécie son passage au gouvernement et analyse la gestion du Covid-19 !
Politique : La création d’un parti politique par le Dima de Boussouma marque un recul de la démocratie représentative
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés