Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a pas de loi historique inéluctаblе.» Henri Bergson

Religion : Le gospel pour magnifier Jésus Christ

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 4 novembre 2019 à 19h06min
Religion : Le  gospel pour magnifier Jésus Christ

Des chantres évangéliques ont organisé le dimanche 3 novembre 2019 au jardin de la musique Reem Doogo de Ouagadougou, « le Gospel night ». Une soirée au cours de laquelle, plusieurs musiciens venus de divers pays d’Afrique ont chanté pour la gloire de Dieu et le salut du Burkina.

Glorifier le seigneur « Jésus Christ » par le chant, c’est la vocation des chantres évangéliques. Ils ont organisé le dimanche 3 novembre à Ouagadougou, une soirée dénommée « gospel night ». C’était au jardin de la musique Reem Doogo, situé dans le quartier Gounghin de Ouagadougou. Plusieurs artistes se sont succédé sur la scène. Ils viennent du Congo, du Togo, du Ghana, de la Côte d’Ivoire et bien autres pays. Ils ont tous, par leur voix, magnifié le fils de l’homme, Jésus Christ.

Pour Bertrand Daniel Nsakou, coordonnateur de Gospel night, l’objectif était de faire une rencontre de chantres internationaux et nationaux. Cela, pour que ces personnes puissent partager leurs expériences de la scène. L’idée des chanson, selon lui, c’est de pleurer pour le Burkina. Il s’agit d’implorer la main de Dieu sur le Burkina par rapport à la situation sécuritaire.

Patrick Nganga fait partie des chantres étrangers qui ont fait le déplacement de Ouagadougou. Le gospel, les louanges sont son style musical. C’est une façon de se retrouver en présence du seigneur, selon lui. Faire le gospel pour ce dernier, c’est chanter l’évangile. Et pour cela, Dieu lui a donné ce talent. Il se dit heureux d’avoir pu communier avec le public burkinabè. L’animation artistique s’est faite en présence de fidèles évangéliques. Parmi eux, Séraphine Bambara. Elle dit être venue à la rencontre du seigneur. Pour elle, il n’y a pas plus belle manière d’aller à la rencontre de Dieu que par la chanson. Elle dit avoir chanté et prié pour la paix au Burkina Faso.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mesures d’accompagnement des acteurs culturels burkinabè : Le ministre de la culture explique les conditions d’éligibilité
Musique : Yédou, une voie d’or qui manque de soutien
Culture : ‘‘Statut’’ ou ‘‘statue’’ de l’artiste au Burkina Faso ?
Reprise des grandes funérailles bôbô : Bientôt le bout du tunnel pour les chefs coutumiers
11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae
Culture : « Les gens qui veulent m’épouser me disent d’arrêter la musique », dixit Kady Wendpouiré, artiste musicienne
Lutte contre le Covid-19 : Des acteurs culturels initient Covid’live, des concerts live en ligne, sans public
Lutte contre le Covid-19 : Le Collectif Plumes résilientes apporte sa contribution
Musique : Watt Millo, l’operateur géophysicien qui s’essaie avec brio à la musique
COVID-19 : Quel (s) modèle (s) de relance pour le secteur des Arts et de la culture au Burkina Faso ?
La presse et le cinéma burkinabé en deuil : Clément Tapsoba n’est plus
Culture : L’artiste Bass Mandelson officiellement installé comme représentant de la communauté dioula en France
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés