Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Aib • dimanche 20 octobre 2019 à 23h13min
Nord du Burkina :  Six civils tués à Dambatao

Titao, (AIB)-Six civils ont été tués et un autre blessé, samedi 19 octobre 2019 à Dambatao, dans le Loroum (Nord), a appris l’AIB.

Des assaillants à bord de motos, ont ouvert le feu, le samedi 19 octobre 2019, dans une concession du village de Dambatao, commune de Sollé, province du Loroum (Nord).

Ils ont tué six personnes et blessé une autre avant de se diriger vers la frontière malienne.

Dans la nuit de vendredi à samedi, quatre militaires et un policier ont été tués dans deux attaques de grandes ampleurs dans le Loroum et le Yatenga (Nord).

Le Burkina Faso subi régulièrement des attaques attribuées à des terroristes, notamment dans le Nord, le Centre-nord et l’Est.

Agence d’information du Burkina
 

Vos commentaires

  • Le 20 octobre à 19:55, par LAGUI ADAMA En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    Voilà le grand bonheur que le terrorisme légalisé des criminels des 30-31 Octobre 2014 ont apporté à la nation et au peuple

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre à 20:21, par Le convaincu En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    Au regard de la situation qui prévaut et l’échec total sans ambiguïté du régime Kaboré et ses partis politiques, et vu que le pays, au rythme des tueries sera irrécupérable d’ici peu de temps, il serait mieux d’organiser des élections anticipées du chef de l’État.

    Si nous les burkinabé dans notre ensemble n’avions pas une longueur de vue sur le devenir du pays, cela veut dire que ne sommes tous que des bêtes de somme et parler de patriotisme encore dans ce pays c’est faire insulte à la mémoire collective.

    Tous ceux qui au départ ont fait confiance à ce régime bancale du MPP, avec à sa tête des bras cassés, sont aujourd’hui comptable ce qui nous arrive. Si la démocratie doit être la base de la balkanisation du pays, alors il sera sage d’y mettre un terme le temps de mettre collectivement une structure qui pourra faire face à la situation du moment.

    L’échec du MPP et de son représentant à la tête du pays est très patent. Il revient au peuple souverain de décider de son sort, le plutôt sera le mieux.
    Les élections prévues pour l’année prochaine ne seront pas la solution aux multiples problèmes qui assaillent le Burkina.
    Ceux qui ont pensé l’insurrection n’ont pas eu une suite dans les idées, c’est ce qui à conduit a cette situation, au lieu d’une insurrection ce fut un règlement de compte qui a désorganisé toute la structure du pays, résultat le pays est à plat ventre.

    La politique qui tienne pour que le pays retrouve une stabilité c’est de rassembler et reconstruire de nouvelles structures chose que ne pourra jamais ce régime moribond de Roch, ce n’est pas la peine de beaucoup polémiquer, ce régime est en train de conduire le pays à l’abîme si non qu’à sa suppression pure et simple en tant qu’État nation.

    Mombillisons nous pour arrêter l’hémorragie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre à 20:30, par Le sage En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    Le peuple du Faso a perdu la boussole, c’est sûr que nous avons dépassé aujourd’hui plus de millier de morts, on nous dit pas tout.

    Es ce que le peuple lui-même pense à ce qui l’arrive ?. Si vous avez un mauvais chef c’est normale que vous soyez désorienté, mais à un moment donné vous devrez quand même réfléchir. Ne dit on pas souvent que quelque soit votre courage la chance aussi y est pour quelque chose ?.
    Notre chef de l’État a la poisse avec lui, et comme pour ne rien arranger tous ceux qui l’entourent ne valent pas mieux.

    Alors cherchons un autre chef avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre à 20:41, par Jean-Paul En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    Dans ce combat contre les terroristes, les drones seront d’un atout majeur. On sait que ces terroristes opèrent en groupes sur des motos. Des drones mis à contribution pour patrouiller permanemment les régions concernées peuvent vraiment faire la différence. C’est la seule technologie, qui à mon avis, peut nous aider à l’heure actuelle, à mener efficacement la guerre contre les terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre à 22:34, par Kouka En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    Hum !!! s’il est vrai que ce mal a aussi des racines politiques comme certains le prétendent, est-ce qu’il n’est pas temps que nos politiciens fassent table rase du passé et s’asseignent pour discuter. C’est parcequ’il y’a un pays à gouverner que nous faisons de la politique. Je pense que nous devons vite aller à la reconciliation nationale et mettre à profit toutes les personnes qui pourraient contribuer à ramener la paix et la sécurité á nos populations, quelque soit leurs bords politiques et les erreurs qu’elles sont commises dans le passé. Je crois que nul ne peut être content de voir son pays souffrir de la sorte. Cette situation a atteint des dimensions que personne n’imaginait même si des ministres dans leur discours politiciens continuent de la minimiser en affirmant que ce n’est pas seulement au Burkina qu’il y’a des attaques. Que nos politiciens fassent parler leurs coeurs et leur patriotisme au delà du calcul politique. Même s’il faut gracier des prisonniers et ramener des exilés pour la paix et la securité au Faso, il faut le faire. Le calcul politique oui mais la securité d’abord. Notre beau pays ne meritent pas ça.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 05:49, par EBENEZER En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    Mes condoléances aux familles éplorées.
    Tout a une fin sauf le créateur .

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 10:51, par Boris En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    Notre réveil sera tardif, si on continue a hésité sur le fait que les population doivent être armées pour faire face a ces terroristes d’un autre genre. 8 civiles tués à Zoura , 6 à Dambatao et 7 mort à Barsalogho. 21 civiles tués en deux jours par ces hommes armées non identifiés. Ils en faut combien pour realiser que c’est n’est ni moins ni plus qu’un génocide. Donner les armes aux populations pour qu’elle assure leur propre sécurité. Il y’en plein de volontaires. Ça ne peux plus continuer comme ça. C’est pathétique de voir dans les commentaires plus haut , que malgré ce qui nous arrive, il y’en qui sont toujours dans des histoire de "c’est lui le coupable, c’est lui l’incapable" des querelles inutiles qoui. Il faut agir. je le dis et le repète, formez et armez les villageaois dans les zones rurales avant qu’il ne soit tard. Sachons choisir le moindre mal.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 18:54, par Ka En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    C’est vrais que notre pays subi des abominations imaginables : Mais je demande aux nostalgiques de l’ancien régime de s’abstenir de leur haine : Car, c’est trop facile de faire les critiques débiles envers un régime dépassé par les évènements comme ça se passe au Mali, ou au Cameroun, surtout des internautes sans foi qui ne donnent aucune solution que de pleurnicher comme des gamins dans leur pot à chier. ‘’’’’’C’est très facile de critiquer une fois que l’événement s’est produit.’’’’’
    Dans ce bas monde avec le terrorisme déguisé par nos propres enfants et frères, aucun régime ne peut pas jeter la suspicion sur tout le monde et quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes. Le propre du terrorisme c’est de frapper n’importe où n’importe quoi n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend.

    Mes frères internautes haineux, il ne faut pas confondre les actes d’individus malades dans leurs têtes qui cherchent des prétextes pour évacuer leur violence personnelle, même leur propre suicide. Ce qu’ils font dépasse la capacité d’un état comme le nôtre qui n’a pas les moyens. Unissons-nous ensembles derrière nos décideurs et de notre peuple pour éradiquer le fléau au lieu d’allumer le feu contre les uns et les autres..

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 19:59, par Siebou En réponse à : Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao

    Ou en est-on avec l’idée que le contingent burkinabé à la munisma soit déployé dans la partie frontalière avec le territoire burkinabé ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « Nous irons chercher ces fauteurs de troubles où ils sont, même s’ils sont dans un trou », rassure le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré
Burkina : Une riposte de l’armée a permis de neutraliser trois assaillants dans la région de l’Est
Loroum : une attaque repoussée au commissariat de Titao
Attaque de Boungou : Déclaration de l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle
Sécurité : Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun restreint la circulation des engins dans les provinces du Sourou et de la Kossi
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : « Une initiative périlleuse », selon Le Faso Autrement
Attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne demeure plus que jamais engagée auprès des autorités et du peuple Burkinabè
Attaque de Boungou : L’UPC invite le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens
Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires
Attaque de Boungou : Le ministre de la Défense, Chérif Sy, prend la température à Fada N’Gourma
Insécurité au Burkina : L’opposition appelle au rassemblement autour de la nation
Attaque contre un convoi de Semafo : l’ADF-RDA déplore l’incapacité du gouvernement à protéger les Burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés