Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a pas de loi historique inéluctаblе.» Henri Bergson

Jubilé d’or de l’UFC-Dori : Un rond-point baptisé du nom du Père Lucien Bidaud, fondateur de l’UFC

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 20 octobre 2019 à 22h30min
Jubilé d’or de l’UFC-Dori : Un rond-point baptisé du nom du Père Lucien Bidaud, fondateur de l’UFC

Dans le cadre de la célébration du 50e anniversaire de l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori), la journée du samedi 19 octobre a été ponctuée par deux grandes activités : une conférence publique animée par Mgr Laurent Dabiré et le représentant du grand imam de Dori, et le baptême du rond-point situé devant la cathédrale de Dori, du nom de Lucien Bidaud, fondateur de l’UFC.

Le jubilé d’or de l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) est marqué par 72 heures d’activités, qui vont du 18 au 20 octobre 2019. Ainsi, la journée du 19 octobre a été ponctuée par une conférence publique, des décorations et le baptême du rond-point situé en face de l’église cathédrale de Dori, en hommage au père Lucien Bidaud, fondateur de l’UFC.

Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel, co-parrain du jubilé d’or, a salué la mémoire des hommes et femmes qui ont ardemment travaillé pour que naisse, vive et grandisse l’UFC. Il affirme que des chrétiens et musulmans, animés par une volonté commune de faire face à l’adversité, dans un esprit de fraternité et de respect de la différence religieuse, ont posé des actes allant dans le sens du développement socioéconomique de la population.

Ainsi, les populations ont bénéficié d’infrastructures diverses à savoir des puits de grand diamètre, des puits maraîchers ainsi que des boulis maraichers et pastoraux réalisés en grand nombre partout dans le Sahel. Le gouverneur ajoute que des solutions endogènes ont été trouvées pour donner une vie digne aux bénéficiaires.

Quant à la conférence publique animée par les deux personnalités morales que sont Mgr Laurent Dabiré et le représentant du grand d’Imam de Dori, elle a fait ressortir que les leaders religieux jouent pleinement un rôle du premier plan dans la résolution de plusieurs crises socioéconomiques, parce que les religions enseignent la paix .

Après cette conférence publique, l’organisation allemande Misereor a été élevée au rang de chevalier de l’ordre du mérite burkinabè. Pour le représentant de la structure, Adegbola Fasutin Adeye, cette décoration reçue au nom de l’organisation Misereor est un défi. Cette organisation, faut-il le rappeler, est un grand partenaire de l’UFC. Elle a aidé l’UFC de 2003 à 2019 avec des appuis de plus de 3 milliards de FCFA.

Il y a plus 60 ans que cette organisation allemande a choisi d’investir dans l’humanitaire dans le monde et en particulier au Burkina Faso. Cette distinction est un appel à aller de l’avant.

La journée s’est achevée par le baptême du rond-point situé en face de l’église cathédrale de Dori. Ce rond-point prend désormais le nom de « Père Lucien Bidaud ».

De l’avis du maire de Dori, le Père Lucien Bidaud est un monument pour la ville de Dori et le Sahel du Burkina. Il souligne que c’est un missionnaire qui était très proche des populations et qui a beaucoup aidé cette population sans distinction, dans les moments difficiles. Il va de soi que la population de Dori accepte qu’un rond-point porte son nom, pour que ce nom vive à jamais.

L’évêque de Dori, Mgr Laurent Dabiré, a rappelé que « le père Lucien Bidaud a quitté la France pour venir épouser la cause du Burkina. Il ne faisait pas de distinction de religion ni de sexe pour aider. Il a rassemblé la population et cela a créé un esprit de fraternité et de reconnaissance mutuelle ». Cet héritage fonctionne jusqu’aujourd’hui. A l’en croire, le cas de l’UFC-Dori demeure un exemple.

Le père Lucien Bidaud, fondateur de l’UFC, est né le 17 février 1930 dans le village de Desny-Plessé en France. Sa mission africaine a commencé en 1962 dans le diocèse de Fada N’Gourma et il a été affecté à Dori en 1963. Pris de compassion pour les populations qui souffraient de faim, il s’est battu pour obtenir des vivres auprès de ses amis occidentaux afin de venir en aide aux hommes et femmes de la ville de Dori qui étaient durablement affectés par la famille de 1969. Pour faciliter la distribution, il s’est fait aider par 12 volontaires catholiques et musulmans.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Acrobaties sur la voie publique : 46 engins à deux roues saisis et 64 individus interpellés
AN I de l’assassinat de Fahadou Cissé et Hama Balima : Des corps toujours en attente d’autopsie
Message de Madame le Ministre de la santé à l’occasion de la Journée Mondiale sans tabac 2020
Droits humains : L’association Suudu Baaba « retrace la tragédie peule au Burkina »
Covid-19 : La Coalition de la campagne "Mon Lait est Local" renvoie à octobre 2020 la célébration de la Journée Mondiale du Lait
Journée mondiale sans tabac : Afrique contre le tabac (ACONTA) invite chaque acteur à agir dans la lutte
Journée Mondiale de l’enfance : Les enfants doivent retrouver le chemin de l’école en toute sécurité
Présumés terroristes morts à Fada N’Gourma : Le MBDHP appelle les autorités politiques à prendre conscience de l’extrême gravité des dérives
Agriculture : les chenilles légionnaires refont surface dans la commune de Gaoua
Cour d’appel de Ouagadougou Vs Bâtonnier de l’ordre des avocats : La prestation de serment d’un stagiaire serait la cause de la mésentente
Concours professionnels : Des journalistes testent la plateforme de composition en ligne
Cour d’appel de Ouagadougou Vs Bâtonnier de l’ordre des avocats : La guerre des tranchées a commencé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés