Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 8 octobre 2019 à 23h20min
Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

Suite au refus de la mairie de Ouagadougou de leur accorder une autorisation de marcher, par ce communiqué de presse, les organisations parties prenantes des Journées anti-impérialistes annoncent le remplacement de la marche par un meeting.

L’ODJ, le MBDHP, le collectif syndical CGT-B, les CDAIP, l’ABASSEP, le SYNAMUB, l’Association Kebayina des femmes du Burkina, le Manifeste pour la liberté, la CADDL, l’AESO, l’UGEB, organisent les 10, 11 et 12 octobre 2019, la 4ème édition des Journées anti-impérialistes (JAI) sous le thème : « Impérialisme et terrorisme en Afrique : Causes et perspectives pour les peuples en lutte pour leur libération nationale et sociale ».

Ces journées se tiennent dans un contexte marqué par l’approfondissement de la crise que traversent les néocolonies africaines. Ces dernières années, cette crise a pris un tournant sécuritaire à travers notamment l’escalade des attaques terroristes dans la bande sahélo-saharienne (Burkina Faso, Mali, Niger).

Les États de cette zone, fragilisés par la domination impérialiste, sont aujourd’hui incapables d’assurer la sécurité de leurs territoires ainsi que des populations qui y vivent. Ainsi, sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme, l’on assiste à une course au déploiement de forces et de matériels militaires des grandes puissances impérialistes au Sahel et dans d’autres régions d’Afrique.

La France, elle, dispose d’une base militaire permanente au Burkina qui lui permet de mener de façon autonome des opérations sur notre territoire. Ce fut le cas en octobre 2014 avec l’exfiltration de Blaise Compaoré ainsi que leurs différentes interventions dans les régions du sahel et l’Est du Burkina. L’armée américaine, quant à elle, a installé depuis 2010 un centre d’écoute et d’espionnage sur notre territoire.

Cependant, malgré cette forte présence militaire sur le continent, la situation sécuritaire ne s’améliore guère. Bien au contraire, elle se dégrade continuellement au point que des pans entiers des territoires échappent au contrôle des États. Il ne pouvait pas en être autrement car cette présence militaire étrangère loin d’être la solution au problème sécuritaire, constitue un prétexte pour piller et soumettre les peuples.

La tenue de la 4ème édition des journées Anti-impérialistes (JAI) vise à contribuer à l’élévation du niveau théorique, idéologique et politique des participant-e-s par la création d’un cadre d’échanges sur les liens entre terrorisme et impérialisme en Afrique. Les différentes activités prévues permettront de jeter un regard critique et militant sur l’impact des menées impérialistes sur la crise sécuritaire sur le continent avec en ligne de mire la dénonciation du terrorisme d’une part comme produit de l’impérialisme et d’autre part comme obstacle aux luttes d’émancipation des peuples d’Afrique.

C’est pourquoi au regard de l’importance de cette activité, les structures organisatrices appellent les populations de Ouagadougou et environnants à se mobiliser massivement pour faire de cette 4ème édition des JAI 2019 un franc succès. Aussi, cette activité connaîtra la présence des participant-e-s venant du Burkina, d’Afrique et d’Europe.

Toutefois, sous un prétexte fallacieux tenant à « la situation sécuritaire » et alors même que ce même MPP bat allègrement campagne en vue des prochaines élections présidentielles, à Ouagadougou et dans diverses autres localités du Burkina, sans se soucier d’une quelconque « situation sécuritaire », ou encore que d’autres structures ont été autorisées à organiser une manifestation de rue et occuper la place de la nation le week-end dernier, le maire MPP de Ouagadougou et alliés ont décidé d’interdire, et ce pour la deuxième fois consécutive en l’espace d’un mois, la marche que nous avions prévue d’organiser la samedi 12 octobre 2019, la jugeant « inopportune ».

Aussi, compte tenu de cette dérive fascisante du pouvoir du MPP et alliés, contre laquelle nous nous donnerons les moyens de nous opposer, le chronogramme des activités est modifié comme suit :
Jeudi 10 octobre 2019

-  Rencontre internationale avec les différentes délégations étrangères invitées
Vendredi 11 octobre 2019
-  Panel sur le thème « Impérialisme et terrorisme en Afrique : Causes et perspectives pour les peuples en lutte pour leur libération nationale et sociale » de 8h30 à 13h ;
-  Exposition de stands de 13H à 18H
Lieu : Maison de la Jeunesse et de la Culture Jean Pierre GUINGANE
Samedi 12 octobre 2019

-  Un meeting à la Bourse du Travail, à partir de 08h, pour exiger le départ des forces armées étrangères de notre territoire.
Lieu de rassemblement : Bourse du travail. Heure : 08h
-  Un concert populaire, de 20h à 24h, sur l’espace vide de la mairie de l’arrondissement 05(ex-Bogodogo) situé non loin du SIAO.
-  Une remise de prix aux lauréats du concours de création artistique, au cours du concert.

ODJ, UGEB, CDAIP, CGT-B, CADDL, Manifeste des intellectuels, MBDHP, KEBAYNA, SYNAMUB

Vos commentaires

  • Le 9 octobre à 08:23, par Siouplê En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    C’est bien tout ça mais de quels moyens disposez-vous pour les faire partir, quand vos gouvernants même ne vous soutiennent pas ? Que peut faire un Etat pauvre comme le notre, toujours en train de tendre la main vers ces mêmes puissances ? Il faut être dans les "dossiers chauds" au sommet de l’Etat pour comprendre réellement ce qui se passe ; nous qui sommes "en bas" on ne voit que le superficiel.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:30, par Wedaga En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Les premiers colons et tyrans qui emprisonnent l’Afrique c’est leurs dirigeants. Comment un Maire qui se soucie de sa population va défendre ceux qui l’exploitent ? Feu Joseph Ky Zerbo à tout dit : À quand l’Afrique ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:35, par Kap En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Frères africains au lieu passer votre temps a vous agiter dans la rue , arrêtons de consommer impérialisme .

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 12:45, par TENGA En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

      Mon frère, très bien dit.
      C’est ça le hic, vous trouverez que les plus grands consommateurs des produits de l’impérialisme c’est eux ! ils ne peuvent pas se passer de CANAL+(foot, ....), la connexion orange our Orange money, les banques françaises, (SGBB, BOA, BICIA,..), les entreprises tel que CFAO,... SITARAIL,. TOTAL,.....

      Il faut d’abord boycotter fort toutes entités et vous verrez qu’ils vont nous respecter !
      Mais on va dire qu’on ne peut se passer alors que c’est bien possible !
      Moi j’ai arraché on sécodeur CANAL Sat depuis décembre 2017 ! aucun abonnement ; pour connexion, je fais telmob, mobicash et coris money.
      Mes frères et soeurs, commencont ils vont nous respecter !
      Consommons burkinabè, produisons ce dont nous avons besoin et consommons ce que nous produisons : riz de bagré, sourou, Bama, les mets locaux au lien piazza, restau sénégalais, libanais, ivoirien , togolais,.... comme si c’était supérieur à nos mets locaux. Nos parents au village sont plus en bonne santé que nous.
      Courage et soutien à nos FDS, valeureux fils ; que Dieu les soutienne !

      Répondre à ce message

      • Le 9 octobre à 14:53, par Gautier En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

        Mon frère Tenga, des sociétés de téléphonie, si je ne m’abuse, il n’y a que Telecel qui soit vraiment national (je veux dire appartenant à un Burkinabè).

        Fraternellement,

        Gautier

        Répondre à ce message

      • Le 9 octobre à 17:07, par Sawzak En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

        monsieur TENGA, selon vous le fait que « les plus grands consommateurs des produits de l’impérialisme c’est eux (je penses que vous parlez des organisateurs de ladite journnee) ! ils ne peuvent pas se passer de CANAL+ (foot, ....), la connexion orange our Orange money, les banques françaises, (SGBB, BOA, BICIA,..), les entreprises tel que CFAO,... SITARAIL,. TOTAL,..... » ;
        si ma memoire est bonne et que le cours d’histoire que j’ai recu en ma 3e en 2006 est juste, l’imperialisme est une doctrine qui préconise la domination des Etats les plus forts sur les Etats les plus faibles sur les plans politiques économiques et militaires. Et sa naissance remonte des découvertes scientifique et technique du 19e siècle qui ont conduit au développement des industries dans toute l’Europe. Ainsi, poussés par le gout de l’aventure et des débouchés commerciaux, les européens se sont lances à la conquête de nouveaux territoires. C’est dans ce sens que l’on parle de l’imperialisme et qui vous gene. Vous me direz que les Etats Africains sont independants depuis les annees 1960. Oui ! mais, ce sont des independances formelles ou sur « papiers ». la France a une base militaire au Burkina. le principe de la reciprocite et l’egalite entre Etats voudrait que le Burkina ait une base militaire en France. Les produits de consommation que vous faites cas est une consequence du progres techniques et scientifiques. Or, la science se veut et a une vocation universelle ;

        Répondre à ce message

      • Le 9 octobre à 21:22, par un lecteur européen En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

        @TENGA : Juste une petite correction BOA est majoritairement à capitaux marocain et CFAO a été racheté en 2017 par le groupe japonais Toyota Tsusho Corporation qui détient CFAO à 100%....c’est ça le capitalisme...il n’y a pas de frontière pour le business et les profits...

        Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 10:23, par Ka En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Avec ces temps où nos frères déguisés en terroristes nous tuent comme des mouches là où ils veulent, la mairie a eu raison d’interdira cette marche. Pour Ka, et ça ne regarde que moi, faire une marche de nos jours contre l’impérialisme n’a aucun sens : Car ce sont nos propre dirigeants qui ont repris le flambeau de l’impérialisme. Marcher contre l’impérialisme de nos jours, sera mieux de marcher contre le terrorisme déguisé, car, l’impérialisme est similaire au terrorisme de nos jours dont il faut avouer que lutter asymétriquement contre ces terroristes est loin de finir comme celui de l’impérialisme que nous vivions avec depuis la nuit des temps. Car, l’impérialisme ou le terrorisme, sont des hydres dont la tête repousse, a chaque fois qu’un leader tombe. Je suis pour les luttes des classes pour les intérêts naturels des opprimés, mais ici, il est mieux de marcher contre le nouvel impérialisme qui est nos propres dirigeants qui nous exploitent.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 12:13, par YEM-SA-FAA En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Ainsi naissent les dictatures ! AFRIQUE RÉVEILLE-TOI !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 12:53, par Manuel En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Bonjour
    En respectant la loi tout le monde y gagne.
    Exprimez vous dans vos langues nationales, consommez ce que vous produisez, ce sont des comportements anti impérialistes ; arrêtez de vouloir tromper le peuple car vous êtes les prototypes parfaits de l’impérialisme français.
    Si la honte pouvait tuer, certains seraient aujourd’hui des fossiles.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 13:39, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    1) Merci pour cette initiative dont je suis probablement l’auteur (cela reste à confirmer). En effet, sur un des forums ici sur le Lefaso.Net, 2015 ou 2016, j’avais deploré l’absence de formation ideologique des elites Africaines. Et une année après, je vis un reportage sur une journée de sensibilisation anti-imperialiste faite par une association, je ne me rappelle plus le nom ou les noms.
    2) Que la marche soit autorisée ou interdite, vous avez dejà un MERITE. Mais sachons que l’adversité contre l’imperialisme est une bataille de civilisation et d’intelligence collective. Que les meilleurs gagnent !
    3) Sortons tous de la stupidité routière collective si nous voulons gagner, à commencer par le respect des règles de securité routière : limitation des vitesses, courteoisie routière, etc ...Ceci est la 1ere lecon (chapitre 1-paragraphe1 ) que je donne en vue de la victoire.
    Dieu, un Salaud ; Freud, un hero !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 14:03, par Passoré En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Si le Maire de Ouaga ne veut pas de votre marche, allez donc à Gorgadji, Bouna, Pama ou Tongomael alors.

    Là bas les populations et les autorités municipaux vous accueilleront à bras très grands ouverts lorsque vous leurs expliquerez que vous venez faire mieux que l’armée française ou américaine dans la lutte contre le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 16:10, par Sacksida En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    D’abord, notre habitude de vie et de consommation nous ont ete imposees de l’exterieur, donc de l’imperialisme international qui ne vit que par l’exploitation de nos propres ressources minieres et naturelles et qui s’oppere par les biais des "valets locaux" qui sont nos propres dirigeants. Avons nous besoins de construire des chateaux et des duplex et donner des salaires tres eleves a nos dirigeants, deputes et autres magistrats en creant chez eux une mentalite de bourgeoisie ou des d’hommes surpayes alors que la majorite de notre peuple croupit dans la misere sans une education, bonne sante et une alimentation saine ? Nous avons contracte des dettes collosales pour executer des projets dont une partie sont le plus souvent detournee et encore placee dans des banques occidentales. C’est clair, l’imperialisme et le neocolonilisme est bien une realite et un syteme d’exploitation et de domination pour la prosperite des pays occidentaux et leurs populations. C’est pourquoi, je suis de ceux qui croient vraiment a ligne politique, economique, sociale et culturelle que feu le President Thomas Sankara nous a legue depuis 30 ans au Burkina Faso et a toute l’Afrique. La seule voie progressiste serait capable pour la liberation politique ; economique et culturelle de notre continent. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 16:49, par la Déesse En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    tous les opprimés du monde vous soutiennent pour cette marche. vivement que sa portée soit à la hauteur de nos attentes.
    A bas l’impérialisme
    A bas le néocolonialisme et ses servants locaux

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 16:50, par abd En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Impérialisme =terrorisme car ceux qui sont à l’origine du terrorisme sont les impérialistes avec la France en tête : le conflit libyen, le soutien aux terroristes ma liens, la guerre en centrafrique, au ruanda, au Burundi, en côté d’ivoire etc... Ouvrons les yeux africains !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 17:14, par s En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Et pourtant c’est l’impérialisme que vous prétendiez lutter qui vous nourrit et vous soigne. C’est mieux de travailler sinon vous serez toujours entrain de lutter contre je ne sais qui.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 17:59, par Ahmed En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Votre meeting sera fait en français après avoir fait votre cursus scolaire en français et d’autres ont eu des diplômes en France. Ne chercher pas loin. Comme disait SANKARA l’impérialisme c’est le riz dans vos plats.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 21:26, par waafo En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    Ouvrez donc un peu les yeux !!! Tous des assoiffés de pouvoirs et en plus démago... L’état Burkinabè est où ? Incapable de protéger les population, dans le déni de sa faiblesse face aux forces du mal... Il n’y a pas de honte à demander de l’aide pour sauver son peuple... Les forces armées et le peuple ont du courage et du mérite, mais sans moyens ne pourront jamais venir à bout du terrorisme. Que les dirigeants du Faso arrêtent de se mentir... À moi s qu’ils ne préparent en douce le retour d’ un certain assassin en exil !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 21:44, par Jupiter En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    En tout cas si c’est pour fustiger le MPP, çà veut dire qu’il n’y a rien de réaliste dans vos actions, tout est politique.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:00, par SA En réponse à : Journées anti-impérialistes à Ouagadougou : Un meeting à la Bourse du travail en lieu et place de la marche

    l’impérialisme il faudra chercher son synonyme dans nos langues nationales parce que beaucoup de nos concitoyens n’en connaissent pas la signification. Comment lutter contre quelque chose qu’on ne connaît pas. C’est encore une des techniques que c’est gas on utiliser pour manipuler les dirigeants et de là des peuples entiers ; il suffit de jouer sur les mots et vous êtes perdus vous amenant à l’asservissement.
    prenons l’exemple de la définition du FCFA.
    Au début il signifiait franc des COLONIES françaises d’Afrique, et plus tard le CFA désignait Communauté financière africaine, et pourtant c’est le même FCFA. Un peu plus difficile de lutter contre ce franc CFA non ?

    impérialisme, impérialisme c’est un mot très technique ce n’est pas notre langue on n’a du mal à le définir, et je pense que c’est fait pour.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rentrée scolaire 2019-2020 : Le SYNATEB dénonce des « sanctions déguisées jamais égalées dans le secteur de l’éducation au Burkina »
Protection de l’enfance : Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) devient Children Believe
Burkina : Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques célèbre ses 30 ans
Projet inclusion entrepreneuriale : Les vendeurs ambulants sensibilisés à formaliser leurs activités
Lycée Nelson Mandela de Ouagadougou : Les élèves et le personnel à l’école des règles de sécurité
ENAM : 1 641 nouveaux diplômés prêts à servir l’administration publique
Dori : L’Union fraternelle des croyants fête son jubilé d’or
Semaine nationale de la citoyenneté : La 16e édition met l’accent sur la contribution du citoyen à l’unité nationale
Justice : Un internaute mis aux arrêts pour incitation à la haine sur le réseau social Facebook
5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises
Interopérabilité des systèmes d’information : Des acteurs se familiarisent avec le référentiel
Barrage de Samendéni : En attendant le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés