Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Voie de contournement des poids lourds : L’évolution des travaux rassure

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 5 octobre 2019 à 18h58min
Voie de contournement des poids lourds : L’évolution des travaux rassure

Le ministre en charge des Infrastructures a effectué une sortie de terrain, le 4 octobre 2019 à Gampéla et à Koubri, pour s’imprégner de l’état d’évolution des travaux de construction de la voie de contournement de Ouagadougou. Sur le terrain, le ministre Eric Bougouma a constaté un léger retard dans les travaux de terrassement. Ce retard est lié à la question du dédommagement des populations estimées environ à 700 personnes. Mais, rassure le ministre, tout mis en œuvre pour résoudre cette question.

Sur le chantier de construction et de bitumage de l’autoroute de contournement de la ville de Ouagadougou, le ministre en charge des Infrastructures, Eric Bougouma, est venu constater l’évolution des travaux et s’assurer du respect de la convention entre le gouvernement et l’entreprise chargée des travaux. Malgré le léger retard dû à la question d’indemnisation des populations, les travaux de terrassement ont démarré.

Le ministre et les délégations sur le chantier

Toutes les dispositions sont prises pour dédommager les personnes affectées estimées à environ 700 personnes, a rassuré le ministre. Eric Bougouma a par ailleurs demandé au groupe EBOMAF d’augmenter la cadence des travaux afin de pouvoir respecter le délai.

« Nous sommes confiants du travail et nous nous attendons à ce que, dans les jours à venir, les travaux puissent être accélérés », a déclaré le ministre des Infrastructures. Sur le terrain, l’entreprise a mobilisé de gros moyens pour l’exécution des travaux. Eric Bougouma a recommandé à l’entreprise de prendre toutes les mesures pour assurer la sécurité des travailleurs.

Le ministre des Infrastructures Eric Bougouma

A l’issue de la visite, le ministre s’est dit « globalement satisfait ». Il a souligné que le gouvernement va jouer pleinement son rôle en ce qui concerne le processus d’indemnisation des personnes affectées par le projet.

Le président-directeur général du groupe EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou, dit mesurer l’importance capitale de cette voie de contournement. « Nous avons un délai de 36 mois à partir d’octobre », a-t-il rappelé, avant de rassurer que tout est fin prêt pour livrer l’ouvrage dans les délais. Pour M. Bonkoungou, sauf en cas de force majeure, le délai sera respecté.

Le PDG du groupe EBOMAF Mahamadou Bonkougou

Il faut noter qu’entre le recensement et le début du processus, le nombre de personnes affectées a connu une hausse. Conséquence, les ressources prévues ne suffisent plus. Mais le gouvernement fera tout ce qui est nécessaire pour que cette question d’indemnisation ne constitue plus un frein dans l’avancement des travaux du projet, a promis Eric Bougouma.

Les travaux de cette voie se font dans le cadre d’un Partenariat public-privé (PPP) avec le groupe EBOMAF. Le coût global est de 181 milliards de francs CFA.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 octobre 2019 à 15:53, par y en a marre ! En réponse à : Voie de contournement des poids lourds : L’évolution des travaux rassure

    OK mais Monsieur le bulldozer,
    Venez raser les travaux commencés depuis des années entre l’échangeur de l’Est et la route de l’hôpital. Rien n’avance, tout est mal fait, et déjà des parties se dégradent. Bref, prenez un bull, rasez tout et recommencer les travaux et, en moins de 6 mois, tout est fini. SOYONS SÉRIEUX ! Respectez les usagers de cette voie qui casse leurs amortisseurs, etc. Enfin, portez plainte contre les premiers responsables de cette chienlit ! 2020, c’est à côté et gare à vous si vous ne terminez pas cette route correctement !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2019 à 08:04, par Ka En réponse à : Voie de contournement des poids lourds : L’évolution des travaux rassure

    Malgré ce que nous vivons, le Burkina avance : Merci Mr. le ministre pour les suivis des infrastructures de notre pays qui fait partie du premier outil de l’émergence. Je profite de ce message remercier Lefaso.net d’avoir publié plus de 27 fois, il y a quelque temps ma doléance aux autorités de voir la situation d’une rue dont en tant de pluie aucun élève ni les handicapés avec des fauteuils roulants, ou les vielles et vieillards ne peuvent sortir de chez eux. Même un directeur de cabinet d’un ministre qui me lisait m’a dit sur ma page FACEBOOCK a l’époque ‘’’Ka on vous a entendu. ‘’’ De nos jours, ma doléance est en face d’être réalisée, et je suis reconnaissant a toutes et tous qui m’écrivent et me remerciés. Et je dis à toutes et tous, que Lefaso.net est la voie des opprimés et que chacun peut s’exprimer afin qu’on l’écoute. Encore une fois Merci au Dr. Paré et son équipe.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2019 à 10:21, par bassou En réponse à : Voie de contournement des poids lourds : L’évolution des travaux rassure

    Ayez pitié d nous gens de karpala-Rayongo (Sud-Est de Ouaga) .
    Même si c’est une seule voie avec un goudron de 10 mm venez a notre secours.
    Pitie, pitie

    Un habitant du cartier

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 22:40, par Séraphin Pierre En réponse à : Voie de contournement des poids lourds : L’évolution des travaux rassure

    S’il vous plait, il faudrait diffusé mon message et si possible, ouvrir une nouvelle fenêtre pour que ça soit visible car ,comme moi, il y a certainement d’autres personnes qui sont concernées.

    Le 05 octobre 2019, soit un an après le lancement des travaux de l’autoroute de contournement, le Ministre BOUDA, lors de sa sortie sur le terrain á Gampèla et à Koubri, affirmait que"tout est mis en oeuvre pour l’indemnisation des personnes affectées par le projet. Moi je suis concerné et jusqu’à ce jour, je n’ai rien reçu.

    Or, Une grande partie de mon terrain a été pris. Ce qui est incompréhensible, c’est que pour son acquisition, j’ai payé à la marie concernée 855.000 sans compter les frais payés, les va-et-vient entre Ouagadougou, Loumbila et Ziniaré pendant plus d’un an pour avoir les papiers. Or, j’avais payé le terrain à 1.680.000 au propriétaire terrien. Le total des dépenses fait 2.535.000 sans compter les autres frais. Le montant du dédommagement qui m’est proposé est de 763.000 pour le terrain, même pas le montant encaissé par la marie. Je ne comprends donc pas le terme DÉDOMMAGEMENT.

    Avec tout cela, j’ai accepté signer les papiers pour le dédommagement sans chercher à contester car, l’autoroute est un bien public et participe au développement du pays. Mais jusqu’à présent, je n’ai rien reçu.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Plaque tournante du commerce illégal du mercure en Afrique de l’Ouest
Transports et facilitation des échanges : Le Conseil burkinabè des chargeurs sensibilise les acteurs à Dakola
Evaluation des acquis scolaires au Burkina : Les apprenants ont des performances moyennes
Epargne voyage Air Burkina : Rendre le voyage aérien accessible à tous
Fonction publique : « Tôt ou tard, il y aura une situation de saturation », prévient le gouvernement
Choc entre tradition et religion à Loropéni : Surmonter les divergences par le dialogue et l’acceptation de l’autre
Promotion du civisme et prévention des conflits : Le NDI satisfait de ses actions
Permanence syndicale : La comparution de Bassolma Bazié servira-t-elle de leçon ?
Réduction des inégalités au Burkina : Une coalition d’OSC saisit l’opportunité des élections pour faire bouger les lignes
Situation humanitaire au Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes à la date du 8 septembre
Projet de réduction des pertes post-récoltes : Un bilan satisfaisant après sept ans de mise en œuvre
Prévention des maladies chroniques : Une série musicale pour sensibiliser le public
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés