Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Où serait le mérite, si les héros n’avaient jаmаis реur ?» Alphonse Daudet

Gouvernance de l’internet : Ouagadougou, carrefour international de la formation des formateurs

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • lundi 26 août 2019 à 18h30min
Gouvernance de l’internet : Ouagadougou, carrefour international de la formation des formateurs

Pour la 5e année consécutive, l’Initiative TIC et citoyenneté (ITICC) tient à Ouagadougou, le séminaire international de Formation des formateurs de la gouvernance de l’internet et des systèmes d’information (FFGI). Ouverte ce lundi 26 août 2019 en présence de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, la formation s’étendra jusqu’au 30 août et permettra à terme de constituer une masse critique d’experts avertis des questions de gouvernance de l’Internet.

Nouveau challenge pour l’Initiative TIC et citoyenneté qui réunit à Ouagadougou, au cours d’un séminaire international, une quarantaine de stagiaires formateurs, retenus parmi 280 candidats. Issus de douze pays, ces participants seront outillés durant une semaine sur la gouvernance de l’Internet et les systèmes d’information. La formation est placée sous le haut-patronage du Premier ministre, Christophe Dabiré, représenté par Hadja Ouattara/Sanon, qui coparraine l’activité avec le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Une vue des participants

Constituer une masse critique d’experts

Selon la ministre Hadja Ouattara, l’Afrique a besoin de représentants dans les grandes réunions où se discutent l’avenir du numérique. D’où l’objectif de cette formation qui permettra aux futurs formateurs de former à leur tour d’autres personnes dans leurs pays respectifs. Ce qui permettra de constituer une masse critique d’experts capables d’aider les décideurs dans la formulation et la mise en œuvre de politiques éclairées en ce qui concerne la transformation digitale.

Mme Hadja Ouattara, ministre en charge du développement de l’économie numérique

Pour une approche holistique

Quant au président du comité national d’organisation, Pierre Ouédraogo, il a indiqué que les stagiaires viennent de milieux et métiers différents car l’approche de la société de l’information doit être holistique. « Qu’on soit juriste, informaticien, médecin, enseignant, quel que soit notre métier, il est impacté par le numérique actuellement. Il est très important que les questions relatives au numérique soient résolues de manière concertée et de manière à impulser le développement et la croissance économique », se convainc-t-il.

Pierre Ouédraogo, président du comité national d’organisation

Les thèmes prévus

Plusieurs sessions seront animées par des formateurs rompus aux questions du numérique. Entre autres, les participants feront une immersion dans l’histoire et l’écosystème de l’Internet. Ils apprendront également davantage des institutions telles que l’ICANN, la Société chargée de la gestion des ressources critiques d’internet, l’Union internationale des télécommunications, Internet society. La cybersécurité, la gestion des ressources critiques et l’intelligence numérique et économique seront enfin au menu, durant la semaine.

A l’issue de la formation, les participants devront proposer, comme il est de coutume, des projets. A en croire Pierre Ouédraogo, le comité d’organisation compte mettre les bouchées doubles pour le suivi desdits projets grâce à son carnet d’adresses bien fourni. Il guidera les stagiaires vers des personnes ressources et leur donnera des conseils pratiques pour la mise en œuvre de leurs projets au profit de la communauté. Le rêve de l’ITICC est de voir naître à long terme une école sous-régionale sur la gouvernance de l’Internet.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias publics : Le SYNATIC annonce un sit-in les 22 et 23 janvier 2020
Médias africains : « Il faut évoluer vers le journalisme des solutions », Éric Le Braz, journaliste et expert à CFI Médias France
The U.S. Mission in Ouagadougou, Burkina Faso is seeking eligible and qualified applicants for the position of Motor Pool Supervisor in the General Services Section.
Espace publicitaire à Ouagadougou : « De l’anarchie dans le domaine », révèle une étude
Burkina : L’Association des journalistes et communicateurs scientifiques prend des conseils auprès du ministre de l’Enseignement supérieur
Vœux du nouvel an : Le ministre de la Communication appelle le personnel à " l’assiduité" au service
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication condamne l’incendie du véhicule du journaliste Ladji BAMA
Ministère du développement de l’économie numérique et des postes : L’annuaire statistique 2018 et son tableau de bord en cours de validation
Attaque contre le journaliste Ladji Bama : Le MBDHP exprime sa « vive indignation »
Burkina Faso : La voiture du journaliste d’investigation Ladji Bama vandalisée
Décorations au ministère de la Communication : Trente agents du monde des médias reçoivent leurs distinctions
Médias audiovisuels : Le CSC se dote d’un système de suivi des programmes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés