Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Programme d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel : La jeunesse bobolaise informée des opportunités offertes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 18 août 2019 à 23h48min
Programme d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel : La jeunesse bobolaise informée des opportunités offertes

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et la Fondation Tony Elumelu (TEF) ont lancé un programme dénommé « Entrepreneuriat des jeunes TEF-PNUD », qui permettra à 100 000 jeunes entrepreneurs africains de se doter, au cours des dix prochaines années, d’un capital d’amorçage, d’une formation à la gestion et d’un mentorat. Ce programme a été présenté le samedi 17 août 2019 à la jeunesse de Bobo-Dioulasso.

Le projet d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel est une initiative qui a été lancée par la Fondation Tony Elumelu (TEF) en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD). En effet, en 2015, Tony Elumelu a mis en œuvre le forum de l’entreprenariat africain qui regroupe, chaque année, des jeunes, pour une séance de formation et de partage d’expériences afin de leur permettre de mettre en œuvre leurs projets.

D’un montant de 100 millions de dollars, ce programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu (TEF) a pour objectif d’encadrer, former et financer 10 000 entrepreneurs africains sur dix ans. Ce programme est actuellement à sa cinquième année et à ce jour, il a été bénéfique à plus de 7 500 entrepreneurs dans 54 pays africains.

C’est au regard du succès que cette initiative a eu, que la Fondation a été approchée par le système des Nations unies à travers le PNUD pour qu’ensemble, ils mettent en place le programme d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel. Selon Fidel Bonaventure Ganemtoré du département communication de la banque UBA Burkina, c’est un programme qui a pour objectif d’autonomiser 100 000 jeunes sur une période de dix ans.

Il concerne sept pays sahéliens : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad, le Nord du Cameroun et le Nord du Nigéria. « Ce nouveau programme est le fruit d’un partenariat entre le PNUD et la Fondation Tony Elumelu, en collaboration avec le ProFeJeC (Projet Femmes-Jeunes entreprenants et citoyenneté) et la banque UBA, avec pour objectif de soutenir les jeunes entrepreneurs des pays du Sahel. Il vise à identifier, former, encadrer, financer et créer des emplois pour 100 000 jeunes entrepreneurs dans les pays du Sahel sur une période de dix ans », a-t-il précisé.

Cette rencontre avait ainsi pour objectif de donner le maximum d’informations aux jeunes entrepreneurs de la ville de Bobo-Dioulasso sur les opportunités offertes par ce programme, le mode opératoire, le mode d’inscription et de candidature. « Nous sommes venus rencontrer la jeunesse bobolaise pour leur présenter non seulement le projet, mais aussi leur montrer que ce programme est une opportunité pour eux, pour mettre en place ou pour booster leur business », a laissé entendre Fidel Ganemtoré.

Au cours des échanges, il a expliqué que les inscriptions peuvent se faire de deux manières. Les potentiels candidats peuvent ainsi aller sur la plateforme en ligne www.tefconnect.com pour postuler. Les personnes n’ayant pas accès à Internet ou ne sachant pas lire et/ou écrire, pourront se rendre dans l’agence UBA la plus proche pour se faire assister et remplir une fiche d’inscription.

Il a par ailleurs souligné que le projet d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel est une véritable opportunité pour les jeunes, tout simplement parce que ce programme leur offre plusieurs avantages. « Si vous êtes retenus, vous allez bénéficier d’une formation en entrepreneuriat et d’un mentorat de douze semaines auprès des chefs d’entreprise aguerris et à la fin, vous allez bénéficier d’un accompagnement de financement de 5 000 dollars américain pour booster votre entreprise ou pour mettre en place votre entreprise », a-t-il expliqué.

Avant d’ajouter que les 5 000 dollars comme fonds de démarrage de chaque projet sont non-remboursables. Les cibles sont les jeunes, toutes catégories confondues. Les candidatures féminines et les projets ruraux sont vivement encouragés.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés