Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Journée communale de reboisement : La ceinture verte de Ouagadougou en voie de réhabilitation

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • dimanche 18 août 2019 à 23h45min
Journée communale de reboisement : La ceinture verte de Ouagadougou  en voie de réhabilitation

La préservation des ressources naturelles et la promotion de l‘emploi en milieu urbain sont des priorités pour le conseil municipal de la commune de Ouagadougou. C’est dans ce cadre que le maire de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé a présidé la cérémonie de réhabilitation de la ceinture verte, le samedi 17 aout 2019. Cela s’est fait avec l‘accompagnement des lions du district 403 A3 Burkina Faso et l’ONG Mani Tese de l’Agence italienne de coopération au développement.

Initiative née dans les années 70, la construction de la ceinture verte autour de Ouagadougou a été engagée par les autorités de la Haute- Volta à l’époque, avec l‘appui de la république fédérale d’Allemagne. La mise en place de la ceinture verte avait pour objectif de protéger la ville contre la poussière de l’harmattan, limiter les espaces incontrôlés de la ville, constituer un tapis végétal contre l’érosion et une réserve de prélèvement de bois de chauffe. Elle avait pour vocation de remédier à la sécheresse qui sévissait dans la ville de Ouagadougou.

Les projets se concrétisent

Aujourd’hui des moyens sont mis en place pour que la ceinture verte renaisse de ses cendres. Mille cinquante (1050) hectares sont prévus pour parvenir à un Ouagadougou vert plus viable. A l’occasion de sa réhabilitation, l’autorité municipale met à la disposition des femmes et des jeunes des différents arrondissements la ceinture verte afin qu’ils puissent faire du jardinage et des pépinières. Chose qui permettra sans doute de lutter contre le chômage et l’occupation anarchique de la bande verte. Mais il ne suffit pas de planter des arbres ou de faire du maraichage, il faut les entretenir.

C’est ainsi que l’ONG Mani Tese est venue en aide aux populations en mettant à leur disposition un château d’eau financé à plusieurs millions d’euros, pour faciliter le développement des périmètres maraichers. « Notre monde en proie à la désertification a besoin d’actions concrètes petites ou grandes soient-elles pour retrouver son aspect originel » a laissé entendre Giulia Polato, la représentante pays de l’ONG Mani Tese.

Léguer aux générations futures un écosystème sain et œuvrer pour atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est dans cette logique que le Lions club international est déterminé à faire de la réhabilitation de la ceinture verte son cheval de bataille.

chateau d’eau pour faciiter es travaux

Par ailleurs, la fédération nationale des jardiniers et pépiniéristes du Burkina a offert mille (1000) plants en guise d’expression de sa joie, tout en prenant l‘engagement de les entretenir. Le maire de la commune de Ouagadougou n’a pas manqué d’inviter toutes les personnes désirant soutenir l’activité de reverdissement à se lancer pour la réalisation de cette action écologique. Rappelons que toutes les dispositions sont prises pour que la ceinture ne soit plus abandonnée à nouveau. Des formations sont prévues à l’attention des jeunes et des femmes pour la bonne gestion de la ceinture verte.
P.M.OUEDRAOGO
Lefaso.net

Portfolio

  • le maire de ouagadougou remet les clés du chateau aux jardiniers
  • le maire féicite es femmes de la ceinture verte
  • les participants à la cérémonie

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement durable : Un atelier pour valider et lancer le plan de partenariat du Burkina
Protection de l’environnement : Les députés outillés sur les mécanismes juridiques
Gestion des ressources en eau : Les Pays-Bas veulent partager leur expérience avec les Burkinabè
Protection de l’environnement : Qu’est-ce qui freine la mise en œuvre effective de la loi 017 ?
Aménagement de périmètres irrigués à Samendéni : Le ministre de l’Eau s’imprègne de l’état d’avancement des travaux
Gestion durable des ressources forestières et fauniques : L’exécution des programmes et projets estimée à environ 90%
Environnement : Le Comité de gestion passe en revue le Projet EBA-FEM
Hygiène et assainissement : WaterAid outille des acteurs sur le changement de comportement
COP 25 sur les changements climatiques : Le Burkina tire un bilan satisfaisant de sa participation
Opérationnalisation de la Stratégie nationale de l’Eau : A Fada N’Gourma, le groupe thématique régional Eau et Assainissement de l’Est rend public le bilan de ses réalisations de l’année 2019
Ministère de l’Eau et de l’assainissement : Onze personnes reçoivent la reconnaissance de la nation pour leur abnégation à la tâche
Accès à l’eau et à l’assainissement : Des journalistes visitent des réalisations dans trois régions du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés