Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 18 août 2019 à 23h50min
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

Le Mouvement du peuple pour le progrès se souvient de son ancien président, Salif Diallo, à l’occasion du deuxième anniversaire de son décès. Outre le message de Simon Compaoré, président par intérim du parti, des activités sont prévues pour marquer cette date.

Salif Diallo, voilà deux ans déjà que tu nous as quitté, répondant ainsi à l’appel de la Providence.
19 août 2017-19 août 2019, le temps continue sa marche irréversible vers l’avant et rappelant cependant de façon cyclique qu’aux aurores d’un 19 août 2017 notre camarade et président du MPP a rendu l’âme à Paris. Grosse perte pour le MPP et le Burkina puisque feu Salif Diallo a été un grand Homme d’Etat.

Ce 19 août 2017, c’est avec consternation et abattement que le Burkina et le MPP avaient accueilli brutalement la nouvelle de la disparition de feu Salifou Diallo.

Ce 19 août 2017 de sinistre mémoire, nous avons perdu à jamais un leader, un frère et compagnon politique exceptionnel. Salif Diallo parti pour toujours dans l’au-delà, c’était un pan de l’histoire politique burkinabè qui s’éclipsait à pas feutrés.

Deux années sont passées, néanmoins le souvenir et les œuvres de l’homme qu’il fut, demeurent vivaces et lui subsisteront. Au MPP, nous retiendrons toujours de feu Salif Diallo le souvenir de l’homme d’action, de l’humain, du patriote et du démocrate qui a consacré sa vie au combat politique salvateur pour le bien-être du Peuple burkinabè.

Cher camarade feu Salif Diallo, continue de reposer du sommeil du juste ! Tes successeurs poursuivent sans relâche le combat du MPP, ton combat, pour le triomphe des causes justes.
Démocratie – Egalité – Progrès

Simon Compaoré
Président par intérim du MPP


Programme de la commémoration

1- Organisation d’une soirée d’hommage à feu Dr Salif Diallo :

Projection de film sur la vie du Dr Salifou Diallo (réalisation RTB) suivie de témoignages sur l’illustre disparu.
Durée : 1h20 mn
19 août 2019 au CENASA à partir de 19h

2- Reboisement au bosquet Salifou Diallo à Komki Ipala (20 août 2019)
Début du reboisement : 8h

Simon Compaoré
Président par intérim du MPP

Vos commentaires

  • Le 18 août à 12:41, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    Objectivement, quels sont les apports positifs de ce type pour le développement de notre pays ? Toujours dans les coups fourrés et intrigues qui ont causé tant de malheurs à ce pays. Opportuniste avisé, il a toujours su utiliser les malheurs des Burkinabêêê........êêêês à son propre profit. Que le souverain des souverains ait pitié de son âme. A bas les insurrescrocs !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 15:36, par le pays va mieux En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    Ce qui est certaines personnes comme Blaise Kouassi risquent de ne pas avoir les hommages que Salifou a eues.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 20:54, par Danton En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    Franchement, on est fatigués de vos jérémiades, MPP. Dites-nous ce que “Docteur” Salifou Diallo a fait de bien pour ce pays ? Une seule chose svp, pas plus. Ko grand homme d’Etat. Tchrrrr !....

    Répondre à ce message

  • Le 19 août à 04:13, par Jean-Paul En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    À mon humble avis, la mort de Salif Diallo a été l’une des plus grandes pertes que le Burkina ait jamais enregistrée. Depuis sa mort, le mpp n’existe plus que sur papier. Aucun leadership, rien que du mouta mouta. La situation sécuritaire que nous vivons actuellement n’aurait pas été traitée de la même manière si Salif Diallo était vivant. Lui c’est un homme d’action, qui sait prendre des initiatives.Nous prions que de là où il est, Salif Diallo puisse inspirer ses camarades du mpp afin qu’ils sortent de leur torpeur et prennent à bras le corps la tâche pour laquelle ils ont été votés par le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août à 06:38, par Hey Mahamadi En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    Toute honte bue, les Dissidents du CDP ont rejoint les rangs avec Mahamadi et Julette Bonkoungou en tête. Il on preferé éviter les critques des internautes en publiant l’evenement sur Ouaga.com. C’est sure que sur le faso.net ils allaient se faire déchirer.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août à 09:49, par fils de YATENGA En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    Paix à l’ âme de notre illustre frère SALIF Diallo que certaines personnes minables tentent de salir avec une bestialité innommable . La simple éducation nous apprend qu’il faut un minimum de respect envers les morts d’autant qu’ils ne sont pas là pour se défendre .C’est lâche de s’attaquer à quelqu’un qui n’est plus de ce monde .Come l’ a écrit encore le journal Le Reporter dans sa dernière parution Salif Diallo n’était ni ange ni démon. Comme tout être humain ,il a à son actif des actes positifs et à son passif des actes négatifs .SALIF a été la première personne à avoir le courage de dénoncer le projet de patrimoinisation du pouvoir par BLAISE COMPAORE en 2009 . Rappelons de sa célèbre interview dans l’observateur PAALGA à ce sujet .Sans SALIF il n’ y aurait jamais eu ni MPP, ni insurrection au BF pour faire partir BLAISE .Alors trêve de débilités sur SALIF Diallo d’autant que certains faits malheureux mis à son compte n’ont jamais été prouvés .Ceci étant nous au YATENGA nous sommes surtout déçus du comportement de ceux dont SALIF a promu aux postes de députés ,de ministres ,de DG et autres hautes fonctions .A peine Salif enterré chacun a couru lâchement aller faire allégeance qui à un chef coutumier célèbre de OUAGA ,qui à la première DAME, qui auprès de telle autre personne sensée être influente auprès des puissants du moment pour sauver son poste ou ses intérêts égoïstes par le billet des demandes de parrainages tous azimuts des activités de leurs ministères ou sociétés d’Etat auprès de ses personnalités .Comme l’a fait ressortir Le reporter pendant que certains proches de SALIF sont soigneusement écartés des centres de décisions ,d’autres ont choisi la vie de la compromission et de la trahison des idéaux défendus par SALIF SAlif i .Aucun d’entre n’a cherché à exiger que la lumière soit faite sur les circonstances de ton voyage en TUNISIE pour des prétendus soins suivi de ta mort en France .Seul le journaliste SOUBEIGA a osé poser ce problème tout dernièrement car les langues commenceraient à se délier sous les tables à propos justement des circonstances de cette mort . On n’a même lu dans la presse que lors des obsèques de SALIF au stade à OUAGA 2000 un ministre qui doit son poste à SALIF n’ a même pas daigné enlever son chapeau devant sa dépouille ,alors que les grands chefs coutumiers l’ont fait . Même son épouse se fait instrumentaliser en se prêtant à un sale jeu de nos minables et lâches politiciens du YATENGA. Il est aussi surprenant qu’aucun journal d’investigation n’est cherché à voir un tant soit peu dans cette affaire de la mort de SALIF alors que des rumeurs insinuent certaines choses là dessus .
    Tout ce qui se fait aujourd’hui à l’occasion du deuxième anniversaire de la disparition de SALIF n’est que pure hypocrisie et comédie qui ne nous trompe pas nous digne fils du Yatenga Repose en paix digne fils de la région du Nord .

    Répondre à ce message

  • Le 19 août à 11:15, par Ka En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    Tu te trompes mon cher ami internaute : Le Silmimoaga venu du Nord nommé Salif Diallo a fait égale a égale, comme tout politicien, en bien comme en mal pour notre pays durant les 30 dernières années. Parti de rien et commencer comme un commis planton d’une directrice de Cabinet d’un président introverti, salif Diallo très rusé, et d’un homme de haut stratège, a mis a terre la directrice de Cabinet du président, et devient le baobab en politique du 21e siècle de notre pays. Pour commencer il a refait l’introverti présidente a sa taille, comme il a fait et défait tous les hommes politique autour de l’enfant terrible de Ziniaré jusqu’en 2005 ou un petit président devenait une méchante punaise pour lui, et il a juré de défaire celui qu’il a fait. Et le président introverti qui la coule au bord de la Lagune Ebrié ne me dira pas le contraire. Beaucoup de personnes vivantes qui ont été sanctionné par le baobab salif Diallo auprès de l’introverti et enfant terrible de Ziniaré peuvent confirmer ce que j’avance. Sachant qu’en tant un Silmimoaga même très intelligent et stratège, il ne pourra jamais être président du Faso au milieu des mossis puissants, il a pris son courage de faire quelques personnes des vrais petits baobabs en politique. D’autres ont pris sa place à l’assemblée, d’autres comme des ambassadeurs en Asie, en Europe, d’autres des présidents par intérim, d’autres ministres ou DG, d’autres conseillers a la présidence, dont on peut dire que Salif Diallo a beaucoup fait pour le Burkina. Marxiste-léniniste d’un produit du PCRV convaincu, Salif Diallo devenu Cedpiste influent, a su dévié idéologiquement celles ou ceux dont il veut faire ou défaire. C’est sur cette base que le Burkina le reconnait comme un baobab de sa politique. Je me rappelle en 1998 dans un petit restaurant parisien, Salif Diallo au milieu de quelques étudiants et des membres sympathisants du CDP autour d’un grand plat de pieds de bœufs et moutons, parler de politique durant 6 heures. Quelques-uns de ces personnes sont des ambassadeurs et des conseillers du président de nos jours. Oui mon ami internaute, je confirme que Salif Diallo a fait du bien comme du mal a notre pays que tout un bon politicien ne peut échapper.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août à 21:22, par Mme SANE En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    Je retiens du Dr Salif DIALLO, un homme de principe courageux stratège et travailleur.

    Il s’est battu pour la promotion de l’agriculture burkinabé : modernisation des équipements, initiation du programme saaga ....

    il s’est aussi investi dans la promotion du monde paysan

    C’est pourquoi, en tant que fille de paysan, je salue encore sa bravoure et pleure encore sa disparition.

    Je ne connais le Dr Salif DIALLO que par ses idées et ses actions que j’ai toujours suivi de loin.
    Que son âme repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 09:40, par Kôrô Yamyélé En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

    - Webmaster, je retiens et j’ai la confirmation que tu es MPP et c’est pourquoi j’ai remarqué que tous mes posts touchant au MPP ou aux leaders du MPP vivants ou morts sont systématiquement censurés ! Mais tu ne rend pas service au pays, à la démocratie ni à ton organe de presse et encore moins à tpoi-même en te comportant ainsi !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 20 août à 11:17, par Ka En réponse à : An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président

      Mon ami Kôrô Yamyélé, depuis la création de Lefaso.net nous sommes là avec nos critiques fondées pour guider la nouvelle génération de planter une alternance politique solide et saine sans les crimes gratuits ou la corruption a ciel ouvert, et faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous. Malheureusement ce que j’ai remarqué en toi dans ces derniers temps, ce sont tes critiques qui deviennent a 100% partisanes et non neutres. Et tu as le culot de traiter notre Webmaster de partisan ? Toi qui disait de pendre Gilbert Diendéré haut et fort, et depuis que le procès du siècle a débuter, tu la ferme totalement, on peut dire que tu étais pour le coup d’état a la maternelle qui a tuer nos enfants en jouant le caméléon. A présent tu tire tes critiques partisanes sur des corbillards en te déviant de ton idéal qui était d’être aux côtés des opprimés. Nous avons toujours tirés nos critiques fondées sur la majorité comme sur l’opposition sans que les modérateurs des sites ne s’en mêlent. Mais quand on fixe à jeter sa salades seulement que sur la majorité embourbée par un terrorisme déguisé par nos propres frère qui vivent dans nos foyers et frappent là ou ils veulent, les modérateurs des site qui appliquent avec vigilance la déontologie journalistique dont le CSC ne badine pas, ont raison de sanctionner les dénigrements gratuits. Je ne peux pas compter mes critiquent fondées sanctionnées par Lefsao.net, mais je me dis que le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale. L’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient de l’anarchie totale. C’est pourquoi mon ami Kôrô Yamyélé je suis totalement pour les modérateurs qui font attention au libéralisme des pseudos intellectuels comme quelques internautes qui jouent le caméléon. Et comme je le dis toujours dans ce forum, la dignité de l’homme est d’avoir un idéal et le suivre sans triche. Mais ce que je remarque avec les caméléons internautes, ceux qui ont poussé l’introverti Blaise Compaoré a commettre l’irréparable, et aujourd’hui ils se rendent compte de leurs bourdes en portant des masques pour dénigrer le monde, je leur dit stop. Car, 90% du peuple Burkinabé savent que le malheur de notre pays vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité, n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité. Kôrô Yamyélé, si ce n’est pas moi ton vrais ami qui te dit la vérité, personne d’autre ne le fera.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés