Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • vendredi 19 juillet 2019 à 16h15min
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis

La cérémonie officielle marquant la fin de formation des stagiaires de la promotion 2018-2019 de l’École nationale des postes (Enaposte) s’est déroulée le vendredi 19 juillet 2019 au sein de l’établissement, à Ouagadougou. Placée sous la présidence de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Ouattara/Sanon, elle a consacré la mise à disposition de 35 stagiaires qualifiés à La Poste Burkina Faso, répartis comme suit : cinq contrôleurs, dix agents d’exploitation et 20 agents de bureau. La cérémonie a vu la présence effective du directeur de La Poste Burkina Faso, Issa Coulibaly.

Après neuf mois de formation, l’École nationale des postes (Enaposte) a officiellement livré, dans la matinée du 19 juillet 2019, sa promotion 2018-2019 constituée de cinq contrôleurs, dix agents d’exploitation et 20 agents de bureau. Ces derniers sont tous issus du recrutement externe. Pour cette crue, les femmes se sont positivement illustrées en occupant les premiers rangs au classement. Leur palmarès est éloquent. Zalissa Gampené a obtenu la moyenne de 18,21 sur 20 dans la filière des agents de bureau. Du côté des agents d’exploitation, Yasmina Zagré s’est démarquée des autres avec une moyenne de 18,21. Enfin, chez les contrôleurs, Adèle Zerbo/Zongo est arrivée en tête de liste avec 18 sur 20. Elles ont toutes obtenu leur parchemin avec la mention « Très bien ».

Au cours de cette cérémonie de remise de diplômes aux élèves de la promotion 2018-2019, c’est la directrice de l’Enaposte, Céline Ilboudo, qui a ouvert le bal des interventions. Elle a invité les diplômés à faire leurs preuves, car, dit-elle, « la formation que vous avez reçue vous rend aptes à accomplir toute tâche qui évolue à la catégorie à laquelle vous appartenez ». Puis de poursuivre : « Ajoutez à cette formation les qualités morales, d’intégrité, d’abnégation, de patriotisme et vous ferez le bonheur de notre maison commune, ainsi que votre bonheur personnel ». La directrice de l’Enaposte a enfin dit sa disponibilité à accueillir le prochain groupe de stagiaires que la direction générale voudrait bien lui confier.

la mission première de l’école est de mettre à la disposition de la poste du personnel qualifié

La Poste est à un tournant décisif de son histoire

Pour la ministre des Postes, ces nouveaux diplômés constituent du sang neuf qui permettra de renforcer l’administration postale, parce que, explique-t-elle, « aujourd’hui, La Poste fait face à de nombreux défis ». Le commerce électronique et l’ouverture prochaine de la banque postale sont au titre des défis qu’elle a énumérés. « Il y a aussi que La Poste doit continuer à mailler le territoire à travers une administration postale de qualité. Aujourd’hui, vous savez que La Poste, ce n’est pas seulement l’activité postale ; elle rend des services publics aux usagers de l’administration. Avec les nouveaux médias, notamment Internet, les clients ont de nouveaux besoins. Ils veulent être servis sans avoir à se déplacer », a-t-elle ajouté. Afin de révéler ces défis, elle a demandé aux impétrants d’être des postiers citoyens, très avertis des nouveaux défis qui se posent à la société.

Des reformes dans l’instrrie postale s’avèrent indispensables pour assurer sa survie et sa prospérité, selon le ministre Ouattara

Mesurant la tâche qui incombe aux sortants, le délégué général des stagiaires, Oser Rouamba, s’est engagé à toujours œuvrer pour le rayonnement de La Poste. Le savoir inculqué et la réussite célébrée aujourd’hui n’auraient été possibles sans le concours d’un certain nombre d’acteurs. C’est pourquoi, M. Rouamba a exprimé ses remerciements à la direction générale ainsi qu’au corps enseignant.

La poste peut compter sur les nouveaux diplômés

Il en a profité pour formuler des doléances au directeur de La Poste, Issa Coulibaly, en vue de l’amélioration des conditions d’études des futurs stagiaires. Il demande la hausse de l’appui financier accordé aux stagiaires pour la mise en œuvre de leur programme d’activités, l’octroi de micro-ordinateurs, tout en notifiant les conditions d’acquisition. Il suggère également une hausse du volume horaire accordé à certains modules comme la gestion des ressources humaines, les statistiques postales, le système de management de la qualité. Enfin, il recommande que des dispositions soient prises pour faire face aux délestages, notamment pendant le déroulement de certains cours.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net


Encadré

Propos d’un récipiendaire

Adèle Zerbo, contrôleur des services postaux et financiers
« C’est un travail de neuf mois que nous avons fini en beauté. Je remercie le bon Dieu pour la santé qu’il nous a fournie pendant la durée de la formation. Mes remerciements également aux services des postes pour tout ce qu’ils ont fait pour que nous puissions bénéficier de cette formation. Actuellement, nous sommes prêts, étant donné que nous sommes des professionnels. Nous sommes venus ajouter ce que nous avons déjà sur le terrain et pouvoir améliorer le service que nous allons rendre à notre clientèle. Donc, nous sommes fin prêts pour servir La Poste ».

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Foire du 11 -décembre : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales encouragé par Alassane Bala Sakandé
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
8es Journées burkinabè de parasitologies : Un cadre de réflexion pour l’élimination des maladies parasitaires
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré
Ecole nationale de santé publique (ENSP) : La cuvée 2019 forte de 3010 nouvelles compétences est prête à servir
Burkina : Une nouvelle association pour promouvoir la paix
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés