Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 14 juillet 2019 à 02h49min
Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

L’ex-ambassadrice du Burkina au Canada, ex-ministre et actuellement député, Juliette Bonkoungou, est le choix de Mahamadi Lamine Kouanda à la présidentielle de 2020.

Réagissant à une question sur les candidatures, M. Kouanda s’est voulu sans ambages, en déclarant qu’il ne soutient pas Kadré Désiré Ouédraogo.

Il souhaite voir Juliette Bonkoungou (dont il dit appartenir à son groupe) investie candidate du CDP.

Pour la présidence du parti en 2021 (le mandat du président Eddie Komboïgo prend fin en 2021), il appelle de ses vœux, Jérôme Bougma (ancien ministre de la Fonction publique, ancien ministre de l’administration territoriale et de la sécurité, ndlr).

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 juillet à 14:33, par TGB En réponse à : Présidentielle de 2020 : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Continuer à rêver dans ce pays.c est bien de plaisantre les gars soyons sérieux

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 14:55, par TGB En réponse à : Présidentielle de 2020 : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Juliette bongoungou=Saara Sereme=kouanda mamadi=roch
    C’est un vaste réseau pour liquider le CDP mais sera impossible

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 14:56, par TGB En réponse à : Présidentielle de 2020 : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Juliette bongoungou=Saara Sereme=kouanda mamadi=roch
    C’est un vaste réseau pour liquider le CDP mais sera impossible

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 17:34, par XMan En réponse à : Présidentielle de 2020 : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Mde Bonkoungou ne suivez pas ces inconcients et egoïstes politiciens pour gater votre carrière politique. Comment des egoïstes pareilles ont même evolué dans la politique ? Je comprends maintenant pourquoi le CDP a eu des problèmes. Celà traduit à travers ces sortes de politiciens pourquoi mon pays va mal. Le Niveau de certains politiciens est nul.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 20:19, par Olicom En réponse à : Présidentielle de 2020 : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Je penses que vous n’avez pas intérêt à fragiliser encore votre cdp qui souffre déjà des problèmes internes. Vous avez intérêt à trouver un consensus si vous voulez reprendre le pouvoir. C’est ensemble que l’on devient fort.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 21:06, par Ka En réponse à : Présidentielle de 2020 : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Quel jeu ignoble des enfantins qui ne savent plus quel saint se vouer : Il faut reconnaître que le CDP de 2019 est un parti entièrement tourné vers le passé, sans aucune perspective d’avenir et sans aucune base idéologique, hormis un très malsain "culte des personnalités vieillissantes" que même les aveugles ne voteront pas en 2020. Nous assistons avec ces trois prétendants candidats du CDP, ‘’un vrai cataclysme politique qui se forme à l’horizon.’’ Voilà des politiciens aux petits pieds de l’ère Compaoré qui sont incapables de s’entendre et de s’engager à l’unisson pour conquérir proprement le pouvoir. Quand j’analyse des déclarations aussi fallacieuses du vieux Kouanda, ou de KDO en passant par Eddie, je me demande si vraiment si c’est la maturité politique qui les font défaut, ou tout simplement le manque total de bonne volonté de progresser avec le peuple pour l’alternance politique et faire avancer le pays ? Ce que ces égoïstes oublient, c’est qu’en 2020, le peuple Burkinabé veut comme candidat ni de jeune loup aux dents longues à peine sorti du berceau comme Eddie, ni de vieux cheval de retour rompu à l’en farinage et aux détournements de fonds et d’idées comme un certain KDO ou BonKoungou. Le peuple veut des personnes compétentes, intelligents, dynamiques, ouverts, avec du charisme, dotés d’une envergure internationale et d’une intégrité absolue, capables de s’entourer de gens de la même veine et de déléguer les tâches dans un véritable esprit d’équipe, sans arrière-pensée ethnique, tribaliste, régionaliste ou politicienne (en particulier pas un individu tordu qui va encore mentir a tout vent. Sans cette personne, le peuple se contera d’une vielle eau usée qui terminera son programme en attendant de l’eau propre.

    Il y a une seule confidence que je voudrai que les membres et sympathisants du CDP sachent : C’est vrai que Blaise Compaoré n’était pas un enfant de cœur, mais au départ avec un bonne équipe Blaise Compaoré a fait du CDP un parti de tous les défis de l’émergence de notre pays, et qui a réalisé beaucoup de ce que nous voyons de jours, jusqu’à le petit frère François et les acolytes au gosier large rentre dans la danse en mauvais conseillers de Blaise Compaoré, et en mettant en péril le CDP. Ceux qui crient Blaise Compaoré par-là, Blaise Compaoré par -ci" alors qu’ils piétinent l’œuvre du CDP accompli par ce même représentant et une bonne équipe. Je ne parle même pas de "doctrine", ceux-là ne sont que des malhonnêtes qui instrumentalisent la mémoire idéalisée du CDP avec son représentant et une bonne équipe, et cela est plutôt contre-productif pour l’avenir du deuxième parti du pays. Ici voilà trois prétendus candidats d’un parti en agoni qui sont incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes externes pour occulter leurs propres faiblesses. Et je dis a ces trois politiciens aux petits pieds de ne pas oublier que le peuple n’oublie pas. Car, lorsqu’on se rappelle de ce que vous aviez à ce pays sur la base de mensonges et paradigmes foncièrement imaginaires pour des intérêts particuliers, la seule conclusion qui s’impose est que tout ce qui arrive maintenant a notre pays n’est que la récolte naturelle des semences d’hier.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 22:08, par juju En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Les masques commencent a tomber. Donc tout ce tintamare là c’etait pour ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 01:13, par DAMOCLES En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Ainsi donc c’est ainsi que se désignent les candidats à la présidentielle au CDP ?A la criée ? Comme au marché ? Les uns s’auto désignent. Les autres s’annoncent sans auune forme de respect élémentaire pour leur base élctorale, si tant est qu’ils en disposent effectivement Décidément ce pays s’enfonce chaque jour dans les abymes

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 04:23, par lol En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    et pourtant c’est le meme gars qui a deposé plainte pour non resect des textes et voila qu’il designe son propre candidat a la criée comme au marché. C’est quoi le reglement de designation des candidat chez vous au cdp ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 08:29, par Bangda En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Vous comprenez pourquoi BLAISE est tombé ? Entouré de gens comme les Kouanda pouvait-il en être autrement. Là Kouanda recommence ses kouaneries. Bangda.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 12:01, par Om En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Si ces partis disparaissent qu’est ce qui va arriver au Burkina ? Les partis qui sont devenu des fonds de commerce pour des politiciens professionnels.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 12:44, par MOREBALLA En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Si réellement il reste toujours de personnes intelligentes au CDP, ils doivent œuvrer à stopper la comédie et sonner la fin de la récréation. Le propriétaire du CDP, pardon président d’honneur a l’obligation de plus répéter la même faute comme cela l’a été au regard des envies déchues de la monarchie de la dynastie COMPAORE. Nous restons convaincus, une résolution salutaire des crises de successions marqueront de la manière la plus illustratif d’un CDP de retour. Nous nommons un Laurent SEDGO, un Jérôme BOUGOUMA et bien d’autres personnes dont nous faisons l’économie seront peut être de personnages qui pourront mettre fin à la guerre déclarée entre le clan Guéguéré et le clan COMPAORE. Le sacrifice du CDP se mesure et obéie à des conditions de liberté pour les uns et droit de gratitudes pour les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 12:50, par Vérité En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Hi hi hi ! J’ai bien lu Juliette Bonkoungou ?! Il ne restait plus que ça. Il faut un minimum de moralité tout de même !
    Je constate qu’il y a un grand contraste entre Kouanda et ceux qu’il arrive à mobiliser. À les voir, il ne devrait pas être difficile à convaincre.
    Dommage car aucun des trois de mérite de diriger notre Burkina nouveau. Tous d’ailleurs traînent le nom de Compaoré avec eux consciemment ou inconsciemment. Exactement comme une malédiction. D’office, ils se mettent à dos une bonne partie des burkinabé. Personne n’est donc à mesure de se débarrasser de ce vieux manteaux tâché de sang et de crimes divers ?! Sécouer le cocotier !? Alors, vous disparaitrez de vous même !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 18:03, par Vérité indiscutable En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Rires aux éclats !
    Juliette Bounkoungou Candidate ? Pour être présidente du Burkina Faso ?
    Je me demande bien souvent pourquoi certaines personnes ne savent pas que leur temps soit passé.
    Rires aux éclats !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 03:18, par Pati de Tirans En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    CDp, parti poubelle. C’est ainsi que finissent tous les partis - etats quand on chasse les tirans qui les ont creeer.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 09:46, par Le réaliste En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Un peu de réalisme Monsieurs et Madame les candidats du CDP ainsi que leurs clans respectifs. Un peu de bon sens même si tout politicien n’a pas honte. Tentez au moins de mériter la qualité de "Burkinabè" car ce que vous faites est ridicule et peine les vrais Burkinabè qui ont décidé de rester au CDP.
    Au lieu de vous unir et occulter le nom de Blaise COMPAORE, Fatou DIENDERE et autres dans vos discours pour l’instant, vous vous battez pendant que la pluie vous a déjà battu. Quel manque de maturité, tout simplement à cause des intérêts inavoués et partisans. Ce que vous faites justifie la chute de Blaise COMPAORE et toute votre vague du fait de votre manque de réalisme et cela devrait constituer une bonne leçon pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 13:20, par Tionobi En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Pourquoi lui même ne se propose pas comme candidat ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:54, par Manuel En réponse à : Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda

    Bonjour.
    Vous pouvez toujours rêver, Blaise Compaoré alias Koffi Kouadio Ouattara est devenu ivoirien, il vous reste à le rejoindre pour aider son ami ADO à se maintenir en place en 2020 sinon n’gow !
    Des enfants qui refusent de s’affranchir d’un clan qui a semé la mort depuis octobre 1987.
    Bande de comédiens de basse catégorie !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dialogue politique au Burkina : L’opposition félicite l’attitude de la majorité
Protection sociale : Le Conseil national tient sa 7e session
Commune de La-Toedin : La cohésion sociale et l’excellence, une quête du conseil municipal
Stabilité nationale : « C’est ensemble que nous allons arriver à bon port », exalte Simon Compaoré
Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020
Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités
Politique : Le MPP /Gourcy se dit prêt pour 2020
Groupe parlementaire CDP : « L’Assemblée nationale a de sérieuses difficultés ».
Burkina Faso : « Dr Salifou Diallo, Le Prophète redoutable », le devoir de mémoire du journaliste Dieudonné Soubéaga
Mort de 11 personnes en garde à vue : Le CFOP exige des « sanctions exemplaires »
Burkina : Le gouvernement annonce une enquête administrative après le décès de 11 personnes placées en garde à vue
Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés