Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 12 juillet 2019 à 14h48min
Clinique

Dans une déclaration lue à la presse, le directeur général de la clinique les Genêts affirme que son expulsion ainsi que ses employés du bâtiment abritant la clinique est "une décision qui vise à nuire à l’image et à la notoriété" des Genêts. Et ce, parce que la SGBF sait que "des appels et des plaintes ont été adressés à la justice depuis mars 2017 pour contester le jugement ayant abouti frauduleusement à l’adjudication de son immeuble à la Société Générale."

Dr Paul Stanislas Zoungrana, promoteur de la Clinique "Les genêts", affirme par ailleurs que la clinique usera de tous les moyens légaux à sa disposition pour faire rétablir la justice et ses droits. "Je puis vous certifier que cette maison est à nous et elle le restera.", a-t-il lancé à la fin de sa déclaration.

En rappel, l’opération d’expulsion a eu lieu ce vendredi aux environs de 12 heures avec le concours des forces de l’ordre et a abouti à l’évacuation des malades par des ambulances ou par leurs familles vers d’autres lieux.

Lire aussi : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 juillet à 12:31, par verite no1 En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

    Nous sommes vraiment dans un pays de m....!!!!! Je n’aime pas celui qui l’a dit mais il a raison !!!!!!
    On te dit de liberer les locaux et tu preferes te livrer en spectacle aux yeux des journalistes reporters !!!!
    Fermer les portes veut dire quoi ? Tu peux empecher la gendarmerie de ne pas ouvrir la porte ? Tu demandes a ce que les infirmieres bouclent la porte pensant que la gendarmerie va repartir.
    Je pleure au fond de moi. Des intellectuels qui agissent comme des illetres, comme des buveurs de dolo de tante Nopoko !!!!!!
    Je suis pessimiste quand au developpement de l’Afrique. Et je sais qu’il a l’argent pour payer mais decide de faire un bras de fer inutile !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 12:41, par verite no1 En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

    Ah ! Celui qui doit reprendre le batiment doit faire tres attention car ce n’est pas fini ! I know my people !!!!!!!! Ngaw !!!!!!!
    On peut te faire a distance !!!!!!!! My Africa !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 13:27, par MAMOU En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

    je pense qu il faudrait négocier avec le nouvel acquéreur pour un terrain d entente. que deviendront les travailleurs ? des nouvelles recrues qui se verront au chômage. Le directeur pourra demander à louer les locaux pour sa clinique et cela fera le bonheur des malades. la banque est dans ses droits et il faut atténuer les conséquences par le dialogue avec le nouveau propriétaire. peut etre aussi qu’il en fera un PPP. en faire une clinique avec toutes les commodités ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 13:27, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

    Sans rien connaitre de cette affaire, je reste choqué par le contenu de ce verdict et surtout l’execution. Quelque soit les raisons dix-mille fois valables pour donner lieu à un telle depossession, la vie humaine reste inviolable et à respecter. Une clinique est-elle une alimentation ? Une clinique est-elle une " quinkalerie" ? Est-ce qu’une clinique est un yaar à faire deguerpir ? 8 jours pour quitter ?! N’est-ce pas là de la mechanceté ? Quand même, on abolit la peine de mort et on en est à un tel acte anti-humain ? Dans tous les cas, que qui de droit rentre et debranche les perfusions des malades ! Où est notre sens de la responsabilité societale dans tous ça : Big Brother (Etat), Banque, Clinique  ? Je vous melange tous ! La loi doit servir la vie : la loi a interêt à se doter de procedure d’expulsion specifique aux cliniques et equivalents. Une clinique, c’est pas "quinkalerie". Eclairez mon ignorance.
    A bas Dieu et Vive le respect de la vie d’autrui sur la route !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 13:40, par rapou En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

    N’est-ce pas honteux pour l’Etat de laisser fermer un hopital ?
    A mon avis, l’Etat devrait trouver les outils pour se saisir de cette affaire, afin que l’hopital continue de fonctionner. il devrait etre possible de nationaliser l’hopital, et d’apurer sa dette vis-a-vis de la Banque. A moins que ce lieu ne soit meme plus un hopital.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet à 16:47, par boby En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

      Il faut faire la différence entre les choses. Lorsqu’on prend un crédit on rembourse ou on negocie. Si voys connaissez Dr Zoungrana il est très suffisant et autain. Je lui ai dit d’accepter les propositions depuis 2015. L’immeuble est au nom de la banque donc il y a plus de débat.

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet à 17:17, par Touwendé En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

      Il est plus sage de se garder de commentaires accusateurs et infondés quand on ne maîtrise pas les contours d’une affaire. Autant la clinique fait des affaires (au delà de l’aspect social car il y a des cliniques dont le patrimoine côtoie celui des banques : elles font du business), autant la banque (SGBF) en fait aussi. C’est du partenariat gagnant -gagnant. La banque lui a vendu son argent qu’il a acheté, sa clinique ayant servi d’hypothèque assortie des conditions très précises de remboursement. À défaut de remboursement et après des tentatives de recouvrement amiable restées vaines, la banque a fait valoir son droit, notamment par la mise en oeuvre de leur convention. Conséquence, l’immeuble hypothéqué par la Clinique est devenue, bien entendu après une longue procédure contentieuse, en terme plus simple, la propriété de la Banque. Propriété que la clinique remet en cause en refusant de libérer l’immeuble. Où est le mal quand la banque fait valoir son droit. Évitons donc de nous verser dans du sentimentalisme car si la banque ne fait pas valoir son droit c’est elle qui fermera boutique. On aurait compris si la clinique avait fait faillite mais non, elle fonctionne 24/24, pour simplement dire ça marche chez elle. Et elle se fait de l’argent. Où est donc passé l’argent de la banque. Elle n’avait qu’à payer pour éviter cette situation qui a fait des victimes collatérales. Comme le disait quelqu’un "No pitié in business"

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 13:57, par TANGA En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

    Au Burkina, on étranglé la santé. Comme elle ne meurt pas vite, on veut l’abattre !
    Si c ’est ça là la démocratie, alors, abat la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 14:02, par RAZOUGOU En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

    Evitons le sentimentalisme. La banque c’est le business et non le social. C’est tout

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 14:13, par abel En réponse à : Clinique "Les genêts" : La gendarmerie sur les lieux pour procéder à l’expulsion

    Qu’est ce qui se passe entre la clinique et la SGBF pour qu’on arrive là

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 15:07, par Konkona En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Mr ZOUNGRANA,

    Vous avez créé des emplois dans un pays où les gens ne s aiment pas nmet c est ça leur réconciliation ? Je sais que vous traversez des moments difficiles mais gardez le courage. Dieu sait pourquoi. De mon point de vue, l heure est à l union avec vos collaborateurs pour mettre à l abri tout le matériel. Trouvez vous un endroit pour vous retrouver tous les jours et vous donner des idées. Ne rester pas enfermés. Ce qui s est passé aujourd’hui vous à grandi. Faites ensemble un plan de suivi de vos malades évacués. Je suis très persuadé que Dieu vous entendra. Je ne connais pas trop l histoire mais comme on a coutume de dire, il n y a rien sans solution. Ceux qui ont fait ça, c est eux qui ne dormiront pas. Ils constateront le noir cette nuit à la clinique et qui est humain, comprendra. Pourquoi ne pas penser à une location immédiate en attendant ? Courage. Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 15:33, par Boukaryzoungrana@yahoo.fr En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Nous ferons mieux de nous attaquer aux vrais problemes de ce pays que de fermer des Cliniques et expulser des malades quelques soient les raisons .
    Ces financiers sont sans état d’âme

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 15:37, par kap En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    EBOMAF , NOUVEAU ACQUÉREUR DU BÂTIMENT POURRAIT FAIRE BONNES ŒUVRES EN RELOUANT LE LOCAL AU DOCTEUR MÊME SI C’EST POUR 3 ANS ;. PENSANT QU’IL N’EST EN CRISE DE BÂTIMENT POUR SES BESOINS

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 16:08, par k En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Triste comme constat. Quel est le montant en jeu ? Le FBDES ne pouvait - ils pas préfinancer si le montant est à sa porté et se faire rembourser par la clinique

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 16:09, par Juste En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Quand ce sont des commerçants qui gèrent le pays il ne faut pas s’attendre à autre chose. Les affaires sont les affaires même si on doit tirer sur une ambulance.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 16:59, par Dr Zanga En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Je suis cette affaire depuis des années. La banque a été très patiente et a évité d’en arriver là. Nencourgeons pas le Dr Zoungrana dans cette démarche de dilatoire et de briganderie.

    Je me rappel que sous le régime Compaore il disait que personne ne peut quelque chose contre lui.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:08, par Mamou En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Djawala si cest pas au Burkina...comment on peut ne pas encourager la mise en oeuvre du droit. C’est pas ma clinique le problème. Quelle déménage dans un autre local. La maison n’est pas pour lui. Lorsque la veuve et l’orphelin sont mos dehors pour réaliser une garantie vous êtes ou ?. Kan c’est une clinique on joue les sensibles. Ecoutez nous sommes pareille devant la loi.

    Il faut stopper ces magouilles pour que les banques se sentent en sécurité.

    Pour ma part je dis simplement que c’est un épiphénomène.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:09, par Élève de maternelle En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Beaucoup d’émotivité dans les réactions c’est vrai que la Clinique Relève de la Santé donc de la préservation de la vie. Mais cette clinique c’est un business qui vend des soins de santé comme la Banque est un business qui vend de l’argent comme le boutiquier est un business qui vend des produits alimentaires comme les pompes funebres un business qui vend l’enterrement de nos dépouilles : toutes les chaînes de valeurs de notre vie sur terre est au main des business. Ceci dit cette clinique doit avoir une vingtaine d’année d’existence si la mémoire est bonne pourquoi pendant tout ce temps rien n’a été fait pour consolider le business ?. J’ai le sentiment que la gestion de la boîte n’a pas été professionnelle et qu’elle a été dépossédée de son foncier pour n’a oir pas honoré les dettes contractées auprès des banques.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:10, par Sacksida En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    D’abord, quel est le fonds du probleme ? Ce batiment est-il sous hypotheque a la banque et la clinique n’arrive pas a honnorer des traites a la banque ? Ou bien la banque est acquereur avec le vrai proprietaire du batiment ? Si la justice a ordonne l’expulsion connaisant son role social, c’est que a priori la banque doit etre dans son droit le plus absolu ! Si la clinique existe depuis 15 ans cela veut dite qu’elle fonctionne, meme si des difficiltes existent. Si elle est confrontee a des difficultes, quel est sont plan B depuis 2 ou 3 ans ? Il faut que la presse mene des investigations afin d’eclairer l’opinion nationale ? En tout etat de cause, dans affaire, il y’a une partie qui ne dit pas la verite..Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:11, par dougoutigui En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Les gars la banque a informé l’ordre des médecins si j’ai bien compris. Cela veut dire qu’elle a suivi la démarche. Maintenant les liens entre une banque et son client relève du droit commun. C’est la justice qui tranche. Point barre

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:22, par ledure En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    mes amis arretons ca une decision de justice a ete rendue les acteurs doivent s ’y conformer et arretons de surfer sur d autres considerations

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:26, par Siikou En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Je reste persuader que le PDG Bonkoungou va trouver une solution pour atténuer cette triste histoire. Monsieur Bonkoungou a fait œuvre utile plus que cela. Je demande au Docteur Zoungrana de se calmer et de chercher à rencontrer Monsieur Bonkoungou. Ce n’est pas la peine de faire l’orgueil pour rien. Docteur Zoungrana vous avez des maladies sur la tête. Donc prenez votre courage en main et aller rencontrer le PDG qui va vous soulager.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:32, par jeunedame seret En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Au nom de la vie et de la santé, je vous souhaite courage et bonne chance docteur. Prenez votre résolution pour un autre hôtel de santé ailleurs avec cette nouvelle dénomination : CLINIQUE LES ESSORS.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:32, par SAAFI En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Les burkinabé ne savent vraiment plus ce qu’ils veulent. On cris toujours justice, et encore c’est nous qui voulons une justice arranger pour d’autres. Soyons sérieux. Cette clinique ne fait pas du sociale et doit être à mesure de respecter ces engagements.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:49, par Dedegueba SANON En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    On dit souvent que la loi est la loi. Le droit est ce qu’il est, mais le riche et le pauvre, mieux le fort et le faible devant la loi ne sont pas égaux. Les juges ne donnent pas raison à quelqu’un, ils disent le droit. Il y a une grande nuance que de dire nous avons dit le droit, que de dire nous avons donné raison ...Nous les profanes nous raisonnons avoir raison les juges raisonnent droit ou loi.
    Pour revenir au problème, un internaute a dit que Dr Z etait intouchable du temps des Compaoré, donc il était fort et face à lui le droit serait dit contre n’importe qui. Mais les temps ont changé, aujourd’hui il a plus fort que lui donc on lui applique la rigueur de la loi.
    Remarquez que je ne dis pas qu’il a tort ou qu’il a raison, je dis qu’on lui applique la rigueur de la loi.
    Le problème du droit, c’est que ceux qui sont forts écraseront toujours ceux qui sont faibles. Parce qu’ils ont l’argent et peuvent s’offrir les avocats les meilleurs, ou parce qu’ils ont des protections politiques en béton. Le côté incongru du droit, c’est qu’il est censé être juste. Or Dieu seul sait combien de fois nous avons suivi ou subi des injustices ? Un exemple, il suffit de tarder juste à dénoncer une injustice pour qu’on te dénie le droit de le faire après. Parce que cela a été décidé ainsi par la loi, et il n"y a pas à dire qu’on ne le savait pas. Pourtant nous sommes en majorité analphabètes ou n’aimons pas lire.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 18:37, par Kankelen En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    ".....l’émotion est nègre"
    Quitter dans l’émotion et soyez rationnel. Une banque fait du business et la clinique aussi. M. ZOUNGRANA a crée sa clinique pour se faire du fric, sinon il serait fonctionnaire et était entrain de travailler dans les hôpitaux publics. Il a fait endetter sa clinique, jusqu’à l’hypothéquer pour l’équiper. En retour, il devait rembourser la banque. Il ne l’a pas fait malgré les différentes propositions. Maintenant qu’il n’a pas honoré ses engagements, il doit assumer.
    Vous tous qui êtes dans l’émotion, je présume que vous n’êtes pas nombreux à refuser de payer vos crédits auprès de vos différentes banques. Alors pourquoi une entreprise aussi prospère que la Clinique "Les Génets" le ferait-il ? L’État n’a rien à avoir dans ça. Il a ses hôpitaux dont il peine déjà à faire bien fonctionner. Les patients qui étaient dans cette clinique peuvent trouver secours dans une autre clinique. Ce ne sont pas des sans-culotte comme moi.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 18:46, par dosso En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    @Internaute Dr ZANGA, nous avons été promotionnaires au Collège de la Salle et vous avez officié dans cette clinique, moi je vous crois et cela me déçoit. A travers ses grands frères, j’ai connu le Dr ZOUNGRANA dans les années 90 à Dassasgo, quand il était revenu des études. Il est issue de la famille royale de Guipa/Département Téma-Bokin/Province Passoré. Il l’aurait du prendre conseils avec ses grands frères qui sont biens. C’est vraiment dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 19:29, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Moi, mon probleme n’est tant la clinique que le sort des malades hospitalisés. La santé, c’est du business mais pas à 100%. Est-ce que la procedure d’expulsion prend en compte les droits des malades  ? S’est-on acquitté d’une obligation d’information auprès de chaque malade hospitalisé ? Leur-a-t-on donné le temps de reagir ? Voici ce que disait Celestin Badolo dans un article publié sur Burkina24 le 4 mars 2017 au sujet de cette affaire :
    "Il faut tout de suite rappeler que l’existence de ces officines relève du partenariat public-privé dans le secteur de la santé et non d’une quelconque cupidité de leurs promoteurs. ....Si nous convenons que nous sommes sous un régime politique d’obédience socialiste, n’existe-il pas de mécanismes de protection des entreprises du genre qui œuvrent dans le sociale, si seulement celles-ci offrent des prestations conforment au cahier de charge technique entre elle et l’État ? ....En définitive, je voudrais croire en la capacité de l’État socialiste, en la conséquence des hommes qui tiennent celui-ci, je voudrais croire que l’État existe aussi pour le plus faible et pour une justice sociale....Oui, il s’agit de sauver notre société, si non toutes nos cliniques subiront le même sort, ou alors, elles deviennent des mouroirs et ce qui devrait survenir surviendra." Fin de Citation.
    Si aucune obligation d’information n’a été exercé par les Autorités (et non par la Clinique), responsabilité societale obligeant, alors les malades hospitalisés ne doivent-ils pas porter plainte pour maltraitance et atteinte à leur integrité physique ? Je me demande même si ces genres d’actes ne sont pas des atteintes à la Santé Publique. Faites le "gnangua" entre vous mais respectez les malades. On connait bien des cas de ce genre mais c’est des cliniques sans hospitalisation.
    "Dieu est et reste Burkinabè"

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet à 22:56, par Nobga En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

      Mon cher Bernard, n’importe qui ne se soigne pas au genêts. Donc du calme. Ce ne sont pas des patients qui y sont, mais des clients. Et la banque vend l’argent, c’est son travail comme çà ! Quand au genêts, elle vend la santé. A chacun son business. On n’a pas expulsé un CSPS ni un hôpital mais une clinique privée pour VIP. Le promoteur sait très bien ce qu’il a fait.
      Nobga

      Répondre à ce message

      • Le 13 juillet à 13:24, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

        Convainquez moi autrement que par cette expression de jalousie. Etre pauvre n’a jamais été un merite. Encore l’Evangile du Pauvre et du Riche ! Tout le monde est appelé a être VIP. Dans le commerce, il y toujours l’entrée de gamme, le milieu de gamme et le haut de gamme. C’est pas de la discrimination. Je ne vous souhaite pas d’etre dans le besoin d’une evacuation sanitaire pour devoir savoir que pour la santé, à des moments donnés, il faut être VIP ou tu meurs. Saviez vous le cout des anti-retroviraux (contre le SIDA) dans les années 1990 ? Aujourd’hui si le pauvre survit, c’est grace à la subvention des riches.

        Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 03:05, par Sitting bull En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    C’est une affaire entre businessmen, il n’y a rien de social dedans. Chaque partie connaît ses obligations. Les malades (clients ) ne sont pas des boucliers.
    Meilleure santé à tous les malades du Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 10:22, par MODOU En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Le probléme c’est la gestion ;la clinique faisait des recettes plus que beaucoup de clinique.Mais avant de finir le remboursement c’est la belle vie et plein des voyages à l’ètrange on arrive à la.Laisser la Banque cherche son argent et doit servir aux autres pas la santé seulement ,courage à lui ,c’est ansi va vie

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:40, par Gwè gwè kagnin En réponse à : Clinique "Les genêts" : Le directeur général dénonce "une volonté de nuire" de la part de la SGBF

    Si tous les cliniques faisaient autant, que deviendra les banques. PASSION

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise au ministère de la Santé : Des syndicats demandent l’application diligente de la Fonction publique hospitalière
AG des transporteurs de la gare routière de Tampouy : Installation du bureau de l’UNATRAF sous haute tension
Journée internationale de la paix : « La promotion de la paix passe également par la lutte contre le changement climatique », selon les Nations unies
Association Leadership jeune pour la paix et le développement : Un panel pour sensibiliser les jeunes à la culture de la paix
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés