LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Burkina/Droits des défenseurs des droits humains : La loi 039-2017 vulgarisée

Publié le vendredi 3 mai 2024 à 18h05min

PARTAGER :                          
Burkina/Droits des défenseurs des droits humains : La loi 039-2017 vulgarisée

La Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains (CBDDH) avec l’appui de son partenaire International Service for Human Rights (ISHR) a organisé un atelier de vulgarisation de la loi 039-2017 portant protection des défenseurs des droits humains au Burkina Faso. La rencontre entre les acteurs des droits de l’homme et la Direction en charge des droits humains a eu lieu ce vendredi 3 mai 2024 à Ouagadougou.

Cette rencontre vise à promouvoir une appropriation massive de la Loi n° 039-2017/AN portant protection des défenseurs des droits humains.

Pour la coalition, cette loi nécessite une vulgarisation. Parce qu’elle estime que la loi n’est pas suffisamment connue par les défenseurs des droits humains mais aussi par les acteurs du domaine de la justice.

« La loi n’est pas connue. Ça fait 7 ans que la loi est adoptée mais beaucoup de défenseurs ignorent son existence et son contenu. Il y a également des difficultés par rapport à son application. C’est vrai que le suivi de la mise en œuvre est logé à la Commission nationale des droits humains mais jusqu’à présent il y a assez de difficultés », a indiqué la coordonnatrice nationale de la Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains, Florence Ouattara.

Et d’ajouter « Notre activité s’inscrit dans les perspectives d’un plaidoyer pour sa mise en œuvre effective, mais également pour sa relecture car certaines dispositions de la loi entravent le travail des défenseurs des droits humains.

La coordonnatrice Florence Ouattara remettant un lot de la loi à une défenseur des droits humains

La coordonnatrice a invité les défenseurs des droits humains à s’approprier cette loi pour se défendre.

Le conseiller en droit humain du ministère de la Justice, Adama Birba représentant la directrice générale à la rencontre trouve logique qu’au regard de la situation du pays la question des droits humains suscite des débats.

Des recommandations ont été faites pour la prise en compte de certains aspects dans les droits humains. Le conseiller en droit humain a dit qu’il transmettra les recommandations à qui de droit.

Mille (1000) livrets de la loi et des supports numérique sur clé USB ont été distribués aux défenseurs de droits humains. C’est pour leur permettre de mieux comprendre la loi et de s’en approprier.

Le conseiller en droits humains du ministère en charge de la Justice, Adama Birba, remettant un lot de la loi à un défenseur des droits humains

En rappel, la Coalition burkinabè des défenseurs des droits humains dans l’optique d’interpellation des autorités nationales a réalisé un plaidoyer auprès des institutions nationales et régionales de droits de l’homme pour l’adoption de textes de protection des défenseurs de droits humains au Burkina Faso. En juin 2017, le gouvernement du Burkina Faso a adopté la Loi nº 039-2017/AN portant protection des défenseurs des droits humains. Cette loi fixe les règles de protection des défenseurs des droits humains au Burkina Faso et détermine leurs responsabilités. Le mécanisme de suivi de la mise en œuvre est logé à la Commission nationale des droits humains (CNDH) et en construction.

Rama Diallo
LeFaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique