Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 10 juillet 2019 à 13h25min
Justice : La clinique

Les locaux de la clinique Les Genêts ont été saisis par la banque Société générale Burkina Faso (SGBF) pour insolvabilité.

Dans une lettre datant du 3 juillet 2019, le directeur général de la SGBF, Harold Coffi, a informé le président de l’ordre des médecins du Burkina de son intention d’expulser la clinique les Genêts de son enceinte. Ce, conformément à la décision de justice intimant le transfert de l’immeuble à la SGBF qui aurait été notifiée au directeur général de la clinique le 3 juillet dernier.

Selon cette même lettre, c’est une décision du 24 mai 2017 rendue par la Chambre civile du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou qui a adjugé l’immeuble abritant la clinique à la SGBF. Après que la banque a accompli toutes les formalités administratives, elle a obtenu le transfert définitif de la propriété de l’immeuble en son profit selon le titre foncier n° 2608.

Toujours selon la note de la banque, depuis mai 2017, la clinique et son directeur général, Dr R. Paul Stanislas Zoungrana, refusent de libérer les lieux. C’est ainsi qu’une décision d’expulsion a été rendue par la justice le 19 juin 2019.

Selon nos informations, l’immeuble aurait été revendu par la banque à un de ses clients, le groupe EBOMAF.

La clinique les Genêts est située dans le quartier Ouaga 2000 depuis environ quinze ans.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 juillet à 12:04, par Le Roi En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

    Fermer une clinique . Clest comme fermer une école . C’est comme brûler une ambulance .
    Même les énnemis du Dr Zoungrana ne devraient pas se rejouir de cette situation.

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 13:30, par Kélètogui le fléo En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      Mon ami c’est dangereux de te prononcer sans avoir tous les éléments. Mr Zoungrana aurait pris un crédit qu’il n’a pas payé et a refusé toute entente. Depuis plusieurs années la banque négocie pour trouver un terrain d’attente à ce qu’il parait. Il comptait sur l’ancien régime mais ses soutiens sont de l’autre côté.
      Il faut cesser d’encourager ce type de bandits qui joue justement sur les sentiments et la spécificité de son activité. Une banque qui ferme c’est aussi l’économie de toute une population.

      Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 13:35, par verite no1 En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      Je ne suis pas d’accord avec vous, celui qui prend un credit bancaire, doit rembourser a l’echeance ! S’il ne paie pas sa dette, eh bien, qu’on retire sa maison, point barre ! C’est cette histoire de sentiment qui nous met en retard. Dans mon quartier a Silver Spring, une vieille de 82 ans a ete expulsee (je ne dis pas que c’est une bonne chose) de sa maison pour non paiement. C’est une association qui a cherche in local pour elle. Il faut de la fermete !!!!!!
      Si une banque octroie du credit, elle cree de la monnaie et si on la rembourse pas, l’economie nationale prend un coup !!!! Celui qui prend credit pour bouffer avec maitresses, c’est son djaba, pas de sentiment !!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 14:16, par Popito En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      Toi tu es mauvais deh ! donc faut pas il va payer quoi ??? djawala ! Ca là c’est sorcellerie ! Il n’a qu’à négocier wo c’est mieux sinon il y a pas solution .

      Faut payer Papa ! et vrai vrai tu sais qu’ils ont été cool avec toi sinon depuis des années tu dis rien alors que le coin n’est pas pour toi ! . le Burkina après insurrection là la justice est trop clean !

      Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 14:17, par ratou En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      Il doit d’abord remplir ses obligations contractuelles ou savoir entretenir ses relations avec ses partenaires au développement, soit il paie ses crédits pour que notre banque ne soit pas en faillite ou il perdra sa propriété. Bon entendeur salut !

      Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 14:22, par Vèneem En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      Parfois, les gens ne lisent même quoi !!! Ils comprennent ce qu’ils veulent et ils tirent des conclusions comme ils veulent. On parle de l’"Immeuble abritant la clinique"... Dr ZOUNGRANA et ses employés peuvent quitter et aller continuer à prester ailleurs.

      Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 21:12, par Kwini En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      Je pense que dans 7 histoire c’est le peuple lamda qui est perdant. Mais le Dr Zoungrane doit savoir où il voulait aller. Ne monte pas un projet puis compter sur l’état pour te couvrir. Désolé

      Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 23:48, par Le Financier En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      Cette clinique avait tout pour réussir. Elle avait comme client beaucoup de grandes entreprises et des representations diplomatiques. Elle facturait au plus fort ses prestations, une clinique qui marchait bien. Pourquoi n’a t-elle pas honoré ses engagements avec sa banque.
      Vraiment c’est dommage pour les malades qui sont suivis dans cette clinique et pour le personnel.

      Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 12:31, par dany de podson En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

    Cela a-t-il un lien avec la lettre du Dr ZOUNGRANA concernant le Président de l’ordre des medecins ? Cette histoire me rappelle celle d’une autre banque avec une société de gestion du riz de Bagré si je ne trompe où la saisie a occasionné la destruction de plusieurs tonnes de riz faute de solde de dette. Tout le stock de riz est pourri dans un pays qui meurt de faim. Je ne dédouane ni n’accuse personne mais au regard de certains comportements de nos dirigeants face à certaines crises, je me demande si nous ne méritons pas de souffrir. PUISSE DIEU CONTINUER DE BENIR LE BURKINA.

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 14:35, par Vèneem En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      dany de podson, relisez bien la lettre. On dit que depuis le 24 mai 2017, l’immeuble abritant la clinique a été adjugé à la SGBF par la justice. Depuis donc cette date, la société cherchait à entrer dans ces droits. Enfin, une autre décision de justice est tombée le 19/06/19 pour expulsion et Dr ZOUNGRANA a été informé le 03/07/19. Qu’est-ce que cela a à voir avec les déboirs de Dr ZOUNGRANA avec le Président de l’Ordre des Médecins ?

      Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 12:33, par THE NIGHT KING En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

    NON DE DIEU
    TOUTE UNE VIE
    PAUVRE ZOUNGRANA TOUS CES SACRIFICES
    J AI TOUJOURS DIT QU EN AFRIQUE IL N Y A QUE DES BANQUES COMMERCIALES
    DANS TOUT CA OU EST L ÉTAT ?

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 13:33, par Kélètogui le fléo En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

      Non mais c’est curieux quand même cette réaction. Demandez pourquoi la banque saisie le bâtiment ?. Il faut faire attention . Dans un état de droit il faut respecter les décisions de justices. depuis des années le Monsieur ne rembourse pas la banque à ce qu’on dit. Une banque a des engagements puisse qu’elle travaille avec l’argent des déposants... Arrêtons ce type de réflexion..... Posons les bonnes questions

      Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 12:37, par Siikou En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

    Ce n’est pas clair tout ça. Quelle est la genèse du problème. Il y a bien longtemps qu’on entendait du bruit sur la fermeture de cette clinique. Mais tout dernièrement le propriétaire de la clinique a procédé en grande pompe à la pose de la pierre d’un édifice de quatre niveaux soit disant des extensions avec du matériel de pointe. S’il y avait bien un problème sur le terrain ça sera un entêtement incompréhensible. Dès le début je savais que le projet de cette clinique était trop ambitieux pour un seul médecin. En tout cas c’est souhaitable que nos médecins mutualisent leurs efforts et compétences pour construire une vraie clinique de référence comme la PISAM d’Abidjan au lieu du mégotage qui ne donne rien de bon en matière de soins de qualité. La meilleure médecine de nos jours est l’anticipation de la maladie qui va friser la prévention. C’est à dire qu’il faut détecter le germe de la maladie avant sa phase terminale. Plutôt le germe est détecté, plutôt c’est facile de soigner et de vaincra la maladie. Or c’est l’appareil le plus sophistiqué qui peut permettre cela. Et cet appareil coûte extrêmement cher. Donc il faut mutualiser les finances pour l’avoir d’où la nécessité pour nos sommités médicinales de se donner la main pour réaliser de bonnes performances en matière médicale pour sauver notre peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 12:43, par Paligba En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

    Le Fasonet ecrivait le 16 mars 2019 Que s’est -il passe entre temps ?
    Le 11 mars 2004, la clinique les Genêts ouvrait officiellement ses portes. Ce vendredi 15 mars 2019, après 15 ans d’existence, elle marque un arrêt pour célébrer son jubilé de cristal au cours d’une cérémonie sobre qui a réuni les invités en son sein à Ouaga 2000. Pour le promoteur, Dr Paul Stanislas Zoungrana, la clinique les Genêts est maintenant « en pleine adolescence, donc à une période charnière de son développement où ses choix détermineront sa carrière future. »
    Et en terme de choix, celui de la clinique est déjà fait et clair, celui de devenir un établissement sanitaire de référence au Burkina Faso et apporter sa pierre à l’édification du pays. C’est d’ailleurs cette ambition qui s’est matérialisée par la pose de la première pierre du centre d’exploration et hôpital de jour qui devrait être inauguré au 20e anniversaire de la clinique. Avec cet hôpital de jour, l’objectif est de permettre la prise en charge quasi intégrale de toutes les pathologies que l’on peut prendre en charge au Burkina Faso, mais qui font encore l’objet d’évacuations sanitaires à l’étranger.
    « Il faut qu’on arrête de manière définitive cette évasion financière, parce que tous ceux qui vont en Tunisie peuvent voir ce qui s’y passe. Ce sont les mêmes plateaux qu’on peut faire ici. On peut trouver les mêmes hommes aussi pour travailler ici. Donc je ne comprends pas comment on peut continuer cette dynamique d’évacuer et encore si peu de gens. Il y a combien de Burkinabè qui peuvent se faire évacuer ? Il est grand temps que nous aussi on songe à avoir une politique claire pour que les choses puissent avancer. », martèle Dr Zoungrana.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 12:54, par Dcoul En réponse à : Justice : La clinique les "Genêts" saisie et sous le coup d’une expulsion

    slt à tous c’est le moment que l’État doit mettre en valeur son rôle régalien ne pouvons nous pas trouver une autre solution que de fermer une clinique par exemple l’État peut la saisir et le gérer jusqu’à éponger cette dette .

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 13:15, par Le frère d’Erick En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Si je comprends bien, le bâtiment aurait été vendu au groupe EBOMAF par la SGBF. Donc le nouveau propriétaire du domaine serait le groupe EBOMAF. Ce que je ne comprends, c’est que la demande d’expulsion émane de l’ancien "propriétaire" !!! Nous attendons le communiqué du groupe EBOMAF.

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 14:20, par Popito En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

      Aaaabahhhhh lui c’est maison il construit oubien c’est un medecin ?

      Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 14:14, par ciceron IIème du nom sur cette toile En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

        Popito, ! Il ne s’agit pas ici de la qualité professionnelle du propriétaire du bâtiment. il s’agit du détenteur légal du titre de propriété. EBOMAF pourrait bien laisser les installations hospitalières et autres en location à la clinique qui pourrait tranquillement mener ses activités et la Banque ne devrait pas y avoir un quelconque regard si tant est que EBOMAF ( celui qui aurait racheté le domaine) est en règle vis-à-vis de la Société Générale). SIMPLE NON.! Si je me trompe, que quiconque me corrige SVP.
        Je m’en tiens à ce commentaire, sinon je dirai que le Dr ZOUNGRANA ne s’est pas foutu de la Banque mais plutôt de ces clients-malades ou malades-clients !! ,c’est selon.! Et c’est bien dommage. N’est-on pas en présence d’un chercheur invétéré d’argent ?
        Moralité : La Banque ne connait pas charlatan. Banquier n’est pas l’ami du charitable ou du sentimentaliste.
        Aimablement ciceron IIème

        Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 13:27, par Bebeto En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Quand on s’endette auprès d’une banque, il faut respecter ses engagements en payant sa dette. Sinon la banque peut saisir la garantie, la rendre liquide pour récupérer son argent (capital + intérêts). C’est un contrat qui est bien formalisé entre les banques et leurs demandeurs de crédits, le tout est formalisé auprès d’un notaire par un acte authentique. Le contrat n’est-il pas la loi des parties ? Il faut éviter de jouer au plus malin en voulant "dribler" la banque.
    La SGBF a suivi la procédure et a obtenu la dé vision judiciaire. Le reste est sans objet. Le monde des affaires et le milieu des finances, c’est comme ça ils marchent. Imaginez un seul instant si les banques octroyaient des crédits sans garantie, aucune n’allait survivre au delà d’une année., pcq l’homme n’aime pas payer ses dettes. L’argent des banques appartient à des actionnaires, nulle part ils ont dit que leur vocation était de faire des oeuvres charitables. Chacun doit savoir dans quel univers il met ses pieds. Dr. Zoungrqna doit faire preuve d’élégance en évacuant les lieux, sinon il pourra être expulsé de force.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 13:44, par yamsoba En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Au Burkina il faut que les gens acceptent se poser les bonnes questions avant de réagir. Une banque n’est pas une agence immobilière donc elle ne saisie un bien que lorsquelle a epuisé toutes les voix de recours. Pourquoi nous en sommes arrivé là ? entre le remboursement d’un crédit et avoir une clinique que préfèrerait une banque ?....... Cette affaire a été tranchée par la justice et le titre est au nom de SGBF. Alors arrêtons d’aller à des commentaires inutiles sans connaitre du fond. Nous voulons un Etat de droit et en même temps des décisions basées sur l’injustice.... Protégeons nos banques svp.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 14:36, par Dedegueba SANON En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Moi je vois que l’acheteur est EBOMAF, celui la même qui vient d’acheter la Banque de l’Habitat et qui en filigrane avait mailles à partir avec le groupe Abdoul services.
    EBOMAF, serait-il entrain de faire main basse sur notre économie ? Donc les routes mènent à l’immobilier ? La "belle-mère nationale" aurait-elle eu un successeur ? Au fait derrière ce groupe il y a qui et qui ?
    Je ne faisais que passer.

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 15:16, par Zot En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

      Dedegueba tu as toujours été plus intelligent que sa de par le passé mais pourquoi aujourd’hui tu viens avec des questions de grin de thé ? EBOMAF n’est il pas libre d’investir où il veut ? Payer un immeuble ne veut pas forcément dire que on rentre dans l’immobilier, il peut en faire un bureau. Il faut aussi savoir que le groupe EBOMAF est dans plusieurs domaines et cela est bénéfique pour le pays, il a même des hôtels à dedougou. A ce que je sache il n’a dépossédé personne de son terrain ou de son immeuble, une banque vendait un immeuble, il a les moyens il a payé donc que vient faire ici la comparaison avec l’ex belle mère nationale ?

      Répondre à ce message

    • Le 11 juillet à 10:19, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

      Visiblement, tout le monde le soupçonne, la galaxie ou l’empire compaoré koissi Bléou Terrasson et Pradel Sala Gando. Vivement qu’un grand repreneur ou l’Etat himself sauve cet hôpital afin d’améliorer le suivi de la santé de la population

      Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 15:18, par Skal de Banfora En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Monsieur Dedegueba SANON, je crois que vous posez vos questions à la mauvaise adresse. Aller le lui demander.
    C’est quelle jalousie ça !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 17:24, par Yamsone En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    N’Gaw.... Vous croyez qu’on fait le désordre avec toutes les banques ????. Faut payer c’est tout et puis les gens qui parle de premier ministre ou du PF là.. cela peut être dans le sens de trouver un nouveau repreneur. Sinon c’est plié si la banque a le titre. Je suis dans le domaine (expert immobilier). Ce site est extraordinaire et a tout pour marché. Si le Dr n’a pas rembourser son crédit c’est qu’il gère mal point barre.

    Il faut mettre fin à l’injustice c’est cela il y a eu l’insurrection ! Préoccupons nous des malades et laissons force à la loi

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 18:34, par Kidrh En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    C’est ça le capitalisme. La banque n’est pas une œuvre de bienfaisance pas plus que les cliniques privées, elles ne soignent pas crédit. S’il arrivait qu’en fin d’hospitalisation vous êtes incapable de solder vos factures vous vous retrouverez devant le juge. Donc à la guerre comme à la guerre. État n’a rien a y faire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 18:35, par Kidrh En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    C’est ça le capitalisme. La banque n’est pas une œuvre de bienfaisance pas plus que les cliniques privées, elles ne soignent pas crédit. S’il arrivait qu’en fin d’hospitalisation vous êtes incapable de solder vos factures vous vous retrouverez devant le juge. Donc à la guerre comme à la guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 18:40, par Dedegueba SANON En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    A Zot et à l’autre de Banfora, je confirme que je suis un buveur de thé, comme du reste "tout bon bobolais", jaloux, paresseux pauvre et envieux aussi.
    J’ai dit que je ne faisais que passer. Sankara et ses révolutionnaires disaient " certains mangent d’autres regardent....". Je suis jaloux, jaloux pian !
    J’avais suivi le bras de fer avec Abdoul Services, sans être un fanatique de ce dernier, "le moustique que je suis, qui s’est risqué dans une salle où on applaudit beaucoup", avait trouvé que c’était la loi du plus fort....tout comme cette affaire d’immeuble de la clinique revendu par la banque. L’insolvabilité n’est pas toujours le fait d’une bamboula faite avec l’argent de la banque, la faillite peut aussi être conjoncturelle. Si la clinique ne marche pas, le gérant fait comment ? Du reste nous avons vu ici au Faso que des opérateurs du fait de la bonne carte étaient intouchables malgré les dettes fiscales et autres. La rigueur des banques ne s’applique qu’à la tête du client.
    Pour parler plus sérieux, comment voulez-vous qu’un individu soit jaloux d’un groupe ? Je ne suis pas aussi prétentieux ou fou ?

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 22:59, par Zot En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

      Moi même j’aime le thé plus que toi donc laisse sa mais parlons de ce que tu dis. L’insolvabilité n’est pas toujours le fait de la bamboula,okay c’est vrai mais on fait quoi quand un client n’arrive pas à rembourser son prêt même si c’est parce que son activité ne marche pas ? A qui la faute ? Est-ce la banque ? La rigueur de la banque ne s’applique qu’à la tête du client, sa aussi c’est vrai c’est le contraire qui serait dommageable pour nous.
      Âpres l’insurrection nous avons décidé que plus rien ne sera comme avant donc il faut accepter que se soit différent

      Répondre à ce message

      • Le 11 juillet à 14:53, par Dedegueba SANON En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

        Continuons donc notre conversation " autour du thé ", comme nous sommes tous deux des buveurs de thé.
        Où ai-je contesté dans mon post le droit à la banque de poursuivre son client pour ses impayés ? Ne m’emmène pas sur un débat que je n’ai pas engagé, la banque n’est pas l’objet de mon post, et ce n’est pas le fait de critiquer la banque qui me vaut cette charge.
        J’ai juste fait un constat par rapport à un groupe et c’est juste ce constat pourtant vrai, qui m’a valu d’être traité de buveur de thé et de jaloux, pire de quelqu’un qui serait contre le développement du pays.
        Justement pour revenir sur le slogan à la mode depuis l’insurrection à savoir que "plus rien ne sera comme avant", moi j’ai de plus en plus le sentiment que tout tend à devenir comme avant et même pire. Ce n’est pas pour rien que j’ai évoqué l’ex belle-mère ?

        Répondre à ce message

      • Le 11 juillet à 14:54, par Dedegueba SANON En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

        Continuons donc notre conversation " autour du thé ", comme nous sommes tous deux des buveurs de thé.
        Où ai-je contesté dans mon post le droit à la banque de poursuivre son client pour ses impayés ? Ne m’emmène pas sur un débat que je n’ai pas engagé, la banque n’est pas l’objet de mon post, et ce n’est pas le fait de critiquer la banque qui me vaut cette charge.
        J’ai juste fait un constat par rapport à un groupe et c’est juste ce constat pourtant vrai, qui m’a valu d’être traité de buveur de thé et de jaloux, pire de quelqu’un qui serait contre le développement du pays.
        Justement pour revenir sur le slogan à la mode depuis l’insurrection à savoir que "plus rien ne sera comme avant", moi j’ai de plus en plus le sentiment que tout tend à devenir comme avant et même pire. Ce n’est pas pour rien que j’ai évoqué l’ex belle-mère ?

        Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 19:17, par Gueswende En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    C’est vraiment triste d’apprendre une tel situation. Je propose que RMCK et sa suite intervienne.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 19:28, par Analyste A. En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Quand 50% des recettes d’un pays comme le Burkina est versé dans des comptes d’opération de la France qui utilise cet même argent pour financer et soutenir ses banques Françaises pour venir ensuite piller les pauvres Africains francophones. Comprenez bien que les taux d’intérêts sont énormes et la population n’a pas le choix et plus pire nos états africains francophones nos pas accès à 50% de leur argent que la France confisque par force. Si nos états avaient accès à la totalité de leur argent, les gouvernements pourraient financer facilement à taux faibles les efforts de développement tels que la santé (clinique les genêts), l’éducation, les recherches etc...

    Bref !! Faites vos recherches pour savoir pourquoi l’Afrique francophone souffre !

    Debarrassez vous du CFA sinon c’est le désastre économique et ca continuera à détruire.
    Le système est conçu en haut.

    merci !

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 21:30, par La vérité En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

      Cher analyse À,

      Recherchez les informations puis analyser les comme votre nom l’indique avant de faire certaines déclarations non fondées. On voit le mal partout et cela risque de nous perdre. Le trésor français ne finance nullement la banque privée en général et société générale en particulier. Recherchez la part de l’etat dans société générale et vous comprendrez ce que je dis. Si la banque n’est plus solvable, l’état ne va pas la financer et elle fermera. C’est le cas aux USA où l’une des grandes banques a fait faillite en 2008 après plus de 100 ans d’existence. Il s’agit de lehman brother. On est dans un domaine d’affaires où chacun doit respecter les clauses. En général la banque cherche un règlement à l’amiable avant de faire recours à la justice. S’ils en sont arrivés à là c’est que soit le client est de mauvaise foi ou bien son activité est vraiment en faillite et dans ce cas là banque est en droit de se saisir du bien.
      Cordialement

      Répondre à ce message

    • Le 11 juillet à 12:11, par Lejuré En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

      M. Analyse A. Vous faites exprès ou bien vous êtes au sérieux ?

      Répondre à ce message

    • Le 11 juillet à 15:07, par Tanti En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

      Fiston, qui te dit que la clinique même n’est pas française ? tu connais le matos qu’il y a dedans, ? Tu entends sa dénomination, : "les genêts" . ça sonne gros français deh ! et choco en plus, ce n’est pas comme les dénomination "Laafi laa boumbou" frany, Yati, yentema ou Djantooriam fuhouhu, que nous avons l’habitude d’entendre deh.
      En tout cas ça ne ressemble pas à du fulfuldé, du mooré encore moins du gulmancéma ou du bwamu.

      Donc laisse tomber affaire de français là car on ne sait pas la jamais ! Et puis dans cette clinique là, ce n’est pas avec poudre de baobab oubien feuille de quinqueliba qu’on soigne les gens ? renseigne toi à leur pharmacie, je suis presque sur que 80% des médicaments servis sont "made in FR".

      Comme dit une chanson zouglou, on est tombé dedans on a qu’a se débouiller pour rester parce qu’on ne peut plus sortir sans séquelle grave prolongée voir Ad vitam æternam.

      Aujourd’hui aujourd’hui là, il est plus facile pour nous de devenir français que de redevenir africain. Comme français là c’est l’homme aussi, djo ! allons y, car l’homme c’est l’homme

      Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 19:36, par Lionceau En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    C’est bizarre quand-même.
    Personnellement je croyais que cette clinique marchait à merveille vu sa renommée.

    Bref je ne suis pas dans le secret des Dieux mais cette défaillance financière de la clinique doit être la partie visible de l’iceberg. Il y a surement des causes plus profondes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 20:33, par Le Pacifiste En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Nous prions pour que les 2 parties trouvent un terrain d’entente. Quand on parle de clinique on voit santé. Or quand il s’agit de santé on est sensible.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 21:07, par RV En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Si la parcelle est à usage communautaire, c’est le cas, EBOMAF ne peut changer la destination. Et connaissant mon petit esclave, il se fera un point d’honneur à en faire une clinique internationale. C’est dommage mais c’est les affaires.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 07:53, par problème En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Je propose au Dr. Zoungrana, de rentrez en contact avec EBOMAF, et de négocier pour une location de l’immeuble sur une période donnée, au moins une année. Et là, il faut être en règle.

    Au cas où EBOMAF refuse et je sais qu’il ne va pas refuser, demander un autre délai.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 09:41, par RAZOUGOU En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Ne demandez pas à ce que la banque se substitue à l’Etat pour faire du social. Ce n’est pas son rôle. La banque est là pour du business. C’est tout. Pas de sentimentalisme

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 13:32, par Inside En réponse à : Justice : La clinique "Les Genêts" sous le coup d’une expulsion après la saisie de son immeuble

    Sans connaitre le fond du problème, j’ai constaté avec amertume qu’en Afrique, les entrepreneurs aiment à être seule sur leur navire même quand ceux-ci prennent de l’eau. Dr. Zoungrana aurait pu anticiper les choses en faisant entrer de nouveaux acteurs (tout en restant actionnaire majoritaire) qui épongerons la dette auprès de la banque. Je présume qu’il a vu venir la vague ... donc sa responsabilité dans la chute de son édifice est engagée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés