Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Cinéma : Dramane Gnessi dénonce l’injustice au Burkina avec « Le film »

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Dimitri OUEDRAOGO • mercredi 3 juillet 2019 à 17h11min
Cinéma : Dramane Gnessi dénonce l’injustice au Burkina avec « Le film »

Le réalisateur burkinabè Dramane Gnessi a présenté, en avant-première, sa toute première production cinématographique, le lundi 1er juillet 2019 au ciné Burkina. Son œuvre est intitulée « Le film ». Elle raconte comment un jeune s’est battu pour obtenir justice face à son bailleur qui se croyait intouchable.

Du nouveau dans le paysage cinématographique burkinabè. Le lundi 1er juillet 2019, le réalisateur Dramane Gnessi a projeté sa toute première œuvre cinématographique intitulée « Le film ». C’est un long métrage de 71 minutes qui traite de l’injustice. En effet, « un jeune rasta » a loué une maison et a payé quatre mois d’avance. À l’expiration de l’avance, le bailleur s’est présenté, dès le premier jour du mois, pour réclamer son loyer. Une chose que « Rasta » (rôle joué par l’artiste Onasis) ne comprend pas. Selon lui, on paie à la fin du mois et non en début de mois. Que nenni. Le bailleur s’en moque et le contraint à déménager.

Son problème ne sera pas résolu de sitôt. Le bailleur, un ancien policier, refuse de rembourser la caution. Faisant confiance en la justice, Rasta dépose plainte. Son bailleur ne répondra à aucune convocation. Pourtant, on le fait tourner en rond non seulement à la justice, mais aussi au commissariat. Ses amis lui conseillent de laisser tomber, car « sous nos tropiques, le pauvre a toujours tort. » Certains même iront jusqu’à lui conseiller d’agresser son débiteur pour se venger. Il rejette toutes ces suggestions. Il est convaincu que l’on est dans un État de droit. Par conséquent, justice doit lui être rendue.

Le film a bien plu au public qui a fait le déplacement. Pour Alassane Nabaloum, c’est une œuvre de belle facture. Il espère que cela va contribuer à changer des choses. Selon lui, c’est une réalisation qui colle à l’actualité. Pour le réalisateur Dramane Gnessi, sa fiction est tirée d’une histoire vraie. Elle est faite pour sensibiliser les uns et les autres sur l’injustice qui existe dans notre pays. Des acteurs bien connus des cinéphiles burkinabè ont joué dans le long métrage. Il s’agit d’Eugène Bayala dit Oyou, Joseph Tapsoba dit Chocho, Saturnin Milla…

Le film est à l’affiche toute cette semaine au ciné Burkina.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés