Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 11 juin 2019 à 22h35min
Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

L’ex-parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), tient le dimanche, 16 juin 2019 à Ouagadougou, un congrès extraordinaire en vue de se conformer à ses textes, précisément, par la relecture de la composition de son organe dirigeant, le Bureau politique national (BPN). A cinq jours de cette instance suprême du parti, la direction politique a animé une conférence de presse ce mardi, 11 juin 2019 à son siège national, à Ouagadougou, pour faire le point des préparatifs. « Tout est fin prêt », rassurent les responsables du parti.

En l’absence du président du parti (qui serait en déplacement, à l’extérieur), c’est le vice-président du parti, chargé des questions politiques, Achille Marie-Joseph Tapsoba, qui a conduit la sortie médiatique, entouré d’autres membres de la direction. A en croire les conférenciers, ‘’tout est fin prêt’’ pour ce rendez-vous de dimanche, 16 juin 2019 à 10 h à la Maison du peuple, à Ouagadougou.

« Nous tenons surtout à souligner que ce n’est nullement le congrès de désignation du candidat du parti à l’élection présidentielle de 2020, comme véhiculé dans certains milieux, mais bien pour toiletter nos textes afin d’être en adéquation avec nos délibérations », a clarifié le vice-président du parti, principal intervenant à la conférence.

Il a ensuite fait une genèse de la situation qui justifie la tenue de ce congrès extraordinaire. En effet, peut-on résumer, depuis le dernier congrès, tenu en mai 2018, le parti vit une situation qui ne respecte pas l’esprit de ses textes. Selon les explications, il y a un décalage entre le nombre requis pour le Bureau politique national (BPN, organe de décision du parti) et la réalité actuelle ; tandis que les textes du parti prévoyaient 600 membres, ce nombre est passé à plus de 1000 à l’issue du dernier congrès. D’où la convocation de ce congrès extraordinaire pour se conformer (les délibérations d’un congrès ne pouvant être remises en cause que par un autre congrès).

« Si nous sommes arrivés à là, c’est parce qu’au sortir de notre VIIème congrès, il était difficile d’avoir une situation exacte du BPN avec la vague de démissions actées et non-actées que nous avons connues », détaille M. Tapsoba, revenant sur le processus de constitution du BPN (voire interview CDP : L’enjeu du congrès extraordinaire, la démission du député Daniel Sawadogo du BEN, la lettre de Blaise Compaoré,…avec le secrétaire à l’organisation du parti, Boubacar Sannou).

Répondant à des préoccupations de journalistes, le vice-président du parti, chargé des questions politiques, Achille Marie-Joseph Tapsoba, s’est voulu rassurant sur la « santé » de son parti, en relevant d’abord que depuis le dernier congrès, le CDP a honoré ses engagements vis-à-vis du fonctionnement régulier de ses organes et instances. Or, poursuit-il, le premier critère de santé d’un parti, c’est le fonctionnement régulier et convenable, conformément à ses dispositions statutaires. Il explique ensuite que le parti fonctionne correctement à travers ses structures de base installées sur le territoire. De même, ajoute-t-il, la direction politique nationale organise des mobilisations par ses sorties dans les localités.

Des contradictions internes au CDP, M. Tapsoba les qualifie de normales dans la vie de toute organisation qui se veut démocratique, surtout les partis politiques. Tout en notant que ces contradictions sont propres à tous les partis politiques, Achille Marie-Joseph Tapsoba juge cependant que leur expression doit se faire dans le respect des textes du parti. Et c’est en cela qu’il qualifie d’« indiscipline caractérisée », des comportements de certains cadres de son parti, notamment dans ce qu’il convient de qualifier ‘’affaire candidature de Kadré Désiré Ouédraogo à la présidentielle de 2020 (http://lefaso.net/spip.php?page=web-tv-video&id_article=88071&rubrique2)’’.

Du reste, sur cette actualité relative à la présidentielle de 2020, le conférencier affirme que le CDP n’a pas encore organisé de procédure pour désigner son candidat. Il invite donc à faire le distinguo « entre le candidat d’un parti, choisi par les procédures du parti, et quelqu’un du parti, qui dit qu’il est candidat en dehors du parti et de ses procédures ».

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 juin à 22:00, par RV En réponse à : Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

    Le CDP est un parti de gouvernement puisse qu’il a dirigé le pays pendant plus de 20 ans. Mais il a démontré en 2014 avec la tentative de modification de l’article 37 qu’il n’est pas un parti d’Etat parce qu’il n’a pas placé l’intérêt du Burkina au-dessus de celui du parti. C’est le cas du MPP ! Le CDP s’il veut devenir un parti d’Etat doit savoir que son retour à la tête du pays en 2020 est prématuré car ça va créer des crises et le chaos. Il devrait dans une stratégie globale avec l’opposition aider à conquérir la présidence du Faso avec comme objectif le premier ministère et une majorité parlementaire forte pour opérer les réformes nécessaires.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin à 23:42, par le Patriote 7 En réponse à : Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

    Mr Tapsoba ; ce sont les membres qui font le parti ,si la majorité s’accorde elle peut même changer les textes ;allez jouer à l’intellectuel tout terrain ailleurs car on vous sait mangecrate . Vivement que les militants sérieux d’ou qu’ils soient s’activent selon leurs moyens pour que Kadré le seul candidat sérieux devienne le candidat du CDP. J’espère qu’une fois les élections gagnées Désiré opérera le vrai toilettage qu’il faut au parti pour un avenir serein ,c’est à dire dégager tous les beaux parleurs ,les corrompus et autres hyènes affolés qui craignent son avènement .

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 03:40, par warzat En réponse à : Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

    Nos frères du CDP sont à l’image de leurs Généraux.
    Des individus se sont battus pour maintenir la tête du parti hors de l’eau à des moments difficiles, face aux huées des foules révoltées sans arme, qui ont entonné l’hymne nationale contre eux, l’humiliation et la honte indélébile, d’une jeunesse avisée, demeurée constante dans sa position devant le feu de la soldatesque. Donc au moment de cette déferlante, des CDPistes ont pu maintenir le navire sans capitaine sur les flots. Après la tempête arrive alors un capitaine qui s’accapare donc du commandement du bateau CDP et veut que le reste de l’équipage le suive.
    Cela est similaire à l’attitude de leurs Généraux. Un des Généraux, visible pendant les événements, au four et au moulin comme on dit, a fini par faire un coup avec le soutien visible de certains’’ ténors’’ civils restants du CDP, qui a foiré. Ils en récoltent les pots cassés . Cependant dans les fouilles de la justice pour connaitre de cette affaire, on réalise que le second Général,’’ très actif dans l’ombre’’, comme semble l’indiquer les fouilles, était prêt avec des soutiens extérieurs, parfois les mêmes que ceux du faiseur de coup, à lui couper comme on dit ’’l’herbe sous les pieds’’. Un coup dans le coup.
    Tant que les germes de la trahison seront dans les hauts responsables restants du CDP, ce parti se divisera encore jusqu’à ne plus exister que de nom.
    On notera par ailleurs, que certains pontes du MPP, sont venus du CDP avec’’ ce prêt à trahir’’ aux dépens des intérêts du peuple, du parti, pour leurs propres intérêts.
    Cela peut aussi s’expliquer parce qu’à l’origine, le’’ CDP ancien’’ est né de la trahison entre deux capitaines. Et comme disent les chinois ’’ les chiens ne mettent pas bas des chatons’’. Ceci vient corroborer ce qui se dit :’’ un bon politicien doit être un bon roublard, un fourbe, un bon boulanger’’.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 08:24, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

    Encore une fois ce foulosophe déçoit. C’est à croire que lesdits pseudo intellectuels n’ont aucune mémoire. Commentant l’affaire françois compaoré, il dit croire en des juges honnêtes et à des juges acquis. Mais diantre ! cela date-t-il d’aujourd’hui ? Que n’a-t-on vu et entendu dans le traitement du dossier Norbert ZONGO sous le règne du Conseiller technique blaise compaoré d’Allassane OUATTARA ? des procureurs du faso acquis, des juges acquis, des ministres de la justice badinablement acquis, des partis politiques, mêmes d’opposition acquis ! Enfin un préréglage décrété depuis le sommet de l’état. Le Temps ne suspendra pas son envol pour vous plaire vous pleureurs du cdp ! L a roue continue de tourner et son mouvement ne peut dépendre ni des foulosophes, ni de ceux qui pensent avoir perdu des prviilèges.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 09:37, par wend yinga de rood woko En réponse à : Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

    mfaaaaa, maintenant que les choses sont claires on peut bien supporter la candidature de Kadré Désiré Ouedraogo alias KDO. KDO, merci de te démarquer de ce cdpnimportequoiii. VIVE KDO 2020 VIVE KDO 2020 est déjà bouclé

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 10:17, par sm En réponse à : Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

    Un parti qui a perdu le pouvoir dans la manipulation des textes et qui reprend en commençant par ses propres textes !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 10:22, par LE PEUPLE En réponse à : Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle

    Si Moussa ZERBO était clairvoyant, il aurait dû créer un mouvement pour la dissolution du CDP. Ce parti-machin qui est à l’origine de tous les malheurs qui frappent le Faso. Tous des mange-mil, des béni-oui-oui à une seule famille dirigée par Blaise KOUASSI KOUADIO THERRASON né COMPAORE, des personnes louches et fourbes. Mais que diantre, il part fourrer son nez dans l’environnement contre la santé. Politicard quand tu nous tiens. Il faut penser très sérieusement à la dissolution de ce parti avec l’interdiction de ses responsables de migrer dans un autre parti. Le Burkina s’en porterait mieux.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’insécurité : « Grosse discorde » entre le président du Faso et son ministre de la Défense, relève l’opposition
Scandale "charbon fin" : Le ministre des mines doit rendre sa démission, selon l’opposition
Crise au CDP : Mahamadi Kouanda accuse Eddie Komboigo de « forfaiture »
Vie politique nationale : Le MPP consolide son assise dans la région du Centre et la province du Kadiogo
Kadré Désiré Ouédraogo à Ziniaré : « Rien de durable ne se construit dans le désordre et l’indiscipline »
Défense et sécurité : Le président du Faso installe une commission pluridisciplinaire
Sondage « Présimètre » : Ce que les Burkinabè pensent de la gouvernance nationale au premier semestre 2019
Présidentielle de 2020 au Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo rassemble à Ziniaré
CDP : La justice annule le congrès du 16 juin
CDP : Le congrès reporté à une date ultérieure (Communiqué)
Maîtrise d’ouvrage en matière d’eau et d’assainissement : Des parlementaires outillés
UNIR/PS : La coordination communale de Koubri installée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés