Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Où serait le mérite, si les héros n’avaient jаmаis реur ?» Alphonse Daudet

Recherche scientifique au Burkina : Le Laboratoire d’analyse numérique, informatique et biomathématiques fête ses 20 ans

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • lundi 10 juin 2019 à 16h00min
Recherche scientifique  au Burkina : Le Laboratoire d’analyse numérique, informatique et biomathématiques fête ses 20 ans

Dans le cadre de la commémoration des 20 ans du Laboratoire d’analyse informatique et biomathématiques (LANIBIO), une conférence internationale se tient du 10 au 19 juin 2019, dans la salle PSUT de l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. Le ministre délégué auprès du ministère en charge de la Recherche scientifique, Urbain Ibrahim Coulidiati, a présidé la séance d’ouverture.

Créé en 1997, le Laboratoire d’analyse informatique et biomathématiques (LANIBIO) est au service de la recherche scientifique depuis maintenant 22 ans en Afrique. Après deux années de préparatifs, le comité d’organisation a lancé, ce lundi 10 juin 2019, la conférence internationale pour le 20e anniversaire du LANIBIO.

« Ce matin est un jour particulier pour célébrer les mérites du LANIBIO », a déclaré le parrain de la cérémonie, par ailleurs fondateur de l’Université Aube-Nouvelle, Isidore Kini.

Pr Blaise Somé a encadré une quarantaine de docteurs

Selon le directeur du LANIBIO, Pr Blaise Somé, cette conférence va permettre de faire le point des derniers développements de la modélisation mathématique en général et de ses applications dans les problèmes de l’environnement, en particulier.

Durant dix jours, il va s’agir aussi d’ouvrir un cadre d’échanges d’expériences et de connaissances entre spécialistes de la stratégie et de la modélisation. Le thème retenu pour cette conférence est « Contribution des modèles et méthodes mathématiques d’aide à la décision pour le développement durable en Afrique : cas du Burkina Faso ».

En plus des panels, il est prévu, au cours de cette conférence internationale marquant les 20 ans de LANIBIO, quatre soutenances de thèses en plénière.

Vue des étudiants à l’ouverture de la conférence

« … un creuset de savoir… »

À en croire le ministre délégué auprès du ministère en charge de la Recherche scientifique, Urbain Ibrahim Coulidiati, le LANIBIO a confirmé que l’Université Joseph-Ki-Zerbo a pris la bonne décision concernant sa création. Ce laboratoire, qui une vocation régionale, s’est donné cinq axes de recherches. Il s’agit de : modélisation mathématique et simulation numérique en environnement ; mathématiques d’aide à la décision et à la planification ; biomathématiques (bio-statistiques, biométrie, bio-informatique) ; modélisation et simulation numérique en santé publique ; et analyse statistique des données.

Pr Blaise Somé dédicacant ses deux livres

« Depuis sa création jusqu’à nos jours, le LANIBIO a été un creuset de savoir pour la jeunesse burkinabè et africaine », a déclaré la vice-présidente de l’Université Joseph Ki-Zerbo, Pr Olga Mélanie Lompo. Le LANIBIO totalise en son compteur 43 thèses soutenues, seize thèses en cours, 262 DEA et Master et plus de 538 articles publiés.

Ce palmarès a permis à l’Université Joseph Ki-Zerbo de gagner en notoriété. « Les efforts et les résultats atteints par le LANIBIO sont aujourd’hui reconnus par les différentes institutions internationales concernées par le développement de la science et des mathématiques, et contribuent à faire de l’Université Joseph-Ki-Zerbo, un centre d’excellence », a indiqué le ministre délégué auprès du ministère en charge de la Recherche scientifique.

Les deux nouveaux livres du Pr Blaise Somé

Quant au directeur de LANIBIO, Pr Blaise Somé, il a rappelé que dans tous les pays francophones d’Afrique centrale et occidentale, l’on trouvera au moins un docteur qui est passé par ce laboratoire.

Un mérite reconnu

Aujourd’hui, le monde scientifique reconnaît les mérites du LANIBIO. Cette commémoration est également une occasion de saluer le parcours de ceux qui se sont sacrifiés pour ce laboratoire. « Je voudrais faire ici une mention spéciale au Pr Blaise Somé, un manager, un enseignant aux qualités humaines indéniables, un pédagogue et un chercheur passionné de son métier », a insisté Pr Olga Mélanie Lompo.

Tout en saluant les mérites de son ancien camarade de classe, Isidore Kini a rappelé l’importance de la série scientifique pour un pays. Pour lui, « aucun pays ne peut se développer sans la recherche scientifique et l’enseignement supérieur ».

Une photo de famille des officiels et panelistes

Deux nouveaux livres d’aide aux décisions

Au cours de cette cérémonie, le Pr Blaise Somé a dédicacé ses deux nouveaux ouvrages.

Le premier intitulé « Méthode SBA de résolution des modèles mathématiques en environnement » est un livre consacré à l’étude de quelques équations fonctionnelles. La méthode Somé Blaise-Abbo (SBA) est une combinaison de trois idées ou trois méthodes : celle de la méthode décompositionnelle de Georges Adomian (physicien américain), celle des approximations successives et du principe de Picard. L’ouvrage coûte 45 000 francs CFA.

Le ministre délégué, Urbain Ibrahim Coulidiati (au micro)

Le titre du second livre est « Méthode Aliénor : théorie, application et extension ». Dans ce livre, la technique (baptisée méthode Aliénor) est couplée avec les OPO (Operato, Preserving Optimum). Ce livre est un ensemble de méthodes mathématiques d’aide à la décision issues des statistiques, recherche opérationnelle et optimisation. Ce livre est vendu à 30 000 F CFA.

Il faut noter que le LANIBIO, qui est au sein de l’Université Joseph Ki-Zerbo, est aussi le siège du Réseau africain de mathématiques appliquées pour le développement (RAMAD) et du Réseau ouest et centre-africain de recherche opérationnelle (ROCARO).

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Racket sur l’axe Niamey-Ouagadougou : L’argent d’abord, la sécurité on verra !
Ouagadougou : Voici comment la Police a écourté le plan de Kiemtoré Lassina, auteur d’un détournement d’une escorte de fonds
Droits humains : Un forum national pour réfléchir sur la protection des acteurs dans un contexte d’insécurité
Burkina : Le ministère du commerce met en garde contre les pratiques de prix illicites sur le gaz butane
Détournement d’une escorte de fonds de la SGBF : L’argent retrouvé dans le véhicule au quartier Larlé
Burkina Faso : L’IDEBAK, une véritable actrice de développement à la base dans le Koulpélogo
Montage et gestion de projets de recherche : Des enseignants- chercheurs des universités Nazi Boni, 2IE et de Fada N’Gourma renforcent leurs capacités
Monitoring du Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité : Le Burkina sous le poids des attaques terroristes au dernier trimestre de 2019
Politiques de santé au Burkina Faso : Vers une professionnalisation et une approche plus globale du suivi stratégique citoyen
Burkina Faso : Le Centre pour la lutte antitabac en Afrique (CLATA) échange avec les acteurs nationaux pour une intervention plus efficace
Bobo-Dioulasso : L’entreprise de production de boissons Twellium présente ses vœux aux journalistes
Volontaires pour la défense de la patrie : Les parlementaires disent « oui » au ministre de la Défense
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés