Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

Accueil > Actualités > Opinions • Par Dr Samuel Delma • vendredi 31 mai 2019 à 10h30min
Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

Le Burkina Faso traverse une crise sociale sans précédent que certains ont qualifié d’ébullition sociale. Des chrétiens se posent la question quant à la position de l’éthique biblique sur le sujet des grèves. Au nom de la religion chrétienne, certains travailleurs sont moralisés par leur entourage. Chacun y va de son interprétation. L’incompréhension devient majeure lorsque la grève concerne le secteur de la santé. Loin de vouloir attiser la grogne sociale, cet écrit vise à apporter un éclairage théologique sur ce sujet.

Étiologie abrégée de la grogne sociale

La principale étiologie de la grogne sociale que connait le Burkina Faso peut se résumer en un mot : l’injustice. Nul besoin de vous rappeler que dans un système d’inégalités de traitement salarial des agents de la fonction publique, l’on a trouvé opportun d’aggraver ces inégalités en accordant des privilèges à une catégorie déjà enviée par les autres. Cette discordance dans la rémunération ne semble pas être fondée sur un principe clairement défini. Elle dépendrait des forces du moment de chaque partie.

À cela, il faut associer les affaires suspicieuses dans la gestion des deniers publics. Toutes choses qui ont exacerbé le sentiment d’injustice, d’où la flambée des mouvements de débrayage. Chacun veut désormais améliorer ses conditions de vie et de travail. Si les ressources permettent de gratifier le traitement des plus nantis, il est difficile de dire aux plus démunis que les caisses sont vides.

Ce diagnostic a d’ailleurs été déjà posé, d’où le projet de remise à plat des salaires dont le gouvernement n’a pas jugé opportun de restituer les résultats des travaux ni d’aller vers son opérationnalisation pour le moment. Et pendant que l’on dit à certains d’attendre la remise à plat, l’on accorde des privilèges à d’autres.
De la légalité de la grève

Face à une telle situation d’injustice sociale exacerbée, que doit faire le chrétien ? Peut-il aller en grève ?

Avant tout, il faut dire que la grève est un droit. C’est le droit pour une personne employée de cesser le travail afin de défendre ses intérêts ou manifester un désaccord. La grève est définie comme la cessation collective, concertée et totale du travail en vue de présenter à l’employeur des revendications professionnelles.

Au Burkina, deux textes régissent le droit de grève dans la fonction publique. La loi N° 45/60/AN du 25/07/1960 qui constitue le siège juridique du droit de grève. Elle précise l’interdiction de la grève à certaines catégories de personnel. Et la loi N° 013/98 du 28/04/1998 dont l’article 45 reconnaît aux agents de la Fonction publique burkinabé, le droit de grève comme moyen de défense de leurs intérêts professionnels collectifs. Ce droit s’exerce toutefois dans le cadre défini par les textes en vigueur en la matière. Cette loi du Code du travail introduit les notions de besoins essentiels, de service minimum et la possibilité de réquisitionner des travailleurs.

En fin de compte, la grève est une disposition légale et son observation ne peut être considérée comme un péché. Le gréviste n’a pas à se culpabiliser ni se laisser culpabiliser par d’autres.

De l’utilité de la grève

Cependant, si le chrétien peut aller en grève légalement, doit-il pour autant le faire ? Bien qu’elle soit légale, est-elle utile ? Car il est dit dans les Saintes Écritures que tout est permis mais tout n’est pas utile, tout n’édifie pas (1Cor 6.12 ; 10.23). Ceci soulève le problème des motivations de la grève. Si les motifs ou objectifs sont utiles, alors la réponse est toute simple. L’injustice sociale édifie-t-elle ? Non. La Bible dit qu’une nation est affermie et élevée par la justice (Pr 14.34, 29.4). Ainsi, aller en grève pour plus de justice est certainement utile. Mais lorsque la grève est motivée par la cupidité, l’égoïsme, elle n’est vraiment pas à envisager par le chrétien. De plus, il y a souvent des desseins inavoués dans certains mouvements de grève. Alors, le chrétien devrait être vigilant pour ne pas se laisser utiliser à d’autres fins.

La grève est-t-elle un acte d’insoumission à l’autorité ?

La Bible exalte l’obéissance et la soumission à l’autorité (Rom 13.1-8, De 17.12-13, Pr 24.21-22, Ecc 8.2-5, Lev 19.32). Cependant, le message biblique de la soumission à l’autorité n’est pas un quitus pour une attitude d’injustice ou despotique ou encore autoritaire. La soumission à l’autorité sous-entend que ce dernier pratique la justice. Le leadership dans son concept biblique est basé sur le service, d’où la notion de leadership-serviteur. Nous sommes à une position de responsabilité pour servir et non pour être servi.

Toutefois, que faire quand l’autorité devient injuste ? La soumission est-elle toujours applicable au risque de basculer dans l’asservissement à une personne humaine ? Nous disons que non, car l’Évangile de Christ nous a libéré de tout asservissement, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une libération holistique de la personne humaine. Ce n’est pas pour que nous retournions à une autre forme de servitude.

En outre, nous avons le devoir de toujours rechercher la justice. Cette quête de justice peut parfois nous amener à nous opposer à l’autorité sans être en contradiction avec la parole de Dieu. Ainsi, si la grève est le seul moyen qui vous reste pour réclamer justice, alors ne vous sentez pas en porte-à- faux avec la Bible, d’autant que vous demeurez dans la légalité.

Quand la soumission à l’autorité signifie désobéissance à la parole de Dieu, cette soumission devient caduque. Dans ce cas, la désobéissance à l’autorité humaine s’impose et elle est agréable à Dieu. Imaginez un père dire à son enfant d’aller voler afin de nourrir la famille. Une désobéissance de l’enfant réjouirait certainement le cœur de Dieu. Lorsque l’autorité vous opprime ou vous pousse à poser des actes contraires à l’éthique biblique, la désobéissance devient un devoir. Car, l’obéissance à Dieu prime sur celle des hommes.

De la sensibilité du secteur de la santé

La grogne sociale que connait le Burkina Faso n’a malheureusement pas épargné le secteur de la santé dont nous connaissons les conséquences désastreuses. Chaque partie y va de son argumentaire. Pourtant, on aurait pu faire l’économie des grèves dans ce secteur si l’écoute avait prévalu. Mais hélas !

D’aucuns ont qualifié les grèves dans ce secteur d’immorales. La problématique est celle-ci : le chrétien peut-il aller en grève et laisser les malades mourir ? N’a-t-il pas pitié des malades ? Où est le sacerdoce ? Sans vouloir justifier les agents de santé, il nous a été donné d’observer que le taux de suivi de la récente grève dans ce secteur frise les 100%. Il m’est alors difficile de penser que presque tous les agents de santé dans mon pays manquent de vocation. Au travers du suivi massif de la grève, je perçois plutôt des gens qui ont été poussés à bout. Je puis dire sans me tromper qu’ils ne l’ont pas fait de gaieté de cœur.

Il sied aussi de rappeler que la grève est toujours précédée d’un préavis adressé au Président du Conseil des ministres avec un délai raisonnable permettant à l’employeur de prendre les dispositions nécessaires pour amoindrir les conséquences de la suspension collective du travail. Dans la règlementation du Burkina Faso, l’administration peut procéder à l’interdiction de la grève pour des nécessités d’ordre public, ou exiger l’institution d’un service minimum pour sauvegarder les droits fondamentaux des citoyens, ou encore procéder à des réquisitions de grévistes lorsque la grève est de nature à porter atteinte à un intérêt vital de la nation.

Aussi, il faut noter que quand bien même il s’agissait d’une grève totale, les secteurs vitaux comme la réanimation, la néonatologie et la dialyse ont été épargnés par la volonté des agents de santé. C’est dire que le service minimum a été assuré.

De la recherche de la paix sociale

En tant que chrétien, nous ne saurions exciter ou encourager la grogne sociale. Nous ne sommes pas des remuants. Nous cherchons tous la paix sociale. Et pour l’atteindre, nous devons à la fois interpeller toutes les parties. Je reprends cette citation des évêques de la conférence épiscopale du Congo : "Une société qui ne se donne pas les moyens appropriés pour vaincre les maux dont elle souffre, court à sa propre ruine".

D’une part, le chrétien se doit d’interpeller les partenaires sociaux sur le fait que les ressources de l’État ne sont pas infinies et que leurs revendications doivent en tenir compte.

D’autre part, le chrétien doit prier pour les autorités afin que Dieu leur donne de gouverner dans la sagesse, la justice, la paix (1Tim 2.1-4). Il a également le devoir d’interpeller l’administration quant à sa responsabilité pour une gestion rigoureuse et vertueuse des deniers publics et de la chose publique. Il se doit de dénoncer, s’il le faut, les mauvais agissements des dirigeants. Au travers des Saintes Écritures, nous voyons des prophètes et autres serviteurs de Dieu interpeller des rois ou même dénoncer leurs mauvaises actions, parfois même au prix de leur vie (Es 58.1, Ez 16.1-2, Mic 3.8-12). Le risque de représailles ne saurait justifier un silence coupable. Nous sommes des sentinelles dans le monde (Ez 3.17-21, 1Thes 5.17, Ps 40.9).

Se souciant de l’ensemble de la société, le chrétien a le droit, voire le devoir, d’élever sa voix quand les exigences de la justice sont violées. Il ne cherchera pas, pourtant, à imposer leurs vues par des méthodes contraires à l’Évangile. Il est conscient qu’il est appelé à parcourir le même chemin qui fut celui du Christ lui-même : « Que nul de vous n’ait à souffrir comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme délateur, mais si c’est comme chrétien, qu’il n’ait pas honte, qu’il glorifie Dieu de porter ce nom. » (1 Pierre 4, 15-16)

Ainsi, nous ne devons pas nous lasser d’interpeller quant à la nécessité de corriger les disparités dans la rémunération des agents. C’est la seule voie pour espérer une accalmie sociale. Il faut certes prier, mais sans des actions dans le sens d’une meilleure justice sociale, nous ne saurions nous réfugier dans l’illusion d’un hypothétique miracle. Face à la situation actuelle de mon pays, "il faut plus que des mots pour guérir certains maux".

La foi ne fuit pas les réalités terrestres mais conduit à une autre manière de vivre ensemble, dans la justice et la solidarité. Le chrétien cherche à contribuer au bien de la société dans laquelle Dieu l’a placé. Pour le reste, c’est par la justice que le règne s’affermit (Pr 16.12, 25.5).

Dr Samuel Delma
Médecin néphrologue
Licencié en théologie

Vos commentaires

  • Le 31 mai à 11:19, par Alexio En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Pourquoi les europeens qui ont ecrit cette et fallsifier cette bible pour nous conquerir prut nous sauver ?

    Les africains n ont pas ses prescriptions dans son ADN.

    Cessez de nos culpabilser par ce liver dhistoire frabriquer par les hommes forts pour leur colinisation de ce monde. Pourquoi ilya la franc-maci\onnerie ?La Rose-Croix ? et autres esotheriques mouvement ?

    La bilble et le coran preconisent indirectement que Dieu est de la race blanche. Si Jesus est le seul unique de dieu, donc dieu est de la meme race que lui. C est de l implication.

    Les greves n ont rien avoir avec la religion. Point barre. Ca greve tous les jours ici en Europe avec violence.

    La plupart de ses greveurs sont baptises chretiens. Chez nous en Afrique, on nous demandent detre plusque le Pape lui-meme.

    C est irrealistique.

    La morale religieuse ne peut pas supllanter les autres normes de la morale sosiale. c est le common sens.

    Grevez si vos droits sosiaux sont pietines par les gerants de notre societe pour sauvegarder les leurs. Au nom de l Etat. Ne melangez pas l immateriel(lareligion) a cela.

    C est la seule arme qu les travailleurs organiser pour la meme cause peut utiliser pour recouvrer et revendiquer meme temps les meilleurs condition de leur vie, professionelle et sosiale. Pas moins financierement.

    C est son droit le plus absolu. Sans culpabilite religieuse aupres de son dieu.

    Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 14:05, par Gueswende En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

      Alexio n’a pas compris ce message. l’auteur essaie de faire le rapport entre foi catolique et greve. Moi j’ai aime le recit car j’ai beaucoup appris. et comme les ecritures Sainte tout m’est utile mais tout n’est pas permis, tout n’edifgie pas. que tout ce qu’on fais dans nos vie si ce n’est pas our la gloire de DIEU, il n’ya vraiment pas de sens. que l’exprit de DIEU guides chacun de nous.

      Répondre à ce message

      • Le 1er juin à 01:38, par Sidpassata-Veritas En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

        Alexio et Getwende vous semblez tous les deux aller trop vite en besogne
        - Alexio, la Bible n’a pas été écrite par les occidentaux. Elle a été écrite en Palestine et rapporte une expérience spirituelle d’un peuple avec Dieu. Les Romain ont colonisé la Palestine au moment du christianisme naissant et les colonisateur ont été convertis au christianisme qui était déjà installé en Afrique du Nord dans l’Antiquité. Vous pouvez lire dans la Bible que sous la menace du roi Hérode qui était un envahisseur romain, Joseph a pris la fuite avec l’enfant Jésus et sa mère, de Bethléem jusqu’en Égypte, une terre africaine pour se cacher jusqu’à la mort d’Hérode afin que l’enfant ne soit pas éliminé. En fait l’expansion du christianisme en Afrique a été, dans une certaine mesure favorisée par la colonisation de l’Afrique par les européens. C’est donc une véritable ignorance de l’histoire que d’attribuer au européens l’écriture de la Bible dont une grande partie des textes datent de plusieurs siècles avant JC et le plus récents, du premiers siècle de notre aire (plus de 17 siècle avant la colonisation de l’Afrique par l’’Europe).
        - Getwende tu vas trop vite quand tu dis que l’auteur traire de la foi catholique. L’auteur dit être chrétien, mais il ne dit pas être catholique et en lisant ce texte je ne crois pas qu’il correspond à l’enseignement catholique de la morale chrétienne qui tient la vie humaine pour sacrée au point de refuser l’avortement de tout être humain dès la conception. D’ailleurs je veux faire remarquer à tous une faille dans l’exposé de l’auteur dans le paragraphe suivant.
        - L’auteur son exposé est censé s’appuyer sur la Bible pour éclairer le chrétien sur son droit de grève. Il cite effectivement des versets de la Bible pour soutenir son exposé que j’ai lu attentivement pour savoir ce qui sera dit, dès lors que la grève mettra en danger la vie d’autrui, puisque c’est dans ces situations extrêmes qui sont autant de cas de conscience qu’on a besoin de la lumière de la foi pour opérer les dépassements nécessaire pour que la vie sa propre vie de croyant garde son sens. Malheureusement, tout le monde peut relire l’auteur et constater que n’évoque pas du tout la Bible dans son paragraphe « De la sensibilité du secteur de la santé ». Je suis resté sur ma faim en constatant qu’il donne une simple appréciation personnelle et non une pensée enracinée dans les textes de la Bible. Pour preuve, un extrait, l’auteur fondant sa pensée sur les statistiques et le principe de la majorité, sans aucune référence à la Bible : « Sans vouloir justifier les agents de santé, il nous a été donné d’observer que le taux de suivi de la récente grève dans ce secteur frise les 100%. Il m’est alors difficile de penser que presque tous les agents de santé dans mon pays manquent de vocation. Au travers du suivi massif de la grève, je perçois plutôt des gens qui ont été poussés à bout. Je puis dire sans me tromper qu’ils ne l’ont pas fait de gaieté de cœur.
        Il sied aussi de rappeler que la grève est toujours précédée d’un préavis adressé au Président du Conseil des ministres avec un délai raisonnable permettant à l’employeur de prendre les dispositions nécessaires pour amoindrir les conséquences de la suspension collective du travail. Dans la règlementation du Burkina Faso, l’administration peut procéder à l’interdiction de la grève pour des nécessités d’ordre public, ou exiger l’institution d’un service minimum pour sauvegarder les droits fondamentaux des citoyens, ou encore procéder à des réquisitions de grévistes lorsque la grève est de nature à porter atteinte à un intérêt vital de la nation. »

        Il faut remarquer que l’auteur est lui-même du secteur de la santé. je me permets au moins le soupçonner de tenter d’utiliser la Bible pour justifier un certain extrémisme de grévistes à la conscience voilée. C’est de la même manière que des politiciens colonisateur ont voulu instrumentaliser le christianisme d’où les réactions toutes aussi erronées comme celle de l’internaute Alexio . Encore aujourd’hui on peut trouver toutes sortes de tentatives d’instrumentalisations du christianisme (ou d’autre religion) afin de diviser pour régner, de mendicité, d’arnaques financières, de mendicité, d’exploitation d’autrui, de rejet ségrégationniste, et autres. La vraie religion, met toujours l’Homme au centre de l’Amour de Dieu. Tout autre chose n’est que arnaque et abus de confiance.

        Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 09:14, par Nikiema Pascal En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

      Que faisaient les 2 représentants africains le jour de la pentecôte de l’an 33 à Jérusalem , la lybie et l’ Égypte , dans (Actes 2 : 10 ) ? . . . .......

      Nous savons une chose : c’est que JÉSUS a mis pied en Afrique dans ( Matthieu 2 : 13-14 ) ; Ainsi , les africains ne pourront jamais dire que la naissance du Roi annoncée dans ( Esaïe 9 : 5-6 = Miché 5 : 1 ) n’est pas une vérité . ............... . Il y a eu même un ministre éthiopiens qui s’était fait baptisé par le nom de Jésus dans ( Actes 8 : 26-39 ). . ............. ; mais votre Mohamed n’a jamais mis pied en Égypte/Afrique comme Abraham , même si Abraham était venu en Afrique dans des conditions difficiles dans ( Genès 12 : 10-20 ) .. . ........

      Abraham était venu en Égypte ; JÉSUS aussi s’y était rendu............ . Aucun pays occidental n’est venu imposé la foi de JÉSUS-CHRIST aux africains , contrairements à certaines pensées corrompues et orgueilleuses. ............

      Même avant la venue de Jésus , Salomon avait une femme africaine

      Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 11:24, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    - Chers Chrétiens, ne vous mêlez pas de ça ! Ce n’est pas votre affaire. Votre préoccupation c’est de prier pour la paix et la tranquillité dans le pays, pas de polémiquer politiquement dans des affaires de grèves pour vouloir justifier quoi que ce soit à travers la Bible parce que RMCK est chrétien. Je vous apprends que tout chrétien soit RMCK il n’est pas le Président de l’Église Catholique mais du Burkina Faso. Moi-même je suis catholique mais excusez-moi de vous dire cette vérité car vous aimez trop vous mêler de politique au lieu de vous occuper de vos ‘’brebis’’ dont plusieurs sont aujourd’hui égarées.

    Conclusions : Apparemment la leçon qui vous a été infligée lors du Gouvernement du Colonel Saye Zerbo ne vous a pas servi. Rappelez-vous que le Cardinal Paul Zoungrana avait dit en son temps que : ‘’Ce coup d’État est béni de Dieu !’’ et il a eu toutes les foudres du CMRPN qui a rappelé à l’ordre l’Église. Avec le temps vous semblez oublier cet intermède. Ne vous mêlez pas de politique sinon si ça chauffe vous ne pourrez pas jouer votre rôle de modérateur et de conciliateur.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 15:04, par Sacksida En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Non mon frere Alexio, Nul part le Coran n’a preconise que Dieu serait de race blanche. Dieu n’a pas de race, ni de couleur, car il est Unique, Incomparable et Indescriptible. Du reste, l’un des tous premiers croyants et collaborateurs du Prophete Mohamed de ISLAM (psl) fut un Noir en la personne de Bilal. Democrate, de justice sociale, d’integrite et de paix sociale prechait que la valeur et salut d’un homme qui qu’il soit n’est pas lie a sa couleur, sa race ou ses biens materiels, mais ce qui sera determinant devant Dieu le jour du dernier jugement sera les pratiques et le respect des lois de Dieu. Il le repetera a ses fideles durant sa prophetie jusqu’a son dernier message coranique. Et les africains dans leur vie et leur pratique quotidiennes doivent pratiquer autant qu’ils peuvent toutes les recommandations justes des prophetes en repoussant le mal par les actions positives. Dans ce cas, la greve est la consequence directe de l’injustice sociale car si il y’avait un veritable dialogue social tendant a minimiser les inequites criardes, il y’aurait certainement moins de greve. Comme dirait quelqu’un : y’a rim bass taba, wati nin zaaba. Veut dire : Quand les uns bouffent au detriment des autres, ainsi naissent les bagares. Que Dieu nous guide dans le droit chemin. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 15:24, par Guiti En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    C’est les prêtres ou les pasteurs qui ne peuvent pas aller en grève, si non, si le chrétien est l’employé de quelqu’un ou de l’état il peut aller en grève par ce qu’il ne grève pas contre l’église de Dieu, il ne travail pas à l’église. Toi Dr, tu n’est pas pasteur ou prêtre, donc ne cherche pas des problèmes pour les hommes de l’église. Tu est Chrétien mais tu ne peut pas parler à la place des hommes de Dieu. Si les hommes de Dieu disent que leurs fidèles ne doivent pas aller en grève, qu’ils leur cherche du boulot éternellement satisfaisant. Même Jésus lui même qui est venu sur terre n’a pas pu que les homme respect cent pour cent la parole de Dieu. Laisse les hommes de Dieu tranquille dans leur prière pour la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 15:35, par ginagnè En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Docteur Delma j’ai lu avec interet votre analyse. Au fond votre opinion pousse les chrétiens dans l’erreur. La réalité c’est que beaucoup de chrétiens subissent la grève parce que c’est devenu la loi du plus fort.L’etat ne protège pas ceux qui ne veulent pas user de leur droit de grève. Ainsi beaucoup ne vont pas au travail par peur d’être lynché ou vilipendé sur les reseaux sociaux. Et puis la bible dit que "seule la benediction de Dieu n’est accompagnée d’aucun chagrin" de plus meditez Deuteronome 8:1 à 20 vous comprendrez que la benediction ne vient pas de la lutte. Si pour un gain un chrétien doit suivre la foule pour mal agir cela devient grave.Laisser mourir son prochain est un droit que le chretien doit eviter à jouir. Car même s’il obtenait 1000000 par mois par sa lutte et que Dieu lui retirait sa bénediction ce sera peine perdue.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 15:40, par yambia En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    y a pas pire grèveur que le chrétien, il aime tellement l’argent !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 17:14, par jchalfredkab@gmail.com En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Rien n’est agreable ni désagreable a Dieu car pour Dieu TOUT EST, et TOUT se passe dans la perfection total. C’est pourquoi le "tout est accompli" du Christ. C’est a dire tout est parfait dans l’entendement DIVIN. Dieu est L’ABSOLU.
    C’est nous humains qui designons ce qui nous est agreable ou désagréable. Pour le medecin greviste, il est juste et normale de gréver pour revendiquer, n’est-ce pas ? Et si dans le meme temps, un malade mourant, qui met tous ses espoirs sur les médecins vient trouver que ceux sensés le sauver refugent de faire leur travail et fini par mourir par manque de soins du de la greve. Dite moi s’il est juste et agréable a Dieu de la mort de ce malade pour fait de greve (recherche de plus d’avantages) ? Nos greves n’est que la manifesstation de notre EGO, le comportement d’un peuple spirituellement primitif lourdement encré dans la matiere. Jesus n’abandonnerai jamais sa mission DIVINE pour des satisfactions personnelle et egoiste. Je veux dire que gréver est tout a fait normale pour nous mais laissons DIEU de coté. Nous sommes des dieux, c’est pourquoi chacun porte la responsabilité de ses actes. La mesure pour savoir si ce que vous faites est juste (bien), voir agreable a Dieu, c’est de se demander :" Et si tous decidaient de faire la meme chose que ce que je fait, que va devenir mon pays (ou le monde ou ma famille) ?" Si ca sera le chaos, donc il est claire que ce que vous faite est pousser par l’EGO. Pour moi etre chretien, c’est etre un sauveur, etre du sel, etre une lampe, etre un secours a ceux qu’on abandonne (surtout les malades), etre un soulagement a ceux qui souffrent, etre la paix, etre AMOUR La mission du personnel soignant est tres noble (divin) et doit etre parmis les tres biens traités en salaire. Malheureusement nous sommes gouverner par des egoistes, des cupides. Si nous changeons notre vision du bien nous changerons le monde. Nous sommes les maitres de notre destin, Dieu nous a donner la direction. Tous est accompli.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 19:16, par Senator En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    La religion est l opium du people. Heureux sont les pauvres car le royaume des cieux leur appartien dit la bible. Le system capitalist a bien invented la religion pour bien endormir le people et bien les exploiter. Ce system capitalism survit dans le mensonge, l exploitatation des resources moins cheres( natural et humains) enfin de faire le maximum de profits. De nos jours, pour le system capitalist de survive, il devient global se localize ou les resources natural et humaines sont facilement exploitable. Les multinational presente dans les pays pauvres ou les travaileurs sont payes $1 / heures.
    Et le products fini est revendu tres cher. Device c est exploiter et revendre cher. Quand la masse va se reveille et j espere bien tres vite, cet system capitalism tres exploitative va tout simplement s exploser. Conclusion : Non a la religion au service du system pour endormir le people
    Seul la lutte libre et la richesse doit etre equitably repartie.
    Senator( New Jersey)

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 19:50, par Ahmed En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Merci Docteur pour votre écrit qui nous éclaire davantage.
    Il faut noter que cet écrit est adressé à ceux qui ont le Saint Esprit car L’homme-animal ne peut pas comprendre les choses de Dieu.
    Soyez tous bénis !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 20:45, par SAWADOGO En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Merci pour cet éclairage à la lumière de la Bible que vous nous donnez

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 22:19, par Nikiema Pascal En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Il ne sert à rien de vouloir comparer les lois d’un pays qui autorisent les grèves comme le Burkina Faso aux lois bibliques écrites par DIEU Lui-même pour protéger les chrétiens du monde entier . . Ces lois votées dans les assemblées nationales ou pendant une approbation par référendum sont des lois élaborées pas des gens qui ne croient pas en JÉSUS-CHRIST . C’est très dangéreux pour un chrétien de vouloir aller en grève , parce que la constitution qui ne tient même pas compte du DIEU de la bible l’y autorise . . . Je le repète très bien que ceux qui se trouvent parmi les grévistes ne sont guère des chrétiens ; ce sont plutôt des catholiques , des méthodistes , des pentecôtistes , des baptistes. . Un vrai chrétien est bien prévénu que les dirigeants politiques sont des gens qui exploitent leurs populations , comme nous lisons dans ( 1 Samuel 8 : 9 -17) ; par conséquent , il ne doit jamais épouser un esprit de grève contre ces autorités cupides qui sont installées par DIEU ( 1Samuel 8 : 17 = Rom 13 : 1-2).

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 09:01, par Nikiema Pascal En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Les phrases les plus courtes à résumer pour tout gréviste , ces syndicats orgueilleux , au Burkina Faso et partout dans le monde : - Ce sont tous des rebelles . . . Ce sont des fils de colère et non de paix devant DIEU . . . . . . Attention à la théologie humaine qui est toujours inspirée par l’esprit corrompu de l’homme pour expliquer la bible !. . . . Je vous dis que ce syndicat de santé parti en grève viole sont premier engagement de servir le peuple et non pour se servir comme CHRIST notre exemple le veut dans ( Marc 10 : 44 -45 = Jean 13 : 14-17 = Philippiens 2 : 3-4 ) . . . Quand CHRIST nous commande de guérir les malades , est-ce pour des intérêts péculaires ? La réponse est non pour ceux qui savent lire sans la théologie corrompue des faux chrétiens ( Matthieu 10 : 8 ) . . . Les agents de santé en grève sont plus dangéreux que les térroristes qui sont dans un côté du Burkina pour térroriser ; mais eux avec leur syndicat occupent tout le Burkina pour laisser mourir délibérement les malades . . .

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 09:04, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    C’est avec la victoire du capitalisme sur la féodalité et le développement industriel que la société s’est trouvée divisée en deux classes antagonistes. La Bourgeoisie et le Prolétariat.
    La seconde classe inhumainement exploitée par la première va s’organiser contre cette exploitation. Les syndicats de travailleurs vont donc naître et se battre. La grève est l’un des moyens de ce combat pour de meilleures conditions d’existence. D’abord interdites la grève va finalement être reconnue de droit aux travailleurs. Ce préliminaire e permets de poser une question : des écritures saintes et de la révolution industrielle( d’où découle le fait de grève) laquelle est historiquement antérieure à l’autre ? A ce que je sache, le 1er mai célébré chaque année est l’iceberg de cette longue lutte de la classe ouvrière et il date seulement de la fin du 19è siècle. Le Duc n’en dira pas plus et rappelle qu’il eut le syndicalisme Chrétien dans un esprit loin de celui authentique. Le CATC, syndicat chrétien a existé dans notre pays. De tous les prophètes, aucun n’a prédit la Grève et opiné sur ses conditions d’exercice ! Nom d’un Duc !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 09:28, par wend raabo En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    le chrétien doit suivre l’exemple du christ .
    IL doit se demander ce qu’aurait fait le Christ s’ il était à sa place .Demandons à l’ESPRIT d’éclairer et de guider notre conscience.

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 16:31, par Nikiema Pascal En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

      La bible n’est plus une autorité de référence pour les églises et les dirigeants ; c’est pourquoi leurs membres ne peuvent plus donner une bonne image de CHRIST ce monde infidèle et rebelle . . L’image de CHRIST dans ce syndicat de santé devrait se manifester par ceux qui se disent disciples de JÉSUS-CHRIST ; malheureusement que JÉSUS-CHRIST par ses paroles ne se trouve plus dans le cœur des catholiques -pentecôtistes - baptistes - côptes etc . . . ; ils parlent de JÉSUS de la bouche , mais leur comportement de grévistes montre aux yeux du monde qu’ils ne sont jamais des chrétiens . . . Si ces soi-disant chrétiens étaient sages , ils comprendraient que près de 80% de la population n’ont pas eu cette grâce d’avoir du travail comme eux . . . D’ailleurs , ces agents de santé ne connaissent pas ce que signifie "être un sans-abri " comme ces enfants qui dorment les nuits à l’abri des échangeurs de Ouagadougou . Et ces pauvres enfants sans-abri , qui est leur syndicat ? Votre ingratitude vous pousse dans l’orgueil.

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 17:41, par Soriba Koné En réponse à : Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »

    Un exposé relève d’un point de vue personnel et réfléchi. A cet effet nous devons accorder du crédit à cet exposé pour mieux tirer profit.
    Merci cette édification.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés