Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Médias : Des élèves journalistes de l’ISTIC visitent Lefaso.net

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 10 avril 2019 à 14h10min
Médias : Des élèves journalistes de l’ISTIC visitent Lefaso.net

Des élèves journalistes du cycle A de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) ont rendu visite, le mercredi 10 avril 2019, aux éditions Lefaso.net. Accompagnés par leur enseignant de web journalisme, la quinzaine d’apprenants est venue découvrir comment fonctionne une rédaction web.

Lefaso.net a reçu de la visite ce mercredi 10 avril 2019. Il s’agit des élèves stagiaires en journalisme du cycle A de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC).

L’objectif de ce déplacement, selon Victorien Aymar Sawadogo, enseignant de web journalisme à l’ISTIC, c’est de permettre aux apprenants de découvrir comment fonctionne un web média comme Lefaso.net.

Ainsi, le directeur des rédactions de Lefaso.net, Mahorou Kanazoé, après avoir exprimé, au nom du directeur de publication Dr Cyriaque Paré, sa joie de les accueillir, a expliqué aux étudiants comment est organisée la maison. Pour lui, les journalistes sont programmés pour les reportages sur le terrain. Une fois là-bas, chaque journaliste doit rendre compte de son activité. Il doit d’abord écrire un flash. « C’est une brève », précise Cryspin Laoundiki, journaliste-reporter. Une fois de retour à la rédaction, le journaliste écrit son article et l’envoie au directeur de la rédaction.

Cryspin Laoundiki, journaliste-reporter

Mahorou Kanazoé a expliqué qu’il envoie le texte au correcteur pour une première lecture. Ce dernier lui retourne le texte après. Le directeur des rédactions, à son tour, vérifie que tout est correct en jetant un regard critique sur l’article, puis l’expédie au webmaster. Ce mercredi matin, c’est Pascal Yé qui est de permanence.

Il a expliqué que quand il reçoit les articles, il fait le montage et procède à la publication. Il se charge également de publier les brèves et les articles sur les différentes plateformes. Il s’agit du site www.lefaso.net, la page Facebook, Twitter, YouTube.

En fonction de la qualité, de l’exclusivité et de la richesse de l’information, des diffusions par sms sont faites également au profit des abonnés.

Pascal Yé s’occupe également de la régulation des forums, non sans difficulté. Lorsque des commentaires contiennent des injures ou des contrevérités, la modération s’impose. Cela fait des mécontents car de temps à autre, des internautes se plaignent quand leurs commentaires (même portant atteinte à l’éthique et à la déontologie) ne passent pas.

Lefaso.net est le site le plus visité au Burkina avec plus de 50 000 visiteurs par jour. Plus de 40 000 personnes sont abonnées à la newsletter. Des difficultés dans un web média, il n’en manque pas. Au regard de la particularité de ce médium, l’une des premières contraintes concerne la connexion Internet dont le coût demeure élevé et la qualité parfois incertaine.

Aujourd’hui, le monde du numérique intègre le mobile journalism. Les journalistes de Lefaso.net utilisent leurs téléphones pour les reportages. Parfois, ils ont des difficultés lors de certaines cérémonies car les services de l’Etat en particulier ne sont pas encore habitués à cet outil de travail pourtant devenu incontournable.

Christelle Paré

A la sortie des échanges, les étudiants ont jugé la rencontre très riche. Christelle Paré retient que le web journalisme présente beaucoup d’avantages. Pour elle, le travail est léger et les lecteurs ont facilement accès aux informations. Une fois de retour à l’école, ces élèves journalistes devront écrire un article sur leur visite aux éditions Lefaso.net

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’ARCEP lance une enquête nationale de satisfaction des clients par rapport aux services de communications électroniques et postaux
4e édition de la Semaine d’information et d’orientation (SIO) : L’ISCOM, l’école supérieure qui forme des professionnels du numérique, était au rendez-vous
Diocèse de Ouahigouya : La CIL outille des membres du clergé sur les données personnelles
Régulation des médias audiovisuels : Le CSC signe une convention avec la Haute autorité de la communication audiovisuelle du Maroc pour l’acquisition d’un système de monitoring
Modification de la loi sur le code pénal : Les associations professionnelles des médias suspendent leur campagne de sensibilisation
Fibre optique dans les Hauts-Bassins et les Cascades : La ministre Hadja Ouattara s’assure du bon déroulement des travaux
Astuce TIC : Pourquoi il ne faut pas publier des photos de votre enfant sur le net
Médias en ligne : Dr Cyriaque Paré reconduit à la tête de l’association
Médias en ligne du Burkina Faso : Une charte adoptée pour balayer la maison
Gouvernance démocratique : Des journalistes à l’école du sondage
Médias et lutte contre le terrorisme : Faut-il interviewer un terroriste ?
Soutenances à l’ISTIC : La communication digitale du MINEFID passée à la loupe d’un impétrant
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés