Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Route Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo : Le développement économique inter-Etats en marche

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 22 mars 2019 à 11h30min
Route Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo : Le développement économique inter-Etats en marche

Plus de cent milliards de FCFA, c’est le coût de réalisation de la route communautaire Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo. L’infrastructure a été inaugurée, ce jeudi 21 mars 2019, dans la commune rurale de Dialgaye, à quelques encablures de Tenkodogo, dans la région du Centre-Est par le président du Faso, Roch Kaboré. En plus de la réhabilitation de cette route longue de 153,3 kilomètres, d’autres travaux connexes ont été réalisés dans le cadre du projet comme la construction du péage moderne à Cinkanse, l’aménagement de 14 kilomètres de voiries en 2x2 voies y compris l’éclairage public solaire, la reconstruction de six ponts et autres appuis multiformes pour accompagner le développement.

Redonner encore plus de vitalité économique à la route Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo pour booster les échanges économiques entre les deux pays et contribuer à développer les activités socio-économiques sur le corridor pour améliorer les conditions de vie des populations des grandes agglomérations. Ce sont entre autres les objectifs de la réhabilitation de cette infrastructure routière communautaire Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo inaugurée ce jeudi par le président du Faso, Roch Kaboré, à Dialgaye, localité située à une vingtaine de kilomètres de Tenkodogo.

La réhabilitation de cette route longue de153, 3 kilomètres, estimée à plus de cent milliards de FCFA, vient renforcer le trafic routier sur la nationale 16 en matière de réduction de temps de parcours sur le corridor, du temps de passage au poste de contrôle juxtaposé et surtout contribuer à redynamiser les activités socio-économiques dans la zone. « Nous sommes un pays sans littoral et nous nous ravitaillons à partir du Togo. Si nous avons de bonnes routes, nous sommes certains que le commerce va se développer entre nos deux pays » a affirmé le président du Faso, Roch Kaboré.

Le président du Faso appréciant la qualité de la réalisation

Cette route, à en croire le ministère en charge des Infrastructures, revêt plusieurs caractéristiques. Elle est faite d’une chaussée 2x3, 5 mètres soit sept mètres en béton bitumineux à module élevé de cinq centimètres d’épaisseur et des accotements 2x1, 5 mètres de grave bitume. Dans les grandes agglomérations traversées (Koupéla-Bittou-Cinkanse), la chaussée est de 2x2x3, 5 mètres avec terre–plein central soit quatorze mètres en béton bitumineux à module élevé de cinq centimètres d’épaisseur.

Au niveau des caractéristiques de la chaussée, la route comporte des couches de fondation de vingt centimètres d’épaisseur en graveleux latéritique stabilisé au ciment, une couche de base et de roulement. Pour le ministre en charge des Infrastructures, Éric W. Bougouma, « le développement de l’économie nationale tout entière dépend de la route, une vision partagée par l’ensemble des acteurs et institutions de l’intégration régionale ».

Le ministre des infrastructures Eric W. Bougouma

Ce projet, en plus de la réhabilitation de la nationale 16, a concouru à réaliser d’autres travaux connexes pour accompagner l’administration publique et les associations féminines de la région du Centre-Est en équipements et en matériel. Il s’agit de la construction d’un péage moderne, l’aménagement de pistes rurales, la construction d’une aire de repos et de six ponts sur le corridor, etc. Les associations des femmes de la région ont bénéficié de charrettes, d’étuveuses de riz, de fumoirs de poissons pour leur permettre de mener des activités rémunératrices de revenus.

Au regard de la qualité de l’œuvre, un appel a été lancé aux transporteurs de travailler à préserver l’infrastructure en respectant convenablement le poids des charges car ,selon le chef de l’Etat, « le pays n’a pas chaque fois 80 milliards pour faire des routes ». Le président du Faso a apprécié la qualité de l’infrastructure. Il a appelé les populations et les usagers à bien prendre soin de cette réalisation qui va permettre le développement du commerce à l’intérieur du pays et à l’extérieur. Ce qui facilitera aussi la libre circulation des personnes et des biens sur l’axe en matière de transport.

Coupure du ruban par le président du Faso Roch Kaboré

Pour la réalisation de cette route communautaire, le gouvernement burkinabè a bénéficié de l’accompagnement financier de partenaires techniques et financiers comme la BAD, la BOAD, la BIDC, la KFW, l’UEMOA.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo : Retour au calme et à la sérénité, selon le gouvernement
Infrastructures du 11-Décembre 2017 à Gaoua : Les travaux de finition et de correction toujours attendus
Attaques terroristes au Burkina : Le M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "
Protection des données à caractère personnel : La CIL demande l’accompagnement du Mogho Naba
Dori : Les syndicats préparent les manifestations à venir
Projet « Femmes-jeunes entreprenants et citoyenneté » : 50 entrepreneurs développent leur esprit d’équipe et leur leadership
Région du Nord : Le FPDCT fait le bilan de ses interventions
Les fermetures d’écoles en Afrique de l’Ouest et centrale ont triplé depuis 2017 alors que l’éducation est prise pour cible dans toute la région
Commune de Guibaré : Les élèves et étudiants à l’unisson pour le développement
S.O.S pour le petit Abdoul Fatao : L’intervention chirurgicale s’est bien passée
Fermeture des établissements non en règle : Les promoteurs demandent la clémence du ministre de l’Education nationale
ISSP : Le monde scientifique rend hommage au Pr Banza Baya
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés