Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué • mardi 19 mars 2019 à 22h34min
Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

Le ministre de l’Education nationale, Stanislas Ouaro, a annoncé ce mardi le décès des enseignants Ouédraogo Judicael et Sana Al-hassane Cheickna, en service à Djibo, après leur enlèvement le 11 mars 2019 sur l’axe Djibo-Kongoussi par des individus armés.

Vos commentaires

  • Le 19 mars à 21:06, par Indjaba En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    MBDHP est là ? Terrorisme=nouveau phénomène donc = nouvelle manière de voir les droits de l’homme. Chers FDS, il faut les réveiller et les zigouiller dès que vous avez un faisceau d’arguments les rendant suspect.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 21:47, par ZOUNGRANA En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Que leurs âmes reposent en paix,et que la terre leur soit légère.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 21:49, par Bantchandi En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    MBDHP, les deux enseignants sont-ils innocents ou pas ? Les terroristes ne les ont pas emprisonnés, ils les ont tués. Que dites-vous messieurs et dames du MBDHP ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 21:51, par le pays va mieux En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Que dis Chrizogone. Nos braves enseignants partis pour éclairer les enfants de cette partie du pays sont tombés. Ont-ils le droit de vivre oui ou non. Je le recommande vivement d’organiser une conférence de presse pour parler à ses acolytes terroristes. Paix à leurs âmes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 22:16, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Nous condamnons ces actes barbares. Courage aux familles biologiques et aux collègues des 2 enseignants. Rien ne peut arrêter notre détermination à en finir avec le terrorisme. Nous les vengerons à tout prix. Le terrorisme ne passera pas car nous sommes un PEUPLE FORT et UNI. Quelque que soit l’adversité, nous vaincrons. Le BURKINA toujours VICTORIEUX ne sombrera jamais. Certains veulent détruire le BURKINA mais ils ne pourront en aucun cas parce que le BURKINA est béni de DIEU. Le SEIGNEUR veille sur notre chère patrie. N’ayez pas peur nous triompherons les forces du mal et leurs collaborateurs.

    Merci aux BRAVES SOLDATS pour le travail inestimable. Nous sommes très fiers des résultats engrangés (200 terroristes abattus et 700 détenus dans nos prisons). Que le SEIGNEUR les protège. Le BRAVE PEUPLE vous aime et vous soutient. Feu sur les terroristes.

    Paix à l’âme de nos frères militaires et civils tués dans les attaques terroristes. Courage à tous les fonctionnaires du Sahel.

    Vive le BURKINA
    Vive nos BRAVES BOYS
    Vive le BRAVE PEUPLE

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais (pur produit de THOM SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 22:32, par Ouedraogo/Ilboudo Kadiatou En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Dites nous prendra fin quand ? Nos coeurs de mamans et d’epouses saingnent nous leur devons combien de pick ups femmes burkinabé cautisons pour leur achete ceux qu’ils veulent pour qu’ils cessent de tuer nos epoux et nos enfants

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 22:59, par Mamtifou En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Quand ces bâtards rentreront à koupela le fameux chrizogone s’expliquera à ses parents. Quand on est pas directement concerné par la merde on parle au hasard pour plaire aux bailleurs. Que Dieu tout puissant nous préserve. Amen

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 19:13, par Gaenga En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

      "Mamtifou", Oh la, la !! Koupéla - Tuiré ça fait combien de kilomètres ? Mfouaaaa !!! Mon souhait, comme toi, c’est que "ces bâtards" entrent à Koupéla (avant même fin mars). Comme ça on verra peut-être un début de réveil de nos FDS ! Sinon, jusque là, c’est maïs. Aïe !!! Laisse donc le pauvre Chrizogone tranquille. Il fait son travail et il le fait bien : défendre les droits humains (surtout des plus faibles, comme ces innocents massacrés pour rien à Kain !). C’est pas de pauvres types qui pourront le déstabiliser ! Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 23:19, par warzat En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Les forces de la terreur ne partagent pas les mêmes valeurs que nous. Il faut donc leurs appliquer d’autres règles. Continuer à vouloir coute que coute leurs appliquer les principes de notre notre justice semble relever de la bêtise. Les terroristes se croient plus malins que nos FDS. Il faudra que les services de renseignements travaillent très fort, si les nouvelles technologies ne permettent plus aux terroristes de communiquer parce qu’ils seront écoutés, démasquer et arrêter ou tuer, ils utilisent ou utiliseront maintenant des messagers. Le renseignement doit être vigilent, détecter et suivre les différents messagers afin de pouvoir frapper très fort et couper surtout la tête du serpent.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 23:39, par Le Capitaine En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Ou est le MBDHP dans cette affaire ? On voudrait vous écouter car ce ne sont pas des animaux qui ont été exécutés. c’est aussi des HOMMES ayant les mêmes droits que ceux des 60 dont vous défendiez. Allez-y traduire ces terroristes devant les tribunaux !!! On vous attend dè !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 06:33, par Ka En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    ’’’’A’’’’ madame Ouédraogo/Ilboudo Kadiatou : Je compatisse avec vous. Malheureusement ces punaises ne tuent pas pour de l’argent. Ils tuent au nom de Dieu, mais quel Dieu ? Pour moi c’est claire avec ces diables, ‘’’’c’est une affabulation faite pour soumettre l’Humanité tout entier au désir de Satan.’’’’ Ces individus malades dans leurs têtes, cherchent des prétextes pour évacuer leur violence personnelle, même leur propre suicide. Ce que je condamne ici, c’est que les leaders de la communauté Musulmane n’ont pas vraiment un vrais guide suprême comme le pape pour dire non au dérapage de ces punaises qui utilisent le nom d’une religion qui enseigne la paix et la tolérance pour tuer son prochain ? Pourtant quand on pousse pour voir l’histoire de la religion musulmane, il y eu un temps que les responsables de cette religion y avaient songé en élisant un Calife (leader religieux comme le pape) ; mais suite aux conflits de succession, cette notion a donné place à une pagaille depuis le dernier vrai califat sous l’empire Ottoman. De nos jours les autos proclames calife (El Bagdadi) ne sont que les usurpateurs qui causent tout ce carnage que nous vivons aujourd’hui. Madame Ouédraogo/Ilboudo Kadiatou, pour vous dire que même tout l’or du monde, on ne peut pas payer a des personnes malades qui tuent leur propre famille au nom de leur Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 06:42, par Constance En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Que ceux qui s’en prennent au MBDHP ou à la personne de Zougmore Chrysogone fassent un peu plus d’effort pour essayer de comprendre de s’informer avant de s’exprimer. Utiliser les mêmes méthodes que les terroristes c’est tout à fait faire du terrorisme moi je ne suis pas de Koupela mais du Lorum, et je partage l’esprit critique du MBDHP.
    Si les FDS veulent terroriser qu’elles ne portent pas notre uniforme nationale au risque de radicaliser certains burkinabé honnêtes vivants au nord.
    Elles ont l’obligation de faire mieux que les terroristes c’est à ce prix seulement qu’elles gagneront la confiance de ces populations qui ne sauront plus à "quels terroristes il faut se confier".
    Le Burkina vaut mieux que ça et mérite mieux que ça. Le MBDHP aussi aveu ses 40 ans bien sonnées mérite aussi plus d’égard que celui que certains lui accordent malheureusement et parfois derrière une toile confortablement anonyme.
    Sans haine ni rancune mais dans la même constance que le MBDHP dont je suis membre fondateur dans la salle des députés emportée par la colère des insurgés du fait de l’entêtement de M Blaise Compaore et ses mauvais conseillers qui ne semblent toujours pas repentis.
    Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 09:01, par alvin En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

      On le sens dans ton ecrit que tu ne compatties meme pas au deces des deux enseignants. ton soucis c’est le MBDHP et ton droit de l’homme a la con. Va dire a tes parents de Djibo que nous savons qu’ils hebergent ses forces du mal, qu’ils en sont les complices, et que tout le reste du Burkina le sais et tvous regard avec l’oeil reprobateur.

      Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 19:23, par la vérité En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

      @Internaute Constance : Je suis d’avis qu’il faut préserver les droits de l’Homme et c’est le rôle du MBDHP de tirer la sonnette d’alarme.
      Je ne suis cependant pas d’accord avec certains propos du MBDHP lorsque le 13/03 lors de sa conférence de presse il dit je cite
      ’....L’un des constats établis par l’équipe d’enquête du MBDHP et qui fonde son inquiétude, c’est le grand nombre de victimes de la communauté peulh. Toute chose qui pourrait contribuer à renforcer un sentiment de stigmatisation d’une partie des Burkinabè....’
      Je trouve qu’ici le MBHDP a tiré une conclusion hâtive et donne du grain à moudre à ceux qui parlent de stigmatisation..
      L’armée a publié une liste de 247 personnes recherchées et un grand nombre a un patronyme peulh. Même si aujourd’hui le patronyme n’indique pas forcément son ethnie ; qu’est-ce que le MBDHP dit par rapport à cette liste ?
      Pour une structure sérieuse comme le MBDHP et vu le contexte national , je pense qu’il faut éviter des propos tendancieux.
      Et si le MBDHP veut conserver son impartialité et crédibilité il doit se donner les moyens d’aller plus en profondeur dans ses investigations et avoir la même fermeté de part et d’autre.
      Sauf erreur de ma part et j’aimerais qu’on m’apporte la preuve, je n’ai pas vu de ferme condamnation du MBDHP sur les barbaries des terroristes.

      Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 07:09, par welore En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    le gouvernement gagnerait à dire au MBDHP de nous dire qui a ou ont tué ces enseignants ? pourquoi ? comment ? c’est très important. vous
    voyez la réaction de la population au moindre rumeur, à la moindre friction. les gens sont stresses. le MbDHP doit se ranger car même son parrain refuse d’aider la CPI dans ses enquêtes en Syrie Afghanistan, Iraq... la ou vous pouvez aller enquêter. laisser le gendarmerie et la police faire leur travail.
    vous pouviez demander où même réclamer une enquête et laisser la justice faire son
    travail. un rapport c’est très tot
    Enfin merde et honte à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 19:21, par Bougoumpiiga En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

      "Welore", peut-être pourrait-on s’abstenir de raisonnement à la con. Ce n’est pas le MBDHP qui est au pouvoir. Ce sont tes types, qui jusqu’ici ont montré leur incapacité à lutter contre le terrorisme. On leur dit de tuer des terroristes, ils abattent sommairement de vieux peulhs innocents. Et tu veux que le terrorisme s’arrêtent. Accalmie, accalmie là ! C’est ça l’accalmie. Le Gouvernement est pleinement responsable de la mort de ces deux enseignants. S’ils sont incapables, qu’ils dégagent !! e toute façon 2020 n’est plus loin. Vive le MBDHP, vigoureux et rigoureux ! N’en déplaise aux esprits obtus, adeptes de tramadol !

      Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 07:37, par Mire En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    QUE CES DEUX BRAVES reposent en Paix. Ils ont cru qu’il avaient le devoir de servir malgré les risques ; ils ont tenu à travailler au risque de leur vie, MARTYRES, que votre sacrifice serve à quelque chose.
    J’espère que le MBDHP, à travers ses premiers dirigeants et ses correspondants dans ma localité prendront le temps de compter le nombre de douilles de balles sur les lieux d’exécution de nos deux enseignants. J’espère qu’il feront une déclaration à ce sujet et qu’il enseigneront à ceux qui ont exécuté ces besogne las DROITS HUMAINS.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 08:32, par Prisonniers terroristes, c’est fini En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Pour compter de maintenant jusqu’à dorénavant, on ne doit plus faire de prisonniers terroristes. C’est la dernière goutte qui a fait deborder le vase avec l’assassinat crapuleux de ces deux enseignants non armés et ne se trouvant sur aucun champ de bataille. D’ailleurs, combien cela coûte à l’Etat la prise en charge de ces 700 fils de putes de terroristes qui dorment dans nos prisons de haute securité ? Puisque les terroristes ne font pas de prisonniers, alors il n y aura plus de prisonniers terroristes ici au Faso. Quant au MBDHP, en ce qui concerne le terrorisme, il faut qu’il enlève sa bouche dans ça, sinon notre colère risque de s’abattre sur lui et il aura cherché. Toutes nos sincères condoléances aux familles de ces deux enseignants. La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !
    Signé : L’Etalon Très Très Enragé et Ecoeuré

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 08:38, par Bigbalè En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Dieu ait leur âmes ! Le sang des justes crie vengeance ! Ces enseignants ont tout donné pour leur pays pour être récompensés de cette manière par ceux-là qui ont probablement bénéficié de l’éducation de ce pays. Qu’est-ce les Burkinabè attendent pour se convaincre que ces rapaces veulent nous imposer l’obscurantisme et vivre tranquillement de la sueur et du sang des innocents ? Qu’on arrête de divertir les gens avec ces questions obscures de "Droits de l’Homme" car ceux-là ne sont plus des hommes mais des charognards qui vivent de la charogne humaine !
    Nous prions pour les familles des victimes et nous gardons l’espoir que leur sacrifice ne sera pas vain. Chers enseignants, reposez en paix, ! Votre sang versé sera aussi le ferment pour la jeunesse burkinabè qui devra prendre conscience que son avenir est menacé par des hordes d’incivilisés, prêtes à faire main basse sur leur pays !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 08:50, par Zol En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Internaute ’’Constance’’ je suis tout à fait d’accord avec vous.Sachons garder un esprit critique face aux déclarations du MBDHP. Il ne sert à rien de s’acharner sur eux et encore moins sur le sieur Zougmoré. Ils sont tout à fait dans leur rôle, même si je ne suis pas du même avis que certaines de leurs déclarations.

    Paix aux âmes des défunts !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 08:51, par kiemad En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Ce qui est paradoxal, quand les terroristes tuent des FDS ou enlèvent des honnêtes citoyens vivants pour les transformer en cadavres, convertissant obligatoirement des femmes en veuves et des enfants innocents en orphelins, là le MBDHP ferme la bouche. Quand c’est des terroristes tués le MBDHP ouvre la bouche et crie au Scandal et demande l’ouverture d’une enquête. LE BURKINA FASO N’A JAMAIS FLECHI DEPUIS LA COLONISATION

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 09:20, par alexis En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Aux familles éplorées nous présentons nos condoléances et restons de tout cœur avec elles.Notre souhait et volonté seraient les défenseurs de l’intégrité du territoire et des burkinabè redoublent d’ardeur et ignorent la complicité de certaines OSC.En prière ou par tout autre contribution ,les Burkinabè seront au côté de tous ceux qui sont en quête d’une sérénité pour notre peuple. DIEU bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 10:00, par Pathe Diallo En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Toutes mes condoléances aux familles de ces deux braves serviteurs du peuple burkinabe. L’Etat doit renforcer la sécurité des enseignants et autres fonctionnaires qui ont le courage de sacrifier leurs vies en restant dans ces zones dangereuses. Sur tous les axes routiers reliant le Soum, les agents de l’Etat ne devraient pas se déplacer sans escortes armées. Si cela n’est pas fait personne ne restera dans ces zones.
    Il faut aussi éviter de critiquer le MBDHP qui ne fait que son travail. Le MBDHP assiste le Gouvernement et les FDS en attirant leur attention sur les risques de dérapage qui pourraient avoir des conséquences plus dramatiques pour l’unité du pays

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 10:23, par Le réaliste En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    En fait, c’est le comportement inhumain du MBDHP à l’encontre des nombreuses victimes des terroristes qui irritent les populations. En effet, on a jamais entendu le MBDHP dénoncer ou condamner les tueries causées par les terroristes sur les populations (FDS et civils) Burkinabè ainsi les expatriés, ce qui laisse douter de leur patriotisme à notre pays. Même si c’est sa façon d’obtenir son financement, je pense qu’il faut être encore plus réaliste.

    Répondre à ce message

    • Le 21 mars à 23:14, par Maryse En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

      "Le realiste", en bon MPP instrumentalisé, tu es de mauvaise foi. MBDHP a montré et démontré lors de sa déclaration sur Banh qu’il est la seule organisation de droits de l’homme qui a toujours pris position quand y attaques contre l’armée. Peut être que tu n’a pas de télé ou bien tu lis pas les journaux. Ou alors, c’est certainement le cas, tu es animalement formaté contre le MBDHP.

      Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 11:18, par Negblanc En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Chers compatriotes, chaque mort dans ces circonstances est un de trop. Toutefois, ce qui nous différencie de ces barbares c’est justement ces valeurs d’humanité que eux ne connaissent pas. Ne les suivons pas dans leur barbarie et je sais qu’il est difficile dans ces circonstances de rester "lucide" dans la manière d’en venir à bout avec fermeté mais discernement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 13:25, par SAGE En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    c’est triste de s’en prendre au MBDHP, qu’est ce que les gens de ce pays ont ? croyons nous vraiment que nous pouvons echapper à ces terroristes s’ils venaient à s’en prendre à nous pauvre civil, resaisissons nous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 13:47, par SAGE En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    c’est triste de s’en prendre au MBDHP, qu’est ce que les gens de ce pays ont ? croyons nous vraiment que nous pouvons echapper à ces terroristes s’ils venaient à s’en prendre à nous pauvre civil, resaisissons nous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 14:26, par HUG En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Paix à l’âme des disparus. Que DIEU console les familles . Internaute mamtifou un peu de retenu. Celui qui se respecte les autres. A tout ceux qui accablent le MBDPH sachez que ce mouvement dispose en sein des personnes très cultivés et si l’Etat n’est pas d’accord il a la possibilité de poser une plainte. il FAUT DIRE AU PRÉSIDENT DE FAIRE ARRÊTER BLAISE COMPAORE CAR IL A DIT EN ALLEMAGNE QU’IL EST RESPONSABLE DES ATTAQUES AU LIEU D’ATTAQUER MALADROITEMENT AU MBDPH

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 16:37, par WEND LA NABA En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Paix à l’âme des disparus. Pourquoi garder 700 terroristes dans nos prisons pour rien.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 16:39, par np En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Donc ces Enseignants qui allés dans exercices de leur fonction
    n’ont pas de droit ?
    Écoutez MBDHP nous sommes déjà meurtrie
    alors évitez de nous énerver d’avantage

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 19:24, par Yobi En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Cest donc la preuve que les 60 qu’on a sommairement exécutés à Banh n’étaient pas des terroristes. Sinon la situation se serait calmée. Vous voyez que quelque part, MBDHP a peut-être raison.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 23:26, par Taasma En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    A tout ceux qui parlent ici du MBDHP. Mbdhp ceci, MBDHP cela, et patati et pstata, sachez que ce ne sont pas des déclarations d’ONG de défense de droits de l’homme (même crédibles comme le MBDHP) qui viendront à bout du terrorisme dans notre pays. Il faut des actions fortes et surtout réfléchies dun pouvoir responsable et sérieux, véritablement soucieux de la sécurité des burkinabé et de leurs biens. Hélas, le pouvoir MPP actuel peine à nous garantir cette sécurité. Depuis qu’ils dont là, ils nous servent du Koglweogo en entrée, du terrorisme comme plat de résistance et de la corruption en dessert ! Heureusement que 2020 n’est plus loin !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 23:37, par Citoyen En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Il paraît que MPP a sorti une déclaration pour condamner l’assassinat des deux enseignants. C’est une insulte !! Ce qu’on attend dun parti au pouvoir en pareille circonstances ce ne sont pas des déclarations, faussement compatissantes. C’est de nous dire ce qu’ils comptent faire pour arrêter cette spirale d’assassinats d’enseignants, car c’est pas la première fois. Quand on a finit d’étaler son incapacité, il faut avoir la décence de la boucler !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 23:41, par Yobi En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    146 neutralisés, et puis ça continue !? Courage aux vaillantes fds !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars à 23:48, par Martin En réponse à : Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum

    Hmm !!! Le titre de l’article est inachevé. J’aurai proposé : " Deux enseignants tués dans le Soum : le MBDHP responsable ! " C’est vrai que dans MBDHP y a "M" comme MPP, mais, m’bon !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Déplacés internes : A Djibo, les humanitaires préservent la dignité
Djibo : La police plie bagages, la population s’interroge
Situation sécuritaire : L’UNAPOL dénonce le mauvais équipement des policiers et convoque une "réunion d’urgence"
Burkina Faso : Les camps militaires de Nassoumbou et Baraboulé attaqués
Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI
Koglwéogos assassinés à Rollo : « Les tueurs avaient l’intention de faire le tour de tous les koglwéogos », selon l’ODH
Me Drabo Yacouba, chef dozo : « Si vous refusez de collaborer avec les FDS parce que vous avez peur, sachez que même si vous ne dénoncez pas les bandits, vous ne serez pas épargnés »
Inata (Sahel) : Quatre gendarmes tués dans une attaque le dimanche
Récentes attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne renouvelle son soutien au gouvernement burkinabè
Burkina : Quatre terroristes tués dans un affrontement avec des Dozos
Collaboration entre FDS dans la lutte contre le terrorisme : Laurent Kibora propose le rouleau compresseur russe
Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés