Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Temple évangélique Grâce et Victoire : C’est parti pour la 5e édition de « Sion »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou • mercredi 23 janvier 2019 à 22h16min
Temple évangélique Grâce et Victoire : C’est parti pour la 5e édition de « Sion »

Du 22 au 27 janvier 2019, le Temple évangélique Grâce et Victoire sis à Ouaga 2000 tient la 5e édition de son programme d’emphase spirituelle dénommée « Sion 2019 ». Six jours durant, les fidèles chrétiens bénéficieront d’enseignements d’éminents orateurs venus du Ghana, de la Côte d’Ivoire, des Etats-Unis d’Amérique et du Burkina Faso.

« Les signes des derniers temps », c’est le thème principal de la 5e édition du programme d’emphase spirituelle dénommée « Sion 2019 » du Temple évangélique Grâce et Victoire (TEGV). Le thème est tiré du deuxième livre de Timothée, chapitre 3, verset 1. Selon le pasteur Elie Koumbem, pasteur principal du Temple évangélique Grâce et Victoire, ce thème est important, en ce sens qu’il est nécessaire de toujours rappeler aux chrétiens que la venue du Christ est proche. « Nous avons voulu attirer l’attention de l’église sur le fait qu’il nous faut nous préparer à rencontrer notre Dieu, parce que, d’une façon ou d’une autre, Jésus va revenir », dira-t-il.

Pasteur Elie Koumbem, pasteur principal du Temple évangélique Grâce et victoire

C’est dans ce sens également qu’a été orienté le message d’ouverture prononcé par le Pr Tite Tiénou, théologien venu des Etats-Unis d’Amérique pour « Sion 2019 ». Il explique que les derniers temps sont « des temps où les humains ne cherchent pas à se consacrer à la foi véritable, mais cherchent plutôt les effets secondaires qui sont la recherche facile de la richesse, l’orgueil et ne s’attachent pas véritablement à Christ. »

Et pour permettre aux chrétiens de mieux comprendre les signes des derniers temps, il a été initié, dans le cadre de « Sion 2019 », un colloque de quatre jours sur le thème « Postmodernité et réalités africaines, enjeux et défis pour l’Eglise. » « La postmodernité, les manifestations de la postmodernité, le rejet de l’autorité, le désordre, la balkanisation de la vérité sont des signes des derniers temps. Nous pouvons vivre la situation sans savoir que nous vivons les effets des derniers temps », explique le pasteur Koumbem. D’où la pertinence de ce thème qui sera décortiqué par deux éminents théologiens, le Pr Tite Tiénou et le Dr Femi Adeleye du Ghana.

Outre les enseignements et les prières, il est prévu, au cours de ces six jours, des formations en entreprenariat, des rencontres B to B, des partages d’expériences, des consultations juridiques, comptables et financières, etc. Il s’agit là, pour le TEGV, de ne pas seulement mettre l’accent sur le plan spirituel, mais d’offrir également un cadre aux chrétiens pour mieux se connaître, tisser des relations d’affaires et profiter de l’expérience et de l’expertise des uns et des autres.

La cérémonie d’ouverture de « Sion 2019 » a aussi été l’occasion pour le pasteur Philippe Ouédraogo, vice-président du Conseil général des Assemblées de Dieu, représentant le président du Conseil, patron de la cérémonie, d’inviter l’église à s’investir dans la recherche de solutions aux difficultés que traverse le Burkina Faso actuellement.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Formation militaire des énarques du Burkina : « Désormais, nous n’aurons plus des fonctionnaires retardataires », déclare Dr Awalou Ouédraogo (DG de l’ENAM)
Royaume de Boussouma : Le nouveau Dima sort officiellement de son palais
Marche-meeting du 16 septembre 2019 : Les organisateurs « dénoncent la répression de la manifestation pacifique de Ouagadougou »
Crise au ministère de la Santé : Des syndicats demandent l’application diligente de la Fonction publique hospitalière
AG des transporteurs de la gare routière de Tampouy : Installation du bureau de l’UNATRAF sous haute tension
Journée internationale de la paix : « La promotion de la paix passe également par la lutte contre le changement climatique », selon les Nations unies
Association Leadership jeune pour la paix et le développement : Un panel pour sensibiliser les jeunes à la culture de la paix
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés