Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Programme d’appui au développement du plan stratégique de développement de la Médecine Physique et Réadaptation : un taux d’exécution physique des activités de 90%

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Aïssata Laure G. Sidibé • jeudi 27 décembre 2018 à 16h10min
Programme d’appui au développement du plan stratégique de développement de la Médecine Physique et Réadaptation : un taux d’exécution physique des activités  de 90%

Un atelier bilan du Programme d’appui au développement du plan stratégique de développement de la Médecine Physique et Réadaptation au Burkina Faso « Santé-réad » a eu lieu le 19 décembre 2018 à Ouagadougou. La rencontre qui avait pour cible le comité de suivi a permis de rendre compte de la gestion d’une année et les perspectives pour la poursuite des activités.

Le Programme d’appui au développement du plan stratégique de développement de la Médecine Physique et Réadaptation au Burkina Faso « Santé-réad » est financé par le Ministère des affaires étrangères de Luxembourg à 570 685 200F CFA couvre les régions du Centre (Ouagadougou) et du Centre-Est sur une période de cinq ans (01/01/2018 au 31/12/2022).

Son but ultime est d’améliorer la santé, les conditions de vie, la participation sociale et le développement socio-économique des Personnes Handicapées. Aujourd’hui, 19 décembre 2018, le comité de suivi s’est réuni pour faire le bilan des activités menées et tracer les perspectives pour davantage de performance. La rencontre a drainé à Ouagadougou, une vingtaine de participants.

Le chef du projet, W. Raphaël Guibila, s’est réjoui du niveau d’exécution physique des activités (90% d’ici fin décembre) malgré un retard accusé dans la construction du Centre d’appareillage orthopédique du CHR de Tenkodogo. En 2018, des professionnels de Santé - Réadaptation de la région du Centre-Est ont vu leurs capacités techniques renforcé. Désormais, le processus de détection précoce des pathologies incapacitantes chez les enfants de 0 à 5 ans est amorcé ; les populations de la région du Centre-Est ainsi que les autorités ont été sensibilisées sur les pathologies incapacitantes chez l’enfant (Ndlr 0 à 5 ans) et une subvention est disponible pour la prise en charge de leurs soins de réadaptation fonctionnelle.

Prise en charge des bénéficiaires en 2018

Grâce au programme, 150 personnes handicapées physiques ont été prises en charge. 58,66 % des bénéficiaires avaient 15 ou moins de 15 ans dont 39,77% en âge scolaire ; 30,68% des enfants sont scolarisés ; 03 enfants sont déscolarisés du fait de leur handicap. La quasi-totalité (123/124) des appareils a été fabriquée par le centre Yiki N Kéné de Koudougou. Le budget annuel des activités se chiffre à 108 912 974 FCFA dont 81 684 730 FCFA, pour ce qui concerne les dépenses en fin décembre.

Pour l’année 2019, un paquet d’activités est inscrit dans l’agenda du programme. Il s’agit en l’occurrence de poursuivre et achever la construction du Centre ortho prothèse du CHR de Tenkodogo ; d’équiper le centre et le rendre fonctionnel ; poursuivre le renforcement des compétences des agents de santé, des Agents de santé à base communautaire (ASBC) et des processionnels de la réadaptation.

C’est aussi rendre effective la stratégie de détection précoce au niveau des 26 formations sanitaires pilotes de la région du Centre-Est. L’autre chantier, c’est tenir une réunion de définition de la méthodologie de révision des curricula de formation au niveau de l’ENSP et des protocoles de SMI prenant en compte la détection précoce.

Sidibé Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias publics : Des perturbations dues à un mouvement d’humeur du personnel
Fonds d’appui à la presse privée : La date de clôture de dépôt des dossiers de candidature à l’appel à projet de financement des projets structurants est reportée au 20 septembre 2019
Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie
Régulation des communications électroniques et des postes : L’ARCEP outille des hommes de médias à Bobo-Dioulasso
ISCOM – ESSITECH INTERNATIONAL : Mise en place d’un cadre de collaboration qui s’annonce fructueuse
Burkina Golden Blog Awards : La 2e édition placée sous le thème de la consolidation de la paix
Les métiers de la communication digitale : Création publicitaire numérique
TAC : Médias publics burkinabè et ivoiriens scellent des pactes de coopération
Système d’information géographique : L’Institut supérieur des sciences de la population renforce les capacités de 20 spécialistes
Bonne gouvernance au Burkina : L’Association des journalistes du Burkina interroge la qualité des infrastructures
Hackathon Essitech 2019 : En bout de course, trois projets innovants élaborés
Camp d’idéation 2019 : Viima, meilleur projet d’incub@uo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés