Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Recherche scientifique : L’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso veut se faire connaitre

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • vendredi 22 septembre 2017 à 00h18min
Recherche scientifique : L’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso veut se faire connaitre

Ce jeudi 21 septembre 2017 a eu lieu à l’Université Ouaga I/Pr Joseph Ki-Zerbo un atelier conjoint de l’Académie africaine des sciences (AAS) et l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF). Objectif faire connaitre ces deux structures aux scientifiques nationaux et susciter leur adhésion.

Créer par une loi en 2015 sur recommandation de l’Académie africaine des sciences (AAS), l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) est une autorité scientifique indépendante et pérenne de haut niveau dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. C’est une société savante, apolitique, non confessionnelle et non syndicale qui rassemble des scientifiques burkinabè et étrangers de haut niveau choisis parmi les plus éminents par leurs pairs. Les objectifs de l’ANSAL-BF, c’est entre autre d’apporter son expertise à l’Etat burkinabè et aux institutions publiques et privées dans la conception et la mise en œuvre de la politique nationale de recherche scientifique et de l’innovation, mais aussi de promouvoir une recherche scientifique de qualité. L’ANSAL-BF veut également créer une émulation auprès des jeunes, notamment des filles dans le domaine de la science et de la technologie.

Pr Guiguemdé, président de l’ANSAL-BF

C’est pour présenter ces deux Académies et mieux les faire connaître aux scientifiques Burkinabè que se tient l’atelier de ce jeudi 21 septembre 2017. A l’issue de cet atelier, le Pr Robert Tinga Guiguemdé, président de l’ANSAL-BF et aussi Prédisent pour l’Afrique de l’Ouest de l’Académie africaine des sciences espère susciter l’engouement des scientifiques nationaux afin qu’ils adhèrent aux deux Académies. Et ce pour œuvrer au développement du pays. « La Science, ce n’est pas seulement pour les pays dits développés (…) En Afrique, on a de l’intelligence, mais il faut savoir mobiliser cette intelligence pour qu’elle contribue au développement. L’ambition des Académies, c’est avant tout la promotion de la science pour le développement. », explique-t-il.

Seydou Zagré, directeur de cabinet du Président du Faso et patron de la cérémonie a salué la tenue de cet atelier eu égard à l’importance que les autorités politiques accordent à la l’enseignement supérieur et à a recherche scientifique. C’est pourquoi, dira-t-il « Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a bien voulu signé le décret n° 2016-596/PRES/PM/MESRI/MINEFID du 08 juillet 2016 portant organisation et fonctionnement de l’ANSAL-BF directement rattachée à la Présidence du Faso. » Un ancrage qui permettra une meilleure visibilité de l’Académie et lui permettra de jouer pleinement son rôle.

Propos partagé par Alkassoum Maïga, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui rappelle « Qu’on ne peut rien construire de sérieux, rien de grand si on n’a pas l’accompagnement des scientifiques. »

Peuvent être membres de l’Académie national des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso les personnalités scientifiques de haut niveau reconnus par leurs pairs et qui s’engagent à mettre au profit de la communauté leur expertise dans les domaines d’activités de l’Académie.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Thèse de doctorat : Inoussa Ky reçoit la mention "Très honorable " pour sa recette pour la production d’aliments pour volaille
Thèse de doctorat d’Inoussa Ky en Sciences biologiques appliquées, option biochimie-technologie alimentaire
Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme au Burkina : Yassiya Sawadogo expose « l’imperfection » du cadre juridique
Paludisme : Un nouveau vaccin s’avère efficace à 77%
Promotion de l’éducation inclusive : Jacqueline Yaméogo soulève la nécessité d’une communication bien ciblée
Université Joseph KI-ZERBO : Soutenance de trois thèses de doctorat unique en Biologie Moléculaire et en Génétique Moléculaire à LABIOGENE
Yssif Bara, auteur de feux tricolores solaires : « L’Etat ne m’a jamais approché pour un partenariat »
Recherche scientifique : Le ministre délégué Maminata Traoré Coulibaly encourage le Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS)
Soutenance de thèse de doctorat : Marcel Zerbo analyse l’influence de la gouvernance scolaire sur la qualité de l’enseignement au sein des établissements catholiques à Ouagadougou.
Éducation : Facteurs de performance des établissements d’enseignement et acquisitions scolaires
Enquête en ligne dans le cadre de la préparation d’une thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication
Soutenance de thèse de doctorat : Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP, scrute les procédures de la commande publique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés