Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Agression d’un agent de santé à Bobo-Dioulasso : Les infirmiers ont déserté le centre hospitalier Souro Sanou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Romuald DOFINI • mardi 23 mai 2017 à 11h11min
Agression d’un agent de santé à Bobo-Dioulasso : Les infirmiers ont déserté le centre hospitalier Souro Sanou

Le mardi 23 mai 2017, un agent de santé au centre hospitalier universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso a été agressé par un accompagnant de malade. Suite à cet incident, tous les agents de santé par solidarité envers leur collègue, ont décidé d’observer un arrêt de travail. Abandonnant ainsi les patients à leur sort pour disent-ils interpeler le gouvernement à prendre des mesures fermes allant dans le sens de leur protection dans leurs lieux de travail.

En effet, dans la nuit du 19 mai 2017, un patient a été reçu au Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso pour un traumatisme abdominal suite à un coup de poignard qu’il aurait reçu. Selon les témoignages de Fulbert Comboïgo, directeur du CHUSS par intérim, par ailleurs directeur des ressources humaines, ce dernier aurait bénéficié des soins jusqu’à la date du 22 mai 2017 où lors de la visite, les praticiens ont constaté qu’il y avait une complication. Ils ont alors décidé de le reprendre en bloc pour un meilleur suivi. Malheureusement, lors de cette deuxième prise en charge, le patient a succombé.

« C’est ainsi qu’à la suite du décès, un des accompagnants qui n’a pas surement réussi à se maitriser a porté main à l’interne du service. Il a certainement pensé que cette prise en charge n’a pas été faite dans de bonnes conditions et pense que le décès est dû à cela » ; a laissé entendre le directeur par intérim.

Un évènement malheureux que le syndicat des agents de santé condamne avec la dernière énergie. Le syndicat a décidé ainsi l’arrêt systématique de tout travail au niveau du CHUSS ce mardi 23 mai 2017. « Tous les services sont arrêtés jusqu’à ce que le fautif soit arrêté » ; a dit Gustave Somda, responsable de la formation syndicale du SYNSHA section des Hauts-Bassins. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
8es Journées burkinabè de parasitologies : Un cadre de réflexion pour l’élimination des maladies parasitaires
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré
Ecole nationale de santé publique (ENSP) : La cuvée 2019 forte de 3010 nouvelles compétences est prête à servir
Burkina : Une nouvelle association pour promouvoir la paix
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés