Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Acceptez les défis, de sorte que vous puissiez ressentir l’euphorie de la victoire» George S. Patton Jr.

Lancement des activités de la Fondation Orange au Burkina Faso : 120 millions pour le Centre d’hémodialyse du CHU Yalgado Ouédraogo

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • jeudi 18 mai 2017 à 12h29min
Lancement des activités de la Fondation Orange au Burkina Faso : 120 millions pour le Centre d’hémodialyse du CHU Yalgado Ouédraogo

Le Président Directeur Général d’Orange, Stéphanie Richard, a procédé au lancement officiel des activités de la Fondation Orange au Burkina Faso ce mardi 16 mai 2017, à Ouagadougou. Pour marquer d’une pierre blanche cette journée, du matériel d’une valeur de 120 millions de FCFA a été remis au centre d’hémodialyse du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO).

« Ce don ne va pas nous aider, mais nous sauver ». C’est en ces termes que Dramane Paré, président de l’Association burkinabè des dialysés et insuffisants rénaux, a accueilli ce don fait par la Fondation Orange au Burkina Faso. Pour lui, cette marque de générosité s’apparente à une main tendue à un mort, tant ce mal met en marge de la société les malades. Il n’a pas manqué d’éloge à l’endroit du donateur qui en à peine trois semaines de prise de contact, a concrétisé son acte.
Composé de 5 générateurs, de 5 fauteuils et de 1350 kits de dialyse, le tout d’une valeur de 120 millions de nos francs, ce matériel, sans doute vient soulager le Centre d’hémodialyse du CHU-YO. Cela en augmentant la fréquence des dialyses des patients souffrant d’insuffisance rénale, qui passe de tous les six jours à quatre jours maintenant.

Une vue du matériel offert

Même s’il est vrai que la norme recommande trois séances par semaine, Eric Tougma, président du Conseil d’administration du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo, ne peut que se réjouir de ce beau geste de l’opérateur de téléphonie mobile à travers sa fondation. Pour lui, cela est déjà un pas assez important pour le personnel de santé et surtout pour les malades. « Ces 5 postes de dialyse vont vraiment renforcer la capacité du service pour améliorer la prise en charge des patients », a-t-il indiqué.

La visite guidée du Centre d’hémodialyse

En visite au pays des hommes intègres pour 48h, c’est le Président Directeur Général d’Orange, Stéphane Richard qui a procédé à la remise du don. Pour lui, le groupe Orange est très heureux, même ému de pouvoir améliorer le quotidien de ce Centre et de le rapprocher de ce standard qui est de trois séances par semaine. « Ce qui veut dire concrètement qu’on va sauver des vies, éviter un certain nombre de problèmes d’effets secondaires, d’infections », a-t-il avancé. Et d’ajouter que : « c’est suffisamment important pour que tous les salariés d’Orange, soient heureux de contribuer à cela à travers ce geste ».

Le PDG d’Orange en compagnie du PCA du CHU Yalgado Ouedraogo (1er à g.)

Ce don est la première opération de la Fondation Orange Burkina Faso. Elle sera dotée d’un budget de 400 millions de FCFA pour sa première année. La Fondation Orange intervient essentiellement dans trois domaines que sont : l’éducation, la santé et la culture. En lien avec le cœur de métier d’Orange, elle souhaite, dans ces trois domaines, mettre le numérique au service des populations tels que les jeunes en difficulté scolaire ou sans qualification, les femmes en situation précaire et les personnes avec autisme, afin de leur permettre de mieux s’intégrer dans la société.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 19 mai 2017 à 08:28, par Pyramide sanitaire En réponse à : Lancement des activités de la Fondation Orange au Burkina Faso : 120 millions pour le Centre d’hémodialyse du CHU Yalgado Ouédraogo

    Les CHU Sanou Souro de Bobo et Yalgado de Ouaga,sont 2 hôpitaux de référence au plan national. On doit évacuer dans ces hôpitaux des malades dont les soins dépassent les compétences des CSPS et CMA. De même, les cas de grossesse à risques avec des femmes souffrant de pathologie délicate peuvent être transférés dans les maternités de ces 2 hôpitaux. Cependant, les femmes qui ont un suivi normal sans risque de leurs grossesses peuvent faire leurs accouchements dans des CSPS ou CMA dans les périphéries des villes de Bobo et Ouaga. Les hommes et les femmes doivent faire l’effort de comprendre ainsi la pyramide sanitaire du Burkina pour éviter de causer trop d’affluence inutile dans les CHU de Bobo et Ouaga. Les responsables des services de santé devraient aussi assurer la maintenance régulière de leurs groupes électrogènes dans les CMA pour sécuriser les interventions chirurgicales en cas de coupure d’électricité. Pour ce faire, il conviendrait que des mesures de souplesse et de célérité soient accordées aux services de santé pour les dépenses d’entretien et de fonctionnement des équipements médicaux. Ce sont là de vrais problèmes à résoudre pour un meilleur fonctionnement de nos services de santé. Il ne s’agit pas d’occulter ces problèmes objectifs pour viser des règlements de comptes entre personnes car, il faut éviter de causer des encombrements inutiles des hôpitaux qui ont des capacités limitées de place. Les autorités sont bien au courant de ces réalités et la solution réside à la mise à disposition des moyens financiers et matériels nécessaires aux hôpitaux. De même, les problèmes de reins sont devenus une affaire de santé publique qui mérite beaucoup de moyens. La direction générale du CHU Yalgado a fourni de gros efforts pour faire passer le nombre de générateurs pour la dialyse de la dizaine à la vingtaine courant 2013/2014.Compte tenu du cout élevé d’un générateur et ses accessoires qui avoisine la vingtaine de millions de FCFA, l’appui de bonnes volontés au CHU Yalgado qui est le seul centre d’hémodialyse pour le traitement des maladies rénales au Burkina sera très utile. C’est ainsi qu’il convient de saluer le don de générateurs par la LONAB à Yalgado. C’est le lieu également de féliciter et encourager les généraux donateurs du CHU Yalgado qui sont entre autres Abdoul Service, le Port Autonome de Cotonou, ,dont les appuis contribuent à renforcer les conditions de soins aux malades. Merci au récent donateur Sahel industries pour les eaux minérales et les poubelles pour l’hôpital Yalgado. Et les récents équipements de dialyse offerts par Orange sont d’un grand intérêt dans la prise en charge des maladies de reins.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bâtiment et travaux publics (BTP) : Une soirée pour célébrer l’excellence
Dori : L’association M’baala Sahel vole au secours des élèves démunis
Sécurité : Que faire en cas d’attaque terroriste ?
Attaque du convoi minier de Boungou : Le PDG de SEMAFO présente ses condoléances au peuple burkinabè
Diffusion de fausses informations : Le gouvernement met en garde
La Poste Burkina : Des lettres écrites par des élèves primées
Santé oculaire de l’enfant : L’ONG Light for the world veut jeter les bases d’une planification à long terme
Mouloud 2019 : Les fidèles musulmans de Gaoua ont prié pour la stabilité du Burkina
Formation : L’Ecole privée de santé Sainte Julie met sur le marché de l’emploi 217 agents
Insécurité au Burkina : Maître Paceré, 76 ans, demande son incorporation dans l’armée
Crise humanitaire au Burkina : « Les Ouagalais vivent dans une insouciance totale », regrette le cardinal Philippe Ouédraogo
Lycées scientifique et professionnel du Centre-Est : Le ministre de l’Education nationale satisfait des réalisations en cours
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés