Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

8 mars 2017 : Message de M. Lucien KOUAKOU, Directeur régional de l’IPPF, Région Afrique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Population et développement • Déclaration • mercredi 8 mars 2017 à 10h07min
8 mars 2017 : Message de M. Lucien KOUAKOU, Directeur régional de l’IPPF, Région Afrique

Aujourd’hui, nous rejoignons le reste de la communauté internationale pour célébrer la journée internationale de la femme ; une journée de reconnaissance des réalisations des femmes aux plans social, économique, politique et culturel.

Pendant longtemps, le rôle des femmes a été confiné à la périphérie, leur valeur intrinsèque mal appréciée et leur contribution dans le développement de la société mal reconnue. Mais les temps changent, et les femmes aujourd’hui ne sont pas seulement reconnues pour leur valeur, mais sont également encouragées à se forger leur propre identité en tant qu’individus, en tant que femmes.

Ce processus de reconnaissance a été progressif et a pris des décennies. Malgré la reconnaissance par strates de la contribution des femmes, voici venu le temps pour nous de célébrer les réalisations qui ont été faites, et nous en attendons encore plus, avec impatience. L’IPPFAR a joué un rôle important dans ce processus et nous sommes fiers d’être une organisation qui a toujours placé les femmes au cœur de nos programmes. Nos programmes sont conçus de manière à ce que nos mères, nos filles, nos sœurs, nos tantes et nos cousines aient leurs préoccupations en matière de santé reproductive et de droits à la santé traitées de façon opportune, efficace, abordable et soutenue.

De plus, l’engagement de l’IPPFAR en faveur de l’égalité des sexes et du respect des droits sexuels est affirmé dans le Cadre stratégique 2016-2022 comme un principe absolu qui guide ses actions. La Fédération est gérée par des textes progressistes et des politiques qui garantissent un environnement de travail et favorisent des prises de décision équitables tant pour les femmes que pour les hommes.

La Région Afrique de l’IPPF s’efforce continuellement de soutenir les femmes africaines dans leur quête pour réaliser leur plein potentiel. Nous sommes profondément engagés à relever les différents défis et obstacles auxquels elles font face dans la quête de leur réalisation. A travers ses divers efforts de plaidoyer, l’IPPFAR et ses associations membres travaillent à promouvoir un environnement politique favorable visant à réduire les diverses inégalités aux plans sanitaire, social, économique, politique et autres qui affectent les femmes et les filles. Dans de nombreux pays africains, nous avons participé à plusieurs processus de consultation sur les politiques en ce qui concernent l’amélioration des droits des femmes.

En ce jour où nous rendons hommage à toutes les femmes, je vous exhorte à saisir toute opportunité qui donne aux femmes la possibilité de prendre en charge leur destin. Je vous encourage à rechercher des partenariats stratégiques avec des institutions qui soutiendront cette quête. Il nous incombe également d’encourager les femmes à s’adapter aux changements technologiques nécessaires, pour survivre et prospérer dans l’environnement actuel.

J’encourage également tous du réseau IPPFAR à accroître leurs actions positives à l’égard des femmes. Il est essentiel et impératif de reconnaître que les femmes sont incontournables dans la réalisation des objectifs de développement de l’Afrique contenus dans le Programme 2063 de l’Union Africaine.

Poursuivons notre engagement à travers des initiatives qui visent à faire progresser les femmes africaines, et soyons #BeBoldForChange en faisant valoir les femmes aujourd’hui, en faisant la promotion de leurs droits, en prenant la parole pour elles et en les encourageant à élever leurs propres voix.

Je vous souhaite à toutes et à tous une Joyeuse Journée internationale de la femme.

M. Lucien Kouakou,
Directeur Région Afrique de l’IPPF

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonds des Nations Unies pour la population : Mme Natalia Kanem, du Panama, nommée Directrice exécutive
Journée mondiale de la population 2017 : Le PNDES veut transformer la structure par âge de la population, souligne Mme Rosine Coulibaly, ministre en charge du développement
Contraception au Burkina Faso : Un taux de prévalence de 24,6% en 2016 selon l’ISSP
1ère édition 2017 de la semaine nationale de planification familiale : Rapprocher les services de santé de la reproduction et de PF aux populations
Audience foraine à To : Kadidja Sankara condamnée à 12 mois de prison avec sursis et à une amende de 500.000 F CFA pour avoir excisé sa petite-fille
8 mars 2017 : Message de M. Lucien KOUAKOU, Directeur régional de l’IPPF, Région Afrique
Ministère en charge de la Communication : La cellule genre adopte son plan d’actions 2017-2019
Journées scientifiques sur l’enfance au Burkina Faso : La promotion des droits de l’enfant au cœur de la première édition
Journée mondiale contre le Sida : Message de M. Lucien Kouakou, Directeur IPPF-Région Afrique
Institut africain de santé publique : 19 nouvelles compétences en santé au service du pays
Dernières tendances de la fécondité : Un indice de 5,1 pour l’Afrique Subsaharienne
ISSP : 25 ans au service de la population
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés